C’est comment chez vous? Mes torchonneaux

Un jour, agacée par l’habitude prise par tous les membres de la famille de se ruer vers les essuie-tout à tout propos (comme mouchoir, pour essuyer une petite tache de liquide, comme torchon, comme serpillière…), j’ai décidé de revenir aux basiques écologiques . Ca m’arrive souvent et ça fait rire jaune Ecureuil Premier*.

IMG_0289

C’est comme ça que les torchonneaux sont entrés dans notre vie. La mienne, en tout cas. Il faut encore que j’éduque le reste de la maisonnée, mais ça vient.

Pourquoi des torchonneaux? Parce qu’un torchon, c’est trop grand et parfois pas assez absorbant (vomi de chat? Mais oui). Et que, si c’est plus petit, c’est un mouchoir.

J’ai découpé quelques morceaux de tissu à la taille de deux feuilles de Sop** environ. J’ai utilisé de vieilles serviettes de plage (celle qui est sur le dessus de la pile m’a vu patauger dès mes deux ans), des vieux draps.

Voici un exemple d’utilisation:

Dès que je commence à cuisiner, je

1- emplis mon évier d’eau chaude savonneuse (pour laver les ustensiles au fur et à mesure)

2- sors le torchonneau qui me servira tout le temps de la préparation pour m’essuyer les mains, le plan de travail…

Comme un essuie-tout, il sera « jeté » à la fin de la préparation du repas. Autrement dit, mis au sale.

Mais Laurence, on n’ose vous le dire… ce n’est tout de même pas la révolution, vos… comment vous dites? torchonneaux, oui. Ca fait quelques siècles que l’on ré-utilise les tissus.

Oui, vous avez raison. Cet article est utile pour

1- ceux et celles qui n’ont jamais récupéré les tissus

2- ceux et celles qui, certes, ont récupéré des tas de vieux t-shirts et torchons, mais n’en ont jamais rien fait

3- ceux qui ont récupéré les vieux tissus, en ont effectivement fait des chiffons mais n’ont pas fait le lien avec les essuies-tout et les lingettes.

Notez que, chez Einfalt House, nous utilisons déjà des serviettes de table en tissu, des torchons pour la vaisselle, des microfibres et des serpillières.

Et vous? Etes-vous plutôt usage unique ou réutilisation?

* comme la fois où je lui ai très sérieusement envoyé par mail une documentation bien complète sur les toilettes sèches. Le pauvre Ecureuil a blêmi  devant son écran.

32 Commentaires

Classé dans Comment faire des économies, Ecologie, Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison

32 réponses à “C’est comment chez vous? Mes torchonneaux

  1. valydelille

    bonjour 🙂 je suis le courant éconologique depuis un moment déjà. je fais mes produits d’entretien, je recycle, je réutilise le réutilisable et use les choses jusqu’à la corde. j’ai encore quelques rouleaux d’essuie-tout papier parce que pour les vomis de chat … y’a pas, je n’arrive pas à ramasser ça avec un chiffon lavable. m’enfin, 3 rouleaux par an, c’est pas la mort non plus:P je n’utilise aucune lingettes industrielles. la seule exception étant les plumeaux sw…er. j’ai d’autres idées recyclage pour les cotons à démaquiller : découper des vieilles serviettes éponge, gants de toilettes élimés en petits carrés de 3 à 4 cm de côté.j’ai récupéré 3 filets à linge délicat. le premier contient les carrés propres, le second, les sales et le troisième est celui en attente. quand le sale est plein, hop je ferme et en machine avec le reste du linge et sans ouvrir, direction le sèche linge ( que je n’utilise que pour les draps et trousseaux de toilette) ainsi, rien ne se perd dans le filtre du lave-linge.

  2. pascalec1

    Mais alors, Laurence, il faut coudre des ourlets sur les torchonneaux, non? Sinon çà doit être laid ces bouts de tissu effilochés étendus sur le séchoir une fois lavés.

  3. Pour moi ça reste sopalin…
    J’ai beau avoir acheté votre livre (où ai je bien pu le « ranger »…), j’ai beau lire votre blog quasi quotidiennement, le rangement c’est un peu comme les araignées pour certain(e)s, je suis phobique.
    Alors je vois d’ici mon tas de torchonneaux se transformer en maison de campagne pour cafard, mouches, poissons d’argent, et autre écosystème vivant dans les lieux paisible d’un capharnaüm…

    Et puis, la lessive contient des phosphates, des nitrates, consomme de l’eau qui doit être traitée dans une station d’épuration… Somme nous sur de l’avantage écologique de ce système?

    Merci pour votre blog, vous me donner envie d’être organiser… même si ma feignantise vous censure rapidement 🙂

  4. ah oui tiens pas mal le « torchonneau » … A part le nom peut être…
    Mais merci !! clap clap clap !! une merveilleuse idée pour tous mes tissus entassé qui devraient me servir de chiffon et qui finalement attendent sagement que je daigne les utiliser. J’utilise toujours les mêmes finalement après lavage…
    Peut être pourrions-nous lancer un appel à dénomination de ce nouvel outil ? parce que vraiment « torchonneau »…ça me fait penser à pourceau …
    Pour ma part : pas de jetable (ou que très peu) ; torchons, serviettes de tables, lingettes cousues mains (un côté polaire, un autre flanelle)
    A bientôt ; et je vous dirai comment ça marche chez moi.

  5. Kahli

    Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu le temps de sauver les vieux draps et autres tissus usés. Mon mari se jette toujours dessus avec une certaine… avidité si j’ose dire. Il déchire avec frénésie les tissus et en fait des chiffons pour bricoler. Et je n’en revois jamais la couleur, au sens propre, huiles diverses les tachant irrémédiablement. Il faudra que je tente de sauver les prochains pour faire des torchonneaux, afin d’ENFIN éradiquer les essuie-tout. Quand à l’idée des toilettes sèches, comme je vous comprends! Mr Canard a eu la même réaction. Il m’a dit : « ouais bah tu les videras! ». Maintenant, je carresse le projet de créer un réseaux d’eau de pluie pour les toilettes. Pourquoi faire dans de l’eau potable, n’est-ce pas? Mais c’est pas gagné…

  6. laetitia

    comme la fois où je lui ai très sérieusement envoyé par mail une documentation bien complète sur les toilettes sèches. Le pauvre Ecureuil a blêmi devant son écran.
    chez moi tout le monde a blêmi sauf moi … bizarre hein!
    pour les torchonnaux que j’utilise aussi : ourlet ou pas? j’ai du mal car j’utilise en fait le chiffon entier , alors si le tshirt de N°3 se retrouve au torchon …j’ai une crise qd elle me dcouvre en train de nettoyer l’evier avec son T shirt chéri.. Mais je dois faire une opération fabrication lingette demaquillante en microfibre ce mois ci alors pourquoi pas mes torchonneaux en même temps !

  7. Axelle

    Des torchonneaux pour éponger le vomi de chat ? Je voudrais bien mais qu’advient-il des brins d’herbes et poils morts mélangés au vomi dans le tambour de la machine à laver ? J’avoue, oui, j’avoue avoir de l’essuie-tout chez moi, exclusivement réservé au vomi du chat (mais pas que…!)
    Un certain soir de noël bien copieux et bien arrosé comme il se doit, je me suis auto-félicitée d’en avoir racheté quelques jours plus tôt alors que je pensais comme vous pouvoir m’en passer…..
    Difficile aussi de se passer de mouchoirs en papier… A la maison, soit ! mais à l’extérieur… Ah les bons vieux mouchoirs en tissu de nos grand-mères, me direz-vous ! Oui, mais, lorsque vous empruntez des toilettes publiques à cours de papier ?
    Bref, pour la petite tâche qui traîne, je sors la microfibre (j’en ai une bonne douzaine). Besoin d’un coup de serpillère, hop, le balai microfibre. L’essuyage de la caisse du chat après netoyage à la javel ? J’utilise une vieille serviette de toilette spécialement dédiée… Quant aux torchons, objets qui ne rivalisent pas d’esthétisme et pourtant trônent dans notre cuisine, je me suis fait un petit plaisir. Ma cuisine (que je n’ai pas choisie, étant locataire) étant décorée sur les portes des placards de plaques d’ardoise, j’ai teint tous mes torchons et tabliers en noir, ce qui donne un petit côté bistro bien sympa.

  8. Bonjour.

    Articile très intéressant. J’ai en effet pas mal de t-shirt à jeter et à donner, je vais pouvoir leur donner une seconde vie bien pratique.
    Et l’idée de l’eau savonneuse dans l’évier avant de cuisiner… mais quelle idée ingénieuse qui va me faire gagner du temps :D.

    Merci à vous.

  9. Je fais comme vous Laurence. tous les tissus me servent : vieux tee shirts, vieilles serviettes… Mais moi je les jette, car nous ne sommes plus que deux et je récupère les vieilleries de mes filles… alors j’en ai des montagnes. Je précise que ces « tissus récup » ne sont même pas bons à donner. Amicalement

  10. abracadacraft

    J’ai tricoté et crocheté mes disques démaquillants. avec une pelote de coton qui m’a coûté 3€ j’en ai crocheté 25. Ils sont superbes et je les réutilise depuis 2 ans. il passe dans mes machines à 60° (au milieu du reste, je ne fais pas de machine spécialement pour mes cotons à démaquiller). depuis quelques mois je me suis aussi crocheté de jolis « torchonneaux » comme vous dîtes. J’ai préféré les faire moi-même (juste pour le plaisir d’occuper mes doigts dans le train ou lorsque je regarde la télé) et là aussi avec une pelote à 3 ou 4€ j’en fais deux, assortis à ma cusine ou à celles des amies à qui j’en offre. Je les ai montrés ici : http://www.abracadacraft.com/billet-de-blog/natura-08496 (2ème image dans le corps de l’article). Même punition, ils passent à 60° et sont toujours beaux et propres. Le coton est l’une des industries les plus polluantes de la planète. J’avais écrit un petit billet sur mon blog à ce propos : http://moimonnombril.canalblog.com/archives/2011/03/31/20769459.html

  11. valydelille

    chez nous d’in ch’nord on appelle les chiffons des « fouffes » mais pas sûre que ça plaise pour autant mdr

  12. Magmag

    A peu près pareil, très peu de Sop chez moi, mais j’en utilise quand même un peu, par contre aucune lingette, elles ne sont pas dégradables (le Sop, si), l’alu et le plastique pour les plats, de même, on utilise une assiette ou un couvercle. J’envisage aussi de remplacer les disques de démaquillage mais ne suis pas encore passée à l’acte pour l’instant, je crains qu’elles conservent des traces de fond de teint ad vitam aeternam…

  13. Axelle

    @valydelille,
    des « fouffes » ? j’adore !!!!
    je me vois, à table devant un verre de vin renversé, dire à la cantonade : « eh, chéri, ramène-moi la fouffe ! »
    eh, dites ? vous en avez d’autres, des expressions ch’typiques de chez vous à nous faire partager ?!

  14. moi aussi le sop… peu utilisé, il me sert juste à mettre au fond de la passette pour enlever quelques Kcal aux frites ou croquettes avant de les servir… deux épaisseurs c’est toujours ça de gagné ou plutôt de perdu! à table grrrr mon mari utilise des mouchoirs en papier parfois plusieurs pour un seul repas, moi je suis revenue aux serviettes en tissus, j’en ai de très jolies en éponge, parfois mon mari prend plein de mouchoirs en papier pour essuyer un truc renversé, pourtant j’ai des « lavettes » je préfère les microfibres, plus faciles à laver et plus vite sèches… vive les « foufs  » torchons et autres…
    PS: attention au vocabulaire: en visite dans la famille française, j’aide la tante à faire la vaisselle, un verre propre dégoulinant à la main elle me demande de lui passer le torchon… je regarde le truc gris peu ragoutant par terre la prenant pour une folle, comme j’hésite elle me dit « tu me le donnes ce torchon » je ramasse le truc entre 2 doigts et le lui tend, là elle m’a prise pour une folle…en France le torchon c’est l’essuie de cuisine, et ce que nous nommons le torchon chez eux c’est la serpillère!

  15. nathalie

    Qui dit torchons et autres trucs lavables dit lessive… Le lessive, ça irait à la rigueur (quoique je ne suis pas persuadée que la multiplication des lessives soit idéale d’un point de vue environnemental ou financier ?). Mais le séchage ? J’essaye d’éviter le sèche-linge (c’est très bruyant, et mon compagnon râle sur les factures d’électricité) et je me retrouve assez rapidement envahie de linge qui sèche, pas enthousiasmant sur la terrasse (j’ai toujours un peu peur que les voisins protestent) et franchement gênant dans la chambre ou le salon… On ne peut pas faire autrement pour les vêtements, mais je n’ai aucune envie d’en rajouter.
    En plus le tas de chiffons sales (où le mettre ?) est dégoûtant, et sent vite mauvais.

  16. Jeannelle

    Alors personnellement, je les verrais bien changer de genre les torchonneaux, pour devenir des torchonnettes :
    des torchonnettes pour « torchonner »
    comme leur petites soeurs les lavettes pour laver.
    En tous cas, je retiens l’idée.

  17. Je n’ai pas acheté de rouleau d’essuie-tout depuis des années (une douzaine ? ça me file un coup de vieux ! Pas écologique et l’on s’en passe très bien avec les serviettes en tissu, les bavoirs, les lavettes microfibre, les torchons bons-à-tout (j’ai deux qualités de torchons : les à vaisselle et les à tout faire – l’homme a du mal parfois à faire la distinction pourtant ils ne se ressemblent pas et ne sont pas rangés au même endroit… enfin…), les gants de toilette vieux ou déteints et les serpillères pour le vomi entre autres.

    Je mets tout ça dans la machine à 60 ou 90, avec le linge de maison de la semaine, une bonne dose de vinaigre blanc et de blanchissant, et hop c’est propre.

  18. jeanne

    c’est justement ce que je suis en train de faire, pour la 1ère fois.
    Deux grandes sorties de bain très usagées, dont je disais c’est la dernière fois que je m’en sers.
    Je viens juste de les couper en 2 pour ne pas les réutiliser en tant que telles, mais que je vais surjeter dès que la MAC sera sortie.
    Quand à la vaisselle au fur et à mesure je n’y arrive pas !!!!

  19. C’est le genre d’astuce que j’ai trouvée dans le livre de Dominique Loreau:  » l’infiniment peu »,livre de petit format à glisser dans son sac, plein de citations et de trucs pratiques.On l’ouvre n’importe où et on se délecte de ses billets très courts dès qu’on a un moment de libre….Appliquer la moitié de ses conseils serait surement bénéfique et positif! A chacun d’y faire son marché!

  20. victoria

    Je me suis rendue compte qu’en matière d’organisation de la maison, tout dépend du nombre d’habitants.
    Nous sommes récemment passés de 5 à 2, et nos besoins ont terriblement évolués.
    Quand nous étions 5, effectivement chiffons & autres lavettes avaient un très grand intérêt, pour éviter le gaspillage et préserver l’environnement.
    Maintenant que nous ne sommes que 2, nos serviettes de table sont en papier…
    Par contre, depuis quelques années, j’ai recyclé tous les tee shirts en coton blanc et « tout doux », en lingettes démaquillantes. Je déteste le contact du gant de toilette sur le visage, en plus le gant de toilette prend beaucoup de temps à sécher…
    Alors, une paire de ciseaux à cranter et hop ! : des rectangles de 10 cm x 20 cm, font très bien l’affaire : ils sont changés quotidiennement avec plaisir, ne prennent pas de place dans le lave linge, et sèchent très vite !

  21. Si je comprends bien, le but est de faire des économies pour la famille et pour le respect de l’environnement ! Donc, utilisation du Sop’ pour les cas critiques (dégraissage du pain perdu par exemple !) et de torchons-torchonnettes pour le reste. Le problème de la lessive se règle facilement en utilisant les vieux bouts de savonnettes: un pot dans un placard de la salle de bain sert à les y mettre (quand vraiment on est au bout du bout du bout’savon !); laisser sécher; quand le pot est plein et le savon sec, passage au robot de cuisine pour faire des paillettes de savon = lessive.
    A la maison on recycle aussi les vieux pulls troués, assemblés grossièrement à la main par de larges coutures pour garnir des édredons ou couvre-pieds (indispensables pour contrer les hivers lillois !). Laure

  22. Jirel

    J’ai essayé cette methode il y a quelques années, mais comme Jeannelle je me suis heurtée au probleme suivant: quand mon torchonneau est bien sale et bien mouillé, je le mets où en attendant de le laver. Au milieu du linge sale,( nos vetements pour la plupart), c est bof et ca sent tres vite pas bon. Je ne fais pas de lessive tous les jours, nous sommes 3 a la maison, donc stocker ca quelquepart où ca ne derange pas et ne sent pas, c’était mission impossible et j ai arrêté. Si quelqu’un a trouvé une solution, je suis preneuse 🙂

  23. lili

    Je retiens l’idée moi aussi, je ne savais que faire de mes vieilles serviettes un peu élimées…

  24. sofi

    Merci pour cette piqure de rappel ! (et pour ce blog en général !!)
    Voici quelques une de nos solutions :

    Pour le vomi du chat : on utilise du papier journal tout simplement (ma mère nous garde le quotidien qu’elle achète (on s’en sert pour allumer le poel, ramasser le vomi du chat etc.)

    Pour le stockage des torchonneaux : dans un petit sceau avec de l’eau et quelques goutes d’huile essentiel d’orange/citron/eucalyptus

    les toilettes sèches : pour l’étage, on y est passé il y a un peu plus d’un mois ;D (l’Homme s’est amusé à construire un super joli trône !)

  25. Anonyme

    Bonjour, et merci pour l’idée;
    Je suis dans la catégorie 3; j’ai fait des chiffons avec mes serviettes éponge, mes vieux draps, je m’en set pour le vaporetto, mais je n’ai pas eu l’idée que je trouve super de l’utiliser comme essuie tout.

  26. Mistinguette

    Bonsoir, et merci pour cette bonne idée.
    Je fais partie de la cathégorie 3, celle qui a fait des chiffons avec les vieille serviettes éponge et les draps, mais je n’ai pas eu l’idée de m’en servir comme essuie tout. Mais je vais y remédier sans fautes.

  27. Rosalie

    Je garde également tout ce qui est en coton, draps, serviettes, t-shirts… que je stocke au sous-sol. Ce week end c’était grand nettoyage de garage après travaux, Nous avons tout sorti, trié (des voyages en perspective à la déchetterie), nettoyé et notre fils a passé la karcher sur les murs et le sol. Quelques « torchonneaux » sont allés ensuite directement à la poubelle, imprégnés qu’ils étaient de poussière de béton.
    Dans la maison j’utilise beaucoup les carrés microfibre pour les vitres, les plans de travail, les poussières sur les meubles. Par rapport au coton, elles ont l’avantage d’être très absorbantes, de dégraisser et mieux retenir la poussière.

  28. Torchiffon, c’est ainsi que je les ai baptisés…
    Et puis quand c’est vraiment trop sale/troué/puant (disons les choses comme elles sont, hein) eh bien poubelle et voilà! 😉

  29. LAdoudounette

    On a déjà un peu ce principe ici. Et dans la salle de bains, des petits lingettes, avec un côté éponge, l’autre polaire, pour nettoyer la bouille de mon fils, qui le fait d’ailleurs maintenant tout seul, c’est top ! C’est sûr, j’en lave souvent, mais ça remplit la poubelle moins vite 😉

  30. Anne**

    Je les appelle « chiffons », tout bêtement. Un casier en plastique avec écrit en gros « chiffons » dessus, au feutre noir, rangé dans le placard à balais. Tout le monde sait qu’il peut y piocher ce dont il a besoin. Je n’utilise que des chiffons, quasiment jamais de papier essuie-tout.
    C’est sûr, la lessive étendue de chiffons n’est pas spécialement esthétique ! Inégaux, effilochés, troués parfois ! Personnellement, je préfère le bon vieux chiffon de coton à la microfibre, sauf pour laver le carrelage. J’en ai suffisamment pour en avoir toujours des secs à disposition. Quand c’est trop sale (bricolage), je jette sans scrupule. Je ne pense pas que la lessive des chiffons soit plus polluante que la fabrication-élimination du papier essuie-tout. Pour que ce soit pratique à utiliser, il est préférable de découper des morceaux. Dans un tee-shirt, on ne garde que le devant et le dos, les coutures, les manches sont gênantes. Les draps usés se déchirent très facilement. Bien sûr, les tissus synthétiques sont inutilisables en chiffons, ils n’absorbent pas l’humidité.

  31. françoise

    Chez moi c’est tout sopalin, la poussière sur les meuble c’est produit a vitre et sopalin, ou alcool menager et sopalin. Le vomie du chat, c’est 10 feuilles et hop dans la poubelle, il ne faut surtout pas que mes doigts touche même a travers le papier cette horreur, sinon c’est moi qui vais aussi vomir. Pour la poussière, le chiffon plein de poussière (même si on la secouer) ranger sous l’évier, je ne peut pas. Surtout si je dois a nouveau m’en reservir le lendemain pour refaire la poussière, j’ai l’impretion de nettoyer avec un truc sale. Bizzare les habitudes.

  32. Vanessa

    Moi je suis passée aux serviettes de table en tissu!
    Terminé les serviettes papiers jetables!
    De plus, c est plus élégant à table plus pratique et ca protégé mieux!

    Mes jeans, pantalons, jupes peuvent témoigner! lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s