Budget: les trésors de vos placards de cuisine

placard épicerieLaurence: Ouvrez le(s) placard(s) de la cuisine où vous stockez votre épicerie, s’il vous plaît. Qu’y voyez-vous?

Vous: Eh bien, des pâtes, du riz, des lentilles, des… je ne vois pas bien, c’est au fond… et ça? qu’est-ce que c’est? Depuis quand c’est là? Ah, 2008, quand même…

Laurence: Et si on s’occupait de ces trésors pour vous faire gagner de la place et économiser des euros?

Vous (de retour de vacances, pas très tenté(e) par ce branle-bas): Là, maintenant?

Deux vérités pour commencer:

  1. Ce que vous possédez dans vos placards de cuisine, vous l’avez acheté. Ne pas utiliser cette nourriture, c’est du gâchis. Ce que l’on ne peut guère se permettre si on a un budget à tenir.
  2. Si vous l’avez acheté, ça signifie que votre argent est dans les poches de quelqu’un d’autre que vous: épicier, distributeur… Dommage. Promettez-moi que vous y penserez la prochaine fois que vous prendrez machinalement des lentilles « parce que je CROIS qu’il n’en reste plus à la maison ».

Une méthode pour optimiser vos achats faits et à venir:

  1. Reconnaissez que vous avez sous les yeux de quoi faire un bon nombre de repas équilibrés si vous n’achetez que les ingrédients frais pour les accompagner. Economies à prévoir sur les prochaines courses, donc.
  2. Débarrassez-vous de tous les paquets, sachets, flacons… à date de péremption dépassée ou entamés depuis trop longtemps.
  3. Prenez chaque ingrédient restant et recherchez trois recettes différentes pour chacun. Privilégiez les recettes utilisant des  produits complémentaires que vous avez déjà et/ou peu chers; on parle budget, là, que diable!
    Acheter du crabe pour finir mes lentilles? Non merci.
    On n’oublie pas de choisir ces recettes sur leur simplicité, également. Qui veut passer 1 h 30 en cuisine pour utiliser un sachet de blé concassé?
  4. Prévoyez de mettre en oeuvre ces recettes dans les deux semaines qui viennent. L’objectif: diminuer votre stock au maximum.
  5. Souvenez-vous, à l’avenir, du temps que vous aurez mis à « descendre » ce stock. Vous arriverez certainement à cette conclusion: vous n’avez pas besoin de toute cette nourriture d’avance.

La gestion de stock à la maison, c’est tout aussi sérieux qu’au travail. Et ça se pratique comme ceci: estimation, planification, action, ajustement.

Pour mémoire, si ces techniques arrivent à vous faire économiser 20 euros par semaine, vous voilà avec 1040 euros de plus sur votre compte en banque.

Ah, ça ne rigole plus, dans les rangs!

31 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Désencombrer, Ecologie, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

31 réponses à “Budget: les trésors de vos placards de cuisine

  1. Dans le genre, nous avons vidé sous l’évier, hier soir… Je prends souvent des éponges grattantes, parce qu’il n’en reste plus beaucoup.
    Si.

    53, exactement.

  2. chris

    Ah ça non, ça ne rigole plus !!! Un électrochoc dès le retour de vacances, ça vous remet les idées en place !!! Je vais de ce pas, mon général, voir ce qui est dans mes placards de cuisine qui débordent !!!!!!!!! Une fois de plus, un grand merci …

  3. chris

    il faut aussi penser qu’un aliment peut être consommé au delà de la date marquée sur le paquet qui varie en fonction des industriels et des endroits ! elle est différente aux DOM TOM et en métropole pour les yaourts ..Car ils mettent beaucoup de temps à faire le voyage !
    Des bisucits un peu moux peuvent être utilisés pour un gateau…etc ETc

  4. Je me retrouve bien dans votre message du jour. je surfe depuis deux ou trois ans sur des blogs américains et il y a le mouvement « eat from the pantry » littéralement « manger depuis le placard » et il est vrai qu’avec le peu que l’on leur garde ouvert ou non entamé, on peut largement tenir plusieurs jours!! C’est valable aussi pour le congélateur et le réfrigérateur. J’aime remplir ce dernier quand il est entièrement vide car je me dis qu’il est bien géré!! On passe moins de temps en supermarché. Tous ces aliments sont de l’argent immobilisé inutilement!! Merci pour vos messages qui remettent les mauvaises habitudes en place

  5. moi ce que j’aimerais c’est de rester en face d’une épicerie pour acheter quasi au jour le jour

  6. Et oui, nous avons des trésors dans nos placards. Nous ils sont dans des bocaux et pas dans leur boîte, mon chéri a la manie de les en sortir ; il dit que la date de péremption c’est pour le commerce. Mais nous mangeons pas mal de céréales et de pâtes, il il y beaucoup de turnover. Par contre moins pour les épices et le nécessaire pour les gâteaux…Les habitudes sont dures à faire passer.

  7. Hé bien…Un billet que j’ai devancé depuis longtemps pour une fois. Là où ça se corse chez nous, c’est que je suis une grande cuisinière et que l’on possède beaucoup mais alors beaucoup d’ingrédients compliqués, dont on ne se sert pas souvent. La plupart ne sont pas vraiment périmables et n’ont qu’une DLUO, mais diable, ça prend de la place ! Les farines bizarres, les sucres spéciaux (rapadura, muscovado, vergeoise, glace, blond, roux etc.) passent dans les gâteaux et Waaaah ça dégage ! Bientôt en grande adepte de ton blog, je passe à l’investissement… Demi-étagères me voilà ! (et les sauces bizarres dans le frigo ou le rayon des épices, je ne vous dis pas ! On déblaye et en plus ça force à la créativité culinaire !)
    Merci à toi Laurence pour ce super article !

  8. Vroum-Vroum

    Bizarre ? Vous avez dit Bizarre ?? ça fait 2 jours que je tournaille autour de mon placard à provisions afin de « faire du vide » 😀 et paf ! vous me sortez cet article ! Je n’avais pas pensé à l’idée de trouver 3 recettes différentes…parce que 1 c’est facile, mais 3…et bien, pour une fois, je vais ouvrir mes ( trop nombreux, mais ça, c’est une autre histoire… ) livres de cuisine !
    Par contre, habitant à la campagne ( la VRAIE, celle paumée où il faut prendre la voiture et 20 minutes pour aller chercher le pain 😀 ) je prévois toujours un stock pour l’hiver, en cas de neige…Car je me suis déjà retrouvée coincée une semaine à faire « avec » 🙂

  9. Anne**

    Vider les placards de nourriture, c’est une excellente idée. Et stocker moins pour moins gâcher. En matière d’épicerie, les aliments conservés au sec, peuvent sans aucun danger être consommés bien après la DLC. J’essaie d’ éviter d’acheter des choses étranges dont je me servirai uniquement pour cuisiner un plat. J’ai remarqué qu’il est presque toujours possible de remplacer par une épice déjà présente dans le stock.
    J’aimerais m’imposer la discipline de vider complètement le réfrigérateur avant de refaire des courses. Nous ne sommes plus que deux à la maison, donc ce ne devrait pas être mission impossible ! Et utiliser régulièrement le contenu du congélateur.
    Zéro gâchis est le but que je voudrais atteindre !
    C’est si rassurant de posséder chez soi de quoi tenir un siège !! Vider les placards de nourriture (et ne pas les remplir aussitôt !), voir si c’est difficile ou si on se sent plus léger. Toute une réflexion qui rejoint les conseils que vous ne cessez de nous donner, Laurence.

  10. merci pour l’idée des 3 recettes par ingrédients
    je vais de ce pas chercher les recettes correspondant à mes nombreuses réserves !! … il y a du boulot en perspective

  11. zeralda

    Je me reconnais complètement dans cet article. On achète toujours plus au cas où…. un invité surprise arriverait, un des enfants va débarquer, on ne sait jamais!
    Je suis sûre que j’ai de quoi tenir un mois facilement avec les courses du placard et du congélateur. J’ai même envisagé d’acheter un 2ème congélateur car le premier est toujours plein, mais j’ai bien réfléchi (car pas très riche) et j’ai décidé de le vider avant de faire d’autres courses. Merci encore pour votre blog et vos bonnes idées.

  12. oui je m’en suis rendue compte ce printemps, j’essaie d’acheter moins pour déstocker plus! il nous est donc arrivé pas plus tard que ce soir d’entamer des boites de fruits au sirop oubliées!!! eh ben les enfants ont tout dévoré!!!! mais on reste quand même tentée quand on fait les courses par les beaux emballages!! pas facile mais mon objectif c’est de réduire les « inconsommés »;
    Laurence, il faudrait nous trouver des idées pour ne pas trop remplir le congélo et surtout arriver à gérer le stock, surtout quand on a un congélo qu’on remplit par le haut!!!! bises

  13. Anfofi

    Josie77, moi pour le congélo j’ai une petit carnet avec une page par tiroir où je note ce qu’il y a dans le congélo et à quelle date je l’y ai mis (par ex. 08/08/2013 2 escalopes poulet, …) et je barre quand je prend quelque chose. Comme ça pas besoins de l’ouvrir et je sais toujours ce qu’il y a dedans. Je pense que cela peut assi ce faire avec un congel avec ouverture par le haut.

  14. L’alimentation, c’est la seule chose que je réussi à gérer correctement : liste de menus et courses une fois par semaine (ce qui a nettement réduit mon budget). Mais c’est vrai qu’il y a quelques spécimens exotiques qui ne servent pas souvent dans mes placards… Mon défi avant la rentrée : trouver des recettes équilibrées, rapides à faire et faciles à réchauffer car mon fils et moi allons emporter notre repas de midi. Encore des économies en perspectives !

  15. Speter

    Bonjour, quelle bonne idée , se servir de ce qui est dans les placards et le congélateur. Cela fait au moin 3 ans que les enfans sont partis de la maison, nous sommes plus que 3, et pourtant lorsque je fais les courses j’achette pour 5. Chaque mois j’augmente mon stoc au point de ne plus
    avoir de place dans mes placards et mes 2 congélateur. Je vais de ce pas organiser des recettes pour me servir de ce que j’ai. Merci
    avoir de place

  16. lil

    Mais à partir de combien de « boîtes » cela devient-il du stock inutile? N y a-t-il pas un minimum de denrées à stocker pour ne pas avoir à courir sans cesse au supermarché? ( d ailleurs je suis passée au drive! Je gère mieux mes dépenses ainsi parce que je réfléchis! Les dernières notes ont baissé! ) Où est le curseur? Quelle devrait être la taille du placard dédié au stock?

  17. bonjour à toutes et tous et bonne rentrée.
    déformation professionnelle oblige ( ex préparatrice en pharmacie), je range toujours les nouvelles denrées derrière celles qui sont en stock. ainsi, pas de soucis de se retrouver avec des boites périmées au fond du placard et nettoyage de printemps (ou autre saison, ne soyons pas sectaire) 1 fois par an. de même je regroupe par étagère la nature des denrées : une consacrée aux légumes, une pour les féculents, une pour les « viandes » seules (thon, sardines, terrines …) une pour les condiments et aides culinaires (sauces tomate, tomates pelées, cornichons, olives …) et enfin une pour les plats cuisinés complets. ensuite se situe l’étagère à desserts. j’en ai eu marre de me casser la tête à trier chaque fois les boites de conserve pour trouver quoi faire. maintenant, il me suffit de piocher dans chacune des catégories pour réaliser des plats équilibrés. et quand je prends l’avant dernière boite, je la note sur la liste des courses non urgentes, celles qui se font une fois par mois.

  18. Axelle

    A partir de quand le stock devient du superflu ? hum, telle est la question…
    Pour ma part je dirais qu’il est bon d’avoir (hors épices et condiments) :
    des légumes verts en réserve (soit en conserve, soit surgelés, mais pas les deux, tout dépend si vous avez un congélateur et de la capacité de ce dernier, car, évidemment, les surgelés sont meilleurs que les conserves Carréchan, et les conserves maison meilleures que les conserves…du même tonneau),
    un peu de sauce tomate (idem),
    des pâtes (mais pas toute la collection B****lla !),
    du poisson en conserve (sardines, maquereaux, thon… mais pas tout le rayon)
    des soupes en brique
    du pain frais surgelé
    et deux-trois plats tout prêts à réchauffer (surgelés maison ou conserves) en cas de visites impromptues
    idéalement le contenu de vos placards devraient servir à parer au coups de flemme ou aux imprévus.
    je pense qu’au-delà on risque d’oublier ce que l’on a en réserve
    bien sûr c’est sans compter les achats que vous avez faits pour votre plan de menu de la semaine (viandes, poissons, œufs, légumes et fruits frais, laitages et crémerie).
    Sauf si vous vous nourrissez exclusivement de produits industriels !
    Mais c’est un autre débat…

  19. mon bel oranger

    Et une fois qu’on a découvert que les lentilles, pois cassées et autres haricots rouges ou blancs
    – apportent autant de protéines que boeuf, poulet, agneau, veau, etc.
    – sont 2 à 5 fois moins chères au kilo
    les manger en salade avec des tomates, par exemple, devient parfaitement logique
    et financièrement, et diététiquement… et même gustativement, en fait !

  20. Mon bel oranger, peut-être que, grâce à vous, je ferai un jour un article sur la cuisine économique.

  21. Axelle, j’ai bien l’impression que le stock idéal, comme la liste de courses idéale, comme le plan de menu idéal… ça n’existe pas. Cela dit, votre liste est un très bon point de référence, je trouve.

  22. Valydelille, vous et vos méthodes de préparatrice en pharmacie êtes une source d’inspiration pour les lecteurs de ce blog 😉

  23. Merci Anfofi, vous donnez des idées à plein de gens (dont moi), 😉

  24. Anne, vous venez de me donner une idée d’article. Merci!

  25. Vroum-vroum, la question qui nous taraude: vous avez fait « avec »? Ou vous êtes partie à la chasse sous la neige?

  26. Chère Pintade, quelle est la différence entre le rapadura (que je pourrais manger à la cuiller tellement j’en raffole) et le muscovado (encore un nom étrange) ?

  27. Caro-CLF: record d’Ecureuil ménager battu. Je n’ai jamais vu ça. 🙂

  28. Bagalala

    Bonjour, et moi j’ai enfin réglé ce problème, une application de gestion de stock sur mon smartphone, je scanne tout les codes barres à l’entrée, mémorisation de la quantité, de la date limite, j’ai défini des limites de stock « haut », l’appli m’averti de la proximité de la péremption des produits. Au moment de la liste de course, et de la super promo sur les grattounettes, hop un coup d’oeil, il en reste 4, pas besoin ! au début c’est long, il faut prendre l’habitude de tout « déstocker » aussi dès qu’on utilise, mais bon avec le code barre facile, un petit scan, on sort du stock quand on utilise. Ça fait maintenant un an que je m’en sers et je ne pourrais plus m’en passer. Je ne gaspille pratiquement plus rien, et plus d’achat de papier toilette parce qu’il me semble qu’on en a plus, alors que si, de quoi tenir largement même en cas d’épidémie de gastro 😀
    Et encore grand merci pour toutes les astuces et pour toutes les fois où en vous lisant je me suis dit « rhooo mince, mais c’est moi ça, m’enfin ch’uis pas si écureuil que ça? Si? euh si …. pire même! »

  29. babe

    bonjour , tres bon blog ! bravo !et j’aime bien le ton humoristique !
    je vais dès demain controler mes étagères aussi : voir si je n’ai pas moi aussi 53 éponges !lol

  30. Babe, comptez donc vos éponges (ou ce que vous avez en grand nombre) et revenez nous dire ce qu’il en est 😉

  31. Fleur

    Bonjour, mon premier message depuis l’ile de la Réunion. J’adore votre site.
    J’ai fait le tri dans les vêtements, je n’ai plus rien mais je suis toujours à me dire que je dois donner bref.
    Concernent mon épicerie je suis devenue une adepte de « on recycle et on mange tout dans le placard avant d’aller au supermarché »…bonjour les situations cocasses parfois… je ne dépense plus que le strict nécessaire aux courses, je ne me reconnais plus, moi qui adorait les achats compulsifs.
    Merci à vous et à votre site.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s