Les FBI de l’organisation: faire comme la nature

pissenlitQu’est-ce que la nature vient faire dans l’organisation? Et comme Fausse Bonne Idée, en plus? C’est simple:

La nature a horreur du vide.

Vous aussi, peut-être.

Et c’est cela même qui est une FBI. Je vous montre?

Exemple N° 1: vos cahiers ou vos blocs note.

Sauf si vous êtes un lecteur assidu de ce blog (et que vous mettez tous mes conseils en application – recevez ma gratitude et mon admiration), vos cahiers et blocs note sont pleins. Bourrés. Chaque page est couverte du haut en bas de notes, gribouillis, dessins, bonnes intentions, trucs à faire…

Alors qu’il suffirait d’arrêter de vouloir à tout prix rentabiliser la moindre page.

Plutôt que de penser en termes de « je ne vais pas gâcher de l’espace et laisser du blanc, tout de même! », vous pouvez:

  • assigner une page à chaque sujet.
    Si vous choisissez cette option, pour ne pas jeter l’argent par les fenêtres, il vaudrait peut-être mieux utiliser un format A5 qu’un cahier grandiose en format A4.
  • séparer clairement (avec de l’espace, justement) vos notes les unes des autres.

L’objectif: retrouver vos notes facilement.

Exemple N° 2: vos dossiers/porte-revues

Lors de  votre dernière tentative de classement, vous avez placé certains dossiers dans  des porte-revues (ou des dossiers suspendus), avec, au départ, une belle logique. Bien, très bien.

tweet

Sauf que, à un moment donné, l’un des contenants s’est trouvé moins rempli que les autres. Pour ne pas gâcher de la place (c’est ridicule un porte-revue ou un dossier suspendu rempli au quart seulement), vous avez alors comblé l’espace vide avec d’autres dossiers qui n’avaient rien à voir.

Sans le mentionner à l’extérieur avec une étiquette (sinon, ce ne serait pas drôle).

Depuis, votre rangement a perdu sa belle logique et tout est de nouveau en vrac.

Exemple N° 3: vos tiroirs

Au départ, le tiroir contenait bien tous les tee-shirts. Mais il restait de la place, sur le côté du tiroir. Or votre penderie n’est pas extensible et justement, vous vous demandiez où diable on pourrait bien ranger les ceintures.

Eh bien, là. Là, sous vos yeux! Avec les tee-shirts, c’est évident.

tiroir t shirts

Trois jours plus tard, les ceintures s’étaient déroulées et s’emmêlaient joyeusement avec les tee-shirts pour votre plus grand énervement matinal.

Je suis sûre que vous m’avez comprise: la nature a peut-être horreur du vide mais ce n’est pas une raison pour bourrer tous les espaces avec ce qui vous tombe sous la main.

Le gâchis, ce n’est pas quand il reste un peu d’espace quelque part, c’est quand on perd du temps et qu’on s’énerve pour retrouver quelque chose.

rue katmandou

S’il reste un peu de vide, ce n’est pas grave. C’est même mieux. C’est ce qui permet de retrouver facilement les choses ou les informations.

En somme, controns la nature, chers lecteurs: vive le vide!

21 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Comment s'organiser au travail, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

21 réponses à “Les FBI de l’organisation: faire comme la nature

  1. Je suis ton conseil, ma tirelire est vide 🙂

  2. Merci pour cet article car il explique pourquoi je n’arrive pas très bien à tenir rangés les endroits que je viens de bien débarrasser! (La ceinture avec les T-shirt par ex. c’est tout à fait mon cas!)

  3. cestpourquica

    Ouh la la que c’est bien vrai! Une évidence mais si tu n’est pas là pour le rappeler, on oublie… Merci pour tes excellents articles.

  4. Myr

    Mais ça c’est comme la vaisselle : plus je la fais et plus l’évier se rempli !
    Cet évier ne veut jamais rester vide, pfff…

  5. Anonyme

    Je profite de cette newsletter pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2013 Laurence! A très bientôt. Merci pour vous bons conseils…Myriam

  6. Je suis entrain de rédiger un article sur les tendances du salon Maison & Objet et me voilà perplexe: la tendance déco 2013 est à l’imitation de la nature! Et comme en plus mon travail consiste à optimiser l’espace, j’ai souvent tendance à remplir les vides… Mais je concède que votre explication est très convaincante; je vais réfléchir à d’indispensables compromis! La dernière photo est géniale! J’ai pensé à vous il y a quelques jours en écrivant un article sur la déco avec du matériel d’escrime, d’une part parce que je suis sûre que le concept ranger en décorant vous intéresse, d’autre part parce que la question « Comment ranger les affaires de sport » pourrait être aussi enrichissante que « Comment ranger les instruments de musique »; bonne semaine et merci. Laure

  7. Solange

    Moi, je me reconnais surtout dans l’utilisation optimale des blocs notes ; je vais effectivement aérer un peu, je m’y retrouverai certainement mieux. Merci pour toutes ces astuces !

  8. Bonjour, je suis une nouvelle addict de votre blog qui est très bien construit, et dans lequel nous trouvons de très bons conseils, et de l’humour.
    J’ai une question à vous poser (peut-être un nouveau sujet pour vous?): «housse sous vide» = FBI d’après vous?

  9. Arnaud

    Pour continuer le parallèle : comment appelle-t-on ces éléments naturels qui viennent combler les vides ? Le plus souvent, ce sont… des parasites !

    Merci Laurence pour votre blog ainsi que votre livre « S’organiser tout simplement » qui m’a permis il y a déjà quelques mois d’affiner mon mode d’organisation. Si seulement je pouvais obliger certains membres de mon entourage à le lire !!!

  10. chris

    Je suis fan de votre blog et de vos conseils… mais je ne le dis à personne !!! Vous voyez pourquoi… Bon, en 2013, c’est décidé, je m’y mets !!!

  11. cat

    Bonne année à tous&toutes.
    @decoatouslesetagesleblog : pas de problème concernant la rédaction de votre article, car le paradoxe que vous évoquez n’est qu’apparent.
    L’aphorisme « la nature a horreur du vide » est lié à la conception -fausse- que l’on se faisait de l’existence ou de la non-existence du vide dans l’antiquité, et du point de vue de la philosophie (Aristote et ses potes).
    Des mathématiciens et physiciens européens du XVII ième (par exemple) ont dépassé ce dogme en précisant les concepts de pression et de vide.
    Au XXI ième siècle, l’image que l’on se fait du vide, du point de vue quantique ou non, est encore plus affinée.
    Bien sûr, on peut toujours, au gré des incertitudes mises au jour par les avancées des sciences, revisiter a posteriori les aphorismes des temps passés pour tenter de démontrer que les auteurs passés avaient construit une vision du monde physique correcte.
    On peut aussi utiliser des expressions anciennes car elles sont largement connues, captent l’attention et facilitent la mémorisation des idées données dans l’article. Mais il faut les considérer comme des moyens mnémotechniques, pas comme des vérités.
    Enfin, à mon sens, hein…
    Bonne continuation au blog !

  12. David, votre tirelire est vide… parce que votre compte en banque est plein, j’en suis sûre 😉

  13. Kristel, housse sous vide = FBI? Hm, je ne sais pas.
    L’idée est de diminuer le volume des tissus de maison encombrants. Pour gagner de la place.
    Combien de place gagne-t-on réellement avec ces housses plastiques? Mystère.
    J’élimine le cas des vêtements parce qu’une simple housse suffit, je pense.
    Je serais curieuse de lire des avis d’utilisateurs de ce système et d’entendre la raison de leur choix.

  14. Merci Arnaud pour cette définition des parasites, tout à fait juste 😉
    Eh non, on ne peut obliger personne à améliorer son organisation… même si on aimerait le faire, parfois (pour leur bien, évidemment, pour leur bien) 😉

  15. Chris, mais non, je ne vois pas pourquoi vous cacheriez votre goût pour ce blog? J’ai raté quelque chose?

  16. Axelle

    Voui, les housses sous vide font gagner 2/3 du volume de vêtements, couvertures, duvets, couettes, etc. J’ai beau avoir la chance inouïe d’avoir un dressing avec, rien que pour môa, 240 cm de penderie, çà ne m’empêche pas d’avoir recours aux housses sous vide pour « archiver » tout ce que je suis certaine de ne pas porter dans les six mois (vêtements exclusifs hiver, exclusifs été) !

  17. Rachel Oo

    J’en suis revenue des housses sous vide…
    Ok, ça réduit le volume des vêtements et des couettes.
    Mais ça ne réduit pas le poids! Donc la densité de la chose augmente et j’ai un souvenir de lourdeur des paquets… Et les étagères ne peuvent pas forcément supporter le poids de trois fois plus de vêtements dans le même volume.
    Même en faisant super attention, les vêtements sont froissés… Bof. Ensuite, j’avais tendance à ne pas faire le tri des vêtements que je rangeais ainsi, genre je peux tout garder ou pire je peux encore en acheter puisque ça prend moins de place. Résultat: une penderie encombrée.
    Et pour finir, il y a toujours eu un moment où une de ces housses se perçaient sans que je m’en aperçoive… Un tout petit trou par lequel l’air entrait à nouveau dans le sac entreposé dans un tiroir à peine plus grand… Trois mois plus tard, une vraie galère pour ressortir tout le bazar!
    Non vraiment, j’en suis revenue…

  18. Miskouky

    Pour les housses sous vide, c’est bien pratique pour ce qui ne bouge pas souvent et qui prend de la place : vêtements de neige (utiles en ce moment !), couettes en alternance hiver / été, oreillers supplémentaires etc. De plus c’est bien pratique pour protéger les pulls contre les mites pendant l’été. Et quand on a peu de place on apprécie que tous ces vêtements n’en prennent pas trop.
    @ Myr : effectivement, il semblerait que les éviers aient horreur du vide !

  19. tetillon

    pour MYR..
    ACHETE UN LAVE VAISSELLE OU ORGANISE DES TOURS DE VAISSELLE !!!! ALLEZ COURAGE……L EVIER PLEIN JE CONNAISSAIS AVANT L ACHAT DE MON L.V.

  20. nanouminai

    Bonjour !
    Eh bien pour une fois je ne me suis pas du tout reconnue dans ce post, c’est extraordinaire ! Au point que je viens (enfin) de comprendre mon problème !!
    Je suis une grande bordélique devant l’Eternel, mais avec un côté maniaque qui m’INTERDIT totalement de « combler les vides ».
    Impossible pour moi de mettre autre chose qu’un T-shirt dans un tiroir à T-shirt ou une chaussette dans un tiroir à chaussette, etc. Et c’est bien là ma malédiction : il faudrait que j’ai un contenant spécifique pour chaque type d’objet, même en très peu d’exemplaire. Et comme ce n’est pas possible dans le fond (même si mon entourage me charrie pour mon obsession pour les boîtes), tout ce qui n’a pas SA place traine en vrac dans la maison. Et c’est le bordel.
    Merci Laurence d’avoir permis cette prise de conscience, peut-être que maintenant je vais pourvoir travailler là-dessus…

  21. valydelille

    nanouminai, vous êtes mon double … je suis une collectionneuse compulsive de boites à usage unique ! pas dans le sens qui ne s’utilise qu’une fois, mais qui ne doit contenir qu’un seul type d’objet. et ce qui n’a pas une place bien définie dans une boite/armoire/étagère est aussi en vrac dans la maison ! j’ai même des armoires totalement vides juste parce que je n’ai pas encore trouvé le contenu idéal qui y aura sa place, alors que le brol s’accumule dessus, devant, à côté …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s