Jeunes qui sortez de l’école, êtes-vous mûrs pour travailler?

Les responsables des ressources humaines et les managers qui recrutent sont parfois surpris des réactions des jeunes qui sortent de l’école. Oui, c’est vrai, vous faites partie de la génération Y: vous n’êtes pas « comme les vieux ». Et puis, c’est normal de ne pas connaître toutes les règles de l’entreprise quand on débute. Donc, vos collègues savent être indulgents. Jusqu’à un certain point.

Jeunes diplômés, cet article est rédigé pour vous faire gagner du temps et éviter des erreurs de base. Pas pour vous critiquer, OK? (je sais que vous êtes sensibles).

Il y a certains signes d’immaturité, à 22 ou 23 ans, qui  posent problème, et auxquels nous (les anciens) pensons que vous devriez faire attention:

1- Vous confondez réactivité et précipitation. Habitués que vous êtes à FB et Twitter, vous vous jetez sur les mails et les chats internes sans respirer. Sans même réfléchir, parfois.

Avec deux conséquences:

  • votre chef demande à valider tout ce que vous émettez et ça vous fait râler
  • en réunion ou en formation, avec de vrais gens en face de vous, vous avez en permanence le nez baissé vers votre portable. C’est évidemment impoli mais surtout on se pose des questions sur votre implication réelle. Vous vous ennuyez ou quoi?

2- Vous n’êtes jamais à l’heure.

3- Les règles de l’entreprise semblent être juste des indications. En tout cas, elles ne s’appliquent pas à vous. Ah bon?

4- Vous boudez quand on vous critique.

5- Vous ne comprenez pas quand les choses ne se déroulent pas comme vous l’aviez imaginé.

6- Ca fait juste trois fois qu’on vous explique que votre tenue n’est pas adaptée à votre job. C’est deux de trop.

Bon,  ça a l’air un peu cru(el) dit comme ça, mais au moins, vous n’aurez pas de mauvaise surprise en commençant à travailler.

Comme je suis sensible à l’entrée des jeunes dans la vie active, j’ai également pensé à votre look (et vos finances) et à l’aménagement de votre studio.

18 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Les autres et moi

18 réponses à “Jeunes qui sortez de l’école, êtes-vous mûrs pour travailler?

  1. Frédérique

    Bonjour Laurence,
    Je suis maman de 3 jeunes adultes entrés dans le monde du travail et ils m’ont tous remerciée de leur avoir appris à respecter certaines règles de comportement (Savoir se présenter, écouter, rester à sa place, accepter les remarques,être poli, à l’heure…) Cela a parfois fait la différence auprès d’un patron ! Je pense que cela relève de l’éducation familiale mais cela me semble de moins en moins vrai, alors vos conseils sont les bienvenus pour ces jeunes.
    Merci pour tous vos articles , j’ai également vos 2 livres qui sont une mine !
    Cordialement
    Frédérique

  2. Magmag

    Mes jeunes de 26, 23 et 21 ans seraient vexés je crois si je leur montrais votre billet ! Je ne dis pas que certains ne correspondent pas à ce portrait mais comme le dit Frédérique, ce sont des sujets que l’on aborde tout au long de leur éducation (je me souviens de discussions serrées et de négociations ardues à certains moments de leur adolescence pour qu’ils aient une tenue conforme à leur statut de lycéen par ex) mais au moment d’entrer dans le monde du travail, c’est bon !
    En fait, il me semble que ceux qui auraient besoin de ce genre de conseils ne lisent pas votre blog !

  3. Anonyme

    très intéressant, on en croise effectivement des comme ça 😉 je rajouterai qu’ils ont souvent les dents longues qui rayent le parquet !

  4. Anonyme

    je suis tout à fait d’accord pour partager ce billet qui rappelle ( ou à défaut peut faire prendre conscience à certains jeunes réfractaires à tout et imbus de leur petite personne) le minimum nécessaire pour débuter dans le VRAI monde du travail!!! 😀

  5. victoria

    Je partage à qui de droit… avec d’autant plus de plaisir, puisque ce n’est pas moi qui ai écrit le billet !

  6. Anne-Gaëlle

    Bonjour,
    J’ai pu remarquer chez plusieurs « jeunes professionnels » la confusion entre efficacité et précipitation et la mauvaise acceptation des critiques… ça me conforte dans ce qui n’étaient que des impressions !
    Il y a une part d’éducation comme dit dans d’autres commentaires, mais selon moi il y a aussi une histoire de « génération », j’ai le sentiment que ma génération (arrivée sur le marché du travail au début des années 2000) faisait preuve de plus d’humilité et de respect…

  7. Je vais tenter de partager ce billet….

    Les jeunes mettent souvent de l’affect là où il ne devrait pas y en avoir, au risque de mélanger appréciations pro et perso.

  8. Marie

    Et bien, je suis vraiment estomaquée! J’ai plusieurs remarques:
    – vos entreprises n’évoluent pas avec leurs employés? Parce que la mienne ne respecte plus de tenue vestimentaire ni d’horaire de travail. Ils nous laissent complétement autonome sur ces points.
    – Du coup, sans doute parce qu’on laisse les jeunes employés plus libres pour les détails, je ne vois personne venir en réunion avec un téléphone portable, ni répondre aux commentaires de vérification qui sont systématiques.
    – Il y a des vieux qui, sous le prétexte de la jeunesse, vont laisser leurs collègues dans la merde pour venir dire après : « ah ouais, je savais ça, mais faut apprendre à la dure ». Très productif comme manière de faire.
    – En revanche, ce que je ressens le plus c’est que les jeunes diplômés ne savent pas réfléchir, ils ne prennent aucun recul sur les informations qu’on leur donnent et s’attendent à ce que tout fonctionne sans apprendre les méthodologies.
    Bref je suis déçue de voir sur le blog de Laurence un discours aussi réac. mais peut-être vise-t-elle une personne en particulier et non une tranche d’âge?

  9. mami gigi

    Il ne faut pas généraliser,tous les jeunes ne sont pas à mettre dans le meme sac(comme les plus agés d’ailleurs)j’en connais qui sont très polis,très ponctuels et respectueux,je pense qu’ils sont comme nous sommes avec eux!

  10. Anonyme

    Je pense également qu’il faut nuancer, tout dépend bien évidemment de l’environnement professionnel, notamment en ce qui concerne la tenue et les horaires. On ne peut pas comparer les exigences d’un siège de banque avec un métier lié au monde rural par exemple (où les bottes en caoutchouc sont parfois de rigueur).
    Toutefois, j’ai rencontré quelques difficultés à me faire comprendre de jeunes stagiaires pas toujours prêts à lâcher leur portable, et pourtant incapables de prévenir lorsqu’ils étaient en retard…Agaçant…

  11. Chère Laurence,

    Vos remarques st les bienvenues.J’ai essayé sur le mode humoristique de faire passer un certain nombre de « basiques »à mes 4 fils et c’est dur,d’autant qu’ils réclament pour eux ce qu’ils n’accordent pas volontiers à autrui:
    – j’ai commencé à consulter mon portable à table.Réaction: » maman,tu te crois où? »!!!
    -j’ai émaillé mon discours de « put…,mer…,ft ch… »maman,on ne parle pas comme ça « !!!
    -je suis arrivée en retard à un rendez-vs avec eux: » maman,tu peux pas prévenir? ».!!!
    -je me suis présentée,mal coiffée et attifée devant leurs amis: »maman,tu me fais honte,la prochaine fois,tu fais attention. »!!!
    Ce qui laisse entendre,sans doute que les fondamentaux ont été enregistrés et qu’ils se comportent à peu près correctement en dehors de la maison?
    Cependant,je suis d’accord pour dire que cette génération confond svt le professionnel et l’affectif,pt-être y a t’il du Dolto ds tt celà,ns ,les parents avons pt-être été trop à l’écoute,avec la peur de trop frustrer ces chérubins?
    Mais il y a ds l’air également,d’autres modèles d’entreprises: j’ai vu un reportage sur la Silli.Valley,où les jeunes peuvent venir avec leur chien ds leur entreprise à l’heure qui leur plaît,organiser une réunion sur un canapé,travailler les pieds posés sur leur bureau…Ce côté cool les amène svt à être aussi bien que chez eux et à travailler jusqu’à 23h!
    Ce modèle n’est pas encore trés répandu ds nos contrées!

    Merci Laurence pour ttes ces pépites.

  12. victoria

    Laurence, j’ajouterais, à ces jeunes, un n° 7 :
    Celui qui vous tutoie, se verra tutoyer!
    « jeune », j’ai vécu cette situation très inconfortable, et depuis je m’applique à vouvoyer les jeunes. Par contre, comme par exemple les Américains, j’appelle souvent par le prénom, et exige d’être appelée aussi par mon prénom. Ce qui ne plaît pas toujours aux avocats, banquiers et autres…

  13. Emmanuelle

    héhéhé… pour être confrontée régulièrement à ces jeunes qui vont entrer sous peu en entreprise, je me reconnais dans ce que je lis…
    Par contre, je ne suis pas choquée par le « tu ». Je les tutoie et s’ils me tutoient, je ne m’offusque pas : le respect n’est pas dans le voussoiement, comme nous le prouvent les anglophones…

  14. lulu

    on peut parler aussi de ces secretaires d’environ 45 ans qui n’ont plus rien a cirer de leur travail se barrent a 16h30 sans scrupule alors qu’elles font de l’accueil du public et qui ne font pas l’effort de se reformer aux logiciels informatiques et d’apprendre a utiliser Google agenda…..

  15. Lulu, vous ne voulez tout de même pas que j’écrive un article dont le titre serait « Vieilles qui vous apprêtez à quitter le monde du travail… »! 😉

  16. lulu

    Oh si y aurait aussi des choses a dire lol
    Ils ne faut pas mettre tout les jeunes dans le même sac ni les moins jeunes
    Pour le tutoiement et l appel par les prénoms que nous pratiquons dans mon environnement pro cela permet une cohesion d équipe et une proximité entre tout les corps de métiers.

  17. victoria

    @ Emmanuelle, Lulu, je côtoie dans mon travail des « beaucoup plus jeunes » que moi. La plupart du temps, en raison de leur éducation, ils n’osent pas tutoyer les « plus » âgés qu’eux….
    C’est à ces « jeunes » que s’adressait mon N° 7 !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s