La bordélique et les mille-feuilles

A la pause, entre deux sacs poubelle de 50 litres, Catherine et moi parlions encombrement et invasion par les objets. Eh oui, les pauses, quand on travaille avec moi, vous savez … Or il s’avéra que, outre notre goût commun pour les jolies boîtes, nous sommes aussi gourmandes l’une que l’autre.

Pour faire comprendre à Catherine qu’elle devrait devenir plus « difficile » sur les objets de mauvaise qualité qu’elle fait entrer chez elle à un rythme soutenu (cf  cet article), je n’ai rien trouvé de mieux qu’une métaphore gourmande.

Laurence: Catherine, vous aimez les mille-feuilles?

Catherine, l’oeil brillant: oui, et je pense justement à ceux de chez Ladurée…

Laurence, inspirée: vous savez que j’habite près d’un supermarché Carrefour. Ils ont un rayon pâtisserie très bien fourni… mais évidemment, ça n’a rien à voir avec Lenôtre, ou Ladurée, ou même, tiens, une bonne tarte aux fruits maison…

Catherine: Bien entendu.

Laurence: Ca me fait penser à votre maison. Vous achetez des objets d’une qualité pas terrible, parce qu’ils vous font envie sur le moment, comme un mille-feuille de chez Carrefour, lorsque vous passez devant. Sur le coup, ils vous satisfont, certes.  Mais, à force, mille-feuille après mille-feuille, ça finit par se voir sur votre tour de hanche (Catherine est toute mince, je tiens à le préciser. Je sais être diplomate…). Et là vous regrettez les conséquences et le peu de plaisir que ces pâtisseries vous ont procuré en réalité. Pourquoi insister pour manger des sucreries de Carrefour alors que vous pourriez manger (plus rarement, c’est vrai) d’excellentes douceurs de Ladurée? Tant qu’à se le mettre sur les hanches – et quitte à culpabiliser après- autant que ce soit un plaisir complet, beau à l’oeil et comblant au goût… même s’il est plus rare! Donc, à choisir entre Carrefour et Ladurée…

Catherine, réjouie: Laurence, vous reprendrez bien un biscuit?

J’ai toutes les raisons de penser que mon histoire de mille-feuilles a bien servi à Catherine. Elle achète moins souvent, mais mieux.

J’ajoute que les pâtisseries de Carrefour sont très bonnes elles aussi, mais bon, il fallait bien que je trouve un élément de comparaison… D’ailleurs, si le responsable dudit rayon lit ces lignes et qu’il veut me faire déguster… mais je m’égare.

1 commentaire

Classé dans Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Désencombrer, S'organiser à la maison

Une réponse à “La bordélique et les mille-feuilles

  1. Barbara

    Gourmande comme je suis, cette métaphore me parle bien aussi!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s