Questions des lecteurs: comment s’organiser pour bricoler?

Fanny me dit: « comment organiser un espace outillage lorsque l’on :

– est une bricoleuse du dimanche
– n’a pas de bricoleur digne de ce nom à la maison
– a un balcon de 2 m2
– possède des « trucs » pour bricoler mais de quelle époque ? mais à quoi ça sert ? des « trucs » que l’on n’ose pas jeter au cas où ce serait le bouchon d’un matelas gonflable planqué dans la cave, le petit élément sans lequel un objet oublié ne pourra fonctionner… l’outil qui pourra servir un jour…
– a une cave d’immeuble accessible 2 fois l’an (c’est une longue histoire) et rêverait de retaper des meubles dégotés à droite à gauche pour donner une âme à son intérieur.
Bref, j’aimerais passer mon temps à bricoler mais ne trouve pas l’espace (vous verriez mon balcon !! je me demande si mes voisins ne me soupçonnent pas déjà d’être atteinte du syndrome de Diogène !) et les outils qui disparaissent toujours au moment où j’aurais besoin d’eux et par conséquent je ne trouve pas le temps ! »
Il y a certes matière à réflexion, dans la question de Fanny.
Par quoi commencer
Fanny, vous n’y couperez pas, je le crains. La première étape est de regrouper tout ce qui vous sert/vous servira/vous servirait?/ à bricoler. Eh oui, la quincaillerie, les outils, les pots, les gants, les… TOUT.
Il est probable que cela implique aussi (ne frappez pas!) un voyage à la cave pour récupérer des objets.
En effet, impossible de choisir un emplacement et son aménagement si on n’a pas une vision complète de ce qu’on veut y mettre.
Comment organiser tout ça
  • Mettez les machins à part (petites pièces dont vous ne savez quoi faire, mais on ne sait jamais…) et fourrez-les dans une boîte à chaussure. Pas un sac plastique, s’il vous plaît. Ecrivez sur la boîte un titre clair pour vous. « Machins » peut très bien faire l’affaire.
  • Regroupez les outils « qui servent à tout »  comme la perceuse, les tournevis, le marteau, le pistolet à colle… Ceux qui sont cassés seront jetés.
  • Regroupez le reste du matériel par usage. Par exemple: tout ce qui sert à coller/tout ce qui sert à peindre/tout ce qui sert à poser le papier peint/….
  • Regroupez la quincaillerie (vis, clous, chevilles, aimants, joints, ampoules, poignées de portes…) et évaluez la taille des contenants qu’il faudrait.
Rangeons à présent
Choisir un emplacement (balcon, placard, coin de cave) qui pourrait contenir tout ça.
Il est très probable que vous devrez répartir entre plusieurs emplacements: une partie par ici, une autre là… Dans ce cas, restez logique: tâchez de mettre ensemble les objets selon le tri que l’on a fait à l’étape précédente.
Trouvez-leur des boîtes ou des casiers pour pouvoir les déplacer facilement sur le lieu de vos « chantiers » (voir photos ci-dessous pour inspiration).
Aménager
Je vous ai mis quelques photos  pour vous montrer comment on peut aménager placards et cave ou balcon.
aménagement bricolage
Sur la photo ci-dessus, vous apprécierez le panneau perforé (encore? mais oui) pour stocker tous les petits outils et rouleaux. Et le compartimentage par type de produits.

101557943.jpg.rendition.largest

La partie gauche de la deuxième photo est intéressante pour les casiers sous le placard, le système de fixation des outils et la table roulante. Son étagère métallique, à droite trouverait peut-être place sur votre balcon?

Et vous, chers lecteurs, comment bricolez-vous dans votre appartement? Avez-vous des conseils à donner à Fanny?

9 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

9 réponses à “Questions des lecteurs: comment s’organiser pour bricoler?

  1. ben chez moi c’est un peu comme chez tout le monde : y’en a partout. j’ai bien tenté la caisse du bricoleur mais pas pratique du tout en fait. c’est lourd, les casiers ne sont pas adaptés à mes outils et tout est en vrac dans le fond. vraiment une FBI ces caisses à outils en plastique. une boite à outils sur roulettes, c’est bien si on a un plain pied. la seule chose de pratique, c’est ma mallette à tournevis !elle n’est jamais rangée avec les autres outils mais à portée de main dans l’entrée, à coté de la mallette à vis. pour le reste courant j’ai un petit panier à anse en osier dans lequel il y a UN marteau, UNE pince multiprise, UNE pince coupante, UN arrache clou… disposés comme dans une boite à crayons en fait. parce qu’aller faire de la spéléo dans le fond d’une caisse classique, ça fait un bruit infernal, ça pique les doigts et ça casse les ongles …

  2. Aliette

    Hum, j’ai les mêmes aspirations que Fanny, mais il faudrait 4 ou 5 rangements comme cela pour y fourrer tout mon fatras bricolage … de plus je devrais y insérer le matériel à couture (oui, j’aimerais AUSSI pouvoir coudre) … et combien de boites à chaussures pour y mettre la foultitude de « bricoles qu’on n’ose pas jeter » ? … au secours !

  3. ericvaldenaire

    Bonjour Fanny, et à toutes et à tous,
    pour ma part – vie en couple avec deux enfants dans un appartement parisien sans cave et sans balcon – je range mon matériel de bricolage dans plusieurs endroits : la traditionnelle « boite à outils » (tournevis, marteaux, pinces, …) est accessible pour tous sous la première marche d’un escalier ; la visserie et les « malettes » (perceuse, ponceuse, scie sauteuse et défonceuse) sont sur une étagère en hauteur dans le placard de l’entrée ; sous l’escalier des caisses à roulettes permettent le stockage de l’encombrant (peinture, électricité, boiserie, …) ; les ampoules de rechange sont dans un tiroir de la bibliothèque ; l’établi pliant sous les manteaux dans la penderie.
    Lorsque je m’installe pour bricoler, je privilégie les deux pièces d’eau carrelées (salle de bain et cuisine) en essayant de respecter la vie de la maison. Cela m’amène parfois à programmer des séances durant des vacances scolaires alors que l’appartement est déserté pour réaliser des travaux un peu plus conséquent comme par exemple la restauration de meuble qui nécessite peinture et séchage.
    Plus rappel, une image de la « caisse à outil » ici : https://sorganiser.wordpress.com/2013/10/25/article-invite-les-coins-secrets-deric/
    Bon courage
    Eric

  4. Merci pour ces bons conseils Laurence : nous on est des bricoleurs fréquents, dans un appartement de 40 m2, et on se retrouve avec un volume d’outils et matériaux monstrueux… en vrac à la cave ! Je pense effectivement qu’il va falloir faire des caisses électricité/plomberie/peinture/menuiserie, et avoir une caisse dans l’appartement pour les petits travaux habituels (tournevis, lampe torche, ampoules…)
    Pour Fanny et la boîte à quincaillerie, je conseille, à l’intérieur de la boite, de regrouper les vis de même taille dans des sachets transparents à zip : il n’y a rien de pire que de chercher 3 vis identiques dans un océan de petites pieces métalliques… Et si la boite se renverse, au moins le contenu sera facile à ramasser.
    Pour le bricolage quand on n’a pas de place (je fabrique mes meubles dans mon salon), il faut effectivement libérer suffisamment de temps pour tout faire d’un coup : pousser les meubles, installer une bâche, installer le meuble, travailler dessus, laisser sécher, et ranger. En sachant ça, on peut réfléchir à l’avance à des moyens de simplifier le travail : par exemple, j’essaie d’éviter d’avoir à peindre mes nouveaux meubles, soit en les fabriquant en mélaminé déjà décoré, soit en fixant du papier peint sur du bois brut.

  5. nathalie

    pour les vis, les boites à compartiments c’est super, on enlève les emballages, on récupère les références surtout ! et on met dedans. par contre, prévoir large au niveau nombre de compartiment car quand on bricole, un coup il faut du 4 mm, un coup du 6mm, etc…

  6. Anonyme

    Bonjour , je poste cette question mais ce n’est pas sur le bricolage (un mauvais point pour moi) et les livres, comment les rangez vous ? développement personnel, nature, histoire, documentaire ,romans,cuisine ……je voudrais pouvoir tous les voir …. ce n’est qu’un rêve , bien sûr .
    Rose Marie

  7. La remarque de Laurianne sur « réfléchir à l’avance à des moyens de simplifier le travail » est très intéressante car elle met en évidence la nécessité de se poser quelques questions essentielles :
    – de quoi ai-je envie ? de bricoler tout le temps !
    – de quoi ai-je vraiment besoin ? de changer les ampoules, réparer les prises, visser et clouer quelques planches … bref, pas tant que ça finalement !
    – ai-je les moyens de mes envies ? En d’autres termes, ai-je suffisamment de place pour mettre en œuvre mes envies ?
    Si la réponse est NON, alors il faut faire des choix.
    Cela ne veut pas dire se priver de tout (si mon épanouissement personnel passe par le bricolage, alors, je peux même éventuellement considérer que quelques unes de mes envies sont de réels besoins), mais cela permet de mieux faire le tri entre l’essentiel et le superflu.
    Les aspects techniques doivent être pris en considération pour gagner de la place : choisir une perceuse-visseuse plutôt qu’une perceuse et en plus un tournevis sans fil, choisir du papier peint intissé à poser directement sur le mur (colle sur le mur) plutôt qu’un papier peint à encoller qui nécessite table à encoller et brosse spéciale, choisir des peintures de même marque pour faire les mélanges sans crainte et empiler les pots plus facilement, etc.
    Merci beaucoup Laurence de vos bonnes idées et de lancer à nouveau un remue méninges qui me donne des idées de futurs articles !
    Bonne semaine ! Laure

  8. Bonjour,

    J’aurai voulu savoir d’ou provient votre panneau perforé jaune ? J’en cherche un depuis quelque temps mais je ne trouve rien qui correspond à ce que je cherche, et le votre a l’ait très bien. Merci.

  9. Denise

    Quand on cherche sur Internet « système de fixation des outils » çà ne nous dirige pas vers des « accroche outils ».

  10. « Merci pour ces bons conseils Laurence : nous on est des bricoleurs fréquents, dans un appartement de 40 m2, et on se retrouve avec un volume d’outils et matériaux monstrueux… en vrac à la cave ! Je pense effectivement qu’il va falloir faire des caisses électricité/plomberie/peinture/menuiserie, et avoir une caisse dans l’appartement pour les petits travaux habituels (tournevis, lampe torche, ampoules…) »
    Pareil que Lauriane (tiens j’ai visité son blog il y a une semaine 😀 ). Tout ce qui ne sert pas … à la cave. Le reste dans mon placard technique au dessus du chauffe-eau. Et une caisse dans le fond du placard avec la perceuse-visseuse. Pas de place pour des établis pliants, des ponceuses & scies en tout genre même si j’aimerai en avoir et les utiliser. 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s