L’art de la décision

lampeVous savez ce qui vous encombre, vous pourrit la vie, vous la complique plus que nécessaire? La difficulté à prendre des décisions.

Observons de plus près le phénomène:

– je conserve ces fort jolis pieds de lampe cassés dans l’espoir que je vais trouver une façon  de les réparer, système électrique obsolète et tout. Et tant que je n’ai pas trouvé quoi faire et comment le faire, ces pieds de lampe vont rester chez moi*.

– je reçois une invitation à une journée portes ouvertes d’un magasin relativement proche de chez moi. Là, sur le coup, je ne sais pas si je vais y aller ou pas. Alors je laisse le papier sur mon bureau en attendant de me décider. Assez vite, il sera recouvert d’un autre papier, puis d’un autre**…

– j’ai une amie… enfin, une amie… si on veut. Bref, une connaissance. Elle me tient la jambe à chaque fois que je la rencontre, m’invite à boire un café. Par politesse, j’accepte. Et à chaque fois, je le regrette. Elle médit, se plaint, colporte ragots et on-dits… lorsque je sors de chez elle, je suis écoeurée. Je n’ose pas refuser ses invitations.  Alors, tant pis pour moi. Je la subis.

Vous voyez le point commun entre ces trois situations? Vous voyez les conséquences désagréables?

Si je décidais, une fois pour toute, en prenant en compte ce que je sais de moi-même (je ne suis pas vraiment bricoleuse/ je trouve que le magasin est trop loin + je n’ai pas vraiment de budget pour ce genre d’achats/je déteste les conversations « de filles dans la cour de récréation »), je pourrais enfin avoir un environnement qui me convient.

Oui, mais se décider, ça veut dire renoncer. Ca veut dire abandonner quelque chose. Au profit d’autre chose, certes, mais tout de même. Se décider, choisir, c’est… radical.

Et si je me trompais? Et si je devais le regretter? Si je ne prenais pas LA BONNE DÉCISION?

Comment faire? On s’entraîne. On travaille le « muscle de la décision ».

  1. D’abord, et c’est valable pour tout le monde, tout le temps:
    reconnaître qu’il n’y a pas de DECISION IDÉALE.
    Juste une « meilleure » (ou « moins pire » si on est pessimiste) , compte tenu des informations que j’ai à l’instant T.
  2. Faire des expériences
    Décider d’abord sur des choses vraiment peu importantes. Et constater ce qu’il se passe.
    Exemple: je ne lâche pas l’invitation tant que je n’ai pas décidé si j’y vais ou pas.
    Que vous arrive-t-il une fois la décision prise et la première action enclenchée? Vous avez encore peur ou vous voilà soulagé(e)?
  3. En fonction du résultat, on peut monter en puissance.
    En principe, envoyer poliment ma « copine » sur les roses étant plus compliqué que jeter une invitation, je vais d’abord m’entraîner sur les papiers, puis sur les objets puis sur les gens ou les situations.
  4. Comprendre que trop d’information nous empêche de décider
    Exemple: passer des heures sur internet pour choisir un appartement, cela semble normal, vu l’enjeu financier. Se torturer trois heures pour savoir quoi faire des pieds de lampe, demander à trois personnes différentes, chercher quatre heures sur Ebay leur éventuelle valeur, non, c’est trop, c’est disproportionné par rapport à l’enjeu***.

Dites-moi, quelles sont les décisions que vous avez du mal à prendre? Que faites-vous dans ces cas-là? Partagez donc vos astuces avec les lecteurs du blog.

* vous faites sans doute trop confiance à votre Futur Vous

** peut-être êtes-vous sans le savoir un Bordelicus Sapiens?

*** ou comment être sûr de ne pas réussir sa vie

21 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Les autres et moi, S'organiser à la maison

21 réponses à “L’art de la décision

  1. Lucia

    Intéressant cet article sur les décisions, je connais une personne qui en aurait bien besoin chez moi, tant elle ne parvient pas à se décider pour désencombrer un peu l’appartement… (nous croulons littéralement sous les tupperwares qui prennent des centimètres de poussière, puisqu’on ne les utilises jamais !)

    Peut-être une petite astuce pour ceux qui doivent parfois prendre des décisions rapidement et ne savent pas quoi faire ; personnellement j’ai pris l’habitude de me déplacer toujours avec une pièce de monnaie ou un dé (pour les décisions multiples). Lorsque je dois choisir, j’attribue chaque décision à un côté de la pièce (ou du dé), puis je tire à pile ou face.
    Selon le résultat de la pièce, j’ai une décision. Et si jamais je ne suis pas satisfaite de ce que la pièce a décidé, eh bien je sais ce que je voulais réellement. Ca va en général bien plus vite que se torturer pendant des heures !

  2. Nel_Ly7

    Bonjour,
    cet article tombe à pic: je suis en plein changement, j’apprends la confiance en soi dur boulot! je vous conseille d’ailleurs le livre « imparfaits, libres et heureux » de Christophe André.
    L’exemple de la « copine » me parle: dire non pour ensuite regretté car au cas où est une torture!!
    bon courage à tous ceux qui passent par là!
    belle journée!! Nelly

  3. claire

    Ah ouiii, là on s’attaque à un sujet lourd… peut-être bien la racine de bien d’autres difficultés!
    Quoique les bordéliques à décision immédiate, sous l’impulsion du moment, ça existe aussi : j’en connais!

  4. Bise

    Bonjour !
    Alors en prenant les exemples cités, je vais répondre en toute honnêteté ma réalité (qui ne me satisfait pas forcément) :
    -pour les objets obsolètes mais qui pourraient encore avoir une deuxième vie), il se trouve que j’ai des enfants qui font des études dans les arts appliqués pour l’un et dans les arts plastiques pour l’autre. A plusieurs reprises comme par hasard l’un ou l’autre a besoin d’un objet pour confectionner une réalisation, une installation (vieux draps, vieux tissus, vieilles laines, vieille lampe, petits pots en verre, vieille vaisselle et je ne sais quoi !). Je suis très embêtée quand je dois décider d’un désencombrement. Alors je garde (si possible dans un endroit qui ne gène pas trop) et comme je suis dans une maîtrise maladive je sais ce que j’ai gardé. Je patiente avec le doux espoir qu’un jour je vivrai seule dans un lieu monacal avec le minimum vital, mais quand ? Je suis tiraillée entre être la bonne mère et la femme qui veut tendre à ses aspirations personnelles… 🙂
    -pour les invitations et les papiers qui s’amoncellent, je suis incorrigible, même si je me suis un peu améliorée depuis que j’ai lu vos livres sur l’organisation. Je progresse, je progresse, car maintenant je jette plus facilement ce style de papiers.
    -quant aux connaissances qui me sapent le moral, je trie. C’est vrai que la très bonne copine je l’écoute mais m’amuse à lui mettre le nez dans son caca en lui disant « tu t’entends là, tu ne fais que râler et dire du mal, prends donc la vie sous un autre angle » tout ça dans la joie et la bonne humeur. Et là soit la copine y trouve son compte et cherche à se remettre en question, soit elle se vexe et c’est elle qui ne veut plus me voir. Donc le problème se règle sans que j’ai à faire grand-chose. Par contre les connaissances de caractère inchangeable je refuse l’invitation.
    Voilà, j’ai été longue, pardon.

    Et là je vais me faire un p’tit café, en attendant vos commentaires;
    Ce blog c’est ma petite récré instructive 🙂
    Merci !!

  5. Katherine

    j’aime!!! j’adhère!!!
    de cette incapacité à décider à la procrastination, il n’y a qu’un pas, trop vite franchi…
    merci Laurence pour cette lecture toujours bénéfique qui m’aide à avancer peu à peu, à prendre des décisions, même si mes progrès apparents sont minimes!!

  6. mami gigi

    Je patauge en plein dans le sujet depuis 5 mois :notre canapé est cassé,mais lequel choisir pour le remplacer:un en cuir bien confortable ou un en tissu qui irait avec le style de la maison,je suis allée 2 fois dans chaque magasin et je n’arrive toujours pas à me décider,pareil pour les peintures,je suis capable d’en acheter et décider dans la nuit d’en changer,çà me pourrit la vie,help!!!

  7. Bise

    Mimi gigi !!
    Pour le canapé je vous conseille en tissu. Moi j’en ai acheté un en cuir et bien c’est pas agréable, j’y ai froid dessus. Qu’est ce que je regrette de ne pas l’avoir acheté en tissu, alors que j’hésitais…
    Donc si en plus ça irait mieux dans le style de votre maison, n’hésitez pas : TISSU
    Voilà mon avis. 🙂 Si ça vous a aidé à choisir !!
    Pour la peinture ô combien je vous comprends, je suis pareille, tant et si bien que rien n’est fait car impossible de se décider sur le choix des couleurs.

  8. C’est en plein feu d’actualité votre article 🙂 merci

  9. Jeanne

    ce sujet me parle beaucoup.
    Je pense avoir perdu tout sens de la décision, primordial professionnellement pour moi, mais au plan personnel ????
    Pour ce qui est des « invitations ou rencontres à ragots », je sais faire, je dis simplement non merci, vous savez que je suis très solitaire…
    Pour ce qui est des objets, très durs, ils sont pour moi chargés de souvenirs…pas bien.
    Pour ce qui est des décisions pour action, je me torture pour choisir puis je me torture pour le choix que j’ai fait.
    Alors, merci Laurence de soulever ces questions.

  10. Un billet très utile .. même pour un petit rappel 😉 Pour ma part, pas d’astuces, pas de solution … tout dépend des jours en fait ! (d’ailleurs j’ai une lampe qui traîne près de la porte d’entrée avec la question : faire réparer par papa ou jeter 😉 … ce soir, je décide !

  11. @Julesetmoa, faites au plus mieux, jetez si vous ne l’adorez pas, ou si vous pouvez en retrouver une similaire, acheter sur e bay, question budget, une similaire ou très différente. Jeter est la meilleure solution sauf si un point de colle suffit.
    En novembre mon homme a cassé un pied de lampe en cristal, j’ai fait comme dans la pub pour Free lorsque le gars perce son fauteuil, je lui ai dit
    « Ne bouge pas, je t’en commande une neuve »
    Je garde et répare bien des trucs mais pas ce qui ne se répare pas ou ce que je ferai pas réparer.
    Oups, pour les relations « publiques » je suis très libre, mais cela a un prix, on vous adore pas forcément et un énorme avantage on est libre.

  12. mistinguette57

    bonsoir, j’avais besoin de ce petit mot, qui m’encourage à prendre la décision que je remet depuis plusieurs année. La lampe cassée , le gril électrique démonté, la cafetière électrique sans le vase, et même le Mobil de bébé qui ne tourne plus , tout à la poubelle. Mais pourquoi mettre autant de temps pour prendre un décision . Dans les magasins c’est la même chose je part avec une idée bien précise et si je trouve pas exactement ce que je cherche , je n’arrive pas choisir autre chose ; Je rentre sans rien et je me torture .

  13. Anne**

    Pour mami gigi, je comprends très bien vos hésitations. Personnellement, je ne trouve pas du tout confortables les canapés en cuir. C’est glacial. Et impossible d’y mettre un plaid qui glissera et ne restera pas en place.
    J’ai eu un canapé en cuir de très grande qualité, le cuir est resté beau, même en vieillissant. Un canapé en tissu sera toujours plus confortable au contact. Cela dit, si vous avez des enfants, jeunes, le cuir est plus costaud et ne se salit pas, ou moins qu’un canapé en tissu dont les taches sont (malgré les dires des commerçants) quasiment irrécupérables.

  14. mami gigi

    Merci Bise,merci Anne pour vos conseils ça fait du bien de se sentie épaulée.

  15. Bise

    Avec plaisir Mami Gigi. Anne a rajouté un argument de taille qui est qu’effectivement aucun plaid ne tient, ça glisse.
    En cette période d’hiver, même si la maison est chauffée, aucun membre de la famille ne s’installe sur le canapé cuir tant c’est glacial. Je suis très déçue par notre choix pour le cuir. Alors qu’un canapé tissu, si le tissu est chiné une tache s’y fond mieux et s’il faut la cacher parce qu’indélébile, le plaid tient.
    Mon canapé cuir ne sert que de décor 🙂 Un peu encombrant quand-même !! 🙂

  16. Pascale C.

    Et pour éviter au maximum les taches sur le canapé en tissu, ne pas hésiter à choisir un tissu traité anti-taches. C’est un peu plus cher mais c’est efficace.

  17. mami gigi

    Merci Pascale

  18. Ah c’est comme l’âne de Buridan… Mort de faim et de soif faute d’avoir su choisir entre l’eau et l’avoine !

  19. Anonyme

    Pour le canapé en tissu , penser à choisir un déhoussable, le tissu passe en machine . Chez le grand suédois on peu même racheter les housses pour changer le look du canapé

  20. Nanoo

    Bonsoir, C’est la deuxième fois que j’arrive par hasard sur ce site. Et je suis épatée à chaque fois. À partir de maintenant, je m’inscris. Je suis au bord de la dépression parce que justement je n’arrive pas à décider; résultat ma maison est une désolation, ça s’empile partout; il y a le manque de temps certes, mais surtout un grand découragement. De tous mes déboires côté rangement, s’il y a une chose que j’ai appris et qui ne me quitte plus, c’est que le rangement idéal est le fruit d’une mûre réflexion. Parfois, je n’ais pas le temps de réfléchir ou je passe des heures à regarder ce qui s’est entassé ci et là; pour finir, dans ce monde technologique, je prends une photo et j’y réfléchis ailleurs et là cela semble moins pesant. Il y a des personnes pour qui c’est naturel et ce sont des gens dont je dis qu’ils sont pragmatiques. Dans mon cas, je vis dans ce nouvel appartement depuis 5 ans et j’ai changé quatre fois le rangement de la cuisine. Cinq fois, si je tiens compte de l’arrivée de bébé, puis de bébé qui grandit (espace biberon, lait etc.) mais cet avant-dernier changement est la preuve que le rangement doit tenir compte de nos besoins et des changements dans nos vies. En tout cas chapeau pour ce site et j’adhère complètement. Merci encore et Bonne nuit.

  21. Mon bel oranger

    Au passage, merci pour les remarques sur le canape en cuir, j’étais presque décidée a en acheter un très beau, voilà qui fait réfléchir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s