Où l’on s’arrête (presque) tous

tri en piles

via cleansmartsimplestyle.com

On a tous un jour ou l’autre tenté de mettre de l’ordre chez nous.
Faire des piles de trucs
– à donner,
– à apporter à la déchetterie,
– à vendre au prochain vide-grenier,
– à proposer à notre belle-soeur pour nos neveux,
– à apporter à la maison de campagne

… ça va, on sait faire.

Seulement, bien souvent, on s’arrête là: aux piles, aux tas, aux sacs, aux cartons.

Et ce bazar, qu’on a péniblement trié, est toujours là. Regroupé autrement, c’est tout.

Alors, la prochaine fois que vous attaquerez votre désordre, je vous suggère de le faire de façon à aller jusqu’au bout à chaque session.

Par exemple, vous pourriez:

  • appeler dans la foulée votre belle-soeur et lui poser la question « ça t’intéresse des vêtements taille 6 ans pour garçon? »: vous serez fixé(e)
  • porter immédiatement les objets à donner à votre association caritative préférée
  • passer à la déchetterie le jour-même
  • vous inscrire tout de suite au prochain vide-grenier
  • mettre les objets destinés à la maison de campagne dans votre valise de façon à ne pas les oublier.

Du coup, vous devrez vous retenir de faire vos grands blitzs nocturnes (si vous faites partie de la Tribu des Déblayeurs de Nuit). Et puis, vous trierez peut-être moins d’objets en une fois. Mais ceux-ci quitteront vraiment les lieux, pour votre plus grand soulagement.

Plus de techniques pour désencombrer?

  • Technique de base: ici.
  • Il faudrait d’abord que je sache par quoi commencer: ici
  • J’ai déjà commencé à désencombrer un peu. La version advanced est ici
  • Que faire des objets que je ne veux pas garder? Ici
  • Vivrais-je une histoire d’amour avec mes possessions? Ici

21 Commentaires

Classé dans S'organiser à la maison

21 réponses à “Où l’on s’arrête (presque) tous

  1. Pauline

    Une chose que j’apprécie dans la lecture de ce site, c’est que je me sens moins seule… Je suis une pro de m’arrêter au milieu du rangement, quand, par exemple, tous les papiers sont étalés, par pile, sur la moquette du salon. :-/

  2. Anonyme

    Bonjour,
    Tiens, je suis justement dans le désencombrement. J’ai une grande caisse qui reste dans l’entrée. On devait l’amener samedi à la déchetterie. Comme il faisait beau, on a travaillé dehors. Dès qu’il arrête de pleuvoir, j’irai la mettre dans la voiture. Mes parents partent bientôt en Roumanie avec un convoi. J’ai des caisses à bananes qui commencent à encombrer ma buanderie. Dans trois semaines elles seront parties. On voit pourtant l’ordre qui se fait dans la pièce. Et le sac avec les vêtements pour la belle-soeur est déjà parti.
    Dans trois semaines justement on participe à un marché aux puces des enfants. Je vais avoir encore 2-3 caisses qui vont encombrer le garage d’ici là. Mais vue qu’il n’est pas très en ordre, cela ne fera pas grande différence .o) durant ces 3 semaines.

    Bon courage à celles qui désencombrent.

  3. Il faudrait que je m’y mette…
    XXX

  4. JOoo

    Comme dit Pauline, on se sent moins seule!
    Une chose que je ne comprends pas, c’est que j’ai progressé quand même, je prends toutes ces bonnes résolutions, et je FAIS vraiment ! (mettre les objets dans la caisse pour telle destination, aller à la dechetterie etc, désencombrer régulièrement) mais le temps n’est pas extensible et parfois ras le bol: les objets, les papiers en profitent pour s’installer partout! et j’ai régulièrement l’horrible sensation que je n’arriverai jamais au bout! Au bout: c’est avoir une maison propre, agréable où chaque chose a sa place, une tête reposée où on sait qu’on a gardé ce qu’il faut , au bon endroit, un apaisement maîtrisé quoi!
    En fait quand je regarde autour de moi, je vois surtout tout ce qu’il reste à faire, je me dis que j’en ai pour des siècles, que ranger n’est pas le plus passionnant dans la vie, pouh là là..;

  5. mon bel oranger

    Laurence, vous êtes un médium !
    J’ai pris mon courage à 2 mains ce matin et j’ai plongé dans les armoires de mes deux derniers pour trier ; dans la foulée j’ai attaqué les habits de bébé et ensuite commencé à préparer l’hiver (cela dit vu la météo j’aurais peut-être mieux fait de ranger l’été et de sortir l’hiver directement).
    J’ai failli tout laisser en plan à 11 h 30 tellement j’en avais assez. J’ai terminé, rangé soigneusement les sacs pour mes belles-soeurs dans le placard, flanqué le sac à donner dans l’entrée, et un petit tour sur internet pour me détendre… Et que lis-je ?
    PFFH…
    Allez, je vais pousser jusqu’à la voiture,et puis prendre mon téléphone.
    PS : J’ai rêvé cette nuit que je cherchais désespérément l’étiqueteuse que je suis censée acheter depuis des mois. Vous me hantez, Laurence !

  6. on se sent effectivement moins seule! j’ai commencé le tri dans des cartons qui eh oui dorment maintenant sur le pallier….ya ka fokon…. comment se motiver??? je suis heureuse quand 1 article part mais aussitôt remplacé par x nouveaux articles alors…..
    bon je commence par appeler le secours catholique alors 🙂 merci de nous dire qu’on est normale :)))

  7. Aline

    oh mais didonc , vous êtes venus prendre mon couloir en photo sans me prévenir ????

  8. mistinguette 57

    Bonjour, et oui par ce beau temps on ne peut que ranger. J’ai aussi des sacs de vêtements dans l’entrée, et des planches pour la déchetterie qui encombrent le garage. Mais je vais m’en occuper ( demain)

  9. Orangette, on ne me l’avait pas encore faite, celle-là: bientôt vous me direz que je viens vous tirer les pieds, la nuit 🙂

  10. Une petite bouffée de découragement, on dirait, JOoo? A mon avis, vous devriez vous réjouir de vos progrès! Vous voulez revoir la photo avant/après de votre bureau? Vous vous souvenez de la maison de vos parents? Ne laissez pas votre perfectionnisme vous embêter. Vous FAITES et c’est ça qui compte. Bravo.

  11. Pauline il vous faut la technique du saucisson.

  12. Rosalie

    Enfin je commence à y voir plus clair, grâce à une porte de garage ! Nous avons commandé une nouvelle porte pour le garage, ce qui a motivé mon chéri à entreprendre le rangement dudit garage pendant le grand pont de la semaine passée. Avec le renfort de notre fils, ils ont fait trois voyages de Twingo bien remplie jusqu’à la déchetterie. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, mon fils m’a installé dans le grenier les étagères que je réclamais depuis plusieurs années. Résultat, pour qu’il puisse les placer j’ai dû évacuer vers les chambres une bonne partie du contenu du grenier, la plus encombrée par les divers bagages et plein de sacs de vêtements et autres textiles qui dormaient là depuis une dizaine d’années. Depuis je me suis attaquée au tri et j’ai déjà emmené cinq sacs pleins de vêtements aux containers de récupération. Après la pause week end, je continue demain avec pour motivation la maison pleine la semaine prochaine pour l’anniversaire de notre petite fille et la fête des mères : il faut libérer les chambres pour tout ce petit monde.

  13. Rosalie, votre énergie en famille fait plaisir à voir. Bonnes fêtes.

  14. Rosalie

    Merci Laurence, bonne fête aussi à vous et à toutes les mamans qui lisent ce blog.
    Sur ce je retourne à mon tri, quatre nouveaux sacs prêts à partir depuis ce matin !

  15. nathalie

    J’ai attaqué le boulot de tri, contrainte et forcée par un déménagement. J’avais imaginé que je serais contente d’avoir un appartement « propre, agréable, rangé, etc ». En fait c’est juste terriblement déprimant, un peu comme dix ans de ma vie qui partiraient en fumée. Je me prends à rêver d’avoir une maison avec un grenier ou je pourrais garder plein de trucs parfaitement inutiles (cahiers des enfants, bouquins de toutes sortes, jouets…)
    Trier, c’est comme arrêter de fumer, faire du sport, manger sain : on vous serine que c’est bon pour vous, et c’est juste très très désagréable.

  16. Bonjour Laurence,
    Je suis d’accord sur le principe d’aller jusqu’au bout à chaque session : comment être contre la vertu?
    Toutefois, comme je fais rarement des sessions de désencombrement à proprement parler, je préfère garder des boîtes d’objets ou le sac de vêtements dans le couloir ou au fond des garde-robe. Pour reprendre vos mots, ça me permet de manger peu à peu le « saucisson » sans m’écoeurer, puisque je mets de côté les objets à donner quotidiennement ou sinon de façon hebdomadaire, au fur et à mesure où je trouve le courage de les laisser aller. Et puis quand j’en ai envie, je vais porter les boîtes et sacs au centre de dons (disons que même si la distance est grande, la motivation est souvent au rendez-vous puisque je ne suis vraiment soulagée que lorsqu’ils quittent la maison!).
    Ça semble peut-être peu discipliné, mais ça avance. Et plus j’en enlève, plus j’ai le goût d’en enlever…

  17. Je viens de relire votre article et, en fait, je trouve que mes espaces de dépôt (boîtes, sacs) équivalent à votre stratégie de mettre toute suite dans la valise les objets pour le chalet.
    C’est dire que vos articles sont de petites mines 😉

  18. Nathalie, j’espère que certaines des personnes qui ont travaillé avec moi réagiront à votre commentaire… 😉

  19. Jjfortin, si votre méthode fonctionne, gardez-la. C’est tout ce qui compte. C’est intéressant, cette « contagion » du désencombrement d’une pièce à l’autre, d’un type d’objets à un autre…

  20. Odie

    oh la la c’est tellmt vrai, mais je me soigne comme dirait l’autre, c’est plus facile quand déjà on a une pièce à bazar ou un garage plutôt qu’un couloir…J’adore ce blog…

  21. mon bel oranger

    En réponse à JOoo :
    bien d’accord avec ce sentiment qu’on n’y arrivera jamais… Je pense à Laurence, de temps en temps, et je meurs d’envie de lui demander : « Est-ce qu’un jour on y arrive, au bout ? » ?
    A l’aune de ma petite expérience, tout ce que je peux dire, c’est qu’en plus de tous les conseils si précieux qu’on trouve ici, ce qui marche le mieux, finalement, (Laurence l’a sûrement dit quelque part) c’est de FAIRE IMMEDIATEMENT tout ce que je peux sans me poser de questions. Pour moi, c’est ce qui donne le plus de résultat ; ça demande une discipline forte, surtout au début et surtout quand on a un coup de fatigue, mais ça donne une énergie folle et le sentiment d’avancer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s