Premier compte-rendu du défi 333

garde robeDans mon dernier article, je vous expliquai que j’avais relevé le défi de porter 33 « pièces de vêtements » pendant 3 mois.
Voici comment ça s’est passé, au fil de l’eau.

Premier point: J + 3 semaines

L’un des conseils que je donne volontiers pour diminuer la course du matin, est de préparer sa tenue la veille. Jusqu’à présent, je me tenais à cette règle parce que, comme beaucoup de personnes, je suis parfois « au radar » le matin.

Le zen du matin

Trois semaines après le début du défi 333, je n’ai plus besoin de planifier la veille ce que je veux porter, parce que je sais que, grâce à ma sélection, je ne vais plus rester le cerveau vide (et les yeux mal ouverts) devant une armoire pleine, à essayer mentalement des combinaisons: tel pantalon avec tel haut, telle jupe avec tel pull…

Au bout de trois semaines, je les ai presque toutes déjà expérimentées, ces combinaisons. Ce ne sont que des vêtements à ma taille, qui se complètent parfaitement. Du coup, j’attrape les vêtements très vite, sans craindre de mauvaise surprise de dernière minute: « mince, ce pull est trop court » ou « zut, les couleurs ne vont pas ensemble à la lumière »…

corbeille linge

La lessive

Je dois faire attention à mon rythme de lessive/repassage parce que j’ai choisi des vêtements en soie et en laine et que je les lave en même temps (même programme).

Pourquoi ce choix de matières plutôt délicates?

– parce qu’elles respirent et ne gardent pas les odeurs. Je pourrai donc porter plusieurs jours un pull, en l’aérant, sans devoir le laver entre temps.

– pour leur confort et leur capacité d’adaptation à différentes circonstances: travail, maison, sorties…

Les accessoires

Je n’ai ni besoin ni envie de bijoux. Pourtant, j’imaginais que cela m’aiderait à varier les tenues, me sauverait de l’inévitable ennui… eh non.

De même, je n’ai pas besoin de plus de deux paires de gants. Là encore, je pensais que la variété m’aiderait à lutter contre la monotonie. En fait, chauds et longs, c’est tout ce qui importe.

Ce que je me dis

Le défi ne me semble pas monotone, à mon grand étonnement mais bizarrement rassurant: je porte des vêtements éprouvés, confortables, qui me vont parfaitement, adaptés à ma vie.

jupe

Changements

  • Un changement de jupe: celle que j’avais choisie s’est avérée trop courte et transparente. Echangée contre une jupe noire, moins « fun « mais à l’épreuve de ces deux inconvénients.
  • Un changement d’accessoire: un collier contre un col de fourrure vintage.
  • Un chemisier coloré, certes, mais dont la coupe ne me va pas, remplacé par un pull noir qui me va: je crains de manquer de motifs, synonymes de gaieté. On verra bien.

Deuxième point: J + 4 semaines

En contemplant ma tringle et mes étagères: mon Dieu, j’ai tous ces vêtements!? Quand vais-je les porter? A ce rythme-là, j’en ai pour des années!

Je repense à une dame âgée que je connais qui n’a pas acheté de nouveaux vêtements depuis au moins dix ans. « Je n’use pas » dit-elle.

Pas sûre d'avoir leur élégance à leur âge...

Pas sûre d’avoir leur élégance à leur âge…

Et si, moi non plus, je n’usais pas?

Et si j’allais garder pendant des années les mêmes vêtements?

Et alors?

Eh bien, la perspective m’inquiète. De quoi j’ai peur, voyons: de ne plus avoir l’air à la mode si je porte encore ceux-là dans dix ans et donc… d’avoir l’air « daté », « vieille » en somme. Eh oui, la vanité…

Puis je me fais remarquer à moi-même que les vêtements que j’aime le plus, que j’ai sélectionné et qui m’ont le mieux servi jusqu’à maintenant ont plus de dix ans. Ce sont des basiques, voilà tout. Laurence, on se détend.

Mais je possède tout de même bien plus de vêtements que ce que je peux raisonnablement porter. Me voilà maintenant nettement convaincue.

10 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Mon avis, Oser jeter

10 réponses à “Premier compte-rendu du défi 333

  1. Très bonne idée de défi! J’avoue que j’ai aussi plus de vêtements qu’une année pourrait me permettre de combiner. Mais, finalement, on se rend compte que l’on « tourne » toujours un peu autour des mêmes!

  2. Anonyme

    Bonjour,
    ce défi me plaît beaucoup ! En plus, il me fait penser à un autre challenge proposé par une créatrice de patrons de couture. Elle incite les lectricse à bien penser leur garde robe et elle présente son cheminement sur son blog ( pachi. pachi ) avec un titre évocateur: Werability project.
    En avez-vous entendu parler ?
    bien cordialement
    patricia

  3. Bise

    Bonjour,
    merci pour cette suite de rendu d’expérience.
    La sélection des vêtements doit répondre à plusieurs critères, formes couleurs etc, et celui qui m’interpelle là c’est la composition, laine, soie par rapport aux odeurs. Si en plus on fait moins de lessives !
    Par ailleurs je pense que l’idéal pour moi serait d’avoir 2 lieux de stockage pour les vêtements : 1 pour les 33 basiques et bénéficier de tous les avantages que vous décrivez, et 1 pour le fun c’est-à-dire de vêtements que je ne mets pas souvent mais que j’aime bien savoir avoir (parce que la façon de s’habiller est aussi un amusement).
    Voilà 🙂
    En tout cas Laurence ce sujet passionnent un bon nombre d’entre nous et j’adore lire la diversité dans les commentaires.
    (ce qui me plaît beaucoup aussi c’est la diversité des personnes, de tout milieu, de tout âge…)
    Merci encore pour ce blog.

    Encore un matin qui chante grâce à lui !! Et donc à vous.

  4. Magmag

    Bonjour, merci pour ce retour sur expérience, qui me laisse quand même dubitative. Je connaissais déjà le concept, et j’y ai déjà réfléchi, car je suis intéressée à diminuer ma garde-robe et pourtant, je n’y suis pas vraiment arrivée parce que :
    – j’enlève systématiquement au changement de saison les vêtements que je n’ai pas mis une seule fois;
    – pendant les vacances, je ne mets pas exactement les mêmes vêtements que pendant que je travaille,
    – de même quand on part en week-end (c’était le cas hier, j’ai pris les 2 polaires que j’ai, je ne les mets qu’à cette occasion, jamais pour travailler, et quasiment jamais chez moi)
    – et surtout, depuis qu’on n’est plus que 2 à la maison, je n’ai plus assez de certaines pièces !

  5. Magmag

    J’ai oublié de dire que je suis surprise, et même choquée quand je vois que beaucoup jettent des vêtements : même tâchés ou abîmés, les vêtements se DONNENT, et cela dans tous les cas !
    Soit ils sont portables, et sont vendus ou donnés dans des ressourceries, soit ils ne le sont plus, et les associations les recyclent (chiffons, tri des différents matériaux, isolation, etc …) Quand on les jette, ils sont brûlés avec les ordures, quand on les jette dans la poubelle à recycler, ils sont le + souvent éliminés car ce n’est pas là qu’il faut les mettre. Il faut donc les donner à des associations.

  6. mouneluna77

    pour moi c’est facile, 70 ans peu de sortie (Robert est handicapé) je ne puis le laisser seul a la maison, jeans, pull, sweet,foulards, imper et veste, les trois mois prochain il y aura plus de diversité
    bonne semaine
    Moune

  7. J’aime beaucoup cette suite d’articles. Mais je reste sur ma question : mais quid des tenues pour occasion habillée (mais genre vraiment habillé, pas juste la petite robe noire jolie qu’on accessoirise) ? parce qu’au final, c’est ça qui me prend un max de place dans ma penderie… (ah oui, bon aussi les tee-shirts de qd j’avais 20 ans et H&M avait ouvert son premier magasin à Paris et c’était révolutionnaire) (pas cher, super mode, bonne qualité – ils sont inusables!!!!!!!!). M’en vais compter mes vêtements, tiens. Parce que la machine tourne tout le temps, et j’ai le sentiment de mettre toujours les mêmes…

  8. Odile

    Finalement, je m’aperçois que je pratique cette sélection sans m’en rendre compte depuis plusieurs années… J’ai des « bas » basiques(une jupe noire que j’adore, un jean bleu, un legging noir et une jupe blanche pour l’été), et quelques hauts que je porte tantôt avec l’un ou l’autre de ces bas. Je porte la même paire de chaussures(des ballerines) pendant des mois, hiver comme été jusqu’à ce qu’elles rendent l’âme, ensuite je les jette sans regret et en achète des nouvelles qui subissent le même sort. Je dépense donc très peu pour me vêtir et me chausser, et ça me va.
    Bref, je trouve ce défi super!

  9. Gluche

    C’est rigolo, parce qu’en lisant cet article, la première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est que c’est beaucoup 33 pièces… Récemment, je faisais justement le constat que je mettais toujours la même chose, mais il faudrait que je fasse le compte de tout ce qu’il y a dans ma commode pour voir le décalage entre ce que je porte vraiment et ce que j’ai. RDV dans 3 semaines?

  10. J’aime bien la notion de « BASIQUES » proposée par Laurence.

    Dans la référence déjà citée dans le précédent article https://sorganiser.wordpress.com/2014/02/27/333-jai-releve-le-defi/, le styliste Ioannis Guia utilise cette notion pour les combiner sous la forme d’une matrice (les hauts en abscisse, les bas en ordonnées) et ainsi composer une planche très visuelle avec plein de petites vignettes de « LOOKS » qu’il agrémente ensuite avec des accessoires au gré des inspirations.

    Personnellement, j’adore (mon côté ingénieur). Une bonne idée pour coller sur la porte intérieure du placard, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s