Comment organiser ma cuisine (2/3)

Après avoir lu la première partie, vous allez pouvoir réfléchir à la disposition de vos possessions dans la pièce et aux moyens les plus simples de les ranger et de les utiliser.

Oubliez les cuisines de magazine. Votre cuisine à vous va refléter votre réalité.

Gardez en tête ceci: une cuisine où s’exposent ustensiles, épices, bocaux est très accueillante, c’est vrai. Mais si vous n’y entrez que pour réchauffer des plats surgelés, votre belle exposition tournera vite en nature morte poussièreuse. Pensez “pratique” d’abord, l’esthétique en découlera.

1- De l’espace avant tout

Si, comme moi, vous êtes convaincus que cuisine = hygiène, vous approuverez l’idée d’un nettoyage quotidien de l’évier et des plans de travail.

Or, nettoyer un plan de travail va nettement plus vite si la surface est dégagée et qu’on n’est pas obligé de tout déplacer pour passer l’éponge.
Donc, si vous n’avez pas trop de temps à consacrer aux tâches ménagères, l’idée c’est de dégager l’espace au maximum. D’une manière générale, ne gardez sur les plans de travail que ce qui est d’un usage quotidien ou pluri-quotidien.

2- A garder sur les plans de travail/la table

Ainsi, selon vos habitudes (et non selon ce que votre maman ou votre meilleure amie font chez elles), vous garderez sur les plans de travail ou la table :

– bouilloire
– cafetière électrique
– grille-pain
– presse-agrume …


2 bis- A garder sur les plans de travail/la table … si vous voulez

Les fruits et légumes. Ils peuvent empêcher le grignotage de sucreries en étant toujours à portée de main. Mais mon propos n’étant pas la diététique, c’est comme vous voulez….

3- A ne pas garder sur les plans de travail/la table

Oui, je sais bien, c’est embêtant de sortir le mixer/blender du placard à chaque usage … et le ranger, donc ! Mais pensez que si vous le laissez sorti, alors qu’il ne vous sert que rarement, il prend inévitablement poussière et gras ; vous devrez le laver plus souvent. De plus, la place pour travailler dans une cuisine est trop précieuse pour la gaspiller avec un objet encombrant qui ne sert que de temps en temps.

3 bis- A ne pas garder, non plus, sur les plans de travail/la table

Le pot à ustensiles, vous voyez ? Sortez-en donc la pince à spaghetti (sauf si vous êtes italienne …), le thermomètre à viande, le presse-ail, bref les ustensiles à usage non quotidien. Ils s’emmêlent avec les autres et vous empêchent d’attraper votre spatule préférée.

Les épices … ah oui, les épices! (légèrement obsédée, vous pensez?) Faites comme vous voulez, mais les flacons Ducros n’ont, à ma connaissance, jamais gagné un prix de design.
Très probablement, aussi, les moins utilisés de ces bocaux vont doucement se couvrir de poussière et de gras. Avez-vous envie de les nettoyer en plus du reste ? Vous aurez compris que je suis plutôt pour le rangement des épices et condiments dans le placard tout près des plaques de cuisson et non sur le plan de travail.

Vous avez des enfants en bas âge? Il vous faut un endroit en hauteur pour les médicaments, si ceux-ci sont pris dans la cuisine.
4- Maîtriser la situation

Il n’est pas question de transformer votre cuisine en laboratoire sans âme, mais de limiter au maximum vos efforts de rangement et de nettoyage. Et puis, un plan de travail dégagé donne instantanément l’impression de maîtriser la situation.

Vous vous souvenez?Plus une chose est difficile à ranger, moins il y a de chances qu’elle soit à sa place”. Autrement dit : vous devrez tenir compte de votre “paresse” et de celle de vos proches.

Pour chaque objet à ranger, posez-vous toujours la question: “est-ce que ça va être facile à attraper et à remettre en place ?”. Concrètement : rangez toujours les objets près de l’endroit où ils vous servent vraiment.

Moins ils vous servent, plus ils peuvent être placés loin de vous.

Ce que vous utilisez rarement (vaisselle d’apparat, appareil à raclette, moule à gaufres) sera placé soit dans une autre pièce soit dans le haut des placards,voire au-dessus de ceux-ci.
Ce que vous utilisez régulièrement devra idéalement être situé à une hauteur comprise entre les épaules et la taille.
Les objets lourds (marmites, plats en fonte, grands plats en verre ou porcelaine) trouveront place dans le bas des placards. Evitez d’empiler les objets sur trop de niveaux dans vos placards. Personne n’aura le courage d’aller chercher les assiettes du dessous ni de déplacer les saladiers pour prendre les ramequins.
Préférez deux tablettes assez rapprochées en hauteur plutôt que les deux étagères traditionnelles.
Essayez d’utiliser les corbeilles en fil plastifié à fixer sous les étagères ou des glissières qui permettent d’attraper facilement les objets du fond.
Ou encore les demi-étagères qui servent en principe à ranger les livres.
Fixez les placards hauts à 45 cm du plan de travail. Ainsi, il reste assez de place au mur pour y fixer appareils ou étagères étroites.
5- Les tiroirs et leurs compartiments
Plus vous parviendrez à regrouper les ustensiles par usage et donc à subdiviser le contenu de vos tiroirs, plus vous en maîtriserez le bazar.

Exemple:

  • regroupez les outils qui servent à ouvrir : ouvre-boîte, tire-bouchon, casse-noix,…. Considérez la place que ça prend : voici un premier compartiment.
  • Puis, regroupez les couverts par type, puis les ustensiles longs, puis encore une autre catégorie, etc…
  • et pour finir, les “machins” (selon les familles, c’est très variable, les machins) et mesurez l’espace que chaque catégorie occupe.

Maintenant, vous comprenez pourquoi vos tiroirs étaient en désordre. Vous tentiez tout simplement de ranger des dizaines d’objets de taille et de forme différentes ensemble.
Les mesures que vous avez prises en faisant ce tri vont vous servir à trouver les compartiments vraiment adaptés à la taille de vos possessions.

Important: mesurez aussi l’intérieur de vos tiroirs avant d’aller chercher vos compartiments, même la hauteur. Vous pouvez utiliser des contenants :

  • En plastique (lavable, donc) : rayon papeterie (pour ranger le matériel de bureau), rayon boîtes en plastiques des hyper marchés, boîtes à lingettes …
  • En bois : IKEA, Habitat, fabrication maison, …
  • Autres matières : boîtes à chaussures, à cigare, ….

6- Des achats futés

Chaque fois que possible, pensez fonctionnalité et rangement.
Exemples : achetez un four équipé d’un tiroir (l’air de rien, il y en a des ustensiles livrés avec un four !), pensez à choisir un réfrigérateur à clayettes amovibles (très utile au moment des fêtes où les saladiers énormes doivent être stockés au frais).

Sur le même thème:

6 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

6 réponses à “Comment organiser ma cuisine (2/3)

  1. ET bien voici une série d’article que je vais transférer à mon chéri … Il n’a pas la même conception du rangement que nous 😉

  2. Maliro

    Hum hum… Je me sers de mon violon alto quotidiennement mais je crois que je vais éviter de le suspendre en cuisine!
    Trêves de plaisanteries, c’est vrai que des tas de petites choses s’accumulent sur mon plan de travail… Entre le pot à kéfir en préparation, les gourdes des enfants qui mettent une éternité à sécher, le pot à ustensiles… D’ailleurs ces derniers étaient encore il y a peu, suspendus au dessus de la cuisinière mais ils m’empêchaient de refermer le couvercle de celle ci, ce qui est bien pratique pour augmenter la taille du plan de travail quand on n’a pas besoin des feux!
    Bref, je vais trier mes ustensiles pour optimiser l’espace de ma petite cuisine! 😉

  3. Mais justement, je me disais… on n’appelle pas une cuisinière un piano?

  4. Sarah

    Les flacons d épice ducros ont leur nom grave sur le bouchon depuis quelques mois. Une vraie bonne idée pour les ranger débouts dans un tiroir. Je gagne un temps fou.

  5. Bonjour,
    J’adoOOOOOre votre blog que je viens de découvrir ! Il y a un truc que je n’ai pas (encore??) lu, mais qui est trop pratique : afin de ne pas devoir prendre les poussières sur le dessus des armoires, astuce de ma grand-mère : placer des papiers journaux à mesure (je plie, c’est plus facile) et maintenir avec un petit papier collant. Au bout d’un… moment…. retirer les papiers et en mettre d’autre. Les armoires (de salle-de-bains, de cuisine, etc) restent nickel.
    Bonne journée.

  6. Aline, et voilà encore un « truc » de grand-mère qui a largement fait ses preuves. Merci. Et si vous en avez d’autres, comme ça, n’hésitez pas 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s