Techniques anti-procrastination: N°5 le micro-environnement

La perspective de tripoter  des papiers, de remplir des cases, de faire des chèques, tout ça… ça ne vous stimule guère, pas vrai?

Vous attendez toujours le dernier moment pour régler vos factures (remarquez, pourquoi faire cadeau de trésorerie à notre… Cher Trésor?).

Et puis, de toute façon, au moment de

  • remplir le chèque…  plus de chèques dans le chéquier ni de stylo à portée de main (les enfants ont fait des gribouillages avec)
  • mettre le courrier dans l’enveloppe… il n’y en a plus (où sont-elles, celles que j’ai achetées l’autre jour?)
  • affranchir les enveloppes… plus de timbres
  • poster les enveloppes… elles restent des jours dans mon sac à main ou sur le meuble de l’entrée

Résultat: tout devient long et compliqué parce que, pour la moindre démarche impliquant un courrier, il faut que je:

  • passe à la Poste
  • passe à la banque
  • courre derrière les enfants ou rachète des stylos

Il y a de quoi procrastiner, c’est sûr.

Comment faire pour éviter que le traitement des papiers se transforme  en parcours du combattant?

La réponse tient en un mot: le micro-environnement.

En voici le mode d’emploi:

  1. Au calme, sans pression d’aucune sorte, je réfléchis au matériel de base dont j’ai besoin pour la plupart de mes activités administratives
  2. Je me procure, à mon rythme, en une ou plusieurs fois, ce dont j’ai besoin (enveloppes, timbres, chéquier tout neuf, stylos qui marchent, agrafeuse et ses agrafes, surligneur…)
  3. Je regroupe tout ce matériel à un même endroit, évidemment près de là où j’effectue le plus souvent mes tâches « paperasses » (dans une boîte « enfants-proof », par exemple)
  4. Je viens de créer mon micro-environnement « spécial courrier »
  5. Lorsqu’il faudra s’en occuper, je saurai que j’ai tout sous la main. Cela m’encouragera et je n’aurai plus de raison de repousser à plus tard. Bon, moins de raison, disons.

Déclinons le concept, voulez-vous?

  • un produit et une éponge partout où je risque d’en avoir besoin (cuisine, mais aussi salle de bain et toilettes)
  • une poubelle dans chaque pièce, même le salon
  • une petite réserve de légumes préalablement épluchés et coupés à un moment creux pour éviter la célèbre « flemme du dîner »
  • tout ce qui me sert régulièrement à mes voyages dans une valise (trousse, échantillons de parfumerie, sac pour linge sale…)
  • le matériel de piscine de Bastien, une fois sec,  toujours dans son sac de piscine
  • mon sac à main, avec son agenda,  toujours près de mon bureau (où ce qui en tient lieu à la maison)

Vous l’avez compris, l’idée c’est de simplifier son environnement, de regrouper les outils nécessaires.

Ainsi, moment venu (Motivation, Gentille Motivation, dis-moi que je suis la plus organisée!), hop, la corvée devient toute petite petite,  dépourvue d’obstacle inutile.

Et en plus, plus vous êtes étourdi(e), mieux ça marche.

J’ai encore un outil à vous proposer: ICI
Pour démarrer la série sur la procrastination, cliquez ici.

7 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

7 réponses à “Techniques anti-procrastination: N°5 le micro-environnement

  1. Emy

    Bonjour,

    Euh je n’ai pas compris la dernière phrase… 🙂
    Plus on est étourdie, mieux ça marche??? Comment ça?

  2. Si vous êtes étourdie, vous oubliez d’aller à la banque chercher un nouveau chéquier, vous ne savez plus où vous avez mis les timbres etc… Donc, penser à tout ça à tête reposée et créer votre micro-environnement vous aide à ne pas trop « subir » votre étourderie…

  3. Dans le même style, deux idées qui fonctionnent très bien (probablement un des rares endroits toujours rangés dans mon appartement) et ont même fonctionné toutes seules pendant ma dépression (==> encore moins de rangement que d’habitude pendant 2 ans… ) : le « carton-piscine » et la « caisse-à-sacs »
    Dans le carton-piscine, il y a : tous les maillots de bain et tous les bonnets de bain et toutes les lunettes de piscine de toute la famille. Celle qui veut un deux pièce pour faire la maline au lieu de prendre un une pièce d’un geste n’a qu’à fouiller dans le carton pour trouver les deux morceaux qui vont ensemble ! Et ouf : mes enfants n’ont jamais oublié leurs affaires de piscine pour l’école. C’est un carton qui servait d’emballage à des paquets de ramettes A4, j’ai fait un trou d’un côté pour pouvoir l’attraper (il est disposé comme un tiroir dans un placard (sans couvercle)). Il n’était pas à côté des shampoings et serviettes, mais ça a fonctionné quand même.
    J’ai aussi constaté un autre avantage : avec plusieurs enfants qui se suivent, les transferts d’une taille à l’autre se font naturellement, sans douleur pour personne (pas d’obligation, pas de vexation, pas de tri !) : un jour une dit à l’autre « je peux essayer ton maillot rouge / vert / à petites fleurs / … qui te va plus », toute fière « t’as vu, il me va ! » et hop, le maillot change de propriétaire …
    La caisse-à-sacs est une caisse à linge en plastique (assez grande, donc) dans laquelle sont stockés tous les sacs (sauf petits sachets en plastiques appelés à disparaître) : sac à surgelé, jolis sacs cousus ou tricotés par mamie, sacs offerts ou récupérés deci-delà, vieux sacs à main en cuir que les enfants utilisent de temps en temps, petits rucksacks (explication pour les français de l’intérieur, l’équivalent latin du rucksack alsacien est le sacàdus vulgaris), pochettes diverses et variées (roses) que des fillettes entassent, porte-monnaie vides, etc…: tous les contenants souples. Cette caisse-à-sacs est à la fois près de la sortie et près du carton à piscine.

  4. J’aime la caisse à sacs. Ici, c’est un tiroir (trousses et petits sacs « mous » + un bout de placard.

  5. flora

    En tant que « procrastineuse » professionnelle, j’essaye de me soigner en me simplifiant la vie… au moins pour la paperasse qui est ma bête noire ! Je me suis achetée un casier en métal (celui ci mais je pense que ça se trouve facilement => http://www.alinea.fr/poppy-8085.html), il est à côté de mon petit bureau et contient : stylos, agrafeuse, enveloppes de tailles diverses, chéquiers, timbres, classeur+intercalaires pour classer les divers documents, etc. ET il est enfant-proof grâce à ses petites clés que je retire à chaque fois. J’ai tout sous la main et je dois dire que c’est bien pratique !
    Faut-il préciser que j’adore votre blog, Laurence, je suis en train d’en parcourir toutes les archives ! 🙂

  6. Fabienne S

    Bonjour, nouvelle venue sur le site, merci pour ce fabuleux blog et conseils.
    D.abord j’ai fait la moue sur article 1 de la procrastination enfin les 1ère lignes, puis j’ai ri (si si) ça y est j’étais démasquée ! Mais enfin j’ai commencé à appliquer (mon plus gros pb à été et est de trouver autre chose que le voyage en Thaïlande ). Mais là j’ai un problème mon micro environnement c’est fait, et le plus dur c’est de regrouper tous les micros environnements : les miens et ceux de ma moitié. La fifille a le sien, et par chance à part les feuilles A4 de l’imprimante presque rien ne déménage vers le micro du mini. Quelques conseils ?

  7. A tout ça c’est fait ! Jamais de souci là dessus! Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s