Organisation et confiance: quel est le rapport?

Je vois d’ici vos sourcils se soulever en signe d’interrogation. Encore un de vos rapprochements capillotractés, Laurence? Quel est le rapport entre la confiance et l’organisation? vous dites-vous.

Voici comment je vois les choses:

1- Désencombrement

Lorsque je m’autorise à laisser partir un objet de chez moi, c’est parce que j’ai confiance dans ma capacité à pouvoir, plus tard, acheter, emprunter, fabriquer, bref (re)trouver, au cas où j’en aurais besoin, un objet similaire;

2- Rangement

Lorsque je range quelque chose, et que je ne le vois plus, j’ai confiance dans ma logique (pas ma mémoire, notez) pour retrouver l’endroit où je l’ai entreposé. C’est pour cela que je n’ai pas besoin de l’avoir en permanence sous les yeux;

3- Corvées ménagères

Lorsque je partage les corvées ménagères avec mes proches, j’ai confiance dans leur capacité à mener à bien leur part. Au besoin, je vérifie à intervalle régulier (je ne vérifie qu’avec mes enfants; et encore, de moins en moins au fur et à mesure que leur autonomie augmente; Ecureuil 1er, très cher, cette remarque ne te concernait pas, évidemment*);

4- Trucs à faire

Ma combinaison d’agenda et de liste d’actions me permet d’avoir entièrement confiance dans mon système d’organisation, laissant ainsi mon cerveau disponible pour des trucs plus marrants que « faut pas que j’oublie de … »

En somme, pour être organisé, je propose que nous paraphrasions un homme très célèbre*: « Ayez confiance ».

* on ne sait jamais, des fois qu’il lise ce blog, l’Ecureuil, hein, pas le pape…

On parlait de confiance, aussi, dans cet article sur l’importance des dates-limite.

6 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Coach en organisation, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Les autres et moi, S'organiser à la maison

6 réponses à “Organisation et confiance: quel est le rapport?

  1. Pascale C.

    La confiance, je l’ai apprise avec la technique du saucisson: je fais une tranche et j’ai confiance que je ferai les autres tranches. Je n’ai pas besoin de tout faire et de m’épuiser.
    Pour moi le secret est la pratique. C’est en faisant plusieurs tranches que l’habitude s’ancre. La confiance vient de la pratique et du succès dans la pratique. A contrario, se dire en boucle « Fais toi confiance » est une fausse piste.

  2. Bonjour Laurence !

    Un article très pertinent, et tellement vrai :-). On peut encore le démontrer par exemple lorsque que quelqu’un nous dit « Je ne trouve pas l’objet XY ! Il n’est pas dans l’armoire ! »

    Alors qu’en jetant un coup d’œil rapide, on le trouve du premier coup …

    Lorsque l’on n’a pas confiance en notre capacité à trouver … on ne trouve pas :-).

  3. Tout à fait, Pascale C. Les injonctions ont peu de chances de fonctionner. Et oui, la pratique nous fait prendre confiance. Il faut juste accepter que, pendant que l’on apprend, on rate de temps en temps (vous vous souvenez de l’apprentissage du vélo, quand on était petit?).

  4. marie

    Voilà qui me parle bien… Et l’image de l’écureuil est très éloquente : c’est que, pour quitter la branche où il était perché et se jeter ainsi dans le vide, il faut qu’il ait une belle dose de confiance en sa capacité à se réceptionner ou s’agripper ailleurs!

  5. Votre partie concernant les taches ménagères me parle beaucoup et parlera je pense à toutes celles qui ont du un jour déléguer par obligation (jambe cassée, maladie, boulot trop prenant).
    C’est vraiment une chance de pouvoir s’appuyer sur les autres, même si c’est parfois qu’on y est contraint.
    Pour les enfants, j’y vois là une charge au 1er abord mais finalement une marche vers l’autonomie, la responsabilité, la capacité à servir : ils râlent ou ils assument, mais finalement ils s’aperçoivent que ça leur sera toujours utile dans la vie.
    Mais évidemment cela suppose qu’au quotidien chaque chose soit à sa place et organisée de façon logique, car il est bien plus difficile d’aider ou de se faire aider quand le panier à pommes de terres est « rangé » dans la salle de bain et la trousse à couture dans la chambre des enfants ! (si, si, je n’invente rien !)… Mais il me semble que vous avez déjà traité fort bien ce sujet dans un autre article.
    J’adore la photo de l’écureuil qui s’élance en toute confiance !
    Laure

  6. Emmanuelle

    Et… si on fonctionne à l’envers, c’est grave, docteur ? Si la confiance naît de l’organisation, on est irrémédiablement irrécupérable ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s