C’est comment chez vous? Le lave-vaisselle

Ne vous enflammez pas tout de suite, chers lecteurs, à l’idée de pouvoir glisser un oeil curieux dans mon lave-vaisselle. Parce que… justement.

Depuis une semaine, nous ne l’utilisons plus. Il est tombé en panne, rien de grave.

IMG_0378

Et du coup, tout le monde fait la vaisselle à la main. Ah, on a bien tenté de râler dans les rangs des Princesses. Mais rien à faire. La Reine (c’est moi – pas parce que je suis mégalo, c’est juste pour vous situer par rapport aux Princesses) refuse d’appeler un dépanneur.

Pourquoi? Pour voir. Pour faire constater à ma chère progéniture, qui a eu la chance d’en profiter depuis toujours, qu’on survit très bien sans lave-vaisselle à la maison.

Ce qui m’a permis de leur expliquer que le standard de confort dont elles bénéficient aujourd’hui au palais royal n’est pas une donnée de base. Il y a des années de travail et d’économies avant d’en arriver là.

D’ailleurs, le premier appartement qu’elles vont habiter ne sera certainement pas  équipé de cet appareil. Et à ce propos, il est très possible que leurs premières lessives en tant que jeunes indépendantes se déroulent à la laverie automatique (où il est bien connu que pullulent de potentiels princes charmants; un peu de marketing ne nuit pas à ce stade).

Même, cette corvée où nous sommes à deux, trois ou quatre à laver, rincer, essuyer et ranger notre vaisselle devient facilement un moment agréable. Il suffit de le décider. Que fait-on en faisant la vaisselle? On chante (eh oui, elles aiment encore ça à leur âge vénérable), on se raconte nos vies, on rigole…

Chut, ne leur dites pas mais j’aime tellement ces moments que je ne suis pas pressée d’appeler D***Y!

Si vous aussi, vous avez en tête de préparer l’entrée de vos enfants dans la « vraie » vie, vous devriez vous pencher sur ce livre.

30 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Ecologie, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

30 réponses à “C’est comment chez vous? Le lave-vaisselle

  1. Entièrement d’accord : la vaisselle ensemble est le meilleur moment pour improviser des chorales ! Avez-vous lu « Pause », le livre de l’australienne Susan Maushart, sous-titré « Comment trois ados hyperconnectés et leur mère (qui dormait avec son smartphone) ont survécu à six mois sans le moindre média électronique » (NiL éditions, 2013) ? Belle semaine avec vos princesses et votre savon noir ! Laure

  2. Bonjour,
    Je pense que la convention de Genève sur les droits de l’homme devrait comporter une section sur le lave vaisselle… Il est tout à fait inimaginable qu’un jour je revienne à la vaisselle à la main. Je vendrais ma télé s’il le faut mais je ne vivrais plus sans lave vaisselle. ou alors je refais toute mon argenterie en modèle plastique jetable et ma porcelaine en carton recyclable…
    J’ai mis le temps à m’équiper d’un lave vaisselle, mais quand on goute à CE confort là, la cocaïne n’est qu’une drogue pour enfant en comparaison…
    De plus au vues des dizaines de litres d’eau que je consommais pour laver 2 repas complets, il est écologiquement indécent de continuer à faire la vaisselle à la main…

    Merci pour votre blog et votre style. Bonne journée.

  3. Des années de vaisselle à la main ? C’est fini. Je n’ai pas de smartphone, mon PC est un vrai Mathusalem, mais se priver de lave-vaisselle, jamais. J’ai passé trop d’année pour cette corvée.

  4. Noiram

    C’est amusant : j’ai travaillé sur une campagne de publicité pour un produit vaisselle « historique » (= un peu comme la crème Nivea, que les gens ont toujours connue chez eux depuis leur enfance) dans un pays scandinave.
    Nous avions justement mis en avant le fait que cela rappelait à tous de très bons moments passé en famille, dans leur enfance etc… donc j’ai déjà réfléchi au sujet et je trouve votre article très juste.

    Notre lave-vaisselle familiale est resté cassé durant quelques années lorsque j’étais ado, d’ailleurs. Je soupçonne mes parents d’avoir eu la même réflexion que vous… !

  5. Mélanie

    Nous sommes 6 à la maison et plus de lave-vaisselle depuis que ce dernier a flanché. Plus besoin d’appeler Darty, plus besoin d’acheter de pastilles toxiques, plus besoin de nettoyer la bête et quelle place dans la cuisine !
    Vive le minimalisme !

  6. Ah, le bon temps où le réparateur musclé et velu débarquait torse nu sous sa salopette bleu marine … On appelait illico ! Mais que voulez vous ma p’tite dame, tout se perd de nos jours !

  7. Anfofi

    Alors moi j’ai un lave-vaisselle mais c’est juste car on nous l’a offert. J’apprécie son utilisation mais si il venait à tomber en panne nous devrons probablement réapprendre à nous en passer car notre budget serré ne nous permettrait probablement pas d’en racheter un nouveau rapidement. Je ne dirai pas que nous passerions de bons moments en famille à faire la vaisselle car avec un enfant de 2 ans c’est finalement moi et monsieur qui nous nous y collerions. Par contre j’avoue que malgré le lave-vaisselle il y a encore beaucoup de choses que nous lavons à la main.

    En tout cas moi je félicite ma grand-mère qui n’a jamais eu de lave-vaisselle et peu important quand on venait chez elle, il n’y avait jamais rien qui traînait dans l’évier. J’avoue de ce côté-là je procrastine un peu il arrive régulièrement qu’un ou deux plats traînent dans mon évier. Et une marge de progrès supplémentaire !!!

  8. Il ne vous reste plus qu’à espérer que les Princesses ne lisent pas votre blog!

  9. véronique

    La semaine dernière, il est tombé en panne et a été réparé dans les 24h… Je n’ai eu qu’une seule vaisselle pour 6 à faire (et deux négligeables pour deux). A noter que la fois précédente, on était les 7 réunis (le plus grand était en vacances), que c’était le grand qui s’était porté volontaire pour l’essuyage, ça allait de soi pour lui… Et que Mademoiselle a mis 3 jours jours pour apprendre que le lave-vaisselle était en panne et que le LV prêté ne marchait pas… Cette fois-ci, j’ai donc fait une annonce à l’issue du repas du soir demandant un/e volontaire. L’avant-dernier a souri (il s’auto-exceptait, ayant mis le couvert) et c’est le petit de 10 ans qui était volontaire. On a remarqué que Mademoiselle est restée muette (voire sourde?). On a la nette impression qu’à chaque fois qu’on lui demande de participer aux tâches ménagères, elle se sent stigmatisée (oui-euh, pourquoi moi-euh? c’est parce que je suis une fille-euh?! Nettoyer le lavabo??? (où se prélassent des longs cheveux et des cotons de démaquillage non utilisés manifestement par les 4 garçons)). Et c’est vrai qu’on se demande pourquoi on se permet de la déranger pour des tâches subalternes alors qu’elle, elle doit réviser son bac!
    Faire la vaisselle à la main ne me dérange pas outre mesure (à condition que j’ai les gants, THE éponge adhoc, de l’eau à bonne température, un mitigeur et 2 bacs). Pour moi, c’est le lave-linge qui est rigoureusement indispensable.

  10. adeline

    Il y a 1 mois j’ai annoncé à mes 2 filles que j’avais vendu le lave vaisselle et la plus jeune me répond « c’est quoi une aisselle? » 🙂
    Depuis, je me fais une joie de faire la vaisselle à la main, l’essuyer, la ranger..ça doit être dans l’air du temps..!

  11. J’ai eu un temps un lave vaisselle et c’était toute une affaire ^pour les enfants de serrer par la suite dans les armoires

    Lors de tous mes déménagements je n’ai mais voulu de lave vaisselle les enfants ont par la suite toujours participer autant les gars que ma fille

  12. Valérie

    Depuis que j’ai divorcé, plus de lave-vaisselle… Et la vaisselle est redevenue un plaisir en commun (si! si!) où chacun participe! On papote, on discute, on réfléchit au menu du prochain repas… Bon, on n’a pas osé chanter, rapport aux voisins et au chien qui déteste l’opéra… Pas de télé, pas de lave-vaisselle, beaucoup de choses fait maison… La vraie vie!

  13. chris

    C’est intéressant de lire les commentaires et de constater que les avis sont très partagés… Pour ce qui me concerne, je vis seule mais je fais de bons petits plats qui génèrent de la vaisselle à laver. Je suis restée 5 ans sans lave-vaisselle, pensant que je pourrais m’en passer (pour toutes les bonnes raisons évoquées par les unes et les autres…). Eh bien j’en ai MARRE et je viens d’en acheter un à nouveau !!! Marre de la vaisselle qui traîne (car l’objectif reste de consommer moins d’eau, d’électricité et de produits pas très écolos donc une vaisselle par jour !) et marre de laver la vaisselle tout court !!! Je vais acheter des pastilles écolo (Biocoop) et mettre du vinaigre blanc à la place du produit de rinçage (si, ça marche très bien !) et je dépenserai moins d’eau et j’aurai du temps pour faire autre chose… Ough !!!
    Je reconnais que le problème est différent lorsqu’il y a du monde à la maison et que la « Reine mère » veut faire passer un message. Bon courage à ceux et celles qui sont dans cette problématique !

  14. Pas du tout d’accord.

    J’ai fait la vaisselle à la main durant des années, enfant, ma mère se fichait du nombre de casseroles et plats. J’ai même fait la lessive à la main, mes parents, ne voulait pas de ligne électrique aérienne.

    Comme plaisir partagé, la cuisine oui, le reste non. Ménage, repassage, courses etc, sont des corvées et le restent. On peut les assumer en souriant, mais de fait, ce travail « de plus » est un travail « en plus ».

    Chez nous, la vraie vie, est avec télé, que presque personne ne regarde, Internet, tout le monde a son ordi et assez de boulot pour occuper tout le monde, études pour les jeunes et rien pour moi (je ne fais rien que de me faire entretenir!). Lorsqu’il arrive qu’il y ait beaucoup de travail à assumer, fêtes de familles, tout le monde met la main à la pâte, les gars font, des repas simples, le service, le ménage.. si et seulement si, ils savent que ce travail n’est pas « artificiel » mais nécessaire. Pour être plus explicite, c’est comme confier une poupée à des filles pour leur montrer que changer les couches c’est … et qu’elles aient dans les bras de vrais bébés, qu’il faut changer.

    Dans la mesure où le travail est justifié soit par manque de place ou à cause de budgets trop justes, aucun problème, si on en discute ensemble. Mais si l’expérience est « idéologique » voire que cela se veut « pédagogique », le risque est que seul le sentiment d’injustice finisse par dominer.

    Désolée, je ne suis pas dans l’air du temps….

  15. Chez nous c’est « sans », Il était, vieux et avait des heures de vol au compteur, avait été réparé plusieurs fois..il a fini par nous lâcher et je n’aurais jamais imaginé pouvoir m’en passer! Mais mon budget extra serré ne me permet pas d’en acheter un autre et je reste convaincue de la justesse de mes priorités : financer les études de mes derniers sans me mettre un crédit sur le dos pour une machine! Et dans la bonne humeur, l’injustice est ailleurs!!

  16. Magmag

    Je déteste faire la vaisselle, mais je l’ai faite sans problème pendant des années. Maintenant, j’ai un lave-vaisselle, et j’apprécie énormément, d’autant qu’il est très silencieux (le précédent ne l’était pas). Je considère que j’ai des choses + intéressantes à faire que la vaisselle. Néanmoins, s’il me fallait choisir entre 2 appareils, c’est le lave-linge que je choisirais…
    Evidemment, en cas de nécessité, on peut se passer de bcp de choses, et même quasiment de tout ce que nous offre la société de consommation actuelle, mais le mode de vie de nos ancêtres n’était vraiment pas le même que celui que nous avons.

  17. jeanne

    impossible d’imaginer être sans lave vaisselle. Je n’en ai pas en vacances et j’ai l’impression de passer mes vacances à faire la vaisselle.
    Alors pas de télé oui, pas de lave-vaisselle non, non, non.

    Mais je comprends tout à fait les avis contraires, chacun ses priorités.

  18. Anne**

    Pendant 5 ans, il n’y avait plus de lave-vaisselle à la maison. Nous avions emménagé dans une maison avec cuisine équipée sans lave-vaisselle et pas d’endroit prévu pour cela. Je fais beaucoup de cuisine donc il y a plein de vaisselle à laver à la main, avant et après les repas, tout ce qui a servi à la préparation. Mon mari rentrait à n’importe quelle heure pour manger, repartant souvent aussitôt. J’en ai eu assez, vraiment, de cette vaisselle, même si ce n’est pas grand chose. J’ai démonté un élément de la cuisine pour y installer la machine, et ne désire pas revenir sur ce choix. Je déteste les éviers pleins d’eau grasse et sale. Je rince tout à l’eau courante, très chaude. Je fais attention à la consommation d’eau, mais en lavant ainsi à la main, on utilise bien plus d’eau que dans une machine. (La consommation d’eau n’est pas un argument pertinent car il faut compter l’achat de la machine, le coût des produits, l’électricité, le coût en énergie pour la fabrication et destruction des machines). Ce qui est important pour moi est que la cuisine est toujours rangée, et que je ne vois pas ce qui se passe dans le lave-vaisselle pendant qu’il tourne !
    Aucun de mes enfants adultes ne possède de lave-vaisselle, alors qu’ils en ont toujours connu un durant leur enfance et adolescence à la maison !
    Il est bien évident que la machine indispensable dans une famille est un lave-linge, fiable, qui ne tombe jamais en panne.

  19. Miskouky

    Je n’en ai un que depuis 6 mois mais je n’envisages pas de m’en passer… Et pourtant nous ne sommes que 2 à la maison et même si c’est le rôle de monsieur, je fais beaucoup de cuisine et l’évier, que je ne peux pas changer car locataire, déborde vite de par sa taille ridicule : impossible de faire passer une bouteille d’1,5L dedans !
    Et vive la technologie 🙂

  20. Françoise

    Le lave vaiselle connais pas ! c’est quoi cette bête là ? Il n’y a jamais eu de lave vaisselle chez mes parents est nous étions 4, il n’y en a jamais eu, il n’y en a pas chez moi. Et je m’en passe trés bien, même si je ne devrais pas avoir beaucoup de vaisselle étant seule. Mais cuisinant beaucoup, on dirait parfois qu’il y a de la vaiselle pour 4 personnes. Et qu’elle économie ! pas de produit a acheter, beaucoup moins d’eau dépensé et moins de produits rejeter dans la nature.

  21. lil

    Je n’ai pas de téléviseur mais je crois que si mon lave vaisselle venait à décéder, il serait remplacé plus vite encore plus que mon ordinateur !

  22. ben alors là, même pas en rêve je lâche mon lave-vaisselle ! je l’ai acheté passé 40 ans, mon rêve de toujours … et même si on n’est que 2 à la maison avec la môme, il est hors de question de revenir à l’âge des mains dans l’eau cracra ! et pour les souvenirs du « plaisir » de partager ce moment … on n’a pas eu la même enfance ^^

  23. Sophie

    Bonsoir,
    Moi, je n’ai pas (et je n’ai jamais eu, même quand nous étions enfants, soit 6 personnes à la maison!) de lave-vaisselle, c’est vrai que ça prend du temps. Cela ne me dérange pas trop de faire la vaisselle. Je suis aide à domicile et je vais deux fois par jour chez un homme seul, qui a un lave-vaisselle. Mes collègues le remplissent, je le fais tourner (mais il m’est déjà arrivé de tout sortir pour tout laver à la main!!!) Ce que je n’aime pas c’est laver que ce qu’on ne met pas au lave-vaisselle, donc que des trucs lourds et difficiles à laver….
    J’aime mettre mes mains dans l’eau chaude, écouter la radio ou réfléchir. En règle générale, je fais quelques contractions des fessiers, ça me motive encore plus….
    Bonne soirée

  24. Chez nous, cela fait six mois que le lave-vaisselle est en panne, et à 5 à la maison, ça commence à être la galère. On participe tous un peu, mais au final, c’est quand même souvent moi qui m’y colle, on a des quantités énormes de vaisselle à laver parce que je cuisine tous les repas. En plus, on consomme beaucoup plus d’eau et d’électricité (chauffe-eau électrique), alors le mois prochain, on en rachète un, parce que je sature. On n’a pas de télé, pas de smartphone, un seul ordi antédiluvien, plus de bouilloire élec, pas de cafetière, mais le lave-vaisselle va revenir à la maison, non mais !!!

  25. lili

    le mien est mort cet été, et j’ai pleuré d’attendre le nouveau, qui devait arriver sous 15 jours…je l’ai attendu 6 semaines comme le Messie. Je ne pourrai plus m’en passer, et prête à échanger ma télé pour un lave vaisselle si je devais. Entre gaspiller de l’eau ou consommer des pastilles de lavage, et de l’électricité…le choix est cornélien.
    Le lave vaisselle fait son boulot ( pendant que je dors) et moi pendant le temps où je lavais la vaisselle, je range la maison, plie du linge, et je prends du temps pour mes enfants ( la lecture du soir est encore bien appréciée même à 10 ans)

  26. merillou

    bonjour à toutes et tous
    plus de lave-vaisselle depuis que j’ai réaménagé ma cuisine . J’ai préféré des casserolliers (tiroirs) bon je n’ai pas que des casseroles non plus mais depuis la grossesse de ma 1ère fille le simple fait d’ouvrir la porte du lave-vaisselle me donnait envie de vomir. Bon j’en ai eu quand même eu quelques lave-vaisselle (ma fille a 35 ans). mais depuis 4 ans je préfère laver tout à la main car je trouve ma vaisselle bien nette et les verres sans marque blanche et surtout pas d’odeur même en mettant des produits désodorisants. Maintenant nous ne sommes plus que 2 mais quand j’ai du monde cela ne me gêne pas de laver .et souvent le lendemain d’un repas du soir mon Mari me fait la bonne surprise d’avoir tout laver…

  27. Anne**

    Bien d’accord avec Mérillou : un mari qui lave très soigneusement la vaisselle, la range, (et pourquoi pas, passe un coup dans la cuisine), c’est mille fois mieux qu’un lave-vaisselle ! Mais, ça ne se trouve pas chez Darty !! Et je ne connais pas de service après-vente qui reprogramme un mari qui est totalement absent de ces petites tâches quotidiennes.

  28. merillou

    coucou Anne je confirme ce n’est pas chez darty que j’ai trouvé mon mari mais cela fait 43 ans que nous sommes ensemble et n’avons jamais eu le problème de qui devait faire ceci ou cela . ce n’est pas dans notre façon de vivre que de distribuer les tâches. Nous sommes toujours en activité et à notre compte donc les heures de travail ne se comptent pas et nous avons surtout le respect de l’autre vis à vis de ce que nous entreprenons et il faut éviter d’accuser l’autre si nous on n’a pas pu accomplir la tâche qu’on s’était donné et surtout l’autre doit évité aussi de faire des remarques … tout le monde y trouve son compte et puis ce qui n’est pas fait aujourd’hui on a le droit de le faire demain…mais il est vrai que je n’ai pas un mari matcho…a bientôt

  29. dorcas

    nous étions sans lave-vaisselle pdt un moment…maintenant, les enfants trouvent leur tour de remplissage de L.V. ou de rangement de vaisselle propre tout à fait acceptable pour les esclaves qu’ils sont!!!!!!

  30. POUBLANC

    Est-ce que c’est absolument nécessaire de se passer du lave-vaisselle pour faire comprendre à ses enfants que lorsqu’ils seront dans leur premier appartement ils n’auront pas cet appareil ? Je pense que c’est plutôt une question que le lave-vaisselle soit utile ou pas. Tant qu’il est utile, ne serait-ce que pour une famille de 4 ou 6, autant en posséder un. Après quand on vit seul, on a moins besoin de cet appareil effectivement mais on ne fait pas la vaisselle à la main de la même manière quand on est seul chez soi que quand on est nombreux. D’ailleurs, pour apprendre à faire la vaisselle à la main, rien de plus simple qu’une occasion toute bête : les travaux pratiques en sciences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s