Désencombrement express: les articles découpés

pile magazinesAu fil du temps, vous avez découpé et stocké des articles « intéressants » dans l’espoir:

1- d’y revenir plus tard

2- de les classer de façon à pouvoir les retrouver

Les journalistes, auteurs de ces merveilles, vous remercient de l’honneur que vous leur faites.

Et l’organisatrice professionnelle que je suis vous remercie de lui fournir un sujet d’article.

Maintenant, regardons les choses objectivement.

Avez-vous le temps de relire tous ces articles? Savez-vous seulement où vous les avez mis?

Et si vous aviez la possibilité de les relire, ne seraient-ils pas devenus obsolètes, depuis le temps? (Petit bonus pour Isabelle M. de Bordeaux, qui se reconnaîtra: les recettes de cuisine, vous les feuilletez vraiment? Ou bien vous faites comme tout le monde quand vous cherchez l’inspiration: cap sur internet?)

Donc, désencombrons.

Non pas parce que vos articles découpés dans les magazines et les journaux sont encombrants.

Mais parce qu’ils représentent un outil supplémentaire d’auto- flagellation: je devrais (les lire, les classer, les apprendre,…), il faut que je (les passe à ma belle-soeur, les mette dans des classeurs par catégorie, aïe aïe…). Déjà que vous avez à peine le temps de faire du sport, ranger les papiers administratifs, classer vos photos… ce n’est pas pour vous transformer en archiviste.

Il s’agit là encore d’un fantasme de notre vie rêvée: posséder le savoir en toute circonstance.

Alors, en personnes réalistes, faisons un essai:

1- Empoignez une pilounette d’articles découpés, sans les lire.

Quoi, Laurence, sans les lire?! vous insurgez-vous. Mais c’est absurde! Si je les ai gardés, c’est bien parce que….

Tut tut, stop aux prétextes et excuses. Si vous ne les avez pas lu avant, tant pis. Au demeurant, n’ayez crainte, une simple recherche sur le net vous fournirait les mêmes renseignements.

2- Déposez la pilounette à l’endroit où vous jetez d’habitude les papiers.

3- Respirez.

4- Observez ce qu’il se passe.

Exact.

Rien.

Le monde ne s’écroule pas, Diderot ne sort pas de sa tombe pour venir vous tirer les oreilles, les journalistes ne vous envoient pas de sms rageurs, votre belle-soeur ne vous en veut même pas. Ces articles non lus ne vous manquent pas.

Essayez, vous m’en direz des nouvelles en commentaire.

  • Je vous propose ici une méthode pour arriver à lire tout ce qui vous intéresse.
  • Décidément, vous avez trop de choses à lire: la solution est (lisez aussi les commentaires)
  • Et pour classer vos magazines entiers (merci Christian de m’y avoir fait penser): ceci.

21 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment ranger, Désencombrer, Oser jeter, S'organiser à la maison

21 réponses à “Désencombrement express: les articles découpés

  1. christian

    Bonjour,

    Je sens venir le prochain article.

    Après le tri des articles découpés.
    Le tri des revues en stock pour trier les articles à découper dedans…
    Je suis mal…
    Très mal.
    Très très mal.

  2. Anne**

    Il y a un certain temps déjà que je jette régulièrement (en y jetant un coup d’œil tout de même …) toutes les revues, articles découpés, notes diverses, genre petits papiers dont vous parliez dernièrement. Je jette d’autant plus facilement que mon mari garde plein de documents que je juge bien sûr totalement inutiles et inutilisables, il ne classe rien et ne retrouve jamais ce qu’il cherche ! Comme décemment, je ne peux pas jeter pour lui ce qui le concerne, je me « venge » sur mes propres accumulations, prenant conscience de l’inutilité de garder, et de l’espace que cela occupe, sur les meubles et dans la tête !
    Par contre, je suis surprise que « tout le monde » cherche de l’inspiration culinaire sur internet : personnellement, je trouve qu’on y perd un temps fou, noyée dans plein de recettes la plupart du temps très décevantes gustativement parlant, ou impossibles à réaliser. Je préfère mille fois mes livres de cuisine, bien plus faciles à consulter. Lorsque j’essaie une nouvelle recette, soit je l’ai goûtée chez quelqu’un, c’est délicieux et je garde dans un classeur où je sais la retrouver immédiatement, soit c’est mauvais, quelconque, trop compliqué à faire, et je jette tout de suite.
    A la lecture de votre article, Laurence, je reconnais que j’ai un tempérament d’archiviste, que je désire posséder le savoir en toute circonstance, cela me rassure, et me donne l’impression (illusion !) d’être intelligente !

  3. marie-claire

    Merci, encore une fois, pour votre article si pertinent, pour votre façon de mettre le doigt là où ça nous fait mal, mine de rien… mais avec tellement d’humour que ça passe très bien!!!
    Une petite remarque, toutefois : il est tout à fait possible d’archiver des articles en les conservant dans des chemises par thèmes, et donc en sachant où se trouve quoi : j’ai pratiqué ça pendant des années… et d’ailleurs, mon entourage qui connaissait mon petit côté documentaliste me demandait telle ou telle info au besoin, que je pouvais fournir sans souci grâce à ma documentation! Le problème se pose le jour où, chavirée par tel ou tel évènement, on arrête le classement… sans pour autant arrêter le stockage! Exactement comme le sportif de haut niveau qui, contraint par l’âge ou une blessure, cesse le sport… tout en continuant à s’alimenter « comme avant » et se retrouve rapidement en surpoids!
    Par ailleurs, comme vous l’écrivez, nous pouvons aujourd’hui facilement recourir à Internet pour trouver ou retrouver tel ou tel article : ça change nettement la donne! Les fourmis archivistes peuvent donc se mettre au repos…

  4. Anonyme

    génial … bon quelques articles ne sont plus trouvables même sur interrnet … mais je me dis que si je ne les ai pas lus et que j’ai survécu (en particulier articles professionnels) c’est qu’ils n’étaient pas indispensables. et puis cela crée du lien, car en fait, vous discutez avec les collègues qui vous signalent tel ouvrage intéressant, vous font une synthèse critique du dernier livre que vous vouliez acheter, et vous confortent dans le confort d’une conversation d’humain à humain que vous savez déjà beaucoup de choses et que les éléments essentiels à connaître sont déjà là ou viendront par d’autres biais.
    ouf .. je respire à fond … et je ne touche surtout à la pilounette que je viens de déposer à l’entrée.

  5. Arcangelle

    Oh Christian, je compatis…. Adieu ma pile de magazines qui siègent dans mes toilettes……… Ils n’attendent qu’à être ouvert et cuisiner……..

  6. Anonyme

    ahahah!! c’est marrant, je vidais mon atelier l’autre jour et re-découvert des articles et autres petits livres mis de côté… datant d’il y a deux ans! et oui, déjà!! après avoir digérer ma nostalgie du temps qui passe et ma colère contre le « pas-le-temps…zut-trop-tard! » j’ai tout jeté et pensé à vous! comme quoi ^_^

  7. Forestier

    Ah oui, le traitement de la pile de magazines stockés dans les toilettes pour la prochaine fois s’il vous plait !!! 🙂

  8. Lisa

    J’ai emménager dans ma maison dernièrement, mais durant les préparatifs du déménagement, une énorme pile, et parfois 2, de revues était en permanence sur ma table du salon et je me forcait sans trop de conviction à découper les articles intéressants dans ces revues afin de 1) garder ce qui m’intéressait 2) diminuer la pile de revues à déménager! Comme si c’était plus facile de déménager un..oups 2 cahiers à anneaux 3 po chacun rempli à craquer d’Article de revues intéressantes. Parallèlement, je n’ai pas eu le temps de finir mes boites avant le matin du jour J. MAIS QUELLE PERTE DE TEMPS!! Et le pire, c’Est que je ne les lie pas ces bouts de papier et ça je peux vous l’assurer! Ils sont classés par catégorie, trouer et soigneusement placer. Et c’Est vrai que nous n’avons jamais le temps de faire la lecture dans ce foutu cartable…Alors avec cet article Laurence, je confirme : merde de culpabilité : ils vont tous finir dans le bac de recyclage ou dans un prochain feu de joie!

  9. Depuis que je vous lis, je fais BEAUCOUP d’efforts! Sans doute pas assez encore mais je dois reconnaître que la pile de « petits papiers » (pas encore triée… sI, si, pardonnez-moi, j’ai l’intension de lire, disons… de survoler… avant de jeter) n’a pas trop grimpé. Et pour nombre de journaux/magazines/pubs nouvellement engrangés (je suis sûre que vous détestez ce mot!), ils ont été rangés (presque) au fur et à mesure dans des pochettes par thème. Comme je n’en ai pas gardé trop, je me souviens de les avoir découpés et je me suis même SURPRISE à aller en relire. Pour les recettes de cuisine, c’est simple, j’ai une étagère pleine de livres depuis 25 ans et je ne les ouvre JAMAIS (3 recettes basiques et tête et beaucoup d’imagination me suffisent) mais je ne me résouts pas à m’en séparer… Pour les « recettes » déco, c’est encore plus compliqué puisque c’est mon métier et qu’il me faut sans cesse consulter des articles de fond et des photos de tendances. Alors, je suis vos conseils: la seule solution pour bien trier les petits papiers, c’est d’acheter moins de magazines. Maintenant, je les consulte CHEZ LE VENDEUR et je n’achète que si plus de la moitié du journal m’intéresse vraiment. Laure

  10. Sarah

    Vous êtes chez moi, c’est ça ?!!! Je viens juste de découper des articles « à lire » / « recettes à trier » / etc dans les programmes télé des dernières semaines qui partiront demain au tri sélectif… Ma conscience commence à m’envoyer des messages : et les jolis sacs posés à droite à gauche remplis de magazines à commencer / finir de lire. Sans parler des pochettes/tiroirs remplis d’articles découpés depuis plusieurs jours/semaines/années !!! Aïe, aïe, aïe… je ne vous raconte pas les commentaires de DH (surtout qu’on a déménagé déjà 5 fois en 12 ans !)
    Pour ma défense, c’est de famille : les femmes chez nous amassent tout et n’importe quoi finalement : les magazines, livres, photos, souvenirs… Bon moi je fais du scrap, donc j’ai une excuse (mais si, c’est une excuse : les scrappeuses gardent tout, ça pourra toujours servir sur une page ou un album de scrap !)
    Si je vous dis que ma grand mère garde ses programmes télé depuis 20 ou 30 ans…. et gare à celui qui fait une tâche dessus ! Mais parfois ça peu servir et devenir des collectors : j’ai un bon nombre de numéros de Pif Gadget dans un grenier chez mes parents (mais plus les gadgets !)
    Et si j’imprimais cet article ? pas pour le mettre dans un tiroir (lol !) mais pour le lire tous les jours, jusqu’à réussir à m’y mettre !!!
    Quoi qu’il en soit, merci pour tous vos conseils, même si c’est pas encore gagné pour moi, mais ça va bien finir par s’arranger !!!
    Sarah de Normandie

  11. Anonyme

    Ma solution pour ne plus découper les articles dans les magazines: refiler le dit magazine à une copine, la voisine, la salle d’attende du dentiste…

  12. Christian

    Bonjour,

    Pour les Pif Gadgets, je veux bien vous aider à vous en débarrasser….
    J’ai des loustics et ils ne connaissent pas….

  13. Marquisecoco

    Laurence, encore une fois, vous avez tapé très juste… et pour une fois, je ne me sens pas tellement concernée, ce serait plutôt mon mari, à qui j’ai lu votre article séance tenante ! Car en effet, quand il se décide à faire du tri dans les innombrables revues qu’il achète chaque mois sur les nombreux sujets qui l’intéressent, il passe des heures à découper soigneusement les pages intéressantes, qu’il entasse dans un coin de son bureau en espérant les classer dans des beaux classeurs… lesdits classeurs étant ouverts… une fois tous les… oups, longtemps, je peux vous le dire, au point qu’ils prennent plutôt la poussière… Bon, il n’est pas tout à fait d’accord sur le fait qu’on peut trouver TOUTES les infos sur Internet, mais j’espère que votre billet lui aura donné un peu matière à réflexion 🙂

  14. Magmag

    Moi aussi, ma solution, c’est de donner une 2ème vie aux revues que j’achète, je les donne à mon médecin pour sa salle d’attente, je les apporte aux collègues de travail, et du coup, ça limite les articles tentateurs, parce que ça ne se fait pas de donner des magasines où il manque des pages…
    Mais bon, j’ai quand même aussi quelques pilounettes (bien rangées) de trucs intéressants … que je jetterais une prochaine fois ;-)))

  15. Anfofi

    Alors moi j’ai trouvé une solution pour tous ces magasines que je gardais. J’avoue ça ma faisait mal au coeur de les jetter, du coup je les ai donné. J’ai trouvé un site de don sur internet, les ai mis en ligne et miracle quelqu’un qui était intéressé est venu les récupérer deux heures plus tard. Moi j’ai gagné de la place et ai bonne conscience ils resserviront à quelqu’un!!!!

  16. Pascale

    J’aime beaucoup le terme « pilounette » !
    Merci pour ce joli mot

  17. Almare

    Hello. Moi, j’ai eu une super idée (enfin je croyais !!) pour me débarrasser de mes coupures, j’ai tout scanné et jeté. D’accord plus de désordre réel, mais le virtuel !!! Le problème, c’est que il me faut maintenant tout organiser par répertoire dans mon ordi… sinon je peux toujours chercher … Serait-ce une FBI ?
    Almare

  18. Marquisecoco

    Anfofi, c’est une bonne idée de donner les revues dont on souhaite se débarrasser. J’ai moi aussi des scrupules à les jeter, je me dis qu’elles peuvent toujours intéresser quelqu’un. Quel est ce site ? Merci et bon rangement 🙂

  19. Flo

    J’ai essayé sur mes articles de cuisine, mais… j’ai pas pu. Il faut dire que j’ai allègrement mélangé autrefois « recettes à tester » et « recettes déjà faites une fois mais pas encore rangées ». Du coup j’ai essayé de tout reprendre, et j’en ai trié un bon dizième en 2 heures. J’ai arrêté car j’avais de plus en plus de mal. Oups…
    J’ai quand même réussi à en jeter pas mal (plus des 4/5ème de ce que j’ai trié), mais je suis loin du compte.
    Je me demande si je ne vais pas quand même poursuivre, et appliquer le même principe que les vêtements (dater, et si pas essayé en un an, zou, poubelle!).
    Bon je crois que je vais tester un gâteau aux noix pour me consoler :/

  20. Anfofi

    Marquisecoco je viens seulement de voir votre message. Le site dont je parle s’appel donnons.org. Ils suffit de tapper donnons sur google et vous tombrez dessus.

  21. Audrey

    Merci beaucoup pour cet article 🙂 Je me retrouve bien dedans… Et j’adore votre style d’écriture, votre humour et votre sens du pratique 🙂 MERCI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s