Rentrée: 6 étapes pour survivre aux « afters »

Ah, la rentrée et son cortège de nouvelles fournitures!

Petits carreaux ou grands carreaux? 48 pages ou 98 pages? 21 X 29,7 ou 24 X 32 ?  Bon, déjà, ça n’est pas si simple, surtout avec plusieurs enfants.

Mais vous savez quoi? Le pire, ce sont les « afters ».

Je veux dire les retours d’école. Quand les prunelles de nos yeux reviennent fatigués et affamés et s’exclament en nous balançant la tonne de papiers sur la table de la cuisine « il me faut un chèque de 5 euros pour le club Machin », « la maîtresse a dit qu’il fallait signer ça », « mon prof de sport demande trois photos », « maman, c’est pas la bonne édition du cahier d’activité ». Quand on n’est pas obligé d’aller fouiller le soir au fond de chaque cartable en rentrant du travail.

STOP! Tous les ans, j’ai envie de me mettre la tête sous le sable. Sauf que… ça serait malvenu (j’ai une image de marque à respecter, voyez-vous). Soupir.

Pour vous éviter, à vous aussi, la tentation de l’autruche, voici 6 étapes pour lutter contre l’invasion des « choses à faire » en rapport avec l’école.

  1. Regrouper tous les papiers en un seul tas et jeter tout ce qui peut l’être (publicités, tentatives de séduction de fédérations, d’assurances…).
    Ouf, ça dégage de la place.
  2. Reprendre le tas restant et traiter tout ce qui prend moins de 2 minutes.
    Exemples: noter les dates des vacances et les alternances de samedi sur mon agenda. Saisir les coordonnées de l’école et/ou des profs dans mon téléphone portable… Et voilà déjà 6 papiers en moins.
  3. Ranger les papiers de référence  (règlement intérieur, tarif  de la cantine, liste des matériels spécifiques demandés tout au long de l’année…) dans une pochette étiquetée par enfant. Juste au cas où j’aurais besoin de les retrouver vite.
  4. Noter sur ma liste de courses habituelle les deux ou trois fournitures supplémentaires demandées.
    Inutile de les conserver dans ma mémoire.
  5. Noter sur mon cahier les différentes actions restant à faire.
    Exemples: encore des photos! Relancer l’assureur pour les attestations scolaires. Vérifier si Copine Sophie peut emmener N°3 en même temps que sa dernière à la danse le mercredi…)
  6. Enrôler mes enfants pour remplir les  zones faciles des divers formulaires (en grandissant, elles en remplissent de plus de plus, ça les… instruit).

Courage! Plus que quelques années de rentrées …
Au fait, vous avez choisi quoi, comme cahier, vous?




5 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, S'organiser à la maison

5 réponses à “Rentrée: 6 étapes pour survivre aux « afters »

  1. Hendriks Karine

    Moi-aussi, j’ai opté pour la liste de course affichée sur le frigo et la pochette par enfant! Merci pour vos précieux conseils qui me servent tous les jours.
    Karine Hendriks, auteur de « Concilier travail & maternité » et de « Concilier travail et vie de famille » (Ed de l’Express) et maman de 3 enfants.

  2. Ravie d’avoir de vos nouvelles, Karine. A bientôt.

  3. Claude

    Bonsoir Laurence ,
    je suis nouvelle ici e j’ai déjà pioché des idées de rangements pour ma cuisine , merci !
    Or, je vais réagir à votre formulation dans votre article : pourquoi jeter les « tentatives de séduction » des associations de parents d’élèves– et pourquoi formuler ainsi ? il y a souvent la date de l’ A.G. et parfois les cordonnées des membres…. Les parents viennent voir les parents délégués dès problème dans les classes, et là, ils sont contents de trouver des parents non pas séducteurs, ni enjôleurs mais dévoués et motivés …merci de respecter les engagements bénévoles des autres.

  4. Claude, j’ai moi-même participé à bon nombre d’actions initiées par les associations de parents d’élèves et ai animé bénévolement une association. J’aurais tout aussi bien pu écrire « les tentatives de séduction des compagnies d’assurance » qui, elles aussi, se mobilisent à la rentrée.

  5. J’ai tiqué aussi sur les associations de parents d’élèves… mais en fait, ce que je regrette, c’est justement de devoir « séduire » et « informer » les parents par papiers et papiers, de les (nous) envahir avec… Si seulement ceux-ci pouvaient aller se renseigner et s’investir d’eux-mêmes (mais à quoi servent donc nos sites internet et autres blogs???????)… bref. Et sinon, comme cahier (et puisque j’ai fini les miens), j’ai choisi un petit cahier à chapitres de Moleskine pour noter les trucs à faire (faut que je m’y remettre aux 3PA…) et un très grand cahier de la même marque, un Workbook à couverture souple pour les projets (notes, réfexions, dessins,…). Ca c’est mon truc de la rentrée : m’offrir de jolies fournitures si je n’en ai plus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s