Telle mère, telle fille? Mon tribut à la fête des mères

La pin-up en photo, c’est ma maman à 18 ans.

Je comprends que mon père ne l’ait pas laissée lui glisser entre les doigts…

Difficile d’imaginer que cette gracieuse jeune fille soit aussi l’organisation incarnée. Et pourtant.

Bonne fête maman.

Lecteurs, votre attitude vis-à-vis des objets à la maison (rangement, organisation) vous semble-t-elle en partie « héritée » de vos parents?


25 Commentaires

Classé dans Mon avis

25 réponses à “Telle mère, telle fille? Mon tribut à la fête des mères

  1. Effectivement je le pense, car il m’arrive de me demander « comment maman aurait-elle fait » !
    Bonne Fête des Mères à toutes les mamans…
    xxx

  2. Marquisecoco

    Bonjour Laurence, c’est certain ! Je ne me souviens pas de séances de rangement organisé, de ménage programmé… La chambre que j’occupais avec ma petite soeur était souvent un bazar sans nom, où on atteignait difficilement le lit sans se prendre les pieds dans les jouets qui trainaient… ma mère n’y mettait pas les pieds, nous laissant « ranger » nous-mêmes mais comme elle ne nous apprenait pas comment, nous ne le faisions pas vraiment… En y regardant bien, je fais la même chose, pas d’organisation (même si j’essaye de me soigner, surtout depuis que je lis votre blog), et quelques difficultés à inculquer quelques règles de rangement à mon fils ! Mais je ne désespère pas, ma mère a maintenant 72 ans, elle est évidemment à la retraite et c’est maintenant toujours bien rangé, chez elle : elle a maintenant tout le temps de s’y mettre et elle n’a plus d’enfant pour mettre tout sens dessus dessous !

  3. florence

    Clairement, oui!!! En ce moment, la chambre de ma maman ressemble à la mienne, et notre phrase en boucle, c’est: demain, je range ma chambre… La chambre de ma fille ressemble aussi à la mienne, le leitmotiv à peine différent: si tu ne ranges pas ta chambre, tu ne sort pas!!!
    Amicalement
    Florence

  4. Pas vraiment aussi tranché, chez nous! J’ai une mère très organisée, et même intelligemment organisée (je retrouve parfois dans ce blog des idées… qu’elle appliquait intuitivement!). De plus, elle était d’autant plus organisée qu’elle devait servir de rempart (et de repère!) à mon père, lui, maladivement désorganisé, pratiquant impénitent de l’accumulation d’objets inutiles et de la procrastination…
    Résultat :
    – mon frère est aussi malade que son père, avec les mêmes effets au niveau de son cadre de vie… en pire, puisque lui est célibataire et n’a donc ni rempart, ni repère!
    – pour ma part, j’ai longtemps cru être plutôt comme ma mère… jusqu’au jour où, à la faveur d’incidents de parcours, il y a eu un glissement et un dépassement… et je me suis rendue compte que l’influence de mon père restait quand même présente, en souterrain!
    – quant à mes deux filles : l’une est totalement organisée (dans le rangement, mais aussi dans l’organisation du travail, etc), l’autre est totalement désorganisée, mais plus dans le laisser-aller flemmard et bon vivant que dans la tentative désespérée de contrôle anxieux de mon père et de mon frère!
    Alors oui, même si chacun y réagit à sa façon selon sa position, sa nature et selon les moments de vie aussi, mais oui l’héritage familial est très important, je crois!

  5. Mes parents ne m’ont pas appris ni à m’organiser, ni à ranger alors qu’eux-mêmes avaient des routines très précises mais ils m’ont tenue éloignée de ça… De plus, mon père avait des « crises » où toute la maisonnée devait, toute affaire cessante, tout ranger/trier/nettoyer du sol au plafond, de la cave au grenier, même si la maison était tout à fait rangée et propre, quitte à y passer la journée, quitte à annuler absolument tout ce qui était prévu. Sans oublier que durant mes absences, ils jetaient/donnaient mes affaires sans me consulter.
    J’ai donc viré écureuil, hyper attachée au moindre bout de papier et sans bases pour savoir faire face au bordel que ça génère, avec les mêmes bouffées de rangite suraïgue. Copié-collé avec construction en contre en prime…
    Tout ça m’allait très bien tant que je n’étais pas en couple. Et je dois dire qu’au début, j’ai eu une phase de maniaquerie insupportable! Que de bouderies déclenchées par mon rapport au rangement!
    Il m’a donc fallu apprendre la modération et la constance et trouver les méthodes pour m’y tenir. Votre livre et votre blog sont de loin les plus efficaces jusqu’ici!
    🙂

  6. Arcangelle

    Euh je crois que j’ai agi en contre réaction. Ma mère est organisée et un peu maniaque sur les bords. Je suis bordélique mais je me soigne !!! Aurais-je pris de la graine à mon père ? Il est capable de garder son sous-sol, une semaine, rangé maximum.

  7. bichick

    Ah ah absolument pas ! Ma mère déteste le ménage et le rangement.

  8. Caroline

    Ma grand-mère maternelle était organisée et maniaque, ma mère est bordélique au possible et moi-même avec une tendance bordélique (mais d’après les dires un peu moins que ma mère).
    Alors pour le coup j’ai dû hériter de ma mère, mais ni elle ni moi de la génération au-dessus !

  9. Lucianne

    Je crois que c’est plutot de mon père que je tiens mon organisation quoiqu’avec 6 enfants ma mère devait ètre organisée à sa façon. Mon mari est assez organisé et rentre dans mon plan d’organisation avec ses tâches) Pour mes filles c’est assez louche car j’ai une maniaque du rangement et une bordélique de première (vous vous souvenez des chambres des enfants à l’instant T, hein Laurence) donc je ne saurais pas dire si c’est héréditaire !

  10. MdT

    Moi, c’est ma mère côté linge maison: les placards draps/serviettes, sont nickel, rangés au cordeau, par jeux, tailles couleurs. Pour le repassage, j’ai aussi, comme chez mes parents, ce qu’on appelait un « éléphant » c’est à dire un tas de linge propre qui monte qui monte et qu’on couvre d’un beau tissu indien, de là son nom – le dos rond aussi entre en jeu. Cela dit, comme j’ai laissé tomber pas mal de repassage, j’ai seulement un éléphanteau: cela est rendu possible par la grande maxime de ma mère: « bien étendu et bien plié: à moitié repassé ».
    C’est grave, docteur?

  11. Mdt, j’aime trop l’éléphant! Chez moi, les tas de linge porté roulé en boule au bout du lit s’appellent des nids de souris.

  12. superdahut

    je dois beaucoup à ma mère pour l’organisation, mais il y avait des lacunes qu’il faut que j’essaye de corriger…dur dur: elle n’a jamais réussi à faire ses menus et du coup tous les soirs, stress vers 18h pour savoir ce qu’elle allait faire à manger qui retentissait sur tout le monde..jme suis toujours dit que moi je ferais mes menus…bah….c’est difficile…
    sinon niveau rangement organisé, planning, listes, routines intuitives (mais c’est mieux quand on les marque) jme sers de ce qu’elle faisait…

  13. tine

    Personnellement, nous n’avons pas héritées de notre mère puisqu’elle confondait enfants et petits domestiques sous le seul argument qu’elle faisait déjà suffisamment de ménage chez les « bourgeois » des environs !
    A 5 ans nous faisons la totalité du ménage, à 8 ans nous faisions les repas pour tous le monde, à 12 ans nous connaissions tous les travaux du jardin potager, à 15 ans nous étions totalement autonome et à 16 ans il fallait arrêter les études et travailler pour ramener l’argent à ma mère !
    Les souvenirs ne sont pas agréables mais tout cela nous est utile aujourd’hui : nous sommes des femmes « multitâches et polyvalentes » , nous sommes des mamans douces et attentionnées, des épouses pleines d’amour, grâce à qui ? Notre grand-mère maternelle, pleine de sagesse et d’abnégation, organisée mais qui proposait, suggérait, encourageait sans jamais imposer… Elle soutenait, félicitait, récompensait par un gâteau ou un jus d’orange fait maison et un gros bisoux. C’est elle qui nous a donné le plus beau des exemples….

  14. Ma mère est une obsessionnelle perfectionniste. Ce n’est jamais assez propre/bien rangé pour elle, mais elle n’a aucun système d’organisation (le genre de personne à passer son samedi à déplacer la poussière). Elle m’a appris à me faire une montagne d’une taupinière (cf. parenthèse précédente, quand une « blessing hour » à la Flylady est parfaitement suffisante pour une vie de famille). Elle est du genre « écureuil sentimental ».
    Mon père est un écureuil documentaliste.
    Maintenant, quand je vais chez eux, je suis frappée et mal à l’aise à cause de l’encombrement de leur maison. Il y a de la bimbeloterie partout, des meubles en quantité, du linge, de la vaisselle des grands-parents, des livres,… Tout est impeccablement tenu. Je n’aime pas penser comme ça mais je ne peux me défaire de l’idée : « que fera-t-on de tout ça le jour où l’on va devoir trier la maison ? ». J’aimerais qu’ils décongestionnent d’eux-mêmes avant, à vrai dire.

    Et moi je suis entre les deux : j’aime quand c’est rangé car mon esprit est dégagé, mais je déteste être encombrée d’objets, de papier, de babioles. Je ne suis pas du tout attachée aux objets (sauf quelques-uns, qui tiennent dans une « caisse à souvenirs).

    Je suis archiviste de formation (y a pas de mystère :)). La première chose que j’aie apprise sur l’archivistique, c’est : « conserver, c’est éliminer ». J’avais 19 ans. Ce fut le plus beau jour de ma vie.

  15. Sand59

    Je retrouve dans les propose d’Almée ce que je ressens quand je vais chez mes parents : ma mère est une vrai écureuil (garder toutes les publicités et les courriers inutiles, tous les objets reçus en cadeau, toutes les boîtes vides…) tandis que mon père garde son garage et sa cave bien ordonnée et rangée. Grâce à vos conseils Laurence, j’acquiers davantage de règles d’organisation.
    Je pense que je ressemble à mon père car je range soigneusement mes affaires mais parfois quand ce sont des choses inutiles que je conserve, mon hérédité maternelle reprend le dessus…jusqu’au prochain tri 😉

  16. Marion

    Mon père est un écureuil anxieux et sentimental qui a hérité de sa famille bretonne paysanne le goût de « ça peut servir », « il faut finir les restes », « ne rien jeter, car ça coûte ». En plus il est capable de rester regarder le travail plus longtemps que passer à l’action (bloqué par des pensées de « c’est déjà bien », « il me manque quelque chose », « c’est pas parfait donc j’arrête »…). J’essaye de lui ouvrir les yeux mais c’est plus fort que lui. Moi je suis mariée avec un homme originaire du Pas de Calais où on lui a appris à nettoyer à fond, à jeter, à ranger… donc j’essaye d’agir. Difficle car l’homme passe avant moi en réalisant les taches avec diligence. Du coup j’ai tendance à le laisser s’activer et lui a tendance à me laisser tranquille.
    Bref… j’ai hérité du côté écureuil bordélique qui ne finit jamais son travail.

  17. pauline

    D’une certaine maniere je pense effectivement que mon bordelisme chronique est un heritage. Ma mere est plutot organisee mais elle ne m a pas appris a l’etre, elle preferait faire a notre place plutot que nous responsabiliser concernant tout ce qui avait trait au menage, rangement et organisation quotidienne. Selon elle, c’etait plus vite et mieux fait ainsi. La pauvre ne chomait donc pas, malgre nos propositions d’aide (on n’insistait pas plus que ca non plus ;p ). Grace a votre super blog, je sais maintenant qu’etre organise ca s’apprend. Je profiterai d’aller lui souhaiter sa fete pour lui demander comment elle a fait l’apprentissage de l’organisation menagere avant qu’elle ne devienne une aussi jolie pin up que votre mere! Merci encore pour tous vos conseils.

  18. Rosalie

    Ma maman avait un travail très prenant alors pour faire marcher la maisonnée, (nous étions 4 + ma grand’mère) il fallait de l’organisation.
    Je me souviens des enveloppes pour les différents postes du budget, à cette époque on payait rarement par chèque les dépenses courantes et il n’y avait pas encore de CB.
    Elle avait déjà anticipé la livraison à domicile pour les denrées non périssables : elle passait une grosse commande par mois à l’épicier qui la livrait à la maison.
    Nous partions en vacances un mois entier, et la liste des choses à emporter existait déjà à la maison, rangée à chaque fin d’été dans la malle des vacances.
    Je crois bien que j’ai hérité de ses techniques, avec en plus les moyens modernes mis à notre disposition. A moi le « drive express » pour le plus gros du non périssable, la liste pour les vacances est dans mon ordinateur, plus besoin de la recopier quand elle devient trop raturée, c’est un jeu d’enfant de la mettre à jour et je l’imprime avant chaque départ.
    Bonne fête à toutes les mamans du blog !

  19. Nathalie

    C’est drôle, car cette semaine je me suis posée cette question est-ce que l’organisation et la maniaquerie sont-elles héréditaires ? Ma réponse était oui.
    Moi je ressemble physiquement et comme deux gouttes d’eau, à ma mère mais en ce qui concerne le rangement les gênes viennent de mon père !
    Mes parents avaient une entreprise familiale et c’était ma mère qui faisait toute la comptabilité. Le bureau c’était la salle à manger ! Il fallait surtout pas déplacer un seul papier ! Elle savait exactement où se trouvait telle facture ou tel relevé de compte dans une pile qui ressemblait à la tour de Pise ! Le ménage ? La poussière dans sa chambre était faite tous les … trois mois… Les tiroirs des commodes n’ont jamais vu le moindre rangement ! Combien de fois je lui disais « Pourquoi tu gardes çà ? » Et récemment mon père m’a avoué que le jour du ramassage des poubelles, il en profitait pour subtiliser « les noisettes » de ma mère et les jeter ! Par contre elle peut passer des heures à faire des confitures, des conserves, arroser ses milliers de fleurs et repasser au cordeau !..
    Aujourd’hui mes deux frères et moi nous avons hérité de notre père (ouf) c’est juste ma sœur, qui ressemble physiquement à mon père, qui a hérité de ma mère !
    Dans et sur le bureau de mon frère, qui a repris l’affaire familiale, et qui cumul plusieurs autres fonctions (association, élu, etc…) c’est ranger et classer et il y a toujours une liste « à faire » sur le bureau. Ma mère a garder un bureau dans cette pièce….et les tours de Pise !!
    Bonne fête maman !

  20. Très belle votre maman. La mienne m’a transmis le goût des choses bien faites et une maniaquerie dans le ménage.
    Belle fête à toutes les mères.

  21. Très certainement ! Soit on fait comme Maman qui a transmis le gout d’une maison bien propre et bien rangée, ou alors on prend le contre-pied pour ne pas être comme elle, trop investie dans le ménage.
    Elle est magnifique votre Maman…
    A nous toutes, une belle Fête des Mères !

  22. victoria

    Almée, “conserver, c’est éliminer” m’intrigue. Qu’est ce que cela veut dire? Par avance merci de votre réponse… 😉

  23. transesurpapier

    Il semble que je sois la seule dans la famille a ne pas avoir appris les arts ménagers et l’organisation. Il faut dire que je suis la dernière d’une grande famille et que ma mère est décédé jeune… J’ai dû apprendre par moi-même et j’apprend toujours via ce blog!

  24. @Victoria pardon pour le retard, je ne suis pas abonnée au fil de discussion.
    « Conserver, c’est éliminer », veut dire qu’on n’est pas contraint de tout conserver, et que pour bien conserver (dans de bonnes conditions physiques, techniques, intellectuelles…), il faut avoir effectué un tri au préalable de ce qui est / sera inutile, pour concentrer ses efforts sur ce qui en vaut la peine.

  25. Je me suis construite à l’inverse de ma mère, j’ai toujours vu d’un oeil plus que critique son incapacité à s’organiser, sa chambre était toujours désordonnée, le linge en boule indéfroissable d’attendre le repassage…

    Mes parents ayant vu surement que j’étais la plus maniaque de la famille me confiaient dès qu’ils le pouvaient le ménage et le rangement, naturellement des pièces communes.

    Je fais Cendrillon quand je raconte ainsi, mes enfants détestent que je leur parle de mon enfance.

    Je suis très ordonnée, assez maniaque, j’ai besoin d’un univers très harmonieux et rassurant, ma maison est un cocon qui me protège, j’ai de jolies collections d’objets mais n’achète jamais rien si je ne sais pas où le ranger (ainsi je n’ai toujours pas de wok!)

    Je suis allée ranger la maison de maman l’automne dernier, la mission est réussie, mais Laurence m’avait prévenue que cela risquait de mal se passer avec maman, elle avait raison, maman a été si méchante avec moi depuis, que j’ai coupé les ponts. Mes frère et soeur ne s’étant pas mêlé du tri sont fâchés aussi avec moi.

    La maison de maman était tellement en désordre, elle ne jette rien, ni cartons d’emballage, ni vieil électro ménager, ni vêtement « qui peut servir » ni casseroles remplacées, que pas une pièce n’était épargnée (elle vit seule dans un très grand mas). Cette situation l’isolait socialement, elle ne recevait ni ami ni même de la famille. Même la visite d’un médecin était problématique. Certaines pièces en devenaient insalubres, placards envahis par des souris.

    Je ne regrette pas d’avoir rangé la maison, maman s’est opposée à l’intervention d’un professionnel, ce rangement rend la maison plus longtemps habitable, pour elle. Le danger des piles de papiers, des objets posés n’importe, source d’accidents, est diminué.

    Je pense que depuis, les strates d’objets recommencent à s’accumuler, mais elle aura du mal à reconstituer un tel stock, enfin je l’espère. Maman achetait des meubles pour tenter de ranger: meubles pour les papiers, meubles pour le linge à repasser, meuble pour le linge en trop.. Mais ces meubles débordent tout de suite et ne résolvent rien.

    Je recommande sincèrement à toutes les « désordonnées » compulsives de se faire aider, ici, par exemple. La situation de grand désordre a toujours été pour moi source de tristesse et d’angoisse, cela m’a fait beaucoup souffrir. Maman a toujours prétexté des incapacités temporaires pour expliquer ces dérangements, cela ne s’est pas amélioré au fi du temps, au contraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s