Organisation et gâchis: quel est le rapport?

L’ organisationgachis   sert à tirer le meilleur parti de ses ressources.

Ainsi, moins j’ai de temps et d’énergie disponibles le soir en semaine, plus j’ai intérêt à m’organiser en conséquence.

Par exemple, je pourrais:

préparer quelques repas d’avance à un moment où c’est possible pour moi, puis les stocker au congélateur pour pouvoir les décongeler le soir

apprendre aux autres membres de la famille comment on fait une lessive pour qu’ils s’en occupent à ma place

me désengager d’une association dont les réunions sont trop nombreuses et trop tardives

ranger quelques objets le matin avant d’aller travailler

prévoir ma séance de piscine plutôt un midi.

– etc.

Ainsi, ces gâchis seront épargnés:

  1. le gaspillage de nourriture
    Puisque je sais que je ne serai pas « opérationnelle » à partir de mardi soir, inutile de croire que je me transformerai en Cyril Lignac de banlieue en rentrant du travail. Donc, j’éviterai d’acheter tout ce qui demande trop de préparation, tout ce qui risque de moisir au frigo parce que je « n’ai pas eu le temps » d’éplucher…
    Pas d’yeux plus gros que le ventre mes capacités.
  2.  le gaspillage d’eau et de lessive
    Que celle qui n’a jamais été obligée de relancer une machine parce qu’elle y avait oublié le linge me lance la première pierre.
  3.  le gaspillage de temps
    C’est sympathique, utile et valorisant de participer à la vie associative. Mais autant? Peut-être pas. Si vous soupirez avant d’y aller, si votre canapé vous fait les yeux doux au moment de partir en réunion, réévaluez.
  4.  le gaspillage d’espace
    Dans votre région, le prix du m2 n’est peut-être pas très élevé. N’empêche que c’est toujours trop cher pour un entrepôt. Comme je vous le suggérais dans cet article, évaluez régulièrement vos possessions. Doivent-elles rester à vie à vos côtés? Devez-vous avoir autant d’exemplaires de chaque chose, rendant ainsi le rangement épuisant?
  5.  le gaspillage de votre santé
    Si la nature vous a doté d’un corps en parfait état de fonctionnement, sachez que si vous ne l’utilisez pas, il vous le fera payer tôt ou tard, bien malgré lui, le pauvre.

Et vous, quels gaspillages avez-vous évité en vous organisant un peu mieux?

 

 

16 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Les autres et moi, Mon avis, S'organiser à la maison

16 réponses à “Organisation et gâchis: quel est le rapport?

  1. Anonyme

    Bonjour,
    En ce moment, j’essaye de mettre en place une seule corbeille à linge sale pour toute la maison; voir même mettre directement le linge dans la machine pour n’avoir qu’une seule machine à faire, toutes affaires confondues. Avec les lingettes anti-transfert de couleur et les machines à 30°, c’est tout à fait possible. Cela m’évite de trier les affaires dans 4 bacs à linge sale. J’ai également appris à mon homme à lancer la machine (c’est pas compliqué de tourner un bouton 😉

    Et pour le linge trop petit de notre puce, j’ai installé une caisse en plastique dans sa chambre. Une fois remplie, je met le couvercle et je colle une étiquette en indiquant l’âge : Tout est prêt pour la prochaine brocante
    Voilà mes soluces gain de temps

    Pour ma soluce anti-gaspi, on a installer un bac à compost qui nous permet de sortir la poubelle ménagère moins souvent. J’ai aussi arrêté d’acheter du papier essuie-tout pour le remplacer par des lingettes en tissus que je mets directement dans la machine quand elles sont sales 😉

    Et voilà 😉

    Prochaine étape : faire le tri dans nos affaires de « jeunes » (mp3 à piles, écouteurs, cd, collections en tout genre) qui prennent la poussière dans des bacs en plastiques depuis 2 ans

  2. vanessa

    Hello.
    Perso ça m’a évité un gaspillage de nourriture mais surtout d’argent à un moment où il nous a fallu réévaluer notre situation financière pour passer de 2 à 1 revenus dans le foyer.

  3. Emmanuelle

    Chez nous, on évite de gaspiller du temps et de l’énergie…
    Je fais les sessions cuisine le mercredi et le week-end, je « pré-prépare » tous les dîners du reste de la semaine ces jours-là… les enfants étant petits, ils mangent avant nous, une part du dîner que nous, les adultes, avons mangé la veille, ce qui me donne « une cartouche d’avance ».
    Pour ne pas oublier les lessives dans la machine, je n’ai pas de secret magique… en général, je demande à l’Homme de les sortir et de mettre la bassine au milieu de la pièce de vie, ça m’évite de l’oublier… si je l’oublie tout de même, il a pris l’habitude de poser la bassine devant le radiateur, ce qui limite les dégâts…

    Pour les repas, je fais des menus le vendredi pour toute la semaine à venir et je tiens compte des activités : quand il y a gym pour NuméroTer, je rentre avec les trois nains à 19h15, il faut encore les doucher et les faire dîner avant de les coucher avant 20h30 et je suis seule au moins jusqu’à 20h… ce soir là, c’est souvent soupe, je la mets à chauffer doucement pendant la douche des loustics, et c’est vite avalé… et pour les grands, c’est soit immédiat à préparer, soit déjà prêt de la veille ou de l’avant-veille…
    En ce moment, je ne prévois plus que des recettes « de paresseuse », qui nécessitent très peu de temps de préparation, justement pour éviter le gaspillage…

    Pour éviter aussi de perdre mon temps, quand je prépare les gâteaux pour les goûters des enfants, je prépare aussi les sacs à goûter : je coupe les tranches et les emballe, et je les stocke au frigo…. pour les pots de NuméroTer, je prélève des portions de nos plats que je mets en conserve tout de suite, « au fil de l’eau » et quand j’ouvre le frigo pour prendre le yaourt du soir, j’en profite pour mettre en évidence sur une des étagères le repas complet qu’il faudra apporter à la nounou le lendemain matin…

    Je fais aussi le moins possible de « voyages à vide » dans les différents endroits de la maison : il y a un panier au pied de l’escalier, qui collecte ce qui doit monter… quand je dois faire des yaourts, je rentre le lait en même temps que je mets en route une lessive, etc… quand j’ai plié le linge, je pose la corbeille en bas de l’escalier, et le premier qui monte la dépose dans la bonne pièce à l’étage… et pendant que les deux « grandes » se savonnent sous la douche, je range leurs vêtements (la prochaine étape va consister à aménager leurs armoires pour qu’elles puissent ranger elles-mêmes !)

    Et surtout, surtout, surtout… je ne m’assieds pas dans le canapé le soir avant d’avoir fini mes tâches, sinon je ne parviens pas à m’en relever pour finir 😀

  4. On ne gaspille plus d’essence en organisant nos déplacements. Nous habitons en « campagne » : 15 km pour aller faire les courses de la semaine, ou pour aller voir nos parents.
    Avant, on pouvait prendre la voiture et faire l’aller-retour 2 fois dans la même journée : fini.
    Et avec les courses en ligne, on récupère notre panier hebdo en sortant du travail (un aller-retour d’économisé) et on ne retourne quasiment jamais faire des courses supplémentaires : gain de temps, d’argent et d’essence 🙂

  5. Emmanuelle je suis curieuse de savoir pourquoi l’Homme n’étend pas le linge (ou ne le met pas dans le sèche-linge) une fois qu’il a sorti le linge de la machine à laver.

  6. Honte à moi, c’est arrivé 5 ou 6 fois pour la machine… Aller pour ma défense je venais d’accoucher du deuxième ! 😉

  7. Non coupable pour les oublis dans la machine. Ici en Suisse la buanderie est généralement commune à tout l’immeuble et on apprend dès tout petit que le jour (ou morceau de jour) de lessive, c’est « ça ou rien », et donc sacré. Et si une fois je finis tard le soir et oublie d’aller chercher mon linge dans la machine commune, le voisin qui a son tour à 7h le lendemain matin saura assez se manifester. 🙂

  8. Emmanuelle

    Pascale C., l’Homme n’étend généralement pas… hum… pour plusieurs raisons… la principale est sans doute la flemme… la seconde est que je suis une psychopathe de l’étendage :
    – un étage par personne, tee-shirts avec les tee-shirts, pantalons avec les pantalons, chaussettes groupées par paires et sur le fil du/de la propriétaire, zonage des sous-vêtements sur le mini-machin à sous-vêtements
    – défroissage avant de déposer chaque vêtement et positionnement spécifique pour m’épargner le repassage et pour que le tri lors du dépendage du linge soit automatique
    – organisation de tueur pour tout faire tenir

    Bref… je pense que d’une part ça le gonfle, et que d’autre part, la façon dont je procède lui est trop obscure pour qu’il s’y essaie et qu’il craint ma réaction si c’est « n’importe comment » (parce que si c’est n’importe comment, ensuite, je perds beaucoup de temps, et au rythme d’une lessive/jour, je suis très vite débordée).

    On investira probablement dans un sèche linge, au moins pour déblayer plus vite le linge de maison… quand les autres priorités auront été satisfaites…

  9. Waou Emmanuelle quelle organisation ! Je suis admirative ! Ici le linge c’est ma bête noire, l’homme tri le linge, programme les machines, et s’occupe de l’étendage/séchage. Mais je reporte toujours le moment du pliage/repassage !

  10. Je suis admirative devant vos témoignages! Me rendant compte récemment de tous ces gaspillages et de mon bazar, j’ai décidé de m’organiser! Et j’ai découvert ce blog vraiment chouette! Alors je commence petit à petit…

  11. Emmanuelle

    Chez nous, le repassage est reporté sine die depuis les 6 mois de mon aînée 😀

  12. Danielanne

    Mais le repassage sine die c’est bien aussi. Je suis admirative de certaines d’entre vous, toutes mes félicitations…
    moi, question linge j’ai déjà fait du tri et la liste de ce que je devais acheter au lieu d’acheter n’importe quoi qui va aller avec rien, souvent…
    ça fait des économies…

  13. Euh, ma petite contribution en matière d’économies grâce au rangement/organisation:
    En début d’automne et en début de printemps, trier les vêtements de mes filles qui deviennent grandes et coquettes, en leur présence pour qu’elles puissent mettre de côté un élément qu’elles n’aiment vraiment pas et ne porteront pas. Ce qui est trop petit pour grande fille passe à petite fille et trop petit pour petite fille va dans un grand sac pour donner à petite cousine. Ce qui n’est plus portable, trop abîmé est éliminé. On replace tout dans l’armoire en classant par catégorie et là on constate tout de suite ce qu’il faut acheter à grande fille et à petite fille pour la nouvelle saison et évite ensuite de craquer dans une boutique pour un xième gilet alors que petite fille en a déjà 4 et je me note de rechercher les ventes par lots ou les promo pour les vêtements qui nous manquent le plus. Pour les pièces les plus chères, vestes, gilets, pantalons, je privilégie les couleurs neutres. Je laisse les filles se lâcher sur les couleurs pour les collants, T-shirts, leggings ainsi elles pourront faire des associations sympa de vêtements et moi je ne me ruine pas trop. Le magnifique gilet bariolé et hors de prix qui va super bien avec la tendance de la saison que choisit grande fille, mais que petite fille refusera ensuite de porter 2 ans plus tard alors qu’il est encore quasi neuf (normal, on l’a peu porté car il n’allait avec rien !), c’est fini ! Ensuite j’évite les matières étranges ou fragiles, les vêtements qui ne passent pas à la machine. Puisque je sais exactement ce qu’il me faut, je rationalise aussi les déplacements, si je dois aller dans tel centre commercial ou dans la grande ville voisine je regroupe les achats, et je regarde sur catalogue papier ou en ligne pour repérer avant quand c’est possible. Pour les manteaux d’hiver (chez nous il fait froid, il peut pleuvoir, neiger, etc), je n’achète que si le vêtement répond à tous mes critères, car je n’achète pas plusieurs manteaux. Il doit être chaud, étanche à la pluie, avoir une capuche (les parapluies sont interdits dans leur école), être solide, lavable en machine. Idem pour la veste de pluie de demi-saison. Donc le petit blouson mode en faux cuire et sans capuche ou la veste en jean’s ou la doudoune sans manche, ben … c’est non !

  14. je fais mes lessives et j oublie de les étendre, alors je suis obligée de les relaver, c’est vraiment la honte , d’autant que je fais la morale a tout le monde sur l’écologie et le respect de la planète lol… oui je l’avoue c’est vraiment la honte!

  15. Je reviens sur cet article pour vous dire merci pour ces conseils, je me lance progressivement dans du zéro déchet, et c’est une bonne base pour commencer 🙂

  16. zut j’ai une machine à pendre qui m’attend !!! Je me retrouve dans cet article : trop de déchet dans le frigo, et des choses en double un peu partout dans l’appart. Mais il y 5 ou 6 ans j’avais fais le grand ménage dans toutes les pièces ( bon on n’y voit plus grand choses) et j’avais regrouper tout les articles scolaires ou administratifs dans le même placard : cela fait autant de temps que je n’ai presque rien pour les rentrées du Numéro 3.!!!
    Promis à force de lire ce blog dans tous les sens, je vais reprendre la main sur mon désordre;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s