Archives de Catégorie: Apprendre à s’organiser

Organisation et sommeil: quel est le rapport?

Mouton2Dors Pour s’organiser, il faut de l’énergie. Prendre des décisions, ramasser et déplacer les objets pour les ranger, réfléchir à ses projets et passer à l’action, le tout en restant concentré suffisamment longtemps? Pfiou! pas évident.

Autour de moi, en formation par exemple, je suis impressionnée par le nombre de personnes fatiguées. Oh, pas le jeune père qui vient d’avoir un bébé; pour lui, c’est « normal » (et temporaire). Non, je parle de personnes qui reconnaissent que leur fatigue est chronique.

Dès lors, comment mobiliser son énergie pour s’organiser et le rester? En manque de sommeil, on est en mode « survie » et seules les tâches urgentes et/ou courtes sont faites. On ne peut pas se concentrer, on parvient juste à échanger mails et sms en réaction quasi automatique. Et nos émotions font le grand huit.

Une seule solution: accorder au sommeil la priorité.

De toute façon, pas d’organisation possible sans un corps et un mental en bon état.

Laissons tomber pendant quelque temps les séries, le surf sur internet  et les jeux videos jusqu’à pas d’heure.  N’imaginez pas « compenser » le week-end en dormant beaucoup plus. Le résultat, le lundi? Un vrai décalage horaire comme si vous reveniez de San Francisco (l’aventure en moins).

Couchons-nous aujourd’hui un quart d’heure plus tôt que d’habitude puis, quelques semaines plus tard, encore un quart d’heure plus tôt…

MoutonSaute

Oh et à partir de maintenant, plus de portable dans la chambre, OK?

Et vous, chers lecteurs, avez-vous constaté ce lien entre votre énergie et votre capacité à vous organiser?

 

 

17 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Les autres et moi

Pourquoi « pourquoi » n’est pas aussi important que vous le croyez

Forgeron_Village_historique_acadien

via radiocampusangers

En bons cartésiens (ou lecteurs d’ouvrages de psycho), nous pensons parfois que, si nous avons la réponse à la question « Pourquoi? », nous possèderons forcément la solution. Cela devrait « nous donner des pistes ».

Ainsi, lorsque l’on est « bordélique », que l’on ne range guère, que l’on a du mal à trier ou à se débarrasser des objets, on a envie d’avoir la réponse à cette question (qu’on me pose souvent): « Laurence, mais pourquoi je suis comme ça? ».

Il y a des dizaines de réponses à cette question.

Mais j’ai envie de vous dire: en réalité, peu importe.

Mettons que je vous dise, après notre premier échange: « c’est parce que (remplissez avec moi)

  • vous ne …
  • vos parents ne vous ont pas …
  • vous avez peur de …
  • vous avez envie de … »

Bien. Là, maintenant vous savez. Et alors? En quoi est-ce que ça vous aide?

Concrètement, on fait quoi si vous voulez que ça change?

Ma réponse

Vous connaissez certainement le dicton « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ».

Ce dicton est très différent, vous en conviendrez, de « C’est en comprenant pourquoi on ne forge pas qu’on devient forgeron ».

Si au lieu de vous focaliser sur le « Pourquoi » , vous vous concentriez sur le « Comment » ? Comment fait-on pour forger?

« Pourquoi » vous fait tourner en rond, le plus souvent. « Comment »  vous oblige à observer et chercher des solutions.

Par exemple, comment l’accumulation se produit-elle chez vous? Ou encore, comment faire pour modifier ces habitudes que vous avez (ou n’avez pas encore)? Vous pourriez ainsi vous demander: comment puis-je faire pour me rendre le tri plus facile (indice: essayez donc mes désencombrements express, jeune apprenti forgeron)?

En somme, c’est tout simple: dès que vous vous creusez la tête pour rechercher les réponses à « Comment », vous êtes déjà en train de forger changer. Bravo!

 

 

 

11 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, S'organiser à la maison, Se former à l'organisation personnelle

Organisation et troubles de l’attention: quel est le rapport?

grand écartVous étiez une petite fille « dans la lune », et êtes restée rêveuse? Vous étiez un petit garçon ne tenant pas en place et vous adorez toujours les occupations rapides? Rester concentré plus de 5 minutes vous semble difficile? Vous dormez mal en ce moment? Vous prenez des médicaments qui vous font somnoler?

Ce n’est pas un interrogatoire de police ni de médecin. Mais si vous avez répondu oui à certaines de ces questions, cela pourrait expliquer (en partie) pourquoi vous rencontrez des difficultés à vous organiser.

S’organiser, trier, ranger, planifier ses activités, anticiper… cela demande de l’attention et de la concentration.

Car il faut être capable de garder en tête en même temps l’objectif, les différentes étapes à suivre et « faire ».

Cela signifie que les fonctions mentales responsables de ces capacités (situées dans le lobe frontal pour ceux que ça intéresse) doivent être en bon état et habituées à travailler de cette façon. Et ce n’est peut-être pas votre cas, soit depuis toujours, soit en ce moment.

Comment faire?

  • Pas d’autre solution que de « saucissonner » les tâches, en toutes petites tranches.
  • Verbaliser ce qu’on veut faire et ce qu’on est en train de faire peut aider: ça maintient le focus.
  • Et  puis il nous faudra de l’indulgence et des félicitations aussi.

Vous savez, c’est difficile de contraindre son cerveau à fonctionner d’une certaine façon. C’est comme demander à quelqu’un de faire le grand écart alors que cette personne est bien raide et n’a jamais fait de gymnastique.

 

 

12 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser

Un rappel (au cas où…)

N’oubliez pas: je vous attends à la médiathèque François Mitterrand, des Ulis, samedi 28 mars , de 11 h 00 à 12 h 30.

Mais je ne serai pas seule: comme le thème de mon atelier est « Comment se simplifier la vie », je serai rejointe par le directeur d’Emmaüs.

Pas d’inscription préalable, venez comme vous le sentez.

5 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Comment ranger, Dans les media, Home organiser ou home organizer, Oser jeter

Ecureuils, comment gérer les multiples?

ecureuil reserveJe ne veux pas parler de portées d’écureuils, chers lecteurs; je ne fais pas dans le conseil en élevage. Mais d’une situation particulière que je rencontre souvent chez les Ecureuils que je fréquente dans mon travail.

Que faire lorsque l’on possède plusieurs exemplaires de la même chose mais que l’on souhaite gagner de la place ou tout simplement mettre de l’ordre? Et si, dans le même temps, se séparer de tout ceci est un crève-coeur (chacun a ses raisons)? En somme, que faire si on fait des réserves?

Par exemple, vous possédez plusieurs exemplaires

  • du menu de votre mariage (oh, vous êtes divorcé(e)?)
  • de certains dépliants édifiants (l’écologie est votre sujet de prédilection et vous fréquentez assidûment salons et expos)
  • de cartes de visite de votre ancien job, de votre restaurant favori
  • de partitions du même morceau, pour le même instrument
  • de stylos, gomme, règles, scotch, …
  • ou, peut-être, de cacahuètes, alors que vous avez déjà la bouche pleine et les pattes occupées, comme sur la photo là-haut

Pour un « vrai » Ecureuil, il est très difficile de prendre une décision qui l’amènerait à se débarrasser juste de quelques uns des exemplaires superfétatoires (voilà un mot marrant à placer dans la conversation, à l’occasion).

Dès lors, comment faire?

Le principe

D’une manière générale, en cas d’encombrement, on s’autorise une copie de secours. Au maximum. Pour certains objets « sensibles », mettons deux copies de secours. Ceci doit rester une exception, ok?

A partir de maintenant

Ne faites plus entrer chez vous d’objets par lot*. Point. Vous ne vous simplifiez pas la vie en achetant en une fois un grand nombre d’objets similaires. Chers Ecureuils, si c’est encombré chez vous, c’est, entre autres, à cause de cette habitude de faire des réserves. Mangez d’abord les noisettes que vous avez sous le nez avant d’aller vous en procurer d’autres. Et n’en gardez qu’une en réserve. Comme ça, vous serez sûr(e) de tomber dessus.

papier toilette

* exception: prend de la place, certes mais est toujours utilisé

Pour aller plus loin:

 

 

22 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Ce qui vous attend dans les semaines à venir

planning1Edition

D’abord, une information de mon éditrice chez Eyrolles: le guide « S’organiser tout simplement » n’est plus disponible en version papier… pour le moment.

Vous pouvez le trouver en format électronique ou patienter jusqu’en juillet si vous préférez. A ce moment-là, il sera réédité sous un autre titre,  dans la collection « Le Grand Livre… » . Bien sûr, son contenu a été soigneusement mis à jour.

Formation

Débordé(e)? Sous l’eau? Noyé(e) sous les informations et les urgences? Ce n’est pas une fatalité, vous savez. Inscrivez-vous à la prochaine formation « S’organiser pour être plus efficace« , les 19 et 20 mars prochains. Il reste encore quelques places.

J’ai rencontré, il y a quelques jours, un groupe de personnes que j’ai eu le plaisir de former en fin d’année dernière. Ils avaient souhaité se retrouver pour un suivi de la formation, à trois mois.  Soirée bien sympathique, au restaurant. Ils sont unanimes: alors que leurs activités sont très différentes, la formation leur a apporté de la sérénité, une gestion facile de leur messagerie, une plus grande rapidité à retrouver les informations… et leur est utile aussi bien au travail que dans leur vie privée.

Atelier

Mon prochain atelier à la médiathèque François Mitterrand aux Ulis est prévu le 28 mars, de 11 h 00 à 12 h 30. Vous voulez savoir ce qu’on va y faire? Curieux, va! On y parlera de simplifier sa vie, de désencombrer… et je ne serai pas la seule intervenante. Je ne vous en dis pas plus… ah, si: c’est gratuit.

11 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Oser jeter, Se former à l'organisation personnelle

« Je veux un intérieur dépouillé mais c’est important pour moi de garder tous mes « aucazous » « 

jeu de l'oieNous parlions de priorités, l’autre jour. Le dilemme que m’explique cette jeune femme illustre bien le conflit de priorités dès qu’il s’agit de nos possessions.

Si ses priorités sont en conflit, l’immobilisme la guette. C’est le fameux ni-ni*.

Pour essayer d’aider notre lectrice à se décider, partons faire un jeu de l’oie. Façon Laurence.

Première case: Plaisir

 

  • Est-ce que je préfère un intérieur net OU est-ce que je préfère l’accumulation de ces objets qui m’empêchent d’avoir peur?
  • Qu’est-ce qui me fait le plus plaisir quand je le vois? Une chambre paisible où l’oeil circule sans s’arrêter sur des « il faut que je (range/répare/donne…) »? OU ces tas de vêtements qui me renvoient l’image d’une femme de goût, à la mode, ayant les moyens?

Deuxième case: Influences

  • Suis-je influencée par cette tendance « simplicité » que je trouve si jolie sur le papier? OU suis-je influencée par l’historique que mes parents m’ont transmis?

Troisième case: Ressenti

  • Comment est-ce que je me sens quand je parviens à me débarrasser de quelque chose? Fière de moi? Soulagée? OU attristée? Inquiète? Rongée de remords?
  • Suis-je à l’aise dans les environnements dépouillés (autres que chez moi) OU suis-je juste admirative de la « performance » que cela représente?

Quatrième case: A qui profite le crime?

  • Si je désencombre mon appartement, ou si je conserve tous ces objets, qui profitera de la situation? Moi OU d’hypothétiques autres? Qui est le plus important à mes yeux?

Cinquième case: Décision

 Arrivée

A l’arrivée du jeu de l’oie, si vous êtes passé(e) par toutes les cases, vous avez maintenant de quoi décider en toute conscience et indépendance ce qui vous convient le mieux. Et si avez encore un doute, vous pouvez même faire un essai, comme proposé dans cet article.

 

* utilisé en ce moment dans d’autres contextes…

5 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter

Désencombrement express: les décorations de Noël

décorations de noêl2015 n’a pas plutôt démarré que voilà la dame du blog vent debout contre la (trémolos dans la voix, please) tradition. Allez, avouez que vous vous y attendiez au désencombrement express des décorations de Noël*.  Chaussez vos lunettes de Jara et suivez le lutin guide.

Préambule: les décorations de Noël, c’est pour faire joli, OK?

Dooonc, si c’est laid… j’attends votre réponse, là. Si c’est laid… tous ensemble… oui, c’est bien ça… on peut s’en débarrasser. Très bien. Je sens que 2015 s’annonce léger.

  1. Guirlandes électriques.
    Mais qui vous a fait croire que vous pourriez changer les ampoules quand elles casseraient? C’est faux, voyons. Vous voilà maintenant propriétaire de guirlandes semi clignotantes. Ou alors, vous les jetez. A vous de voir.
  2. Guirlandes « déplumées »:
    Celles-là, c’est pour moi. Je cohabite (je ne peux pas dire que je le possède) avec un chat. Joueur, bien sûr. Chasseur de tout et n’importe quoi. Dont les guirlandes. Et voilà comment, en quelques jours, on passe du statut de propriétaire de guirlandes dignes à propriétaire de mochetés déplumées. Poubelle, donc.
  3. Boules décolorées, ébréchées, perdant leur attache, d’une couleur « plus à la mode ».
    Parce que oui, il y a une mode des couleurs d’ornement de Noël. Il y a une quinzaine d’année, la mode était au « naturel ». Autrement dit, au terne, quoi. Finalement très peu festif. Surtout quand le terne s’accompagne de  pelé, mité, cabossé… Quant au violet, je ne sais pas**…
  4. Le père Noël « dégonflé ».
    Mais quelle horreur ces pères Noël suspendus mollement aux balcons! Ca perturbe les petits (comment y croire, s’il y en a tant?) et ça pendouille sans grâce. Dites, s’il est abîmé par les intempéries, vous voulez bien vous en débarrasser? S’il vous plaît?
  5. Les bougies usées.
    Les trognons, je veux dire. Les moignons. Bref, ce que vous entassez depuis des lustres en ne les réutilisant jamais parce qu’elles ne sont plus jolies.
  6. La mousse verte de fleuriste pour tenir les fleurs humides, les paillettes en sachet, les serviettes en papier qui n’absorbent rien, les mini sapins, les marques place, les cartonnettes colorées, les bouts de ruban, les petits nains de la bûche… êtes-vous sûr(e) de vouloir tous les retrouver tels quels l’année prochaine?

Grâce à ce désencombrement express, ce que vous garderez sera en bon état et vous plaira vraiment.

Un grand merci aux lectrices qui ont le plus commenté sur ce blog en 2014, c’est-à-dire:

  • Emmanuelle
  • Ladywaterloo
  • Laure de Déco à tous les étages
  • Les Animaux du mercredi
  • Katherine
  • Pascale C

* En tout cas, Valydelille, elle, m’a senti venir.

** Pour ou contre les décorations violettes? Exprimez-vous dans les commentaires.

44 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Un Noël organisé et humoristique

via Bookshelf Porn

via Bookshelf Porn

livres sapin

Des articles « spécial fin d’année » pour vous y préparer en douceur:

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année.

Merci d’être là, de réagir, de partager: vous êtes super!

6 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Mon avis, S'organiser à la maison

Du nouveau pour vos enfants

couv_bd_G56106_J'aide_mon_enfant_a_s'organiser(1)Après vous avoir suggéré de les torturer, de les ranger, et Dieu sait quoi d’autre encore,  je vous propose de faire dès maintenant de vos enfants de futurs adultes responsables et autonomes.

Vous ne savez pas comment vous y prendre? Vous aimeriez bien les accompagner en douceur vers l’autonomie sans vous transformer en Père/Mère Fouettard? Eh bien, je crois que j’ai la solution.

Pour une somme modique, offrez-vous (ou offrez à de jeunes parents de votre connaissance) le guide « J’aide mon enfant à s’organiser« , toute nouvelle édition, mise à jour et toujours aussi drôle.

Note: l’usage intensif de notes adhésives n’est pas nécessaire, c’est juste pour faire beau sur la couverture.

 

12 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Dans les media, Mon avis, S'organiser à la maison