La chasse aux irritants

Tous les jours, j’ouvre ce tiroir dans ma cuisine: c’est mon tiroir à « machins ».
Il contient toute sorte d’objets: trombones, élastiques, ciseaux, pinces à linge, petits bouts de papiers (pour faire des listes), pinces à escargots, cuillers en plastique… Tous les jours, je farfouille dedans. Je ne trouve jamais ce que je cherche du premier coup.

Tiens, c’est comme ma commode.
Il y a une poignée qui « brandouille ». J’ose à peine l’attraper, j’ai peur qu’elle ne tombe. Alors, je force sur la deuxième poignée en me disant que ça va sûrement la faire brandouiller aussi un jour.

Et ce tuyau d’aspirateur gigantesque, qui se prend dans les manteaux lorsque je tente de le ranger dans le placard de l’entrée! Ca m’énerve tellement que je ne range plus l’aspirateur.

Et la porte du placard de Bastien qui grince.
Ca me fait presque mal aux dents, ce grincement. Du reste, je pose ses vêtements repassés sur son lit, ça m’évite de manipuler cette fichue porte.

Parlant de porte, justement, il y a aussi celle de la jolie armoire de Mamie Germaine.
J’aime les meubles anciens qui ont une histoire. Sauf que là, histoire ou pas, cette porte ne se ferme plus, le bois a joué: je pense que c’est parce que, chez moi, l’air est plutôt sec; pas comme dans le Berry, d’où vient l’armoire!

Je me suis aussi rendue compte que j’ai tendance à jeter mes vêtements au fond de mon dressing. Et que je perds des tee-shirts. Bizarre, non? En fait, ils sont au fond et sur les bords de ma penderie. Pourquoi? Parce que je n’y vois rien dans ce placard!

Faire la chasse aux irritants

Tout ça, ce sont des irritants. C’est infime, pas très grave, mais ça nous énerve TOUS LES JOURS un petit peu. Prenez-en conscience. Repérez les bruits désagréables, les mouvements peu fluides, la lumière insuffisante, les fourre-tout compliqués et remédiez-y progressivement.

Cherchez une solution pour chacun et mettez-la en oeuvre. Cela peut être aussi simple que de l’huile 3-en-1, une allumette et de la colle à bois, des éclairages sans fil électrique,  des organiseurs de tiroirs, l’intervention d’un menuisier,…

Ne vous laissez plus énerver par des objets (qui a dit, « avec les êtres humains, on a déjà bien assez à faire »?).

5 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

5 réponses à “La chasse aux irritants

  1. Maria

    C’est exactement ça ! Tout pareil chez moi. Le pire, c’est qu’on s’habitue à ces irritants, une espèce de « résistance à l’irritation », comme aux antibiotiques. Je reprends votre exemple du tiroir à machins (j’en ai un bien sûr, dans la cuisine) : certes on n’y trouve pas ce qu’on cherche du premier coup, mais on le trouve parce qu’on sait que c’est là en farfouillant un brin. A peu près une fois par décennie, décision est prise de ranger rationnellement ce fichu tiroir et de (re)mettre à une place qui est plus logique les machins qui n’ont rien à faire là, comme le blush ou l’avis d’imposition. Et c’est là que je ne retrouve plus rien et que cela devient carrément énervant ! (vous avez dû entendre ça plus d’une fois). Je crois que je laisse s’installer des irritants car par « expérience », toute tentative de changement se solde par un désagrément plus important. Et le tiroir à machin reste donc en l’état, en se fossilisant doucement…

  2. Emy

    Hihi moi le tiroir à machins me fait penser à un sketch de Gad Elmaleh…Le plat dans l’entrée…Vous savez celui où on met tout un tas d’objets qu’on ne sait pas où mettre d’autre…Le petit sachet avec les boutons de rechange d’une veste,la clé de cadenas de la valise (alors qu’on a plus la valise….ou la cadenas), des bics qui n’écrivent plus (mais que pour une sombre raison on ne jette pas,quand bien même ça nous énerve à chaque fois qu’on veut écrire avec), les pièces en trop qu’on a TOUJOURS quand on monte un meuble suédois…Etc etc…Moi je crois que des melting pot comme ça je dois bien en avoir une dizaine éparpillés aux quatre coins de l’appartement 😦 Tant et si bien que je ne sais même plus où ils sont ni ce qu’ils contiennent…Je sais juste qu’un jour ou l’autre, au hasard d’une séance de tri, je retomberai dessus. Et par nostalgie j’aurai dû mal à jeter tout ce qu’ils renferment comme objets hétéroclites,inusités et surtout inutiles (je ne m’en suis pas servie ces 3 dernières années, pourquoi m’en servirais-je davantage durant les 3 prochaines?) En tous cas c’est comme ça que je réfléchissais jusqu’à présent, mais c’est vrai que les bons conseils de ce site commencent à trouver un écho dans mon petit cerveau de bordélique maladive, il se peut donc que j’arrive finalement à me débarrasser de tout ce bazar inutile…

  3. Ah, oui, normalement, on devrait se sentir mieux entourés d’objets beaux et utiles que cernés par ce qui est intrinsèquement moche (clef allen des meubles du Suédois) et inutile (clef de cadenas d’une valise disparue). Mais c’est comme on veut, hein…

  4. Emy

    Hier j’ai fait une folie…C’était jour de ramassage des encombrants par la ville…Chaque citoyen a le droit de jeter 2m³ gratuits de tout ce qu’on ne peux pas jeter à la poubelle ordinairement…Résultats: 3 allers-retours! Jusque là rien d’extraordinaire…Là où je suis fière c’est quand j’ai jeté un carton dans lequel croupissait un énorme melting pot depuis 5 ans…Pas moyen de me souvenir de tout ce qu’il y avait dedans: boites de cd vides, anciens cours ou je ne sais quoi….Je me suis dit: » Si je commence à farfouiller dedans je suis partie pour une heure et ce n’est pas le but de l’exercice… » Donc j’ai pris une grande respiration en me répétant que si je ne me suis pas servie de tout ce qu’il y a dedans au cours des 5 dernières années il y a peu de chance que je m’en serve durant les 5 prochaines! Et en plus vu que je ne sais même plus ce qu’il y a dans cette caisse ça ne risque pas de me manquer si je la jette…Et c’est ce que j’ai fais…En fermant très fort les yeux mais je l’ai fais quand même!Inutile de dire que depuis hier j’ai un nœud à l’estomac et que je me demande quand même sans cesse ce qu’il pouvait bien y avoir dans cette caisse mais c’est l’avantage de la collecte des encombrants…Le container est parti depuis longtemps donc pas moyen d’aller récupérer ce qu’on a jeté parce qu’on a mauvaise conscience de l’avoir fait (alors qu’on sait très bien qu’il fallait se débarrasser de tout ça!) Pas sûr que j’aurais résisté à la tentation si j’avais mis ce carton au garage en attendant de l’amener moi-même à la déchetterie!

    Donc voilà mon appartement a poussé un grand ouf de soulagement hier (et moi avec!) et tous les deux nous respirons mieux…Nous nous sentons libérés d’un poids en quelques sorte,et maintenant je commence petit à petit à y voir clair sur ce qu’il me faudra vraiment comme type de rangement 🙂

  5. ah,le folie des stylos qui n’ecrivent plus,et qu’ongarde « aucasoù » j’ai trié et jeté,après une prise de notes difficile au telephone.On va un jour acheter une recharge? qui va coûter plus qu’un stylo sauf si c’est un stylo de prix bien sûr!,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s