Budget: comment gérer… son conjoint dépensier?

argent bruleLaurence a attiré mon attention sur cette situation fréquente (et source de conflits): comment faire pour tenir son budget quand l’un des membres du couple est économe et l’autre dépensier?

Plaçons-nous du côté de l’économe et souvenons-nous qu’on ne peut pas changer quelqu’un du jour au lendemain.

1- On se met d’accord tous les deux sur un but financier. Parce que, sans objectif, économiser n’a pas de sens pour une cigale. Cet objectif doit être précis et fixé à une date… précise également.

2- Réunir des chiffres. Tenez votre comptabilité avec précision de façon à savoir exactement ce qui entre et ce qui sort. Ceci vous permettra de rester parfaitement objectif lorsque le moment de LA discussion aura lieu.
Si votre partenaire est un « visuel », n’hésitez pas à dégainer courbes et histogrammes. Les chiffres arides ne lui parlent pas.

3- Choisir un moment où tout le monde est détendu pour démarrer LA discussion. Jamais au cours d’une dispute!

4- Lorsque LA discussion débute, pas de critiques. Des faits, rien que des faits. Des chiffres, quoi. Cela pourrait donner:

  • Nous sommes d’accord que nous voulons nous débarrasser de notre crédit revolving.
  • Ce mois-ci, tu as dépensé 75 euros en jeux vidéo et tickets de loto.
  • On n’a pas pu rembourser davantage le crédit.

Il se peut que votre chéri ne se voie pas comme dépensier. Soit. Mais il ne peut pas nier que ces dépenses ont eu lieu. Cependant, gare au ton et aux mimiques! On reste factuel, pas accusateur.

5- Bien sûr, vous êtes vous-même irréprochable. Une BB crème par ci, un joli bracelet pas cher par là, deux pâtisseries plus loin … et voilà des choses non essentielles que vous auriez du mal à défendre…

6- Proposer un « moratoire ». Pour toute dépense de plus de XX euros, on s’informe l’un l’autre puis on attend un mois. La plupart du temps, le « besoin » disparaîtra. Ou, en tout cas, on n’aura pas de mauvaise surprise.

7- Se donner à chacun une marge de manoeuvre. On décide que l’un et l’autre auront droit à XX euros par mois à dépenser sans devoir rendre compte à l’autre. Lui le claquera. Vous l’économiserez.

8- Montrer comment on fait de bonnes affaires: la récupération, l’emprunt, la location, l’occasion, les soldes… dès que l’occasion de se présente, chiffrez l’économie. En patientant et recherchant activement des solutions économiques, on dépense moins.

9- Patience.

Je suis sûre que vous attendez impatiemment de voir les candidatures du concours de printemps: cela vient, Messieurs/Dames, cela vient.  Mais je peux déjà vous dire que vous ne le regretterez pas: elles sont trop géniales!

 

 

 

8 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

8 réponses à “Budget: comment gérer… son conjoint dépensier?

  1. Katherine

    merci beaucoup pour ce nouvel article qui offre des pistes de solutions pour un sujet parfois douloureux et qui évoque aussi la nécessité de savoir dire non et poser des limites!

  2. Lulu

    Moi je suis le dépensier de mon couple et voila comment on s’y est pris avec mon conjoint.
    Chacun a son compte personnel pour les dépenses qui n’impliquent que lui et nous avons un 3eme compte pour les dépenses communes (crédit maison assurance, courses, téléphone) alimenté en début de mois (au prorata de ce chacun gagne).
    comme ça, si sur mon compte perso je n’ai plus rien je sais que je pourrais tjrs payer mes courses !!

  3. vanessa

    Hello à toutes,
    le budget plaisir (point 7 de laurence), c’est ce que nous avons mis en place à la maison après une période de restriction budgétaire. Nous nous donnons 50 eur chacun, chaque mois. Moi je l’utilise tous les mois (j’adore les livres et les magazines), Nico beaucoup moins, mais il s’autorise finalement de plus gros cadeaux que moi (par ex, il s’est acheté une tablette, et me fait meme des cadeaux :-D)
    bises à tous et à toutes

  4. nathalie

    flute, le concours, j’avais un week-end chargé, pas eu le temps… la prochaine fois…
    Vos conseils sont toujours aussi affutés, merci !

  5. Au secours Laurence, nous on est tous les deux dépensiers…
    On progresse depuis qu’on ne se contente plus de faire les comptes à la fin du mois (autrement dit : une fois que c’est trop tard), mais qu’on les fait toutes les semaines. Comme ça, quand l’un a envie d’un resto, on regarde où on en est sur ce poste, et on arrive plus facilement à s’en passer quand le budget est déjà atteint.

  6. Chez nous c’était moi la dépensière, plus par excès d’optimisme que par réelle envie de consommer. Mon mari m’a confié tout de suite les clefs du ministère de l’économie.
    Une fois fait, il ne s’en est (presque) plus jamais mêlé. J’étais responsable de tout et au départ, je payais avec retard des factures, je payais des agios à la banque, puis je me suis assagie.
    Je voulais acheter des meubles, ok, mais je devais trouver de l’argent pour alors, je réduisais au max les autres budgets, voire les supprimais (chauffage/ courses plaisirs, revues, produits de beauté..)
    Les gros investissements sont décidés à deux mais c’est moi qui les propose, voire les impose (premier achat maison raisonnable car assurance vie pour moi, par exemple)
    Mon mari est fort peu dépensier et souvent il me demandait « Oui,mais on peut? », nous avons eu de grosses variations de niveau de vie, les restrictions se portaient là où je choisissais, c’est infiniment moins pénible.
    Je ne fais jamais de comptes, car je me trompe tout le temps et toujours par trop plein d’optimisme.
    Mon mari est épaté car je suis devenue hyper économe si je suis motivée, et il est déchargé de tout souci financier, moi, j’assume mes folies. Je ne sais même pas si mon mari sait remplir une déclaration de revenus, il n’en a jamais fait depuis plus de trente ans!

  7. Anne**

    Chez nous, c’est moi qui faisais toutes les dépenses. Mon mari, je crois, ne savait pas ce qu’il gagnait exactement …. Je m’occupais de tout, afin qu’il puisse travailler tranquillement ! Lui ne faisait jamais aucun achat et ne dépensait rien pour lui. J’ai toujours eu carte blanche pour tous les achats. Je n’ai jamais fait de comptes mais savais intuitivement ce que je pouvais dépenser. J’ai toujours été assez raisonnable, être à découvert une ou deux fois les années difficiles, m’a rendue malade !
    Comme Lady, j’ai toujours su réduire les budgets pour un achat, un évènement. Il m’est arrivé bien souvent de baisser le chauffage, ou ne plus téléphoner (dans les années lointaines où le téléphone coûtait fort cher), de réparer les cartables etc… Moi ça me convient bien de me priver pour quelque chose que je désire.
    J’ai été déstabilisée lorsque mon mari à la retraite, est devenu plus autonome dans ses achats, faisant des choix qui me semblaient pas forcément les meilleurs. Je me suis calmée ! et ne fais plus de remarques. Je continue à gérer tous les papiers, les déclarations d’impôts, je règle les factures. Nous ne sommes pas très « dépensiers ». La petite ville où nous vivons nous tient éloignés des tentations ! Plus de librairie, aucun joli magasin. C’est le meilleur moyen pour ne pas faire de folies.

  8. Aude L

    Bonjour
    Suite à l’article paru ce jour sur le blog Café Mode, je vous invite à explorer le site http://www.alejandra.tv/. Je suis sure Laurence que vous approuverez (malgré le côté control freak ..) !
    Bonne journée
    Aude L

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s