J’ai trop de choses à lire

Nous avons tous plus de choses à lire que de temps pour le faire. Comment ne plus être débordé(e) par ce monceau d’informations?

Simplifions-nous la vie. Considérons que nos lectures se répartissent en trois catégories:

  1. Les revues, articles, newsletters que je dois absolument lire parce que ça fait partie de mon travail. Mon chef m’a demandé de le lire, je fais de la veille technologique, je suis documentaliste, c’est un document émanant d’un client ou d’un concurrent,… bref.
    Je m’engage donc à lire ce document.
    Si j’ai le temps de le lire dès qu’il apparaît dans mon monde, je le fais.
    Si ça ne m’arrange pas (ce n’est pas le bon moment, par exemple), je note qu’il faut que je le lise dans mon cahier ou mon gestionnaire de tâche. Exactement comme n’importe quelle autre tâche à faire.
  2. Les informations qui m’intéressent vraiment, ce serait bien de les lire mais je n’ai pas de raison de m’y engager formellement.
    Désignez un emplacement dans votre bureau ou votre maison et posez-y les revues, journaux, informations diverses qui vous intéressent.  De temps en temps (suivant votre envie ou les circonstances), attrapez-en un ou deux et lisez-les.
    Ah, bien sûr, il faut purger de temps en temps! D’où l’intérêt de choisir un contenant pour y mettre toutes ces futures lectures. Sinon, la pile grimpe, grimpe…
  3. Les lectures de détente.
    Placez-les où vous avez coutume de vous détendre: près de votre lit, aux toilettes, dans le salon? Comme vous voulez.

Et vous, comment venez-vous à bout de toutes ces lectures si tentantes?

32 Commentaires

Classé dans Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

32 réponses à “J’ai trop de choses à lire

  1. Je me rends compte que je fais cela spontanément, sans vraiment m’en rendre compte. Ce que je dois absolument lire est lu dès que possible. Ce que j’aimerais lire car ça m’intéresse mais où il n’y a pas d’obligation est dans le panier à revues. Les lectures de détente sont à côté de mon lit mais en général je n’ai qu’un seul livre en cours.
    Et en fonction de l’endroit où je suis (bureau, canapé ou lit) je lis ce qu’il y a à portée de main. Voilà tout !

    J'aime

  2. marie-claire

    Je me suis immédiatement sentie concernée par le titre! Qui aime lire et a plusieurs centres d’intérêt est vite menacé d’invasion… d’autant plus s’il y a un petit côté archiviste, ce qui est fréquent pour toutes les souris de bibliothèques! Bon, je me dis que cette curiosité intellectuelle est un signe de vie… tout en ayant conscience que l’accumulation peut devenir paralysante. Bien sûr, je cerne de suite le mot qui fâche : PURGER…

    J'aime

  3. Oh, je sais bien, Marie-Claire… Mais il y a plusieurs façons de purger, certaines étant moins « violentes » que d’autres. Par exemple, vous pourriez, à réception d’un magazine, inscrire sur sa couverture sa DLL (date limite de lecture). Vous choisissez cette date en accord avec vous-même. De sorte que, au moment de la purge, tout magazine qui a dépassé sa DLL a légitimement le droit d’être recyclé sans être ouvert. Comme c’est vous qui avez décidé de sa date de péremption, soit ça vous « booste » à le lire avant, soit ça vous conforte dans l’idée qu’il n’était pas si intéressant que ça puisque vous ne lui avez pas donné sa chance pendant ce laps de temps.

    J'aime

  4. anne-lise

    Je remarque que je fonctionne assez spontanément sur le schéma :
    * lecture détente près du lit (parfois les lectures intéressantes s’immiscent dans la pile),
    *les lectures intéressantes s’empilent dans un sac au milieu du salon parmi les sacs « à-trier », facile à attraper pour une pause jardin-soleil-sans_sieste et proche du sac « recyclage papier » après arrachage des pages intéressantes pour (archivage) euh classement en réserve. 🙂
    et les lectures boulot …… elles se mêlent au lecture intéressantes !

    J'aime

  5. marie-claire

    L’idée de la DLL est effectivement à essayer!

    J'aime

  6. martine

    pour ma part, je mets ce que je veux lire sur ma table de chevet et chaque soir au lieu de regarder la télé, je vais me coucher à une heure raisonnable, avant 21 h 30 pour lire 1 bonne heure
    le lendemain matin, en faisant ma chambre, je range, jette ou donne à une personne qui serait intéresser
    régulièrement je fais le trie dans ce que j’ai garder (en lecture) et me débarasse de ce qui ne m’intéresse plus ou dont je n’ai pas eu l’utilité depuis plusieurs mois

    J'aime

  7. Voyez Martine, les écureuils vous lisent en se disant: mais quelle discipline! On vous admire dans les chaumières, maintenant:)

    J'aime

  8. Anne-Lise, la question piège à … 1 euro. Et où mettez-vous les articles arrachés?

    J'aime

  9. martine

    tout simplement :
    après avoir fait un très grand désencombrement dans mon logement, je ne veux plus me laisser envahir par de l’inutile, du désagréable, du superflus autre que pour mes loisirs qui ne durent qu’un moment et qui finiissent par me prendre trop de place

    J'aime

  10. JoOO

    Ah oui j’admire ce qui se passe dans ces chaumières… QU’est ce qu’on fait quand on a au moins dix livres en route (oui oui, mais çà me convient très bien : une lecture en fonction de l’envie, de l’humeur etc) : belle pile auprès du lit, et je n’ose pas purger : je me remets à lire dés que j’attrape un livre ou une revue dont le titre m’interpelle, en plus je ne vois pas passer le temps: ce qui date d’il y a deux ans, m’interesse tout autant deux heures après…
    Peut être qu’il faut voir cela comme un espace de « grande » liberté…sauf que l’espace du coup n’est pas franchement clean!

    J'aime

  11. cyan

    moi ce n’est pas sur ma table de chevet, c’est sur le dossier du canapé!
    quand je vois un livre susceptible de m’intéresser, je le note dans un cahier où je pioche avant d’aller faire provision à la médiathèque (je n’achète quasi plus de livres, ça tient trop de place!) tous les mois. si finalement le livre ne me plaît pas ou si je l’ai fini, il va sur l’étagère où sont rangés le sac et la carte de la médiathèque. je m’octroie du temps toutes les semaines pour ces lectures. (1h après le déjeuner par ex, ou après le diner en attendant le programme télé qui m’intéresse + à chaque fois que j’en ai envie et le temps au même moment!)
    les revues, je n’achète que celles dont je vais me servir pour les loisirs créatifs, je les lis en mangeant (je sais, ce n’est pas bien!) ou quand je dois attendre chez le médecin ou dans les administrations, puis elles sont rangées avec le matériel concerné.
    pas de feuilles arrachées chez moi (sauf celles que je mets de côté pour mes proches): soit je conserve toute la revue avec des post-it aux pages intéressantes, soit je note l’information dont j’ai besoin dans mon classeur ou mon calepin…
    c’est drole que vous parliez de purge, car je suis justement en train de purger mes bibliothèques pour faire de la place et récupérer un peu de sous (non, pas pour racheter d’autres livres!).

    J'aime

  12. angel

    Mais comment avez-vous fait Martine pour venir à bout de votre désencombrement ? J’ai entrepris de « purger » mon appartement, objets ou papiers. Je sens le désespoir m’envahir. J’ai essayé de faire un mix de toutes vos techniques, Laurence, et je m’y perds moi même ! Et les magazines ou revues, n’en parlons pas, j’entasse des tonnes de magazines divers que je n’ai quasi jamais le temps d’ouvrir, mais que je n’ose pas jeter de peur de louper des infos… un cas de thérapie je crois !!! Merci pour tous vos articles et commentaires que je prends plaisir à lire et dans lesquels je puise l’énergie qui me manque parfois !

    J'aime

  13. Rosalie

    Voilà un article de circonstance : j’ai aussi l’habitude de garder les pages qui m’intéressent (critiques de livres, cuisine, jardin, loisirs créatifs, etc…) et depuis un certain temps, elles s’entassent dans des chemises. Je suis en pleine « purge » (j’ai déjà rempli deux sacs poubelle/recyclage) et réorganisation de ce que je garde. Finalement, pour ne pas accumuler, je scanne les articles qui ont survécu en les organisant dans des dossiers adéquats dans mon ordinateur.
    Le challenge maintenant est de scanner au fur et à mesure plutôt que d’entasser.

    J'aime

  14. PARFAITEMENT!
    Je suis comme une petite fille devant les vitrines animées de Noël!
    :o)

    J'aime

  15. Je mets a à profit le temps apssé dans les transports en commun pour lire les articles d’actualités (presse, journaux gratuits, revues). A la fin de la lecture, je laisse les journaux gratuits dans les transports ou direct à la benne de recyclage du paier, je découpe les articles qui m’intèresseet je les colle dans un chaier ou je les « magnète sur le frigo ». Pour la presse féminine, on échange avec les copines, ou je la laisse chez le médecin ou elles me servent de « cobaye » pour les découpages de mon fils !

    J'aime

  16. Sandrine

    J’ai beaucoup de livres et je n’arrive pas à les « purger » à cause du respect que j’ai pour eux. J’ai du mal à en jeter à la poubelle.
    De plus, je me dis toujours qu’aprés avoir fini un livre, je le relirais. Ce qui est rarement le cas. J’ai donc adopté la solution de la médiathèque, mais que faire des livres que je possède déjà?
    Comment se débarraser d’un livre?

    J'aime

  17. Tous les livres que j’ai en trop, je les donne à la bibliothèque de ma commune. Ils sont toujours très heureux d’avoir de nouveaux livres. Bien évidemment il faut qu’ils soient en bon état, ce qui devrait être le cas puisque tu dis que tu as du respect pour tes livres. Il faut aussi que le livre ne soit pas trop vieux ou que ce soit un grand classique.
    Personnellement, je trouve que les donner à la bibliothèque est la solution idéale. Tu ne t’embêtes pas à les mettre sur eBay pour 1€, ces livres pourront encore servir à d’autres plutôt que de les jeter !

    J'aime

  18. marie-claire

    Il existe un site d’échange de livres, CD, DVD (gratuit, hors frais d’envoi, sans commission ni frais d’inscription), que j’utilise avec beaucoup de satisfaction :
    http://www.troczone.com/index.php

    J'aime

  19. Merci Marie-Claire pour ce tuyau. Sinon, le troc entre copains marche aussi bien. Voire le dépôt en bas de chez soi avec un petit mot « servez-vous ». J’ai vu beaucoup de parisiens faire ça.

    J'aime

  20. Sandrine

    Merci pour vos tuyaux.

    J'aime

  21. marie-claire

    @laurence :
    Certes, le troc entre copains marche aussi bien… à condition toutefois :
    – soit d’avoir vraiment beaucoup, beaucoup de copains!
    – soit de ne pas avoir de recherche précise pour ses propres lectures…
    Le gros avantage de Troczone, c’est que les gens à qui on envoie sont réellement intéressés par les titres qu’on propose, et réciproquement : on ne reçoit en échange que des livres que l’on souhaite lire! Le fonctionnement est tout simple, à partir de deux listes établies par chaque participant : la liste « J’ai » (= ce que je propose), la liste « Je veux » (= ce que je souhaite recevoir).

    J'aime

  22. Petite question : comment faire avec les ebooks ?

    J’en ai beaucoup et dans beaucoup de domaines : travail, projet, livre instructif, détente, loisirs.
    J’ai trouvé une idée, mais bon pas forcément la plus simple, mettre tout ceci sur une clé USB et le lire avec un ordinateur portable.
    Mais je pense que vous avez une meilleure idée à suggérer.

    merci 🙂

    J'aime

  23. Votre question concerne le « stockage » des ebooks? Ou une technique pour arriver à tous les lire?

    J'aime

  24. lali

    Donner les livres à la bibliothèque est une fausse bonne idée. préparer un livre coute très cher : couvrir, mettre le code barre///
    On ne le fait plus pour les livres d’occasion, en général
    par contre, laisser à disposition pour les autres lecteurs est possible.

    J'aime

  25. Notre médiathèque nous a dit la même chose: pas de livres d’occasion. En revanche, chez Emmaüs, ils sont tout à fait d’accord, les braves gens.

    J'aime

  26. cyan

    ma médiathèque les accepte et les redistribue sur les bibliothèques et les écoles du département si ils sont déjà au catalogue.
    autres possibilités: en faire don aux hôpitaux, maisons de retraite, foyers de l’enfance, prisons…

    J'aime

  27. Les bibliothèques deviennent assez difficiles de nos jours quelque soit l’état du livre. Après c’est souvent à cause de la place.
    Après c’est dommage que tant de livres se perdent du coup.
    Emmaus c’est vrai récupère tout, même si parfois ils refusent les vêtements mais également les livres.
    Et malheureusement dans les vide greniers il est difficile de les écouler.

    Pauvres livres !

    J'aime

  28. Dès lors, faut-il céder aux sirènes de l’I pad?

    J'aime

  29. anne-lise

    Avec un léger décalage (trop de choses à lire ?!)
    pour la question à 1 euro,
    dans les pochettes projet lalalal, bibibibbi
    voire dans un classeur métallique si c’est un projet pour lequel je me vois archiviste !

    J'aime

  30. Anaig

    Chez nous, en morbihan, on a ça http://www.bookhemispheres.org
    Pour faire ecolo, social et solidaire….

    J'aime

  31. Leo

    Quand purger ses lectures ? Et bien aux toilettes par exemple, quel meilleur endroit pour une purge d’ailleurs ;o) ? On évitera le bouquin prenant (merci les embouteillages), mais pour un article c’est très pratique

    J'aime

  32. Cathie

    Pour les magazines, je les dépose « sur le chemin » c’est à dire à un endroit où ils me gênent, afin de ne pas les y oublier. Et si à la fin de la semaine je n’ai pas trouvé le temps de les feuilleter, c’est poubelle sans autre état d’âme.
    Quand je les feuillette, je le fais rapidement avec les marques pages repositionnables près de moi afin de marquer les pages qui m’intéressent puis je les dépose sur la table basse. Et quand je prends un moment pour lire je n’ai qu’à piocher dans ce tas et m’astreindre fermement à n’ouvrir que les pages prévues.
    Ça, c’est bon, ça tient la route. Par contre la table basse tend à crouler sous le poids, et là je n’ai pas encore de solution!

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.