Désencombrement express: les produits de beauté

On s’est toutes fait avoir au moins une fois, allez. On sait ce que c’est.

Vous avez acheté un rouge à lèvres violet (qui vous transforme en Cruella) ou alors orange (qui vous fait des dents jaunes de vélociraptor).

Encore pire: c’est de la marque (comme on dit par chez moi). Donc cher.

Donc, vous gardez. Parce que.

Ca ne peut plus durer. Sus au maquillage inutilisé.
Quelques pistes, hormis ce fichu rouge à lèvres?

  • le fard à paupières qui glisse dans les plis
  • le blush qui vous transforme en Victoria Beckham (sans la taille de guêpe, hélas)
  • le mascara-qui-vous-donne-des-yeux-de-panda dès 9 h du matin
  • la crème minceur qui colle et qui pue
  • le parfum qui donne mal au coeur

Courage, vous méritez mieux que ça. A vos sacs poubelle, mes belles.

Vos médicaments sont dans la salle de bain? Un autre désencombrement express se profile à l’horizon.

26 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

26 réponses à “Désencombrement express: les produits de beauté

  1. mamodea

    alors pour moi dans ce domaine pas de souci!! comme produit de beauté je n ai qu un rouge a levre et un crayon noir! je n ai jamais été une adepte des fards a paupiere ou autre chose! même pas de crême ( dans ce domaine aussi heureusement que je n en ai pas besoin! peut etre plus tard avec les 1eres rides ^_^
    j ai un deo et un parfum leger à la vanille (tjrs le mm! ) dont j adore!

  2. Corélie

    Oui oui oui !!! Merci Laurence de me rappeler pourquoi le joli panier que j’avais dédié aux produits de beauté s’est multiplié, et pourtant je n’ai toujours pas assez de place ! Vous auriez pu rajouter le vernis à ongle qui ne tient pas où qu’on ne remettra pas parce que la couleur n’est plus à la mode… ou dont le fond a séché mais comme c’était un vernis qu’on aimait bien, on le garde au cas où on trouverait le remède magique pour pouvoir quand même utiliser le fond… Et les soins pour les cheveux que finalement on n’utilise pas parce qu’après l’avoir mis, inutile de faire un brushing, il ne tiendra pas 10 minutes… C’est vrai qu’il faudrait bien que j’envisage un désencombrement express ! Bonne journée…

  3. Ady

    Bonjour,

    Non!! Malheureuse!!
    le fard, acheter de la base spécifique paupière à mettre avant (exempl: le primer d’urban ducay),
    le blush : un petit cours de maquillage car c’est surement un problème d’instrument et on peut l’utiliser en fard à paupières
    le mascara, poudré le regard avec une poudre libre avant +++ attention à ce que la base de teint soit sèche.

    Pour la crème qui pue et le parfum qui donne mal au coeur.. Rien à faire..;

    Merci pour les post, tout est super interresssant!!

    A bientôt

    Ady

  4. Anne**

    Depuis des années, je vide et trie deux fois par an la pharmacie. Il ne reste que très peu de choses, de moins en moins d’ailleurs !
    Pour les produits dits « de beauté » ! accumulés et servant si peu, j’ai aussi beaucoup jeté. Je m’efforce de ne pas acheter une crème de jour par exemple, avant que le pot précédent soit terminé. Mais je n’ai pas non plus éliminé les flacons de parfum jolis dont le contenu ne me plait pas, qui ne simplifient pas le dépoussiérage des étagères de la salle de bains. Ah ! Regarder ces flacons me donne l’illusion d’être si féminine ….

  5. Virginie

    Pour les parfums périmés ou qui ne plaisent pas, je les mets dans les toilettes comme spray désodorisant : 2 ème vie au lieu de la poubelle
    !

  6. martine

    moi, je ne me maquille plus depuis plusieurs années, ca fait des économies, de plus ayant des problèmes de cuir chevelu, j’ai arréter les couleurs, là aussi le coiffeur revient moins cher
    biensur, je me fais les sourcils , masque sur le visage etc…. je m’entretiens, mais plus rien d’artificiel, je l’assume pleinement, comme on dit : c’est mon choix

  7. Chère Laurence,
    Encore dans le mille et avec tant d’humour en plus…
    Je plaide coupable, les amis qui entrent dans ma salle de bains tombent à l’envers à la vue de tous ces produits que j’accumule.
    Il y a toutefois une consolation, pas de fard à paupières et j’achète que du bio

  8. Pour que ça fasse moins mal de jeter, il faut garder quelque temps, le temps que ça périme. Après, cher ou pas, on sera bien obligé de jeter.
    C’étaient les techniques foireuses de Tatiana, merci Mesdames et Messieurs.

  9. Je suis un peu comme vous Martine.
    Je me maquille encore de temps en temps, mais 1 fois par semaine seulement en général. J’ai donc le minimum pour le maquillage.

    Ensuite le reste de ma trousse de beauté : pince à épiler, rasoir, huile de bourrache, crème hydratante (une seule) et … la cuisine ! Huile d’olive, miel, amandes en poudres, …

    Depuis mon visage est en bien meilleur état qu’avant ! Plus doux, lisse, plus de boutons, rides prématurées, etc. Aaaaah 😀

  10. Pascale C.

    La phrase d’Anne « regarder ces flacons me donne l’illusion d’être si féminine » me laisse songeuse, je m’y reconnais bien. Pourquoi nous contentons-nous de cette illusion, pourquoi ne nous sentons pas réellement féminines? Pourquoi conserver dans notre salle de bain des objets qui nous disent comment nous devrions être?
    Je crois que la sagesse voudrait que nous ne mettions autour de nous que des choses en encore avec ce que nous sommes réellement et actuellement. Et ranger ces objets de rêve dans une boite à rêves qu’on ouvrirait de temps en temps pour rêver et pour voir si ce sont bien nos rêves et pas des injonctions (et dans ce cas poubelle)

  11. Pascale C, j’aime bien la boîte à rêves. A la Renaissance, on l’aurait peut-être appelée boîte à vanité…

  12. Oui, Cuisine VGR, chantons ensemble les vertus de l’huile d’olive pour la peau et les cheveux !

  13. Virginie, c’est à la fois futé et presque choquant pour certaines. J’attends les réactions…

  14. Corélie, je me demande si la solution ne tiendrait pas « moins de magazines féminins, moins de pub ». Mais je suis la première coupable, je l’avoue.

  15. ahaha, en ce moment je chante les vertus de l’huile de bourrache surtout !

    Pour l’idée de Virginie, j’aime beaucoup. J’ai jeté 2 parfums il y a plusieurs semaines (mois ?) maintenant, que je ne mettais jamais. J’aurais pu les recycler comme ça au final 🙂

  16. tine

    Chez nous, ce qui parfume mais ne nous convient pas termine en « sent bon » au WC/buanderie/Garage + un petit coton imbibé au fond des poubelles et armoires à chaussures…
    Les vernis partent au rayon travaux manuels et bricolage/peinture.
    Les marcaras à la poubelle mais on récupère et nettoie les brosses qui font des beaux cils/sourcils.
    Les crayons en tout genre n’ont pas encore trouvés d’usage de recyclage, pas plus que les rouges à lêvres/gloss, etc…
    Fond de teint/fard à joue crème=poubelle, trop nocif pour la peau !
    Les crèmes non périmées mais qui ne correspondent pas à notre visage sont recyclées en crème mains/pieds/coudes/genoux !
    Les shampoing/après-shampoing nettoient trés bien les linges délicats (bas/layette/soie/lainage…)
    Les soins cheveux périmés=poubelle.
    Les dentifrices dont le goût ne plaît pas sont pratiques pour faire sécher les petits boutons durant la nuit.
    Les soins corps périmés=poubelle.
    Les soins ongles périmés=poubelle (sauf le dissolvant que mon mari utilise au garage pour la peinture de carrosserie !).
    Voilà !

  17. Anne**

    « Parfumer » la poubelle, le placard à chaussures ou les toilettes avec un parfum qui me déplaît, qui est périmé, qui a tourné, me semble très étrange.
    Ces endroits sentent le propre lorsque justement, ils ne sentent rien de particulier, ou seulement le fraîchement lavé, nettoyé, aéré.
    Mais je l’ai déjà dit : je n’apprécie pas les parfums dans les maisons, donc je ne suis pas bon juge ….

  18. LPDA

    Y’a-t-il toujours une date limite sur tous les produits de beauté? sinon quelles sont leurs durées de vie?

  19. hop un petit lien pour les durées de vie des cosmétiques!
    Petit truc: je note la date à laquelle j’ai ouvert le tube/flacon. Si au bout de trois mois je n’ai pas utilisé tout le contenu: poubelle, c’est que ça ne me convient pas pour une raison ou pour une autre.
    autre petit truc pour ne pas flinguer euh… dessécher son mascara en deux semaines: on ne fait pas de mouvement de va et vient avec la brosse dans le tube! tout ce que ça fait, c’est que ça permet à l’air d’entrer dans le flacon, air responsable du dessèchement prématuré du produit. On se contente par conséquent de tourner la brosse en la sortant du tube, elle est suffisamment chargée en mascara pour être utilisée. On rajoute une couche de mascara si nécessaire, en descendant/montant la brosse une seule fois.
    Dernier truc: si le mascara est un peu sec et qu’on doit l’utiliser là maintenant tout de suite, on met une goutte de lait démaquillant, ça permettra de suffisamment le « détendre » pour l’urgence. Mais surtout jamais d’eau.
    http://www.servicevie.com/bien-dans-sa-peau/soins-du-visage/conserver-ses-produits-de-beaute/a/2081/3

  20. Cat

    @ LPDA
    Il me semble que le plus souvent, il y a une indication du style : 9M (ou 6M, etc.)
    Il faut alors consommer le produit dans les 9 (ou 6 etc.) mois suivant l’ouverture. Le mieux est donc de reporter la date prévue sur son calendrier, si on fait un usage régulier du type de produit.

    Par contre, pour les parfums, j’agis au cas par cas. Si l’odeur qu’a le parfum une fois pulvérisé sur les vêtements me plaît aussi, je le porte sur les vêtements après la date limite de consommation… Uniquement si sa composition est de bonne qualité, et donc qu’il ne tourne pas.

  21. LPDA

    Merci pour toutes ces infos. En fait j’utilise tellement peu mes produits de maquillage… que je vais vite noter toutes les idées de Tine afin de m’en servir après avoir lu le lien de rachel 😉

  22. Valérie

    Moi, adepte du ménage par le vide, qui n’ai aucun problème à donner ou jeter, quelque fois vendre , un meuble, de la vaiselle, du linge ou des vêtements dès que je constate que celui-ci ne me convient plus( trop petit, plus à la mode, ne remplit plus la fonction initiale, dépareillé…) et qui organise des convois à la déchetterie trois ou quatre fois par an ( le changement de saison est assez stimulant), je me retrouve prise en faute dans ma salle de bain. J’ai bien identifié, il y a 6 mois déjà, l’achat-pansement compulsif en cas de baisse de moral : quoi de mieux q’un fond de teint et un ( ou deux ou trois) rouge à lèvres… . Moi aussi j’aime la « marque ». Résultats en un peu plus d’un an, une trentaine de rouges à lèvres( j’en mets 3) , des palettes à gogo, des cosmétiques en pagaille…. « Une vraie fille » s’amuse mon mari . Du gaspillage oui. …
    Alors il y deux jours,après la lecture salvatrice de cet article, je me suis raisonnée , ai mis de côté uniquement les produits que j’utilisais et ai confectionné une jolie boîte pour les Dames du Secours Catholique.
    Je crois que comme Anne cette accumulation me donne l’illusion d’être une « vraie femme »…..
    Le rangement est fait dans la salle de bain mais il y a de quoi faire dans ma tête pour un moment .
    Merci pour ce blog.

  23. Valérie, je vous suis tout à fait lorsque vous parlez d’achat-pansement.

  24. Pascale C.

    Valérie,
    J’étais comme vous. Un jour j’ai décidé de noter systématiquement le coût de ces dépenses répétitives de produits de beauté. Puis j’ai évité d’en acheter et à chaque achat non fait je notais le montant économisé. Cela m’a aidé à renoncer (mot pas très motivant) à ces achats car il y avait une contrepartie positive à l’effort: je gagnais de l’argent et je pouvais imaginer les vrais beaux achats que je pourrai faire avec.

  25. Valérie

    Merci Pascale pour cette astuce.
    .C’est vrai qu’à la longue cela représente un vrai budget. Cette somme peut effectivement servir à un projet un peu plus « construit » que la micro- satisfaction fort éphémère qui résulte de mes achats impulsions. Là je me suis momentanément mise à la « diète » d’achats cosmétiques et, surprise ou pas d’ailleurs, je n’en suis pas plus malheureuse .
    Cordialement.

  26. By C

    J’ai fait ce désencombrement de la salle de bain au mois de juin en regroupant tout par type de produits :
    – 1 boite crèmes hydratante : en jetant les trop vieilles, donnant celles qui ne me correspondaient pas, en réunissant tous les fonds pour faire une crème hydratante pour les pieds. Bilan, je n’ai pas racheté une crème depuis 6 mois
    – 1 trousse maquillage : après avoir jeté tout ce qui était trop vieux, j’ai une trousse avec uniquement le maquillage qui me plait (bon ok je ne suis pas une accroc du maquillage quotidien)
    – 1 boite vernis & manucure
    – produits du quotidien : j’essaie d’appliquer la règle du un seul, c’est à dire 1 brosse à cheveux, 1 shampooing, 1 savon, 1 lotion pour le visage en ne rachetant que quand le pot est vide
    – je m’intéresse de plus en plus au zéro déchet : je fabrique mon déodorant (huile de coco + fécule de maïs + bicarbonate de soude) hyper efficace et la préparation dure depuis juin, j’ai acheté un dentifrice solide qui dure depuis juin aussi et j’utilise des lingettes démaquillantes lavables
    – sans parler du tri du linge de toilette en donnant le surplus et en recyclant en bavoirs les serviettes les plus usagées, tout tient dans 3 panières

    BILAN : beaucoup d’économies et le plaisir d’avoir une salle de bain toujours en ordre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s