Dehors, mais pas chez moi?

canette

  • Jetez-vous la canette par terre, une fois votre boisson bue?
  • Laissez-vous traîner des papiers et sacs plastiques utilisés, devant votre entreprise ou au sortir de votre voiture?
  • Laissez-vous les tickets de caisse en vrac sur le tapis roulant du supermarché, après votre achat, en vous disant que vous reviendrez plus tard les jeter?
  • Déposez-vous votre ordonnance sur le comptoir de la pharmacie, une fois que l’on vous a donné les médicaments, en vous disant qu’il y a bien quelqu’un qui s’en occupera?
  • A la piscine, partez-vous en laissant derrière vous culotte et chaussettes parce que vous êtes un peu pressé(e), là?

Bien sûr que non.

Alors, pourquoi le feriez-vous chez vous? Ou pourquoi laisseriez-vous vos proches faire ainsi? Ne méritez-vous pas, autant que n’importe qui, un environnement propre et calme?

Pour vous entraîner ou bien expliquer autour de vous comment vous voyez les choses,  vous aimerez  aussi  cette parabole et cette expérience.

6 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison

6 réponses à “Dehors, mais pas chez moi?

  1. nathalie

    la réciproque est aussi vraie, mais je doute que ceux qui jettent leurs déchets en pleine rue viennent lire ce genre de blog…

  2. valérie

    Je me suis souvent posé la question pour ceux qui par exemple balancent leurs déchets par la fenêtre de leurs voiture sou les jeunes ados ou plus adultes qui laissent tomber un papier sale ou un mouchoir dans la rue. Mais je vois où votre sujet nous emmène. Dans nos familles, pourquoi est-ce toujours la seule et même personne qui fait toujours les mêmes gestes ? Pourquoi est-ce toujours moi qui prend le rouleau de papier toilette vide pour le mettre au recyclage, pourquoi est-ce toujours moi qui m’occupe des papiers administratifs (je déteste ça autant que mon mari) ? Souvent, je le dis à voix haute pour que mari et enfants entendent ce que je pense tout bas : je ne suis pas la seule à vivre dans cette maison, je n’étais pas toute seule à table. Mon mari m’aide c’est indéniable, mais vu que je ne travaille pas, il se repose beaucoup sur moi, naturellement. Mon inactivité professionnelle forcée et prolongée m’aura au moins servi à comprendre ce que vivait ma maman, mère au foyer à une époque où les femmes s’épanouissaient au travail.
    Votre blog que j’ai découvert par hasard, il y a 10 jours, nous aide beaucoup aussi à réaliser certaines tâches en famille et la maison est beaucoup plus agréable à vivre.

  3. Merci Laurence, je fais lire cet article à mes enfants dès leur retour à la maison! Ils n’oseraient pas laisser traîner derrière eux en public… mais à la maison c’est autre chose. Cela les fera réfléchir!!!

  4. Et oui, il ne faut pas négliger les causes psychologique de ces négligence … 🙂

  5. Anonyme

    très bonne réflexion…..Cela paraît tellement évident…mais…..

  6. victoria

    J’ai effectivement déjà observé, que souvent les personnes « propres sur elles », qui ont un intérieur au sens propre super rangé, ont un intérieur au sens figuré bien moins propre…
    C’est comme si elles faisaient littéralement le ménage par le vide, en jetant par la fenêtre leurs déchets…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s