Messages : checker n’est pas jouer!

Comme tout bon formateur, je propose des pauses à chaque demi-journée pour permettre aux participants à mes stages de se détendre, fumer une cigarette (je suis une ancienne fumeuse, comme je les comprends!), boire un café…

Invariablement, la majorité d’entre eux se précipite sur leur téléphone portable, leur smartphone, voire trottent vigoureusement en direction de leur PC, si la formation a lieu en leurs locaux. Vous ai-je dit que les pauses durent une dizaine de minutes, rarement plus?

Ils reviennent de cette consultation le sourcil froncé, l’air soucieux.

Pourquoi? Parce qu’ils ont -je cite- « checké  leurs mails ». Autrement dit vérifié, relevé, pris connaissance, parcouru.

Or, comme au jeu de dames lorsqu’on était petit, « souffler n’est pas jouer ». Que je transforme allègrement en « checker n’est pas jouer ».

Lorsque vous consultez vos messages, vous n’avez pas toujours la possibilité de passer à l’action immédiatement parce qu’il vous manque des informations ou que ce n’est ni le bon endroit (couloir, métro, salle de formation) ni  le bon moment (pause courte, heure du déjeuner, fin de journée).

Vous pensez « jouer », c’est-à-dire travailler, avancer sur vos tâches. Vous caressez aussi l’espoir que répondre à deux ou trois messages rapidement, « sur le gaz » vous permettra de diminuer le tas de mails qui s’accumule pendant que vous vous formez. Il se peut même que vous attendiez une réponse urgente.

Pourtant, prendre connaissance d’un message, sans avoir de quoi noter l’action à faire dès qu’on aura fini ce qui est en cours, ne sert à rien. Sauf à augmenter votre niveau de stress car vous allez devoir:

  • répéter en boucle dans votre cerveau « il faut que je rappelle Cherclient, il faut que je rappelle Cherclient, il faut que… » .Vous préparez votre réponse à Cherclient au lieu de participer à la suite de la journée… puis vous risquez d’oublier.
  • prendre connaissance (encore!) du message pour vous rafraîchir la mémoire, et en comprendre tous les détails, ce qui revient à n’avoir rien fait (d’où « checker n’est pas jouer »).
  • Et quant à repasser en « non lu » les messages que vous avez pourtant ouverts, pour vous « faire penser qu’il faut y revenir », c’est double stress et confusion à l’horizon…

Envie d’être purement réactif ou vraiment efficace?

Si vous choisissez d’être efficace, prenez de quoi noter avant de prendre connaissance de vos messages. Un cahier, quelqu’un ?

Poster un commentaire

Classé dans Apprendre à s'organiser, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), Se former à l'organisation personnelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s