Mon enfant se décourage vite : que faire ?

La question d’origine et l’article complet de Psycho Enfants de mai-juin 2010, avec  des conseils de parents sont ici : Psycho Enfants

L’interview :Mon enfant se décourage vite, que faire ? « ll y a plusieurs causes possibles à ce comportement qui est fréquent chez les enfants. D’abord, vérifier qu’il est en bonne santé, pas trop fatigué, et qu’il n’a pas de difficultés à écrire. Ensuite, ne pas croire qu’il est paresseux. Le voir courir sans relâche sur un terrain de foot devrait vous en persuader !

Pour les devoirs, il peut s’agir d’un manque de confiance en lui et, paradoxalement, d’un perfectionnisme exacerbé : s’il imagine que ses devoirs doivent être parfaits, l’ampleur de la tâche peut le décourager. Pour les tâches domestiques, il est bon de :

  • Rappeler qu’à la maison, ce sont les parents qui décident.
  • Créer des habitudes ; « À partir d’aujourd’hui, on fait son lit tous les matins  avant de partir à l’école », Au début, il va ronchonner, mais ce n’est pas négociable. N’oubliez pas de souligner les réussites spontanées !
  • Expliquer que l’on a le droit de ne pas avoir envie de venir à table. En revanche, ce n’est pas parce qu’on est contrarié qu’on en avertit la terre entière.

Vous n’avez pas à monter le ton ni à discuter sans fin : répétez fermement la consigne et constituez-vous une petite réserve de sanctions « au cas où ».

Pour les devoirs, on peut user de la bonne vieille méthode « carotte » : « Si tu fais tes devoirs sans rechigner, une récompense est possible (une petite surprise, un temps plus long de jeu, un plat qu’il aime particulièrement…). Créer des rituels, jusqu’à ce que cela devienne automatique. « Tu rentres de l’école, tu goûtes et tu te mets a tes devoirs, sans distraction. Les loisirs, c’est après ». S’il veut « perdre son temps » à râler, tant pis pour lui : le temps de jeu diminue.

Les premières fois, restez, si possible, près de lui, pour l’encourager et l’aider au besoin. Progressivement, vous pourrez vous éloigner.

Vous voudriez qu’il soit plus enjoué mais n’oubliez pas qu’il se sent obligé de vous montrer sa contrariété! Alors, s’il n’a pas de souci à l’école ni avec ses copains, ne vous inquiétez pas. C’est à vous de lui apprendre que la vie est faite de plaisirs et de corvées! »

Poster un commentaire

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Dans les media

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s