Techniques anti-procrastination: N°6 La fusée

Comment lutter contre la procrastination lorsqu’on en a fait une sorte d’art de vivre?

Dans votre monde, rendre un travail le 24 revient à le démarrer le… 24. Bon, OK, le 23 au soir. Tard. Le plus tard possible.

En quelque sorte, votre équation à vous, c’est:

date de démarrage= date de fin.

Jusqu’à présent, comme Florence Foresti dans ce sketch où elle a du mal à arriver à l’heure au boulot, vous pensiez: « j’ai jusqu’au 24? J’suis large! » ou « oh, c’est bon: j’ai jusqu’au 24 pour le faire ».

Or cela vous joue des tours

  • vous passez plus de temps à vous demander comment échapper élégamment à la date-limite qu’à travailler effectivement
  • il vous arrive de bâcler le travail, à votre grande honte
  • vous sortez épuisé(e) de vos nuits frénétiques à « bosser »

Il vous faut une fusée.Je veux dire, penser comme si vous étiez la personne qui déclenche la fusée. Vous savez: 10-9-8-7-6-5-4-3-2-1- feu!

Il est temps de mettre en place un compte à rebours réaliste pour ces fichues tâches qui vous embêtent tellement et qui ont une date-limite.

Pour ce faire, nous allons opérer un petit changement de paradigme, de façon à voir les choses différemment:

  • d’abord, réfléchissez à la plus petite chose que vous accepteriez de faire pour avancer vers le moment fatidique. La plus petite. Et faites-la. Juste elle. Il s’agit de transformer ce « j’ai jusqu’au ….. » en « qu’est-ce que je peux au moins faire pour respecter cette date-limite. »
  • puis réfléchissez à un compte à rebours réaliste. Réfléchissez agenda en main.  Exemple: « il faut que j’aie fait telle partie à telle date. Puis la suivante à tel moment. Puis celle d’après avant samedi parce que (remplissez les blancs). Pensez à bien tenir compte de vos vraies contraintes.

Donc, ça donne:

J’ai une date-limite à respecter

  1. je me demande ce que je peux au moins faire
  2. je le fais; c’est tout petit, alors…
  3. je réfléchis à un rétro-planning réaliste (je le note sur mon agenda si je veux)
  4. après la première petite action, je me récompense
  5. entre chaque étape réussie de mon compte à rebours, je me récompense
  6. je finis dans les temps sans stress inutile
  7. je me re-récompense, car c’est la première fois que j’arrive à faire ça.

Vous trouvez qu’on se récompense beaucoup pour obtenir ce qui est, finalement, la moindre des choses? D’abord, j’aime les récompenses… et vous aussi, pas vrai? De plus, si vous procrastinez, vous êtes déjà bien assez exigeant(e) envers vous, si si, je vous assure. Allez quoi, faites-vous plaisir! Mais faites-le exprès, pas furtivement (avec mauvaise conscience) comme d’habitude.

Essayer d’autres techniques.

6 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail

6 réponses à “Techniques anti-procrastination: N°6 La fusée

  1. Hélène

    oui je peux commencer par ça. Terminer les micros taches. Et me récompenser d’un verre d’eau.

    J'aime

  2. Géraldine

    Bonjour,
    Quelle belle découverte que ces articles de technique anti-procrastination! J’ai déjà essayé les trois premières techniques, ça semble bien fonctionner pour moi, en tout cas, pour un premier jour! Je verrai si cela fonctionne sur plusieurs jours. En tout cas, j’ai la volonté pour!

    Cependant, j’ai une question sur ce dernier article, qu’est-ce que c’est un rétro-planning?

    Merci d’avance de votre réponse 🙂

    J'aime

  3. Géraldine, un rétro-planning, c’est un planning que vous faites en partant de la date-limite et en reculant dans le temps. Ca donne: « sachant que la date-limite est le 10 septembre, il faut donc que j’aie fait la dernière étape le 8 septembre, ce qui m’oblige à faire l’étape d’avant le 5, » etc… jusqu’à la toute première date qui marque le démarrage du projet.

    J'aime

  4. Personnellement, j’arrive plutôt bien à avancer lorsqu’il y a une date limite. Mon problème, c’est lorsqu’il n’y en a pas. Cela me joue des tours, notamment en ce moment dans la recherche d’emploi : comment en faire un projet puisqu’il n’y a pas de date de fin ? (du moins, ce n’est pas moi qui la détermine)

    J'aime

  5. Leo

    @Julie : oui pas facile. Il faut se fixer des challenges par rapport à des dates. Par exemple, j’invite dix personnes à bouffer le mois prochain. Bon ben j’ai pas le choix, faut finir le bricolage en cours qui traine car pas de date de fin définie, ranger le bordel et faire le ménage. J’en suis venue à inviter du monde exprès pour m’obliger à ranger et nettoyer chez moi…
    Pour la recherche d’emploi c’est plus compliqué car il y a une grande part qu’on ne maitrise pas, donc c’est plutot se mettre des defis « 10 lettres envoyées par semaine », « 2 personnes nouvelles rencontrées par semaine » (salons, etc) et tenter de battre ses records…

    J'aime

  6. Christian Sintive

    merci beaucoup.

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s