S’organiser pour faire du sport

zumbaLes bénéfices sont connus : meilleure santé, meilleur moral, meilleur contrôle de notre tour de taille… Mais comment faire pour placer une activité physique quelconque dans nos emplois du temps surchargés ?

Du temps pour une activité sportive

Commençons par réfléchir quelques instants. Le français moyen passe 3 h 24 devant la télévision par jour (sondage Télérama/SOFRES). 53% d’entre eux ne sont pas satisfaits des programmes. Et si vous décidiez de remplacer vos minutes canapé/zappette, ne serait-ce qu’un soir par semaine, par une activité qui vide aussi bien la tête et, en prime, fait fondre votre cellulite et augmente votre bien-être ?

Si décidément, vous ne pouvez pas vous passer de regarder les vedettes s’agiter, trouvez une autre stratégie:

  • Levez-vous tôt le matin pour aller courir.
  • Ou bien courez quand il fait beau et patinez l’hiver.
  • Utilisez à bon escient l’heure du déjeuner (fixez-vous un « jour de piscine » et tenez-vous-y).
  • Emmenez les enfants « s’aérer » le dimanche matin ou profitez de leur cours de judo pour squatter un autre morceau du stade municipal…

Selon le Programme National Nutrition Santé, il faut bouger l’équivalent d’une demi-heure de marche rapide par jour. C’est faisable. En plusieurs fois, s’il le faut. Rusez un peu.

  • Tous les trajets peuvent se faire en marchant, courant, pédalant, patinant, alors laissez la voiture au parking ou garez-la un peu plus loin que d’habitude.
  • Montez les escaliers quatre à quatre au lieu d’utiliser l’ascenseur ou l’escalator.
  • Remplacez le digestif des repas familiaux du dimanche par une promenade en plein-air (bien plus digestive, celle-ci).
  • Ou profitez du mauvais temps pour apprendre la zumba avec vos enfants avec un DVD ou la WII. Fou-rires en perpective!

Choisir votre activité

L’idée de vous exhiber en short le dimanche matin pour faire le tour du pâté de maison vous déprime ? La simple évocation d’un vestiaire de salle de sport vous fait frémir ? Bien : le sport conventionnel n’est pas pour vous. Ouste, les pompes et les tours de stade de notre adolescence.

Par contre, que pensez-vous de

  • la danse de salon et son tango sensuel ? Chéri ne serait-il pas tenté aussi?
  • la danse du ventre qui nous réconcilie avec nos rondeurs ?
  • la corde à sauter, le football et la balle au prisonnier qui nous rappellent notre enfance ?
  • les ballades en ville ou en forêt entre amis ou en famille ?

C’est ça, l’activité physique. Vous bougez, détendu, en rigolant et en transpirant (un peu) : c’est une activité physique. Non, pas le shopping, hélas. Ni le marché du dimanche matin.

Il est fort possible que vous ne trouviez pas du premier coup l’activité qui vous convient. Essayez-en plusieurs, cramponnez-vous quelques semaines (même si c’est dur et humiliant de moins bien y arriver que les autres) et enregistrez vos progrès: rien de tel pour vous motiver.

Au début, vous serez fatiguée: fatiguée avant d’y aller (la tentation du canapé…) et fatiguée après (aïe, il y a un muscle à cet endroit-là?). Il faudra plusieurs séances pour que votre corps et votre cerveau repèrent les bénéfices de cette « agitation ». Votre niveau d’énergie va se mettre à augmenter doucement, ce qui créera un cercle vertueux pour toutes les autres activités de votre vie.

jogging

via espritrunning.com

Où faire du sport?

Réfléchissez au lieu où vous allez exercer votre futur sport.

Près de votre travail ? Intéressant car vous pourrez créer facilement une habitude en sortant du bureau ou à l’heure du déjeuner.

Près de chez vous ? Bonne idée, surtout si vous pensez pratiquer principalement le week-end.

Vérifiez horaires d’ouverture et temps de trajet.

Si votre soirée piscine nécessite trois quart d’heure de transport et ne dure qu’une demi-heure parce que ce jour-là, l’établissement ferme à 19 H 30, il y a fort à parier que vos bonnes résolutions ne dureront pas.

Si vous choisissez un club de sport, visitez toujours installations et vestiaires avant de faire votre choix et demandez à participer à une séance d’essai (si possible à une heure de pointe, pour vous faire une vraie idée).

Quelle stratégie ?

Trouvez ce qui vous motive : la compagnie d’une copine (attention, c’est parfois double raison de ne pas y aller …), une approche ludique et non compétitive, un côté “défouloir” ou encore un aspect détente.

Avant tout prenez la décision de bouger, faites-en une priorité. Au besoin, fixez-vous un objectif, raisonnable.

Parlons objectif, justement: choisissez de préférence un objectif de moyens plutôt que de résultat. Autrement dit, engagez-vous avec vous-même à aller au club de sport deux fois par semaine plutôt que de vous concentrer sur la taille de jean que vous voulez obtenir.

Préparez votre sac, ne réfléchissez pas à y aller ou non. Et placez-le bien en vue. Créez-vous un rituel, une habitude. Une fois les baskets aux pieds, ou une fois devant l’entrée de la piscine, autant y aller, non ? Et pensez bien à refaire votre sac dès le retour à la maison, pour être sûre de ne pas vous poser de question la prochaine fois non plus.

diner

Votre petite famille ne peut pas se passer de vous? Si, ils peuvent. Cela ne leur prendra que quelques semaines avant de bien se souvenir que « c’est mardi, maman va au yoga ». Ils mangeront peut-être un peu moins bien ce soir-là mais ils n’en mourront pas. En revanche, ils profiteront d’une mère et d’une compagne détendue et en bonne santé pendant de longues années.

23 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Mon avis, S'organiser à la maison

23 réponses à “S’organiser pour faire du sport

  1. Merci Laurence pour cet excellent article.
    Il tombe à pic pour moi car depuis que j’ai eu un bébé j’ai du mal à trouver du temps pour moi (et avec la reprise d’un travail à 50 km de chez moi ça ne s’est pas arrangé…).
    Ce soir je vais préparer mon sac de sport !

  2. Ah ! Si seulement je pouvais tenir… C’est la volonté qui manque… et de vieilles douleurs qui se manifestent. Merci Laurence pour ces articles…
    Amicalement

  3. Mélanie

    La balade en ville ou la ballade des gens heureux ? ;o))

  4. Rom

    euh mais pourquoi ….
    c’est toujours écrit au féminin les articles sur le sport ? heureusement j’ai une maman en or qui m’a initié au sport et j’en fais régulièrement, j’alterne piscine et footing et ça fait du bien vraiment !!!
    Allez les filles on se motive et on attend pas que truc ou machine se joigne à nous … go ! même chose pour les mecs !

  5. Fabienne S

    Bien vu l’énumération des excuses pour ne pas faire du sport ! J’ai eu les même pendant des années , puis déclic je me suis dit que la petite famille attendrait un peu plus ce soir là, et s’y ferait, tout comme les douleurs aie après le cours, et que le boulot attendrait lui aussi le lendemain si pas fini. Et je me suis lancée un soir par semaine depuis un an, danse classique, parfois la simplicité c’est encore le mieux. Et franchement pour rien au monde je ne reviendrais en arrière et tout le monde s’y est fait…et ils sont même les premiers a me rappeler de ne pas oublier le cours. Donc foncez !!!!!

  6. fij

    Le sport ! Je confirme il y a plein de façons même quand on n’a pas le temps pour cause de bébé fraichement arrive a la maison.

    Un truc tout simple : je porte mes enfants depuis qu’ils sont tout petit !

    Des ballades avec bébé en écharpe, sur le devant tout petit puis sur le dos a partir de 4 ou 6 mois selon le modèle, été comme hiver (il y a des capes de portage très simples) puis je continue de les porter a la demande (15 et 18 kg ! mais ils réclament moins !!).

    Ca fait des câlins et quand j’ai pas envie parce que je suis en tailleur talons et que bambin réclame des qu’on sort de la maison pour tout le trajet vers la maternelle, je me dit allez, fais le doucement pour ne pas trop transpirer c’est le moment de ta gym (éventuellement je remets les chaussures plates !). L’enfant est content, pas de bagarre du matin (« allez marche tu es grand maintenant ») et ca muscle en douceur !

    On se muscle au fur et a mesure que l’enfant grandit. Bien penser a étirer sa colonne vertébrale, a serrer le périnée et les abdos pour protéger son dos.

    Résultats après 8 ans et trois enfants sans « sport » : abdos profonds et bras non avachis !

    J’ai repris le footing récemment, j’ai pu constate être en forme ! bon courage !

  7. françoise

    On peut aussi alliez les deux. Pourquoi ne pas faire du sport devant sa télé. Faire du vélo d’appartement tous en regardant une série TV ou un film. C’est plus motivant que de pédaler devant rien, en pédalant devant sa télé, on ne se rend pas compte du temps qui passe et du coup on pédale plus longtemps. On peu aussi faire du stepper, Pour ceux qui on peu de moyen pour faire du sport, il y a un DVD génial : Marchez vers la forme total edition stott pilattes. Un DVD qui permet de faire de la marche chez soi, très bien pour les jour de pluie. Le cours est trés facile, et il ne dur qu’une demi heure. Il est aussi très bien pour les gens qui veulent se remettre doucement au sport. Bien plus facile a suivre que les cours de sport dans les salles surtout pour les débutant.

  8. Christelle

    Bonjour,pour ma part je vais tenter ce soir d’aller à mon premier cours de trampoline.Cela fait beaucoup rire mes enfants mais je trouve cela plus ludique, efficace ( 3/4 d’heure à sauter devrait largement me suffire pour être essoufflée) et en plus nous y allons à plusieurs!

  9. Miskouky

    Bonjour Laurence, vous avez oublié de mentionner qu’une fois qu’on a commencé c’est difficile d’arrêter : on devient « accro » !

  10. Nathalie

    oui…; tout ça est bien joli mais les mères célibataires qui bossent toute la journée et ne peuvent compter que sur elle pour aller chercher le BB/ ou le gamin plus grand à l’école, l’y amener, et le garder le dimanche parce qu’il est malade, n’ont pas trop de temps quoiqu’on en dise et j’en sais quelque chose! Je me levais à 5 h pour faire 45 min de step, et j’ai fini avec un problème de santé parce que c’était trop pour moi qui ne dormait que 3 h par nuit parce qu’en plus le BB lui, ne dormait pas..;
    J’ai trouvé quelqu’un pour me garder le BB 1 soir par semaine pour aller faire de la danse indienne mais au bout d’un moment ce n’était plus possible financièrement. Quand elle a été en âge d’apprendre à nager, je l’ai inscrite à la natation et j’essayais de nager pendant qu’elle prenait les cours, sauf que bien sûr, il y avait toujours un truc à régler pendant ces 45 minutes de liberté où d’ailleurs je me glaçais dans cette piscine mal chauffée….Et non, les bébés et même les enfants ne pédalent pas, ne courent pas, au rythme qui vous convient pour vous dépenser, c’est dingue! Bref, pour dire que non, ce n’est pas facile; je m’organise pour manger rapidement (mais c’est pas bon pour la santé) pour aller marcher pendant ma pause méridienne car toutes les villes ne permettent pas de venir en marchant au boulot et si on gare sa voiture plus loin (encore faut-il pouvoir) on arrive en retard car on ne peut pas lever l’enfant à des heures impossibles pour ne pas avoir d’embouteillage;
    Donc aujourd’hui, je marche dès que je peux, et je me suis inscrite à un cours de Pilates à un moment où j’ai un peu de temps…Mais non, ce n’est pas facile alors ceux et celles qui n’ont pas d’obligation, PROFITEZ EN!!! ;);)

  11. nathalie

    Pour moi la formule qui fonctionne bien est de faire de la gym à la maison avec DVD (le prix de quelques DVD est ridicule par rapport à la moindre inscription à un cours classique) et videos en ligne : je n’ai plus à affronter le regard noir du prof ou condescendant des autres, je ne me sens plus ridicule, je ralentis sans hésiter quand j’ai un point de coté ou une crampe, j’en fais un peu plus les jours ou je me sens en forme, si je rate une séance je me rattrape le lendemain. Il faut bien moins de motivation pour pousser un peu sa chaise et enfiler un vieux survêtement (3 mn au plus) que pour se déplacer à la salle à un horaire qui vous convient rarement (par exemple la plupart des installations sont fermées le dimanche après midi quand on a du temps de libre).

  12. aurore

    Nathalie je vous comprends ayant un mari posté, et 2 enfants, il m’est impossible de faire du sport ailleurs que chez moi. Qu’à cela ne tienne, le soir une fois les enfants couchés, je m’y mets. J’enregistre une émission sur la 8, qui passe trop tôt le matin (je suis occupée avec les petits) et la fait quand je peux. 1/2h parfois complété ou remplacé par qq exercices de wi*. Si par chance j’ai un moment de libre suffisamment long dans la journée, idem je saute sur l’occasion. Ca fait plusieurs mois, et j’ai pu ainsi arrêter mon traitement pour une hypertension légère, car elle est redevenue normale, et associée à un rééquilibrage alimentaire, j’ai perdu une dizaine de kilos et continue à perdre. Sans compter que je me sens bien mieux dans ma peau. Courage!
    Je précise que le papa/mari m’aide : il enregistre lui aussi sa télé le soir pour regarder son film en décalé (et zappe ainsi la pub, on est tous les deux contents), il m’aide aussi un peu plus pour les tâches ménagères (mais pas excessivement je vous rassure:)).

  13. Christelle, dites-nous: c’était comment le trampoline? Aussi amusant qu’on l’imagine?

  14. Françoise, je fais partie des… je ne sais pas comment dire… puristes? masochistes?… qui préfèrent profiter pleinement, en pleine conscience de l’activité physique. Quand je cours, c’est sans musique dans les oreilles, par exemple. J’aime bien « me rendre compte », justement. Mais c’est très personnel.

  15. Rom, cet article est écrit au féminin, parce que:
    – ce blog a bien plus de lectrices que de lecteurs
    – ce sont les femmes qui me disent avoir envie de faire/reprendre du sport mais être coincées entre leur travail et leur famille.Double journée = double contrainte. Les hommes, quand ils veulent s’y remettre, ne mentionnent jamais leur famille comme un frein. Juste le boulot.

  16. Florence

    « Les hommes, quand ils veulent s’y remettre, ne mentionnent jamais leur famille comme un frein. Juste le boulot. » Ce constat -juste- est consternant. Je me dis d’ailleurs souvent que l’égalité hommes-femmes sera atteinte quand on trouvera autant d’hommes que de femmes sur ce blog (et autres sites sur le même sujet).
    Pour ce qui est du sport, je vais travailler en vélo (22km aller-retour) une ou deux fois par semaine depuis 3 ans. Je fais ainsi 1h20 de sport, mais cela ne me prend que 40mn, puisque j’aurais de toutes façon passé 40mn dans ma voiture. C’était un peu dur physiquement au début, mais cela n’est maintenant plus que du plaisir et je ressens un manque si je passe plusieurs jours sans vélo. Et cela nécessite un peu d’organisation (vêtements de rechange au bureau, ramener une serviette de toilette propre les jours où je prends la voiture, etc …). Tiens, l’organisation …. justement.
    Pour ceux qui voudraient s’y mettre, un excellent forum : http://forum.velotaf.com/

  17. Nathalie

    @ Laurence
    Oui, c’est exactement ça, je connais peu de mes collègues masculins disant ne pas pouvoir faire de sport à cause de leur charge familiale…. Mais cela doit exister!
    Merci Aurore, c’est gentil de votre part! Rassurez-vous c’est loin maintenant le BB. Aujourd’hui je me lève tôt, un chouïa de Saluation au Soleil et je marche comme aujourd’hui lors de ma pause.
    Demain mon cours de Pilates.
    C’est mieux de faire du sport tous les jours, mais ce n’est pas facile…
    Je l’ai fait, je sais de quoi je parle! Mais en ce moment, je prends plutôt du temps pour faire de la relaxation et de la méditation.
    Et tout ça c’est possible parce que mon enfant est plus autonome, quoiqu’on en dise, seule avec un BB qui ne dort pas et qui du coup est souvent malade…. on peut arriver à en faire du sport, mais ce n’est pas facile du tout et cela peut devenir une sacrée contrainte supplémentaire et générer plus de frustration qu’autre chose!
    Je pense aussi que nous sommes sacrément exigeantes avec nous-mêmes et que nous ne nous reconnaissons pas le droit à être imparfaites!
    Courage Mesdames! 😉 😉

  18. Bravo Laurence pour cet excellent article.
    Je suis 100% d’accord avec vous.
    Pour rester motiver, il faut allier sport et plaisir. C’est comme pour maigrir, il faut que le repas nous fasse envie, soit savoureux. C’est la même chose en sport: si on s’amuse, si on est avec des copines , c’est tout de suite plus sympa! 🙂
    Le rituel aussi est très important.
    Mon astuce:
    – sac toujours prêt dans la voiture: pas d’excuse, on file direct après le travail.
    – soirée pizza ou hamburger pour chéri et les enfants (noté sur les menus de la semaine affichés sur le frigo)
    Je pense que l’important, c’est de le voir comme une bulle de temps pour soi, rien que pour soi qui nous permet de nous sentir plus en épanoui et du coup plus en harmonie avec notre entourage.
    Amicalement
    Nathalie

  19. Sophie

    Coucou,
    Moi je suis fan de Valèrie Orsoni qui conseille plein de petits exercices faciles et rapides à faire qui s’intègrent assez facilement à ma journée (à mon avis !) Il suffit d’y penser… Bonne lecture et bon sport !

  20. Anonyme

    Moi, à un moment, je n’avais jamais le temps pour cela.
    Alors, j’en ai fait une priorité, histoire de n’avoir jamais le temps pour d’autres choses moins utiles et moins bénéfiques. Du coup, g le temps pour faire du sport régulièrement lol
    Voir sa silhouette se redessiner, avoir une bonne mine, rentrer mieux dans ses vêtements, ne donnera plus envie d’arrêter d’en faire, par la suite.
    Merci pour ce bel article

  21. Mimie

    Bonjour,
    Mon mari et moi aimerions nous mettre au sport. On en reparle régulièrement mais on a encore rien concrétisé. On a beaucoup de contraintes:
    l’envie de faire du sport ensemble: les cours sont très souvent ciblés homme ou femme, donc quelle activité faire ensemble ?
    des horaires de travail irréguliers et différents l’un de l’autre
    un petit bébé
    du mal à s’auto-motiver
    Si je peux rassembler quelques idées diverses, ça pourrait beaucoup m’aider. Il faut donc une activité avec des horaires souples (ou pas d’horaires du tout) et mixte, à faire environ 1H par semaine. Bien sûr on profite du week-end pour faire des balades en famille. On s’aère donc régulièrement, mais c’est pas vraiment du sport.
    Merci d’avance pour vos idées.

  22. flonflon

    Mimie, voici ce que je vous propose, parce que je l’ai expérimenté.
    Il peut suffire de se mettre à danser (sur des rythmes plutôt rapides) chez soi, seule ou en couple. Peut-être ne le considérez-vous pas comme du sport mais c’est mieux que rien, surtout si on ne se contente pas de se trémousser mais qu’on cherche à imiter les vrais danseurs (sans aller jusqu’au grand écart ! dangereux). Déjà, pour débuter, le simple fait de se dandiner en bougeant bras et jambes et en rentrant le ventre le plus possible : ça fait du bien. Avec une durée de 20 à 30 min d’affilée (ou par tranches de 10 à 15 min tout le long de la journée) au moins 3 ou 4 jours/7, vous sentirez le changement au bout de quelques semaines : vous ne serez pas musclée mais plus à l’aise avec votre corps.
    Dans un grand nombre de disciplines, il y a aussi la possibilité de s’appuyer sur des vidéos ou des livres pour suivre une progression des efforts par étapes et, parfois, sont proposés des exercices à effectuer par deux (en gymnastique surtout, car le ou la partenaire peut remplacer ou faciliter l’usage de matériel sportif). Bon courage.

  23. Mimie

    Merci flonflon de cette idée. ça ne m’était pas venu à l’esprit. Mais c’est vrai que si on se remue bien, on est vite essoufflé quand on danse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s