Désencombrement Express: armoire à pharmacie

En moins de 10 minutes, on peut purger son armoire à pharmacie. Pourquoi le faire? Pour des raisons de santé évidentes:

  • on veut pouvoir utiliser un produit en bon état au moment de l’urgence
  • on essaye de ne pas s’empoisonner
  • on a besoin d’ y voir clair pour retrouver vite ce que l’on recherche
  • c’est un petit projet court et facile, qui pourrait bien vous encourager à attaquer dans la foulée les produits de beauté, puis qui sait?….

Comment faire? Très facile: on regarde les dates-limite. Il y en a même sur les boîtes de pansement et les tubes homéopathiques. Dès que la date est dépassée, hop, on jette (voir avec votre déchetterie locale ou votre pharmacie si elle reprend les médicaments entamés).

Rien ne vous empêche de constituer en même temps une liste des médicaments qu’il faudra racheter.

15 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

15 réponses à “Désencombrement Express: armoire à pharmacie

  1. Claire

    Obligatoire !
    Ce tri n’est pas facultatif mais OBLIGATOIRE.
    Personnellement, je regrette qu’il n’y ait plus la possibilité de donner les médicaments pour des missions humanitaires. Lors de mes séjours à Haïti (pour y donner des cours), les compagnies aériennes me permettaient d’emporter jusqu’à 30 kg supplémentaires de bagages pour les médicaments. Cela en faisait des boîtes et des boîtes pour sauver des vies…

  2. C’est exactement ce que je fais. Je mets les médicaments périmés, sans leur emballage en carton ni la notice, dans un sachet que je vais porter à la pharmacie. Chez moi, ils se chargent eux-mêmes de collecter les médicaments périmés . Les médicaments ainsi collectés sont confiés à l’office wallon des déchets qui se charge d’éliminer ces déchets.

  3. Pascale13

    Le tri de la pharmacie est une activité que je fais deux fois par an (printemps / rentrée des classes). C’est indispensable !
    Ceci dit ce n’est pas l’une de mes corvées préférées…

    J’ai:
    – une boite pour les pansements et le nettoyage des plaies,
    – une boite pour toutes les pommades,
    – une autre pour les gros flacons et sirops,
    – une autre pour les comprimés,
    – une dernière pour les préparations en sachets (type smecta et autres).
    Le tout dans une armoire en hauteur dans la buanderie.
    Les suppos dits « bonbons fesses » (en créole, c’est plus mignon !) sont dans le réfrigérateur dans un tupp’
    Quand aux tubes homéopathiques, ils sont eux, dans un rangement spécial (une petite tour avec petits tiroirs).

    C’est plus facile pour tout retrouver !
    Je n’ai pas poussé le vice jusqu’à étiqueter mes boites (par encore !).

    J’ai en revanche une pharmacie à emporter POUR LES VACANCES.
    Tous les médicaments utiles en cas de départ sont dans une grande trousse rouge (avec de jolis dessins rappelant son contenu) de la marque EVIDENCE toujours prête.
    « A POSTE ! » comme dirait mon époux.

    PS : J’aurais bien mis quelques photos mais je ne sais pas comment faire sur ce blog.
    😉

  4. martine

    personnellement je n’aime pas avoir un tas de produits pharmaceutique à la maison

    à part les basiques de la trousse d’urgence et des maux communs : douleurs, toux, rume, mal de gorge, bleu, bandages divers, pansements divers,
    je n’ai pas grand chose, si ce n’est ceux de mes traitements en cours

    dès que j’ai fini un traitement, je vais porter le reste des médicaments à la pharmacie

    il m’arrive parfois de presser mes enfants (adultes) de faire leur tri eux aussi

    je trouve dangereux de se resservir de médicaments prescrits pour un mal, quand on pense avoir la meme chose, en plus bien souvent il n’en reste pas assez pour finir le traitement
    a mon avis vaut mieux reconsulter

  5. Rosalie

    J’ai opté pour une vérification deux fois par an, à la rentrée pour avoir de quoi faire face aux rhumes, rhinos, et autres désagrément de l’hiver, et au printemps pour accueillir le soleil en toute sécurité et remédier aux petits bobos de l’été. Je confirme c’est très rapide, le plus long étant peut-être de déchiffrer les dates « sans encre », juste en creux sur l’emballage. Si les fabricants pouvaient penser aussi à nos yeux… Tout ce qui est périmé ou va l’être très rapidement ou entamé mais non réutilisable va dans un sac que je rapporte à la pharmacie en même temps que je r »approvisionne les indispensables.

  6. orangette

    Tiens, là je suis bien au point ! Avec des petits, on a parfois une vraie pharmacie de campagne à la maison ! J’ai donc 2 armoires à pharmacie fermées à clé. Les produits sont classés en 4 zones (parce que 4 étagères) :
    « douleurs, fièvre » ; « sirops » ; « désinfectants, pansements et crèmes » ; « autres ».
    Sur la porte de chaque armoire est affiché un tableau détaillant le contenu de chaque étagère ; dans les 4 zones du tableau, les produits sont classés selon leur usage (sirops toux grasses; sirops toux sèches ; brûlure ; piqûres ; coups et bosses ; entorses ; nez encombré ; diarrhée; etc.). Enfin, en face de chaque produit est indiquée sa date de péremption.

    exemple :
    DOULEURS, FIEVRE Expire en
    Doliprane pédiatrique 11.2013
    Doliprane suppos enfants « 10.2011 »
    Dafalgan pédiatrique 07.2013

    2 fois par an je fais le tri. Pour cela, il me suffit d’enlever les produits périmés et d’ajouter ceux qui ne sont pas mentionnés, sans rechercher forcément sur chaque boîte où le gentil monsieur a bien voulu mettre une date minuscule.
    Enfin pour faciliter encore le tri, je surligne en fluo les produits qui seront périmés dans les 6 mois à venir (dans l’exemple, 10.2011 mis entre guillemets car je ne sais pas mettre en gras dans ce message!). J’essaie de barrer au fur et à mesure les produits terminés. Je fonctionne ainsi depuis 4 ans. Réimprimer le tableau est une petite tâche à accomplir, mais c’est vite fait. J’apprécie aussi beaucoup l’aide-mémoire que représentent ces tableaux pour soigner les petits maux du quotidien, mon mari et les baby-sitters aussi, et ils savent où trouver chaque produit en fonction du besoin.

  7. Pascale

    Pour déchiffrer les dates et autres textes écrits en tout petit, j’utilise une grosse loupe. J’en ai plusieurs chez moi, rangées prés des endroits où je utilise le plus souvent. Elles me sont vraiment utiles.

  8. cyan

    à chaque fois que je dois aller à la pharmacie renouveler mes ordonnances, je vérifie le contenu des 2 tiroirs affectés aux divers médicaments:
    * pour vérifier que je ne vais pas renouveler ce dont je n’ai pas besoin
    * pour rapporter en même temps ce dont je n’ai plus besoin ou ce qui est périmé
    * pour vérifier qu’il ne me manque pas quelque chose qui ne figure pas sur l’ordonnance.
    ça ne prend que 2 minutes et ça permet de ne faire qu’un voyage…
    je vérifie aussi le contenu de la trousse (seulement les indispensables: ibuprofène, antihistaminique + piqure d’adrenaline, mal des transports, collyre) qui reste dans mon sac à main au même moment.

    après m’être trouvée à cours d’antihistaminique et sans possibilité d’en obtenir dans l’immédiat, je suis devenue prévoyante!
    d’ailleurs ma pharmacie est quasiment le seul contenant chez moi à être toujours rangé et à jour!

  9. Ah le bonheur d’avoir une pharmacie dans l’immeuble! Notre pharmacien est là tous les dimanches même s’il n’ouvre pas boutique et nous donne tout ce qu’il faut en cas de besoin, la classe internationale, non?
    En revanche, il ne recycle pas les médicaments périmés, il faut que j’aille dans une autre pharmacie…
    Sinon pour les trois petites choses à avoir à la maison, j’ai un contenant par genre mit étiquette « tête » « ventre » « nez et gorge » « bobo » « miaou », rangés dans le miroir (voui booon, c’est un meuble dont la façade est un miroir), les traitements en cours sont à portée de vue à l’endroit où on s’en sert (dermato avec la crème de jour, à la cuisine si à prendre au repas, etc…) et les restes, hop! éliminés dès la fin du traitement.

  10. Sandrine

    Que de bonnes idées, merci!
    Petite suggestion de sujet dans le même style, le placard de la cuisine…

  11. Merci Sandrine. Vous devriez trouver votre bonheur ici.

  12. Si c’est pas de l’organisation, ça! Total respect, Orangette!

  13. Je serais plutôt comme ça, moi aussi.

  14. Des boîtes par type de médicaments… hm, oui, pourquoi pas?

  15. calvin

    Pour eviter d’avoir a ressortir les lunettes j’ecris en GROS caracteres la date de péremption…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s