Pourquoi je suis devenue « coach en organisation »

Quand j’ai annoncé autour de moi, fin 2003, que j’avais l’intention d’aider les gens à s’organiser chez eux (et pas juste au travail), les réactions m’ont surprise.

Moi, évidemment, je trouvais que c’était une bonne idée d’apporter de l’aide dans un domaine un peu tabou, secret … au point qu’il n’existait même pas de guide pratique sur le sujet (il y en a maintenant, et j’y suis pour quelque chose !).

C’est vrai quoi, il n’y a pas de gène de l’organisation, pas plus que de fibre du rangement, ni de don pour la méthode, encore moins de prédisposition pour le tri ! A mon avis, s’organiser, ça s’apprend.

Mais mes interlocuteurs ne voyaient pas ça comme ça.

Premières réactions

Ca donnait plutôt  (textes verbatim, repris du site Toluna)

  • Que les gens sont nuls, ils ne sont pas foutus de ranger chez eux !
  • J’en aurais besoin dans la chambre des enfants mais je n’ose même plus toucher je ferme la porte pour ne pas voir les dégâts
  • On peut s’inscrire où ? Je veux bien une place pour mon mari.
    Après tout, il y a des coaches pour tout maintenant.
    A quand le coach pour améliorer ses performances sexuelles ??
  • Eh bien j’en offrirais bien un à mon chef et là il y a du boulot ! pour moi ça va je suis l’ordre en personne et c’est d’ailleurs pour cette raison que ça me dérange
  • Personnellement je ne vois pas l’intérêt de payer quelqu’un qui va nous dire qu’il faut qu’on fasse des penderies murales et qu’on achète des armoires….
  • Je ne suis pas certaine que j’apprécierais que l’on vienne ranger mon intérieur, je préfère m’en charger !

Ah diable. Alors que faire ? Pas de débouché pour mon idée de génie ?

Heureusement, j’avais (j’ai toujours, si si) des « bordéliques »autour de moi. Et là, le discours n’était pas le même …

Les bordéliques et ceux qui les aiment

Amis bordéliques et débordés, je suis taquine. Alors, je vous ai mis entre parenthèses ce que vos amis, votre famille pensent tout bas lorsqu’on vous voit vous débattre dans le désordre et la panique.

  • « Je préfère ne pas recevoir chez moi : lorsque je veux dîner avec des amis, on va au restaurant » (ben oui, mais s’il faut payer pour te voir, euh, comment dire…)
  • « N’ouvre pas cette porte, malheureuse, c’est mon débarras » (on ne peut pas l’ouvrir, elle est bloquée par les piles au sol, de toute façon. Barbe Bleue va !)
  • « Moi les paperasses, c’est pas mon truc » (OK, t’as payé combien d’agios, tu disais ?)
  • « Je m’y retrouve dans mon bazar » (alors, peut-être peux-tu me rendre mon bouquin de cuisine, depuis 3 ans que tu l’as ?)
  • « Ce sont les enfants qui mettent du foutoir partout » (allons, même les tournevis et les catalogues IKEA sur la table de la salle à manger ?)
  • « Je n’ai rien à me mettre » (tu veux dire que, comme ta penderie déborde, tu t’y retrouves mieux sur les portants de Zara ?)
  • « Je ne sais pas combien j’ai de casse-noix. Au moins 4  » (pas grave, trouve-nous juste le tire-bouchon !)
  • « Je n’arrive jamais à l’heure, c’est comme ça » (nous, on s’en moque, mais on sait que toi, tu as stressé, par contre : t’avais oublié de prendre les fleurs et tu t’en es rendu compte au dernier moment)

En somme, une désorganisation vécue comme une fatalité et des excuses grosses comme moi pour sauver la face.

Quand mes amis désordonnés et moi parlions de ce que j’envisageais de lancer pour les particuliers,  je voyais bien que, même s’il n’y avait pas forcément un Marché (avec une majuscule comme dans Ecole de Commerce), il y avait un réel besoin d’aide, de formation, de techniques. Ca tombait bien: mon cursus et mon expérience faisaient de moi la bonne personne pour y répondre.

J’avais sans doute raison de tenter le coup.

C’est comme ça que j’ai créé Jara.
Ceux d’entre vous qui font appel à moi pour leur vie privée, ou qui l’envisagent, m’appellent « coach en organisation » ou « coach en rangement ». Je ne suis pas coach, mais je m’en fous. J’adore mon métier : je sais que je sers à quelque chose.

Si vous êtes tenté(e) par ce métier, je vous propose de lire cet article.

17 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, S'organiser à la maison, Se former à l'organisation personnelle

17 réponses à “Pourquoi je suis devenue « coach en organisation »

  1. l'espagnol

    bonjour! moi aussi j’aimerai devenir coach en rangement, mais ne sachant pas ou m’adresser , pouvez- vous me donner des adresses pour se lancer? c’est la chambre des métiers? y a -t-il des entreprises car je préfèrerai être salariée. merci beaucoup. Isabelle

  2. Bonjour Isabelle. Si vous voulez vous lancer, il faudra compter sur vos talents seulement. Peu probablement sur une embauche: ce secteur est encore trop récent. Du coup, vous serez à votre compte. Et vous devrez vous inscrire comme travailleur indépendant. Bonne route!

  3. Je suis à votre disposition, Annick, pour répondre à vos questions. Je vous suggère de me contacter par mail, directement: laurence.einfalt@agence-jara.com.
    A bientôt.

  4. viviane grossmann

    je pratique le « life-coaching » depuis une dizaine d’années, suis diplomée, et ai suivi toutes sortes de formations (EMDR-EFT_Portrait de famille e.a., suis psychothérapeute). Ce qui m’intéresse, c’est d’étendre ma « clientèle » et de faire de nouveaux contacts avec des collègues! A bientot alors?!

  5. Mais pourquoi pas? Vous êtes en Belgique, Viviane, n’est-ce pas?

  6. Quelle bonne idée vous avez eu de vous lancer dans cette activité qui apparemment tient la route.
    Je suis plutôt organisée mais vos conseils sont précieux. Merci Laurence.

  7. Françoise

    Franchement, je trouve que c’est une trés bonne idée. Car on a souvent besoin d’un oeil exterieur sur notre bazzard, car souvent on garde des choses qui n’ont aucun interêt de conserver. J’ai bien vu lorsque j’ai voulu faire comprendre à ma mère qu’elle garder des choses inutiles qu’elle n’utilise jamais. Mais rien n’y a fait, elle en a jeter un peu, mais en a aussi garder…..

    Merci pour tous vos conseils.

  8. Aurélie

    Bonjour, je suis une bordélique née et j’arrive à un stade de ma vie ou j’étouffe sous le poids de mes possessions. Mes placards sont pleins, je n’ai de temps pour rien et je cherche désespérément de l’aide mais je ne sais pas où et à qui m’adresser ?

    Personnellement je trouve votre idée formidable, et pour cause !

    Pouvez vous m’aider ?

  9. Vous êtes au bon endroit Aurélie. Vous pouvez me contacter directement : laurence.einfalt@agence-jara.com pour que je vous explique comment on peut faire.

  10. Anonyme

    Depuis quevous êtes installé pourriez vous dire que vous vivez bien de votre activité ? Je suis sensible au rangement et pourrais avoir envie d’exercer ce métier, êtes plusieur à faire ce métier ? Merci et bon rangement !

  11. Elo

    Bonsoir, je suis aussi intéressée par le fait d’exercer ce métier. Avant de vous lancer, avez-vous procédé à une étude de marché? par quel biais avez-vous trouvé vos premiers cliens ensuite? Vous êtes vous fait accompagné dans le lancement de ce projet? A vous lire, Merci d’avance

  12. Décidément, Elo, il faut que je boucle cet article sur le sujet. Réponses bientôt, donc.

  13. Je « plussoie » les commentaires précédents, je suis très vivement intéressée par les démarches que vous avez effectuées avant de vous lancer, ainsi que par le fait de savoir si vous arrivez à vivre de votre activité.
    Un grand merci d’avance de votre nouvel article, donc ! 🙂

  14. TOM

    besoins de conseils et organisations merci à vous rangements de mes papiers ordres mon email merci à vous ;

  15. girlpower

    bonjour, je suis débordée, une vrai bordélique.
    J’ai 36 ans et il y a 6 moi j’i eu 2 AVC, dieu merci sans conséquences!
    J’ai 2 enfant de 3 et 7 ans, et je suis toujours entrain de courir, pour le boulot, la famille.
    De lus plus je n’ai pas le temps d’avoir des loisirs!!!! Boulot, dodo§
    Je suis directrice dans une structure de service à la personne, et malgrès toute ma bonne volonté, je n’y arrive plus! Je ne dors plus la nuit, tant je penses à ce que je dois réaliser le lendemain!!!!!
    C’est un cri que je vous lance!!!!!! Aidez moi, car je penses ne pas etre loin du burn out!!!!! Merci d’avance pour l’intérêt que vous me portez!!!!

  16. girlpower,
    Je ne vous connais pas mais votre message me donne l’impression qu’il est urgent de vous mettre en sécurité.
    Je vous conseillerais de prendre rendez-vous avec le médecin du travail et de lui exposez votre situation. En parallèle vous pouvez aussi consulter ce site http://www.souffrance-et-travail.com/.

  17. Rosie

    Bonjour Laurence, me qualifiant moi même comme une femme ayant toujours eu de la difficulté à m’organiser, mes ambitions et mes idéaux en ont beaucoup souffert. J’ai compris que ma procrastination à me prendre en main et être à mes affaires me venait d’une mauvaise gestion de stress. Moi qui me pensait désorganisé a cause d’une surcapacité à « prendre la vie cool », j’ai réalisé que j’étais au contraire, quelqu’un qui évitait le sress, ce qui n’est pas bon du tout. Votre blog est exactement le genre d’enseignement que je recherche maintenant. Merci de faire ce que vous faites 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s