A la maison, comment faire respecter mes demandes?

araignéeCet article est inspiré d’une question posée par Cat. Cette même question revient souvent chez les mères de famille que je côtoie.

Pour le rédiger, j’ai pensé à Jasmine, formatrice en Communication Bienveillante à Paris qui anime des ateliers à destination des parents.

Plutôt que de ronchonner, grogner, passer derrière tout le monde pour ramasser les objets qui traînent, vous pouvez:

  1. Simplement décrire ce que vous voyez, dès que vous le voyez:
    « Il y a un paquet de chips sur le canapé ».
    Attention, ce n’est pas la même chose que: « tu as encore laissé traîner des trucs derrière toi! »
  2. Informer, donner des renseignements:
    « Quand on laisse un paquet de chips sur le canapé, on peut s’assoir dessus par mégarde et étaler du gras partout ».
  3. Emettre un seul mot:
    « Charles, les chips! »
    Attention: on n’a pas dit « aboyer ».
  4. Ecrire un petit mot à poser sur le canapé (l’humour est de rigueur)
    « Nous avons peur d’être écrasées par les fesses d’un humain! Remporte-nous dans la cuisine, s’il te plaît! Signé: les chips »

Personnellement, j’utilise beaucoup la N°3 pour mes étourdies et j’ai eu un succès inattendu auprès d’Ecureuil 1er avec la N° 4. Je vous en livre ici la teneur, toujours pour l’édification des masses des lecteurs de ce blog.

Sur la porte du garage,

« Humains, vous ne le savez peut-être pas, mais nous, les araignées, n’avons pas besoin de lumière pour y voir. Nous vous remercions de votre sollicitude mais ce n’est  pas la peine de laisser les lumières du garage allumées pour nous.
Signé: les Araignées du Garage. »

29 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

29 réponses à “A la maison, comment faire respecter mes demandes?

  1. Sympa ! Mais sur UN adulte, ça marche comment ???
    Merci pour tous vos conseil Laurence.

  2. J’adore les idées, surtout la dernière!

  3. Anonyme

    pas mal l’idée de laisser des petits mots de la part des araignées! je prends note! merci des conseils, car il est vrai que je n’aime pas « aboyer » mais certains trucs me font rugir surtout quand on le répète dix fois par jour!

  4. Diane

    Excellent post !

    C’est souvent difficile de se faire entendre à la maison, mais aussi parfois au bureau dans une PME où les équipes de « jeuns » pensent que boss = maman = boniche…Un marché pour vous Laurence…

    A la maison je me souviens d’avoir simulé une terreur extrême à la découverte d’un nid de chaussettes sales qui pouvait se reproduire, nous envahir, etc…Mon mari n’a plus jamais laissé traîné ses chaussettes.

    L’humour est bien souvent la clef pour se faire entendre 😉

  5. anne

    J’adore la numéro 4 ! Il faut que j’essaie ça, et merci pour toutes les bonnes idées que vous partagez avec nous, toujours sur le ton de l’humour…

  6. zebketch

    je m’en vais de ce pas tester tout ceci

  7. moi j’avais demander a mon gars qui viens squatter quelques jours par semaines depuis deux ans … de faire le ménage vue que j’étais absente samedi dernier …avant qu’il s’en aillent .. ce petit ménage comprendre ramassage surtout de ses trucs .. balayer, laver salle de bain et plancher

    Résultat . ramassage OK .. balayer il a oublier de ramasser un tas de poussière .. et la salle de bain il avait laver que le miroir et lavabo
    et il n’a pas laver le plancher

    Alors comme il revenait le mardi suivant donc mardi, je lui ai texté en disant que je n’avais pas osé laver la salle de bain (même si cela m’exaspérait) que j’ai eu peur de le vexé … et que cela aurait été de la cruauté envers lui ….
    Il l’a lavé en revenant enfin … disons que c’était moins pire

  8. Au programme des 2 futurs bacheliers de la maisonnée aujourd’hui : tri des cours obsolètes et autres objets non identifiés trainant au fond des trousses et cartables… Je vais immédiatement mettre en application vos préceptes de bon sens ! Laure

  9. Anonyme

    Merci pour cette piqûre de rappel. Il faut dire que ces derniers temps j’en arrivais plus souvent à aboyer et à me demander si mes paroles avaient encore un sens dans ma maison.

  10. Brigitte, Ecureuil 1er est mon mari… un adulte, donc.;)

  11. No

    Super la quatrième, j’adore !
    Merci pour ça Laurence. =)

  12. Drôle et efficace…
    Il me semble que ce genre de communication s’inspire largement de la Communication Non Violente de Marchall Rosenberg…

  13. Almare

    Voilà ma petite expérience : Figurez-vous que j’ai eu cette idée il y a quelques mois. Lasse « d’aboyer » régulièrement sur le mari et la fille pour nettoyer leurs miettes après le petit déj., j’ai pris un beau porte nom, bien placé sur la table de la cuisine, et mis un petit mot genre «Penses à moi, stp, moi aussi j’ai envie de voyager et voir du pays ! Stp, mets-moi dans le grand vaisseau, nommé ‘poubelle’ que je puisses enfin partir voir le monde !!! stp ! Stp ! Merci. Signé « La miette » ». Ben, ça a marché du tonnerre au début, ils ont rigolé, mais le faisaient bien … Mais depuis quelque temps, je ne sais pas pourquoi, les mauvaises habitudes recommencent… Je cherche une autre idée, pour éviter de ré « aboyer », ce qui n’est guère productif et en plus fatiguant, pour tout le monde !! Peut-être renouveler le texte !! Mais je suis à court d’imagination, là …Si vous avez une idée… Merci — Almare

  14. Christelle

    Je trouve vos conseils et commentaires très drôles.Pour ma part j’ai indiqué très clairement que je ne vidait plus les poches des pantalons et que je ne déchifonnais plus les manches de chemises de mon mari .JE crois qu’aucun ne m’a cru! Pour les pantalons, il y a une dizaine de jours , « petit ours aîné  » avait laissé des choses dans ses poches; j’ai enlevé le papier d’alu car je ne voulais pas que ma machine soit abîmée mais je n’ai pas vérifié les autres poches : résultat: en vidant le tambour j’ai retrouvé la carte de cantine à code -barre et la carte de bus cartonnée. J’ai senti un peu d’angoisse lorsque j’ai montré ma découverte à mon aîné .MAis le lendemain en le reprenant au collège , il m’a indiqué fièrement que sa carte fonctionnait encore mieux qu’avant!!Pour la carte de bus , il n’en aura sûrement pas besoin avant la fin des cours, alors je crois que la leçon n’aura servi à rien .Pour « papa ours » il n’a toujours popas compris que les manches devaient être défaites et se demande encore pourquoi elles sortent ainsi de la machine.A quoi tient l’éducation!!!!….. Ce que j’aimerais être entendue et qu’ils comprennent tous les trois ( il y a petit ours) qu’il y va de l’intérêt de tous et d’eux en premier parce que je peux leur consacrer plus de temps !Heureusement, j’ai quand même réussi à leur faire comprendre que la tenue de la maison ne tenait pas qu’à moi, que c’était aussi un travail de garçon ( à mes fils car mon mari a déjà compris depuis longtemps et très facilement!) et que cela pouvait être valorisant aussi de suspendre ou ramasser le linge .D’ailleurs comme ils n’aiement pas beaucoup le faire, je leur donne pour mission de guetter la pluie et de jouer à celui qui sera le plus rapide à dépendre les vêtements ( cela marche encore ).Je n’ai pas réussi pour les chaussettes , par contre le matin lorsqu’ils me demandent où elles sont , je leur indique que je les ai rencontrées la veille sur le trottoir.Généralement ils grognent mais comprennent qu’ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes.Pour les vêtements , j’ai compris la semaine dernière que la phrase  » j’ai rien à me mettre » n’était pas exclusivement féminine.Petit ours aîné l’a prononcée pour la 1ère fois parce qu’il ne trouvait plus rien à se mettre.J’ai tourné cela à la dérision et curieusement il était habillé très rapidement et nous avons pu partir à l’heure.Alors oui, l’humour peut être notre meilleur atout!

  15. Elisabeth, cet article s’inspire très largement du très bon livre « Parler pour que les enfants écoutent… » de Faber et Mazlich, fondatrices des ateliers que je mentionne également. Peut-être s’inspirent-elles de Rosenberg?

  16. Rom

    bien Laurence ! très bonnes idées et ça marchera pour une de mes collègues … la porte du bureau toujours ouverte argh !!! la 3 ça marche un jour sur deux alors la 4 ça devrait vite rentrer …
    et pour une fois, c’est un mec qui participe hihi ! une de vos lectrices me reconnaîtra ! 🙂

  17. D’après les exemples cités, cela va dans le même sens et demeure très efficace dans l’éducation des enfants

  18. Marquisecoco

    J’adore l’idée numéro 4, que je pense mettre en application très vite ! Merci Laurence 😀

  19. mariecoco

    Chez moi, je préviens que par exemple, dans deux jours, je souhaite récupérer le casier vide linge propre qu’il contient. Et, le jour dit, si le casier n’est pas ressorti de la chambre, je le retourne comme un seau pour un pâté de sable, et je sors. J’ai aussi un « avalbazar », panier dans lequel je place ce qui musarde dans les espaces communs, et qui à la particularité de se vider dans la poubelle chaque dimanche soir, une demi-heure après un ultimatum. Ce n’est pas sans provoquer une certaine effervescence.

  20. Myriam

    Au dessus de la baignoire, il y a une petite affichette : »Je ne suis pas une baignoire auto-nettoyante. J’aime être propre » …Et ça marche !

  21. Moi aussi je connais Jasmine!
    Chez moi, le tapis de bain a laissé un mot sur la porte de la salle de bain pour demander à être remis sur le bord de la baignoire afin de rester propre plus longtemps. Ça n’a malheureusement fonctionné que quelques temps. Mes 3 gnomes se sont habitués au mot et ne le voient plus! Il faudrait que je le refasse en couleur…

  22. Anne**

    Quand il y avait encore des enfants, ados, à la maison, il y avait chez nous de jolis panneaux, signés généralement « la mère de famille ». Scotchés aux endroits sensibles : machine à laver, entrée, salle de bains.
    J’avoue que ces mots, en dehors de leur haute valeur littéraire, n’ont jamais impressionné personne ….
    Les petits mots, même si ça ne sert pas à grand chose, c’est rigolo. Les enfants adultes les connaissent encore par cœur…. Ils mettront les mêmes à leurs enfants, c’est sûr.
    Aujourd’hui, je pense que je serais beaucoup moins gentille. Les chips par exemple ont été bannies de la maison depuis fort longtemps. Parfois un paquet pour un pique-nique. C’est étrange, aucun enfant n’a jamais réclamé de chips. Ils n’aimaient pas vraiment cela, peut-être ! Ils les mangeaient pour me faire plaisir, uniquement parce que je les avais achetées …. Et puis, je pose la question : il y a beaucoup d’enfants qui mangent sur les canapés du séjour ? sans même un plateau pour récupérer les miettes ?

  23. Marylène

    Bonjour tout le monde,
    Pour ma part, j’ai suivi les ateliers et ça a beaucoup aidé à demander autrement.
    Mon homme a suivi la session suivante et c’est top, même si on est loin d’être parfaits, on est tous plus zen.
    Pour les choses qui traînent ou doivent être faites, j’ai instauré un cahier qui reste discrètement dans la cuisine, sur lequel je note mes demandes tout au long de la journée.
    Ainsi, je ne grommelle plus à chaque fois que je découvre un truc pas rangé, je n’oublie pas de le dire ( sinon je re-râle) et surtout, je ne rabâche plus et je n’explose plus en énumérant tous les petits trucs à leur arrivée (du boulot ou de l’école).
    Ils font donc les choses tout seuls et sont fiers de me dire qu’ils ont marqué OK. Le ok c’est mon astuce pour vérifier que la liste avance. Sinon je n’ai qu’à rappeler l’existence du cahier. Ce cahier m’a été inspiré par le livre « je m’organise tout simplement » de notre chère Laurence que j’ai appliqué a la maison.
    Toutefois, je commence une liste partagée sur nos téléphones (Eh oui mes enfants grandissent) : chaque liste correspond à une personne. Il me faudra quand même quelques semaines pour dire si l’habitude de regarder et traiter cette liste s’ est bien mise en place…

  24. victoria

    Ca y est ! sur le micro onde, une petite affiche : « j’aime rester propre, merci de couvrir vos assiettes & autres… 🙂 le micro onde » Je sais que ça a été lu! Il est vrai que nous ne sommes pas des adeptes de cet appareil, alors certains ne savent pas bien s’en servir… & mais je sais que c’est TOUJOURS moi qui le nettoie…

  25. Amusant, le « cahier de doléances à cocher »;) Tout est dans le OK qui fait plaisir…

  26. Je pratique souvent le n°1, et c’est vrai que ça marche 😉
    Par contre, le n°4 a l’air vraiment sympa, je teste la prochaine fois ^^ (en même temps, ici, interdiction de manger autre part que dans la cuisine ^^)

  27. Nadège, ici aussi… enfin, avec une tolérance pour Chéri et son chocolat…

  28. Jeannelle

    J’avais testé il y a quelques temps un post il expliquant que l’essuie-mains et le crochet étaient amoureux, qu’il ne fallait pas les séparer. Ça a fonctionné … 2 jours !

  29. Valguki

    Merci pour cette piqure de rappel, humour et bienveillance sont très utiles avec des ados (La méthode n°4 est d’ailleurs celle qui fonctionne le mieux chez moi). Persévérance également et j’ajouterai lâcher-prise (mais je suis certaine que je l’ai déjà lu sur ce blog ou dans vos livres) : le travail est fait c’est déjà bien, il sera parfait une autre fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s