Ma vie comme un millefeuille

millefeuille« Laurence, j’ai suivi vos conseils: j’ai maintenant une longue liste de choses à faire. Je vois bien l’intérêt: ma tête est plus libre et je ne risque plus d’oublier quelque chose. Cependant, je suis parfois découragé(e) en la voyant. Comment dois-je m’y prendre pour faire tout ce qu’elle contient sans avoir l’impression que ma vie est contrôlée par ma liste? »

C’est en fait très simple.

Pour éviter cette sensation de « ma vie est une longue suite de corvéééées! », imaginez que votre journée est un millefeuille: une couche de pâte feuilletée/une couche de crème/une couche de pâte/etc.

Autrement dit, vous allez choisir vos actions en alternant volontairement une corvée/une chose agréable/une corvée/une chose pas trop dure/etc.

Pour que, à la fin de la journée:

  1. vous ayez avancé sur les choses pénibles = satisfaction de vous-même pour avoir triomphé
  2. vous avez fait des choses plaisantes = satisfaction tout court

Voilà pourquoi il faut marquer toute sorte d’actions sur sa liste, et non uniquement des corvées.

Vous êtes gourmand(e)? Alors vous aimerez peut-être lire un autre article où le millefeuille apparaît également, flanqué d’une bordélique.

 

17 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, S'organiser à la maison

17 réponses à “Ma vie comme un millefeuille

  1. sophie Gomez

    Bonjour Laurence,

    Oui ce système est un bon remède pour les listes de choses à faire trop longues et décourageantes …
    Bonne journée et au plaisir de vous lire…
    Sophie

  2. Jane

    j’ai aussi une liste longue comme le bras. Alors pour ne pas me décourager, je me mets des objectifs atteignables. Chaque jour, je fais 3 choses sur ma liste. Juste 3: un truc très très très chiant (tellement qu’il est sur la liste depuis des mois à attendre qu’on s’en occupe), un truc moyen chiant et un truc facile. Je commence par le premier. Mais ça doit être fait. Si j’en fais plus tant mieux, mais en général, je me contente de ces 3 impératifs et basta, je pars du principe qu’à chaque jour suffit sa peine.Ces 3 trucs faits, je suis satisfaite de ma journée. Je peux passer ensuite à autre chose de plus fun. Sans culpabilité. Par exemple, aujourd’hui: je passe dans une boutique d’encadrement pour trouver enfin un système d’accroche à un cadre en alu qu’on m’a offert et qui traine dans mon entrée depuis des mois (truc très très très chiant parce que là depuis trop longtemps), je m’occupe d’appeler les artisans mis en concurrence sur un chantier pour dire qui va ou ne va pas le faire (truc moyen chiant) et je passe au pressing (facile). Le reste de la journée, je fais ce qui me plaît. Depuis que je fais ça, ma liste diminue, j’ai l’impression d’être hyper organisée parce que les choses se font et surtout se font sans stress. 3 trucs c’est rien mais ça change tout.

  3. Katherine

    bonjour!! merci encore pour cette façon de voir les choses tellement plus agréables!!! j’ai l’impression de vivre dans une immense pâtisserie éclairée de nombreuses guirlandes d’ampoules, c’est très joli mais je vais essayer la méthode de Jane, 3 choses par jour, déjà ça sera énorme!!!
    😀

  4. jeanne

    excellente idée que ce mille-feuilles, de plus j’en mangerais bien un bon, ce qui est très rare.

    (par ailleurs, je suis toujours étonnée quand je vois un mot ….à réserver dans le privé qui passe dans le public ! ceci explique qu’une mignonne petite fille disait à une copine jm’en pête les coui…es (dans la file d’attente à Monoprix).
    Joli non ?

  5. cat

    j’aime beaucoup l’idée du millefeuille, une des mes pâtisseries préférées que je n’ai pas mangé depuis…. trop longtemps.
    Je fais déjà le millefeuille en quelque sorte : je me récompense dès que j’ai fini une tâche ingrate : je me fais un thé, je grignote un carré de chocolat, je lit une ou deux page de mon livre, je feuillette un livre de couture, je m’allonge 5 minute, je vais voir un site que j’aime, je fais un tour dans mon jardin… Comme beaucoup de choses quotidiennes sont des corvée pour moi parce que trop répétitives, j’ai instauré ce système qui m’aide à tenir le cap. Je crois que bientôt, après un truc très très très chiant, je vais me taper un millefeuille tient!

  6. marie1219

    pas mal du tout, a méthode de Jane ! d’autant que, souvent, dans l’enthousiasme du débutant, on veut trop en faire… ça dure quelques jours/semaines, et puis ça fait pschiiit…

  7. Magmag

    Et moi je rajoute des choses sur ma liste quand je les ai faites alors qu’elles n’étaient pas prévues au départ, rien que pour le plaisir de les barrer ! Et aussi pour visualiser le fait que j’ai fait quand même des choses, même si je n’ai pas fait tout ce que j’avais listé (et ça c’est bon pour le moral !))

  8. Magmag : ça c’est marrant parce que je fais exactement la même chose !!!!!! les petites tâches relou, que je fais vite vite en commençant la journée, donc avant de les avoir noté dans LA liste… On se félicite, ça fait du bien !

  9. J’ai été récemment très tenté de m’acheter un mille feuille et j’ai contré la tentation ❤

  10. MadmoizelNo

    Comme beaucoup de monde, j’ai des to do list assez longues. Et comme Jane, j’essaye d’alterner un truc très chiant, un truc moyen chiant et des trucs faciles à barrer pour tenter de me motiver.

    Là où il y a baleine sous rocher, c’est quand je multiplie les résolutions de choses insignifiantes pour tenter de me faire croire à moi-même (oui, oui, j’essaye) que j’ai bien avancé, alors que non puisque mes bêtes noires sont toujours là ! Et oui, à moi aussi il arrive même d’ajouter à ma liste de petites tâches terminees pour le plaisir de barrer des choses…

    Depuis peu je suis donc en train de tester l’utilisation d’un garde-fou grâce à une nouvelle extension gratuite de chrome qui permet de créer très simplement une to do list limitée à 5 tâches par jour. J’insiste, cinq maximum, et pas une de plus histoire de se donner un vrai cap.

    Inutile de mettre 5 trucs très chiants, j’ai essayé, ça ne fonctionne pas. Par contre, si on couple cette technologie à la méthode de Jane on peut se donner un peu de mou en commençant la journée par un ou plusieurs trucs faciles si on veut, tout en sachant qu’à un moment il va bien falloir traiter le truc super chiant de la liste car si on ne le fait pas aujourd’hui c’est la première chose qui sera reportée au programme du lendemain !

    Autre aspect intéressant, cette liste apparaîtra à chaque ouverture du navigateur ou de tout nouvel onglet. C’est donc un rappel à l’ordre automatique avant toute digression possible. Du coup cette liste me semble plus difficile à éviter que celle écrite sur un papier qui se glissera (malencontreusement, bien-sûr) en dessous de la pile de dossiers au fur et à mesure de la journée.

    C’est tordu, hein ?! =)

  11. jane

    @MadmoizelNo: c’est le principe, moi je me limite à 3 et parfois, les jours de bonne humeur ou d’énergie je monte à 4 ou 5 mais c’est rare. Le but c’est justement de ne pas se décourager. Et c’est en ça qu’effectivement j’adopte une forme de millefeuille aussi sauf que c’est un millefeuille au goût amer au début et plus on mange plus ça devient sucré.
    En ne voyant « que  » 3 choses à faire, on se dit « je peux le faire » et on le fait. Mais perso je préfère toujours commencer par le plus compliqué, car comme justement c’est compliqué (je ne dis pas chiant, puisque visiblement ça heurte les sensibilités) ça nécessite plus de volonté et souvent une action supplémentaire à celle prévue (par ex hier, je me suis rendue chez l’encadreur qui m’a dit qu’à part de la colle néoprène il ne pouvait rien pour moi, ce qui veut dire que l’action d’aujourd’hui sera « acheter de la colle néoprène » classé en truc « moyen compliqué » ). Et aussi: ce qui figure sur la liste ne doit y figurer qu’une fois, pas de deuxième chance donc pas de rebelote le lendemain (ça plombe trop le moral)…mais je vais tester cette appli ça a l’air rigolo comme tout…
    sinon en général, je fonctionne avec mon minuteur, et il peut m’arriver le soir de me dire « allez pendant 10 mn, je range le placard à fournitures » et c’est comme « 3 trucs c’est rien mais ça change tout »: « 10 mn c’est rien mais ça change pas mal la vie »

  12. Lesanimauxdumercredi et Magmag , comment faites-vous pour vous motiver pour commencer par les tâches relou ? Je ne sais absolument pas faire sauf en cas d’urgence. Avez-vous toujours fait comme çà?

  13. EXCELLENT article et SUCCULENT mille feuilles ! Sauf que la pâte feuilletée, comme son nom l’indique, est faite de multiples couches de pâte, parfois indistinctes au 1er coup d’œil… cela m’inspire qu’une tâche peut en cacher un autre… Je me retrouve souvent prise dans un engrenage et je m’éparpille en voulant seulement rayer un mot sur ma liste. Je vais essayer avec de la pâte sablée ! Laure

  14. MadmoizelNo

    @Jane : C’est vrai qu’avec 5 priorités, j’ai souvent des choses qui chassent d’un jour sur l’autre. Je vais essayer avec 3 pour garder un maximum de motivation. =)
    Et voici le lien vers l’extension puisque tu souhaites l’essayer :
    https://chrome.google.com/webstore/detail/dayboard-new-tab-page/kimodcegbhclamjcbifgfaldeengbgij

  15. Ou là je suis moins courageuse que vous ! Pour les grosses corvées, je me contente de 3 par semaine ^^ ce sont celles que j’appelle « les gros cailloux ». Je les note TOUTES sur Google Keep (mon appli préférée !), mais je me donne 1 semaine pour faire les 3 premières. La liste s’allonge au fur et à mesure, mais lorsque j’en coche une, elle est barrée et va en fin de liste : extrèmement motivant – et je suis comme MadmoizelNo, je rajoute parfois des petites tâches « routinières » déjà faites pour me motiver 😉

  16. Magmag

    Pascale, j’avoue que je ne commence pas toujours par le + penible ! Mais il faut bien commencer par quelque chose, parfois il est sur ma liste, et parfois non, mais une fois que c’est fait, je suis trés contente !
    Ce que je n’ai pas dit, c’est que ce système nefonctionne pas du tout Pour ma vie professionnelle mais plutôt bien pour ce que j’ai à faire Quand je suis chez moi, pendant les vacances par ex où j’essaie de faire tout ce que je n’ai pas eu le temps de faire avant. :.

  17. Pascale C. : oh que non je n’ai pas toujours fait comme ça et je ne le fais pas toujours non plus. Ce que je déteste par dessus tout par exemple, c’est devoir relancer qqn (90% du temps dans mon cas il s’agit de relancer une personne qui n’a pas fait/n’a pas répondu à ma question/va encore trouver 50 excuses bidons, etc…). Hors si je décale ces appels, soit en ne faisant rien, soit en envoyant un mail (qui me donne l’illusion d’avoir fait, mais en fait il faut appeler) le retard s’accumule, s’accumule… Et ce qui est au départ l’erreur de qqn d’autre devient la mienne… Et ça c’est encore plus désagréable ! Donc je me motive. J’essaie de penser très fort aux conséquences néfastes pour moi dent pas faire « là, maintenant » cette action que je trouve pénible, et aussi de visualiser une issue positive à faire cette action. Je me sers en fait de la visualisation pour rendre plus facile une tâche que sinon je trouve trop dure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s