Le budget pour les nuls: par quoi commencer?

On pourrait dire que l’organisation personnelle sert à  tirer profit des ressources qui nous sont comptées:

  • le temps
  • l’énergie
  • l’espace
  • et… l’argent

Aujourd’hui, j’attaque la dernière de ces ressources, via un sujet sensible: le budget.

Il se trouve que la gestion de l’argent n’était pas abordée dans ma famille. On ne m’a jamais montré comment faire. A l’évidence, sans être riches, mes parents savaient s’y prendre. Mais les enfants n’étaient pas associés à ce genre de discussions.

J’ai donc dû « réinventer la poudre » quand il a été question de me préoccuper de mes finances. Comme souvent, lorsque je suis confrontée à une situation inconnue, j’ai tendance à me tourner vers les livres ou internet.

C’est drôle, on aurait dit que la création du budget allait de soi (tiens, tiens, comme le rangement?). Il suffisait de faire la différence entre ses entrées d’argent (réputées régulières) et ses sorties obligatoires. De diviser tout par 12, ça c’est les dépenses fixes mensuelles. Le reste, on le répartit entre épargne de précaution, trucs nécessaires et plaisir et voilà! C’est tout de même pas compliqué! Euh… si.

En revanche, tout le monde se passionnait pour les placements: et que je te recommande l’immobilier, et que je te tire des plans sur la comète… pardon… la bourse.

Très bien, mais le truc basique, là, comment on fait? Comment je fais pour ne pas être à découvert tous les mois? Par quoi je démarre?

On démarre par « Mais où passe mon argent? »

ETAPE 1 : Y VOIR CLAIR

Matériel: un petit carnet ou un bloc de post-it toujours sur vous avec un stylo + un porte-feuille ou porte-monnaie + un PC avec tableur (chez vous, voyons).

Méthode: pendant un mois, on garde toutes les traces de nos dépenses. Les vrais tickets car les « facturettes » de carte bleue ne sont pas très parlantes. On note, tout de suite en sortant du magasin, ce qu’on a payé en liquide (même la baguette du boulanger). On met tout ça dans une enveloppe. Oh, et on remplit ses talons de chéquiers tout de suite.

Important à ce stade: être précis et complet. Ne comptez pas sur votre mémoire car elle a des trous, justement, en matière de budget …

Note: il n’y a pas de période idéale pour commencer et, à bien y réfléchir, tous les mois sont des mois exceptionnels d’un point de vue dépense, alors…

ETAPE 2 : CREER LES CATEGORIES

Prenez votre enveloppe et, avec votre tableur, créez un tableau à 15 colonnes.

Colonne 1: catégorie générale

Colonne 2: catégorie détaillée

Colonne 3 à 14: pour les mois de l’année

Colonne 15 : somme de la ligne

Prenons un ticket de supermarché.

Vous avez acheté de la nourriture « de base », du champagne pour fêter l’anniversaire de Bastien, des chaussettes pour Lucie, du produit vaisselle et des bougies parfumées. Si vous voulez savoir à quoi vous dépensez votre argent, saisir « Carrechan = 122 euros » ne vous apportera aucune information utile.

Il faudra donc répartir vos achats par catégorie.

Imaginons une ligne de catégorie générale qui s’appellerait « NOURRITURE ». C’est déjà bien de la créer, parce qu’on sait que c’est un gros poste de dépense.

Mais on peut mieux faire pour y voir plus clair.

Créez dans la colonne 2 « catégorie détaillée », une ligne « ALIMENTATION COURANTE » dans laquelle vous rentrerez la somme de toute la nourriture « de base » (pâtes, légumes, yaourt…).  Bien sûr, il faudra ajouter le montant de vos dépenses en liquide chez le boulanger. Ca ne vient pas de Carrechan, mais c’est de l’alimentation de base.

Puis créez une nouvelle ligne « FETES »: celle-là, c’est pour le champagne.

Puis une autre ligne « RESTAURANT » par exemple.

Les chaussettes de Lucie iront dans la catégorie VETEMENTS, sous-catégorie LUCIE. Dans VETEMENTS, vous auriez aussi une sous-catégorie TEINTURIER, si ça s’applique à votre vie.

Donc, ça devrait ressembler à:

COLONNE 1    COLONNE 2     MOIS  …  TOTAL
CATEGORIE    SOUS-CATEGORIE     JANVIER  …
NOURRITURE    ALIMENTATION COURANTE     453,80
NOURRITURE    FÊTES     37,50
NOURRITURE    RESTAURANT     60
VETEMENTS    LUCIE     22
VETEMENTS    BASTIEN     0
VETEMENTS   TEINTURIER     5,90

Le montant du produit vaisselle irait dans MAISON- ENTRETIEN et les bougies dans MAISON – DECORATION.

Donc vous allez créer les catégories en fonction de votre vraie vie, c’est-à-dire en fonction de ce que vous dépensez vraiment.  Je vous suggère de faire ces calculs et répartitions une fois par semaine.

Question du  pauvre lecteur qui est déjà dans le rouge à la banque:
Laurence, vous êtes sûre que je dois entrer dans ce niveau de détail? Pointer mes comptes ne suffit-il pas?

Réponse de Laurence qui est passée par là:
L’argent et son usage sont évidents pour une partie de l’humanité. Pour l’autre partie, l’argent, c’est comme le temps: ça file entre les doigts sans qu’on sache exactement ce qu’on en a fait. C’est certainement l’approximation qui vous met dans le rouge: vous n’avez pas de vue complète et exhaustive de ce qu’il se passe.
Si vous voulez mettre de l’ordre dans vos finances, il faut regarder les choses en face. Et cela passe, hélas, par de la précision.

Au bout de quelques mois, vous ferez des découvertes. Vous dépensez plus que ce que vous croyez à certains endroits. C’est bien sûr là-dessus qu’il faudra travailler par la suite…. mais c’est pour le prochain article.

58 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

58 réponses à “Le budget pour les nuls: par quoi commencer?

  1. Vroum-Vroum

    Bonjour Laurence !

    J’irai même plus loin que vous : c’est TOUS les jours qu’il faut remplir son tableau avec les dépenses ! Cela permet de savoir vraiment à quel niveau on en est…et quand on est dépensier(ère) ( chronique…ou pas 😀 ), une journée ça compte ( c’est le cas de le dire ) !

    Le plus dur c’est de s’y tenir…mais le fait de voir ce qui est dépensé au jour le jour permet de mieux se rendre compte du trou que l’on a au fond du porte-monnaie et de commencer à le rapiécer petit à petit 🙂

  2. Nat

    MERCI pour cet article! une fois de plus vous me mettez le nez sur ce que je coyais être une évidence.

    Je commence tout de suite! Vivement la suite.

  3. JoOO

    Un truc à partager à ce sujet, qui fonctionne bien pour moi depuis des années:
    Comment se garder de l’argent pour les plaisirs inutiles, ..mais indispensables pour le moral, sans dépasser, sans culpabiliser?
    Simple, une fois le budger fait, on s’alloue une somme « plaisirs, mais vraiment le truc en plus! » on décide evidemment du montant en fonction du travail précédent, et on le garde en ESPECES dans son compartiment porte feuille: ainsi tout s’accumule au fil des mois : Si on est trop débordée plusieurs semaines d’affilée, et bien on peut dépenser tout d’un coup sans aucune culpabilité mais comme une récompense; si on est tendance dépensière et bien certaines semaines ma foi plus rien à dépenser! NADA et tant pis pour les opportunités (en fait la bonne occase se reproduit toujours et le compartiment plaisir vide, se renflouera le mois suivant tout seul)
    C’est un truc qui m’a permis de gérer envies et frustrations, au fil du temps avec tranquilité, e récompenser sans culpabilité

  4. LiseNY

    Laurence, indispensable pour moi, dans mon administration pesonnelle des finances : un CALENDRIER qui ne sert qu’à cela : marquer QUAND effectuer les payments des factures, ( en bleu) ; QUAND arrive(nt) les payments personnels – salaires, etc.. ; et QUAND je peux prévoir les gros coups durs, comme changer les pneus de la voiture, acheter les cadeaux anniversaires, noel, etc.. échelonnés tout au long de l’annee, etc… Et ne pas oublier d’interroger le calendrier tous les matins.

  5. Cela fait des années que je tient ce genre de budget, mais, même encore cette année, je suis dans le rouge. Mais, au moins, je sais pertinemment où je dois faire plus attention l’année prochaine. 😉

  6. Un agenda dédié? Je n’y aurais pas pensé… est-ce qu’il vous sert aussi à prévoir les remboursements de votre mutuelle, par exemple?

  7. quand mon mari a su qu’il perdait son boulot à 52 ans, il y a 13 ans, j’ai fait un relevé de tous les frais fixes: les incompressibles: assurance et taxe auto…les « qu’on peut essayer de compresser: téléphone, eau, électricité et ceux qu’on peut supprimer: abonnements à des magazines,assurance vie… avec nos chiffres bien clairs, nous avons discuté de ce que nous sacrifierions, des efforts que toute la famille pouvait faire (diminuer la consommation d’eau et d’électricité, division des postes fixes par 12, calcul d’une marge « urgence » (machine à laver qui rend l’âme ou mazout qui augments trop ou maladie et ses frais, ensuite le reste divisé par 12 nous donnait ce que nous pouvions dépenser pour la nourriture, la maison, les cadeaux,les vêtements! avec 1100€ pour vivre à deux dont 100€/mois de frais médicaux sans être malade sinon c’est plus, le budget est devenu un vrai sport! là j’ai quand même un peu peur pour le remplissage de ma citerne de mazout en janvier car en plus nous devons changer 2 pneus à la voiture avant de passer au contrôle technique, mais une omelette frite est un régal et permet d’économiser, un autre délice: le foie de porc pour 1€20 j’avais 350 gr pour nous deux!

  8. pour mieux voir le résultat de nos efforts pour les consommations d’eau et d’électricité, nous relevons les compteurs chaque 1 er du mois sur un classeur excel où j’ai aussi les consommations moyennes de l’année passée, de plus ça nous permet de détecter à temps une petite fuite d’eau ou un appareil un peu gourmand.

  9. Marie

    Mais que faire des entrées d’argent ? Certes c’est important de savoir ce que l’on dépense et dans quel domaine mais il me semble tout aussi important de savoir ce qu’il reste sur son compte en banque pour ne pas être dans le rouge également. Je crois que je vais ajouter une ligne salaire, et mettre en + les revenus et en – les dépenses .

  10. Marie, je vous conseillerais plutôt de créer un autre onglet « revenus » dans votre fichier de tableur. Mais faites comme vous le sentez…

  11. Pascale13

    Laurence bonjour,

    Moi cette année, c’est décidé, j’ai acheté à la F**C, le Kakebo 2012 de Dominique Loreau. Un agenda où noter toutes les dépenses et recettes.
    Le connaissez-vous ?
    Amitiés marseillaises

  12. Il existe des logiciels de compta assez simples et pas trop onéreux. Tout y est: catégories, sous catégories, prélèvements automatiques, factures, salaires, etc… on peut paramétrer les récurrences, faire des rapprochements bancaires (très utiles pour déterminer si on a ou non, dépensé plus d’argent qu’on en a gagné, ce qui ne se voit pas forcément par être dans le rouge ou pas), etc… On peut extraire des statistiques, programmer des limites de dépenses pour des catégories précises (par exemple vêtements si on a une grosse tendance à dépenser compulsivement dans cette catégorie).
    on peut aussi suivre ses épargnes, ses investissements, ses comptes de carte bancaire si elles sont à débit différé, etc…
    C’est ce que nous utilisons depuis quelques années maintenant et c’est bien pratique.
    A ce propos, une opération qui m’a bien facilité la vie à une époque où je ne faisais pas vraiment les comptes, c’est de transformer ma carte bancaire à débit différé en carte bancaire à débit immédiat. D’abord, la cotisation annuelle est moins chère et je ne m’embrouille plus dans les dates ni ne prends l’excuse du débit différé pour dépenser plus que nécessaire ou prévu.

  13. J’en ai entendu parler, Pascale. Vous nous direz si c’est bien.

  14. Rachel, je vous suis entièrement sur le sujet des cartes à débit immédiat.

  15. marie-claire

    Les logiciels de compta familiale, effectivement, ça existe, et c’est sûrement plein de possibilités… mais la « simplicité » est très relative! Tout dépend sans doute de ses aptitudes à la compta…
    Pour ma part, ce que j’apprécie justement dans la méthode/idée de Laurence, c’est son extrême simplicité et facilité de mise en ouvre pour tous… y compris « pour les nuls », comme l’indique le titre!
    Je réalise déjà très bien l’étape 1 (relevé minutieux des différentes dépenses), et j’utilise en effet un agenda réservé à cet usage.
    Mais c’est au niveau de l’étape 2 que je n’avais pas trouvé de solutions satisfaisantes : mes essais avec logiciels ou sites en ligne sont restés sans suite, trop compliqués (pour moi!) ou difficiles à personnaliser (ex. : pourquoi aurais-je une rubrique « cantine » alors que je n’ai plus d’enfants à la maison?!).
    Ce sont souvent les méthodes les plus simples qui fonctionnent dans la durée… même si, évidemment, les possibilités sont moindres!
    J’attends avec impatience l’article suivant!

  16. marie-claire

    « facilité de mise en oeuvre », bien sûr! Désolée…

  17. Odile

    Bonjour Laurence,

    Connaissez-vous l’ouvrage suivant?
    All Your Worth: The Ultimate Lifetime Money Plan
    Elizabeth Warren, Amelia Warren Tyagi

    Il n’existe pas en traduction française, mais est facile à lire en anglais. C’est un livre qui a réellement changé ma vision de l’argent.

    Il donne des pistes très intéressantes pour le « fun money » dont parle JoOO plus haut, et pour les incompressibles dont parle Nowe juste après dans les commentaires.

  18. Merci pour le tuyau, Odile. Personnellement, mon livre-starter a été « Your money or your life » de Dominguez et Robin. En anglais aussi.

  19. Sincèrement, on n’utilise que ce qui nous intéresse et c’est du basique! (iCompta en l’occurence). Mais on a besoin que les choses soient un peu jolies (on peut mettre des couleurs!) et un peu ludique (Monsieur aime bien contempler les camemberts et les courbes…) pour qu’on s’y tienne.
    :oD

  20. Rosalie

    L’hypermarché le plus proche de chez moi est un L*****c et Michel Edouard me facilite grandement la tâche du « décorticage » des tickets de caisse.
    Soit j’utilise le drive express » et sur le site les produits sont regroupés par catégories que je suis donc sur ma commande également,
    Soit je fais les courses dans le magasin (tout n’est pas disponible au drive, mais cela allège quand même le caddie des plus gros articles) et là quel que soit l’ordre dans lequel je mets les articles sur le tapis, à l’impression le ticket de caisse les regroupe automatiquement par catégories.

  21. Vroum-Vroum

    Bonjour,

    Dans mon fichier tableur, j’ai les 5 premières lignes pour les « Rentrées » salaire/remboursement de frais/remboursement santé/divers ( participation, dons…)…Puis après les lignes pour les « Sorties » ..il suffit de faire une petite formule et hop ! Rien de bien compliqué ! J’ai même des sous-totaux par catégorie ( pour tout ce qui est frais bancaires et aggios, ça motive !! 😀 ) etc. et à la fin de l’année je fais une colonne récapitulative…et c’est là que je me fais peur 😀

  22. Isabelle

    Bonjour et merci Laurence pour ces articles spécialement consacrés au budget 🙂 !
    J’étais il y a encore quelques années une dépensière compulsive. Après m’être fait aider par une thérapeute, afin de comprendre le « pourquoi » de de dysfonctionnement, et y avoir réussi (le principal !), j’ai eu beaucoup de mal à retrouver une situation financière stable, je « rame » encore. J’ai appris à tout noter dans un petit carnet, car je n’arrive pas à me tenir journalièrement à l’informatique. Sans vouloir faire de pub, j’ai trouvé LE truc qui m’aide enfin à m’y retrouver, et à me protéger : le KAKEBO.
    J’en avais entendu parler par une amie qui rentrait du Japon, je l’ai trouvé en vente en France l’an dernier, et depuis je ne peux plus m’en passer. Je l’ai dans mon sac, il me sert de garde-fou quand j’ai envie de dépenser, et j’y note scrupuleusement tout mon budget, que j’ai appris à faire, et toutes mes dépenses, même les 90 cents de baguette. Je me permets donc de vous le conseiller, s’il peut aider certaines personnes.:)

  23. Merci Isabelle. Cela combien agenda et tenue des comptes, n’est-ce pas?

  24. Isabelle

    Bonjour Laurence,
    Malheureusement non, c’est un agenda de comptes. Que je trouve vraiment très bien fait, pratiquement parlant mais aussi esthétiquement parlant 🙂 Si l’on n’a pas beaucup de rendez-vous, il y a en bas de chaque jour une case « mémo » pour noter quelques rdv.
    En par semaine, un autre carré où l’on peut aussi noter des trucs, ainsi qu’une petite rubrique « à faire ».
    Mais il ne peut combiner agenda professionnel ou vie perso bien remplie ET agenda de comptes. Son format étant de 15*21 cm, je le traîne avec moi dans mon sac avec mon agenda.
    Mais vraiment, c’est un outil que je conseille à toute personne désireuse de tenir son budget et réfractaire à la tenue sur informatique. C’est presque devenu un plaisir pour moi de gérer mes dépenses, je n’aurais jamais cru ça possible 🙂

  25. Ah mais c’est bien tentant, tout ça…

  26. Isabelle

    Je viens de faire une recherche rapide sous Google, j’ai trouvé ceci pour vous donner une idée :
    http://www.somethingnew.be/archive/2011/10/02/kakebo-2012-de-dominique-loreau.html

    Et une petite vue de l’intérieur, mais je n’ai pas réussi à en trouver qui montre vraiment l’intérêt que l’on trouve dedans :
    http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/loreau-dominique/mon-kakebo-2012-agenda-de-comptes-pour-tenir-son-budget-sereinement,39223827.aspx#

  27. Vroum-Vroum

    ISABELLE vous m’avez donné envie, je cherchais un agenda très complet qui regrouperait tout, et celui là semble bien utile et complémentaire de mon fichier sur tableur…

    J’ai donc commandé le Kakebo, il devait arriver hier….arghhhh !! je trépigne ! 😀

    Si ça vous dit, je vous ferai un retour 🙂

  28. Vroum-Vroum

    LAURENCE, avec le KAkebo, j’ai commandé votre livre « S’organiser c’est facile »…vous comprendrez donc que je trépigne doublement !! 😀

  29. Isabelle

    Argh, ça y est, vous êtes addict 🙂 Lol !!
    J’ai ces 2 outils, bien présent à portée de main.
    J’aimerais bien votre retour sur l’utilisation du Kakebo, sachant que perso, j’ai mis quelques temps à tout comprendre et à m’adapter (ou c’est lui qui m’a adopté) 🙂

  30. Franciane

    Bonjour Isabelle, je m’adresse à vous acr apperemment vous avez déjà utiliser le Kakebo. fin 2010, je l’avais repérer en librairie, mais ne l’avais acheter car je faisais mes comptes sur un logiciel de comptes. Mais je ne m’y tiens pas régulièrement et quand le mois est fini , c’est très fastidieux avec les tickets de CB et le relevé mensuel de la bque. Pour l’année prochaine, changement, j’ai acheté hier le kakebo 2012. Pourriez-vous me dire si vous avez assez de lignes pour toutes les opérations bc du mois complet? Vous faites beaucoup d’achats en espèces? on peut savoir tous les jours quelle somme se trouve dans notre porte-monnaie, mais comment savoir où en est le compte exactement, puis qu’il n’y a pas de colonne Solde?
    merci,

  31. Patrice

    Bonjour à toutes,
    j’ai essayer le KAKEBO mais j’ai un gros problème car mon compte et celui de ma femme sont distinct et je n’arrive pas a avoir les informations de sa part elle gère bien son argent (rarement à découvert) mais sans faire de tenu de compte rigoureuse comme j’en ai besoin. Je recommence donc cette année avec la méthode de Laurence pour mon compte à moi qui est notre compte commun mais je ne sais pas si je vais tenir longtemps.
    Patrice

  32. Isabelle

    Bonjour,
    Désolée pour le délai de réponse tardif, j’ai eu des problèmes de connexion. Je vous souhaite d’abord une très belle année étincelante, en espérant à Laurence qui nous offre ses si précieux conseils des étincelles de bonheur ! 🙂
    Pour les réponses concernant l’utilisation que je fais personnellement du Kakébo, elle est, dirais-je, très « personnelle » : j’écris souvent au crayon de papier (car j’aime bien), et de travers. Pour Patrice : sans info de la part de votre épouse, il va être difficile pour vous de faire les comptes communs, toutes les données étant nécessaires, non ?
    Pour Franciane : perso, j’ai assez de lignes dans le Kakebo, car comme je l’ai dit je n’écris pas forcément droit et dans les cases 😀 Et il y bien la case « solde » (« reste » en bas de chaque jour, et «  »total par poste » sur la page de droite. C’est là que j’y inscris mes totaux, ce qui me permets de visualiser rapidement le montant des dépenser (et d’afficher mes yeux hagards dans la foulée). Je procède de préférence en règlement en liquide, dans ces enveloppes comme l’a indiqué Laurence, et si je n’ai pas le Kakebo sur moi je note illico sur mon tél portable le montant dépensé et à quoi (genre une revue à 1€20), je reporte le tout systématiquement chaque soir. Ça demande une certaine rigueur et un temps d’adaptation, je me suis beaucoup forcée mais j’y gagne (sur tous les plans).
    Je nous souhaite une année prospère, du coup !
    Amicalement.

  33. Vroum-Vroum

    Bonsoir !
    Je commence tout juste à utiliser le kakebo, et en effet, il faut absolument écrire au crayon à papier 😀
    J’ai commencé à ne faire mes dépenses qu’en liquide, c’est une habitude assez contraignante mais voir les billets filer est assez « éducatif »….
    Comme indiqué, je note toutes les dépenses en liquide dans la double page de la semaine, jour par jour, et à la double page de fin du mois, je note chaque dépense autre ( impôts, eau, remboursements divers, paiement via CB ou chèque…), et ce, CHAQUE jour…je crois que le plus important ( et le plus difficile ! ) est là !
    Je consulte donc mes comptes via le net tous les matins et je note tout. J’ai aussi mon fichier sur mon ordi, pour un visuel global et un suivi par poste ( maison, auto etc.).

  34. Hélène

    Laurence, votre blog m’émerveille. Je dois malgré moi, tenir mes comptes. Je reviendrai pour appliquer ces bons conseils. Je compte utiliser des applications icompta sur mon smartphone et sur l’ordi. avant j’avais ixpenseit Lite. On pouvait prendre en photo les tickets de caisse. Le Kanebo est très beau mais je me connais : le papier et moi c’est pas ça. Cette année je dois tenir un budget car je vais avoir des lourds investissements sur le mobilier (placards, intérieur penderie)et les appareils ménagers (machine à laver, sèche linge Mièle, frigo froid ventilé,cave à vins, enceinte wifi), en conclusion, je vais devoir apprendre à planifier.

  35. Merci pour ces détails, Isabelle: cela va bien éclairer les débutants en tenue de comptes.

  36. Personnellement, en ce qui concerne la tenue de mes comptes, je suis passée de « jamais » (aïe) à une fois par mois (« ah bon? J’ai dépensé tant que ça? Bizarre, je ne m’en souviens pas… ») à une fois par semaine (« ça y est, j’arrive à être régulière ») et maintenant presque tous les jours. Au début, cela me semblait très contraignant, légèrement obsédant/pingre/maniaque… Cependant, pas de doute, ça permet de rester conscient de ce qu’il se passe vraiment avec les sous. Et ça soulage.

  37. Ca me donne de sacrées infos ! Tiens ce mois ci je me suis retrouvé avec une découvert abyssal en ayant l’impression de ne rien avoir dépensé ! En même temps, y’a pas de secrets, pour moi noter ses dépenses ça veut dire être radin….donc, y’a une sacrée reprogrammation à faire ! (moi non plus au passage je n’ai jamais appris à faire un budget…

  38. Hélène

    idem pour le découvert, moi qui avait été si sage, cette année. Je n’ai qu’un constat je vis au-dessus de mes moyens. Il faut que j’arrête d’acheter des billets de spectacles car je n’ai pas cet argent. Samedi, on prend les mesures de l’appart avec un ami architecte. On va voir si la table à repasser soufflante centrale vapeur, la machine à laver Miele et son sèche linge sont dans les dimensions. Je dois aussi m’acheter mes billets eurostar pour mon voyage à Londres en mars. Et j’aimerai bien passer à l’iphone 4S 64G; Tous ces achats virtuels tombent sous les dépenses vivre à découvert. Il me faudrait une planche à billets. ou apprendre à tenir mon budget. Allez faut tenir jusqu’au mois de mars.

  39. marie-claire

    « Apprendre à tenir son budget » n’est peut-être pas ton besoin prioritaire, Hélène. Pour ma part, mon budget, tout autant que mon bien-être mental,se retrouvent nettement améliorés après une réflexion de fond sur :
    – quels sont mes besoins et mes désirs? leur fondement? par quoi sont-ils alimentés?
    – quel bénéfice réel (matériel ou affectif ou intellectuel…) m’apporte tel achat?
    – quel est réellement le prix à payer pour cet achat? son prix d’achat mais aussi son entretien, le temps que je vais lui consacrer au détriment d’autre chose (temps de travail nécessaire pour gagner l’argent correspondant à ces coûts, mais aussi temps d’utilisation, de nettoyage, de rangement, selon les cas…), les besoins supplémentaires/complémentaires qu’il va générer etc
    Ainsi, mes achats sont bien moins nombreux (désolée pour l’appel à consommer de nos gouvernants!!!) et faits consciemment.
    Différentes lectures peuvent t’aider en ce sens : en priorité, certains articles de Laurence, bien sûr :
    https://sorganiser.wordpress.com/2010/06/13/les-evangiles-de-la-consommation/
    https://sorganiser.wordpress.com/2010/06/09/maitriser-lengrenage-des-depenses/
    mais aussi les ouvrages de Dominique Loreau, ou bien d’autres…

  40. Véronique

    Bonjour, j’ai un tableau excel : sur une page (en paysage) vision annuelle divisées en 12 colonnes mensuelles et 3 catégories avec un poste par ligne – 1.Les revenus (salaire, caf…) 2.Dépenses fixes (loyer, crédits, impôts, edf…) 3.Dépenses courantes: budgets alloués/estimés par poste (alimentation, transports, vacances, cadeaux, réparations… +épargne) Ce qui permet de se faire une idée de ce que l’on va dépenser en théorie ou ce qu’il faudrait faire et réajuster les budgets par poste voire supprimer un budget sur un mois ou deux histoire d’équilibrer. Chaque année je le reprends. D’un seul coup d’oeil il y a le solde mensuel: total recettes(1)-dépenses(2+3) et le solde annuel. La première fois on le fait en réel et c’est bien de le faire maintenant avec les infos 2011 car comme ça on ne refait pas les mêmes erreurs. Mais cela n’empêche pas de faire un suivi mensuel, mais beaucoup moins pénible et stressant avec cette méthode.

  41. Hélène

    Bonjour Marie-Claire, oui en effet, tu disais : “Apprendre à tenir son budget” n’est peut-être pas ton besoin prioritaire, oui cela n’a jamais été ma préoccupation immédiate. j’ai toujours vu le salaire comme de l’argent de poche et je vis des temps adulescents qui parasite ma vision de nouvelle propriétaire.
    Les cours sur la vie de Molière et ses créanciers m’ont laissé l’idée qu’il fallait éviter d’avoir à faire à des fâcheux. Les cours sur Pantagruel m’ont laissé entrevoir que trop de plaisirs tue le plaisir.
    Ma stratégie financière primaire fut de règler les créances récurrentes en leur octroyant un compte bancaire technique, et en conclusion par un savant procédé de vases communicants, tout est pour le mieux dans le meilleurs des mondes. et ma stratégie secondaire fut d’écouter mon conseiller et il m’a éclairé sur le fait qu’il me faudrait 20% de revenus complémentaires pour avoir une santé financière décente et surtout épargner pour les coups durs.
    Oui dans l’équation de l’argent de poche, philosophiquement on n’y croit pas aux revers de la vie, c’étant vers 2002 et nous vivons des temps austères depuis. C’est 20% n’ont pas été complètement acquis. D’où ma vie à découvert. Je savais que vers 2012, 2014, j’allais pouvoir revenir à ma vision première. Des écus dans le bas de laine pour Hélène.
    – quels sont mes besoins et mes désirs? leur fondement? par quoi sont-ils alimentés? Moi, c’est clair pour l’instant je bosse pour la banque qui me prête tous les mois 1000 euros et aujourd’hui 2000; ben oui promotion, statut assimilé cadre fait que je prétends à plus pour gagner moins. Mon désir c’est de m’affranchir de revenus créanciers. un peu comme un gagnant du loto.
    – quel bénéfice réel (matériel ou affectif ou intellectuel…) m’apporte tel achat? j’ai écouté les avis de l’entourage immédiat et ma conclusion c’est leur idée de vivre chichement me convient pas du tout, car c’est moche comme un pou. D’où le dyson, le vapodil, le MAC et bientôt le miele. Je veux des achats qui durent pas des ventes flash.
    – quel est réellement le prix à payer pour cet achat? oh c’est dans mes études je connais et j’assiste encore à des séminaires marketing, d’où ma tendance à courir les salons et à prospecter avant d’acheter. j’ai une carte navigo 5 zones je me déplace chez qui fait l’offre la plus compétitive.
    je lirai ces liens sur le weekend
    https://sorganiser.wordpress.com/2010/06/13/les-evangiles-de-la-consommation/
    https://sorganiser.wordpress.com/2010/06/09/maitriser-lengrenage-des-depenses/
    Marie-claire merci pour votre témoignage. J’adore

  42. Hélène

    ok en attendant de passer au budget (je procrastine), voici la stratégie fin janvier, j’adopte le système D pour éviter de toucher au découvert : le billet de Londres, c’est mon ami à qui j’ai avancé la place pour Béjart qui réglera la facture. Pour l’iphone ben j’attendrai le 5. Je vais repartir dans les avances sur salaire. Et dès que j’ai le relevé des comptes le 5/02 je refaire des virements entre comptes, objectif tenir jusqu’au 20 février. Car en mars il faudra financer le déplacement à London; en conclusion I need to learn how to live on a budget. C’est nécessaire car sinon l’argent sera dépensé sur d’autres postes futiles comme un ènième brunch avec les amis. objectif ne plus travailler pour la banque et me doter de placards.

  43. marie-claire

    Merci, Hélène, pour ta réponse.
    Cela confirme aussi un autre de mes constats… A savoir qu’on peut difficilement agir sur les deux leviers à la fois : celui de nos recettes et celui de nos dépenses!
    Il y a eu une période où je gagnais bien ma vie… mais je dépensais beaucoup aussi : dépenses « gain de temps », dépenses insuffisamment réfléchies, dépenses pour compenser certaines frustrations…
    Suite à un accident dans mon parcours de vie, je me trouve avec des ressources beaucoup plus réduites… mais j’agis sur le levier des dépenses!
    Il me semble difficile de conjuguer les deux…
    Bon courage à toi pour trouver le juste équilibre.

  44. lala

    MErci pour cet article. J’ai commencé à faire quelque chose dans ce goût mais ce n’était pas suffisant.
    Du coup je vais suivre ces conseils.
    En fait, mon mari et moi sommes toujours dans le rouge
    CEla viens du fait qu’on ne calculait rien et que nous pensions que nous pouvions dépenser vraiment plus que ce que nous pouvons en réalité.
    De plus en Nouvelle-calédonie, l’opt (la poste) bloque les retraits dès que le compte affiche -1francs, malgrés notre droit au découvert.
    DU coup nous payons tout par chèque et c’est ingérable.
    Depuis, j’ai calculé combien nous dépensions en frais permanent, (loyer etc…) et combien il nous restait pour dépenser en nourriture et ho surprise … pas grand chose.
    DU coup nous prenons 13 000 francs liquide en début de semaine (environ 100 euros) et tâchons de ne pas dépenser plus en nourriture.
    Sachant que la nouvelle-calédonie est bien plus cher que la france, 13 000 francs c’est comme utiliser 60 à 70 euros en france par semaine pour les courses en tous genre.
    Mais du coup ce n’est pas très confortable, alors il faut trouver un moyen pour mieux calculer.

  45. fa2

    Merci pour cet article !
    Je démarre la gestion de mon budget l’application mobile « HomeBudget with sync » (qui syncronise les données en temps réel entre mon smartphone Android, l’iphone de mon mari et l’application PC).
    L’objectif principal est de savoir où va mon argent (l’argent me file entre les doigts) puis de rééquilibrer les comptes , et justement je me demandais comment gérer la polyvalence des tickets de l’hypermarché !

    Pas le choix il va falloir entrer dans les détails !

  46. Fa2, impossible de savoir où file notre argent au juste sans décomposer les tickets de supermarché par catégories. Mais c’est tellement instructif! Au départ, c’est lourd et pénible ce travail de tri et de saisie, puis cela devient comme un rendez-vous avec soi-même au fur et à mesure que la conscience de ce que l’on fait augmente.

  47. Thomas

    Bonjour,

    Il y a aussi une méthode, que j’emploie moi-même, afin de mieux se repérer. C’est une méthode qui fonctionne SI et seulement SI on devrait normalement être dans le vert, mais qu’on est dans le rouge car on se lâche trop. Si le budget est déjà très serré sans se lacher, malheureusement ma méthode n’apporte rien :/

    J’ai en effet compris, dans mon cas du moins, que les erreurs de budget qui mènent à du rouge étaient largement dues à une mauvaise représentation du temps. En 1 mois il y 1 rentrée d’argent et plein de petites sorties. Si bien qu’a mi-mois on n’a plus de repère car il y a déjà un passé de 15 jours, il en reste autant. Sauf à faire ses comptes très très régulièrement, chose lourde au possible.

    J’ai alors créé une méthode simple, celle du budget journalier.
    C’est « en gros » la représentation d’un mois complet ramenée à une seule journée.
    Cela passe d’abord par 1 une analyse des derniers mois passés, avec une catégorisation assez claire, mais pas nécessairement très précise.
    Il ressort qu’on rentre (par exemple) 1500 euros, qu’on en doit 150+30+200…, qu’on dépense 80+220+50+10, qu’on économise d’office 150 (virement automatique dès la paye, c’est plus prudent :p).
    On prend soin de ne pas inclure les pôles exceptionnels comme : réparation de la voiture, anniversaire… a moins qu’ils soient au moins 1 mois sur 2.
    Sur les 1500 de départ, il reste donc une certaine somme, mettons 400.
    Il suffit de ramener ces nombres sur 1 journée, soit 1/30ème.
    Ce qui fait que chaque jour passé, 50 rentrent dans la poche (1500/30), mais qu’il ne reste que 13 (400/30) après paiement des choses récurrentes.
    Cette vision à la journée à un effet immédiat : seulement 13 euros ? Voilà que le petit extra de 30 euros, qui ne paye pas de mine quand on le compare au salaire mensuel, représente finalement à lui seul quasi 3 jours dans le mois. Ce qui signifie que, si on craque pour ces 30 euros, il faudrait attendre 3 jours pour être de nouveau dans le vert. Si une autre dépense extra arrive entre temps, on s’enfonce dans le rouge.
    Avoir une vision à la journée comme cela ouvre les yeux, même si bien entendu la méthode n’est pas parfaite, on se rend quand même vite compte de la rapidité à laquelle la réserve fond quand on travaille avec de petits nombres (13 euros par jour = 400 euros en 1 mois).

    J’ai deux remarques à faire sur ce système :
    – chaque jour qui passe l’argent rentre, même le week-end, même quand on est en congés… c’est bien plus facile à suivre qu’avec les jours ouvrés, et en plus ca fait du bien au moral de « voir » l’argent rentrer alors qu’on se repose le week-end :p
    – il est à mon sens important de garder une (grosse) marge de manœuvre pour être tranquille. Dans l’exemple ci-dessus, sur les 400 restants, il faudrait en fait n’en retenir qu’une partie avant de diviser par 30. Histoire d’avoir du mou en fin de mois :p Ce que je fais c’est que j’arrondis à un nombre rond inférieur la somme journalière (400 / 30 ->> 10 par jour)

    Ca vaut ce que ca vaut, mais ca marche pas mal pour moi 🙂
    Salut !
    Herbacha

  48. hazard

    Thomas, vous utilisez la méthode que mes parents utilisaient dans les années 60 (1960), lorsque le chèque était, à ma connaissance, assez peu courant, et la carte bleue inexistante. Mes parents, jeunes désargentés, utilisaient 4 enveloppes par mois dans lesquelles se trouvait le quart de la part des dépenses alimentaires du mois. Lorsque nous nous rendions chez l’épicier, la crémière ou le boulanger (oui, c’était un autre temps…) ma mère sortait son argent de l’enveloppe de la semaine 🙂

  49. Harbacha, c’est drôlement intéressant, votre façon de faire! Merci de la partager avec nous.

  50. Mika

    Merci a tous pour vos commentaires. Ça donne quelques idées.

    Pour moi qui suis très prévoyante, je prépare déjà le budget des mois qui viennent (presque jusqu’à la fin de l’année) :
    – Je rentre les données que je connais : salaire, bonus, charges fixes (loyer, téléphone…)
    – Je fais une estimation quand à mes dépenses variables (basé sur mes mois précédents) : ex : 200E de nourriture, 200E de sorties, …
    Ensuite le mois venu, j’ajuste mes prévision en fonction de ce que je dépense vraiment.

    Ça me permet de voir à l’avance quels mois seront plus difficile (ex le mois ou les assurances vont tomber, dentiste a payer, le mois des soldes 🙂 …
    Et les mois plus faciles : bonus, retour d’impôts … et donc de prévoir quand je pourrais m’acheter un nouvel appareil photo, mes prochaines vacances, et mettre de cote pour les mois plus durs.

    Comme je souhaite atteindre un certain montant d’épargne à la fin de l’année, je repartie cette épargne par mois en fonction de mes rentrées et sorties. Si un mois je mets moins de cote car je veux me faire plaisir, je mettrais plus le mois prochain.

    Niveau format, j’ai fait mon propre fichier excel, de la meme maniere que Laurence et par mois, mais je ne détaille pas chaque centimes : lorsque que je retire 20E, j’alloue ces 20E dans le budget nourriture, sorties, shopping plaisir …

  51. Bonsoir, j’ai tout lu mais je n’y arrive pas . Je me suis fait mon tableau Excel mais il est un peu en désordre….Pouvez vous m’envoyer votre matrice par mail s’il vous plait ? Merci d’avance.Bonne soirée.

  52. marie-claire

    Personnellement, j’y suis arrivée sans problème, Marie : je peux vous fournir mon tableau si besoin (pas Excell, mais LibreOffice Calc).

  53. Isabelle

    Bonjour à tous,
    J’ai eu le même problème, je n’arrive pas trop à le faire sur informatique, pas par manque de connaissances mais je pense faire un blocage là-dessus concernant la gestion de mon budget ;-/
    Il faut cependant que je me reprenne, je me permets donc de demander également à Marie-Claire si vous pourriez aussi m’envoyer votre tableau ?

    Bonne gestion à tous 🙂

  54. marie-claire

    C’est envoyé!

  55. Merci Marie-Claire. Je supprime l’adresse mail d’Isabelle.

  56. khadidiatou

    Bonjour Laurence,
    A quand la suite e l’article ?
    Merci !

  57. Khadidiatou, vous la trouverez ici. Bonne lecture!

  58. Laurence

    Article très intéressant et j’aimerais moi aussi regarder nos rentrées d’argent et dépenses d’un peu plus près. Jusque là c’est de l »à peu près » – mais sans toutefois tomber dans le rouge. Jamais de découvert!
    Le problème cependant je trouve c’est quand on a un partenaire qui lui fait différemment. Comment le convertir et le persuader qu’on devrait vraiment lister tous les postes, toutes les rentrées, toutes les sorties…
    Pour nous ca risque d’être très compliqué car je sens qu’il n’y a que moi qui vais me mettre à ce nouveau système, et si je suis seule, les « résultats » ne seront pas vérdidiques…
    Comment faire pour y arriver? Comment vous y êtes vous pris/es? Si quelqu’un a de bonnes idées, je lui en serai reconnaissante!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s