Appel à contribution: vos trucs pour les vêtements d’enfants et de grossesse

grossesseSauvez Pauline!*

Elle me dit: « … je lis avec assiduité votre blog depuis plusieurs années, j’ai même investi dans vos ouvrages et ils ont été une aide précieuse pour gérer la grossesse, la naissance… De plus, peut-être qu’on ne vous avait pas remonté ce cas de figure, mais j’ai eu de nombreux traitements médicaux pour tomber enceinte, avec rendez-vous réguliers, paperasse, traitements à heure fixe, convocation à l’hôpital à la dernière minute…

Croyez-moi ou non mais le fait d’avoir un socle solide (agenda partagé avec mon mari, liste de tâches universelle, papiers bien rangés…) m’a évité un sur-stress inutile et quelque part vous n’y êtes pas pour rien. J’en profite donc pour vous remercier chaleureusement pour la qualité de tout ce que vous proposez à vos clients/lecteurs/écureuils/moutons etc… (merci, merci, commente l’auteure de ce blog).

Aujourd’hui je viens d’apprendre ma 2e grossesse (qui cette fois n’était pas prévue), et je voudrais savoir s’il serait possible de solliciter vos lecteurs pour un point que je trouve insoluble : la gestion des vêtements. J’ai eu à gérer de multiples garde-robes : début de grossesse, fin de grossesse, post-grossesse, allaitement, vêtements de nouveau-né, 1 mois, 3 mois…
Si vous multipliez par 2 pour avoir du été/du hiver, et si vous ajoutez que le sexe des 2 enfants n’est pas le même…
Et si vous ajoutez aussi qu’il a des vêtements empruntés qu’il faudra rendre, des vêtements prêtés à récupérer…
C’était déjà le cauchemar de gérer tout ça la première fois mais là j’aimerais bien savoir s’il est possible de s’en sortir sans faire du tri chaque semaine dans tout ça.
Merci par avance pour votre aide…« 
Pauline attend vos astuces, chers lecteurs. A vous de jouer.
* Rien à voir avec « Sauvez Willy », le film. Quoique, en regardant la photo, là-haut… (Pauline, revenez, je plaisante!)

36 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

36 réponses à “Appel à contribution: vos trucs pour les vêtements d’enfants et de grossesse

  1. An popie

    Moi, pour ma grossesse j’ai pas acheté grand chose.. Ca évite de se prendre la tête pour tout ranger😄 Un jeans avec une petite ceinture élastique pour le début et je l’ai mis 7 mois (chez verb**), puis un plus large et une robe ou 2. Je faisais plus souvent de petite machine.
    Pour bébé j’ai acheté des meubles tiroirs chez notre ami suédois. Pas de garde robe. Et j’ai identifié les tiroirs, 0, 3 mois, 6,… Les pyjamas toujours ds le coin à droite. Il ne faut pas trop non plus. J’avais aussi un tiroir à donner. Je gardais les caisses de langes que j’avais identifiés avec des étiquettes co ca des que j’avais de quoi la remplir, c’était fait et ça faisait de la place pour la taille suivante dans les tiroirs.

  2. Pour les vêtements empruntés, facile. Une photo regroupée desdits vêtements, stockée dans son ordi par exemple, avec le nom de la personne qui les a prêtés. Idem pour les vêtements prêtés, et ne pas hésiter à les réclamer, parce que généralement, si on ne fait pas une piqûre de rappel…

  3. Lili

    Félicitations pour cette grossesse !
    Alors ici : les vêtements de grossesse sont dans la même armoire que les autres, je les mets de côté au fur et à mesure que je perds du poids (j’ai accouché il y a 10 mois).
    Pour bébé, j’ai trié par taille et par genre (fille, garçon, neutre), dans des grands sacs en papier kraft, sur lesquels j’écrit au marqueur. Neutre étant les vêtements pouvant être portés par fille ou garçon (Couleur neutre, sans froufrou ni dessin de fleur ou de tracteur). Quoique pour ma fille, on me dit toujours « qu’il est beau le petit garçon  » quand elle ne porte pas de rose. Grrr… J’adore le orange !
    Je ne trie rien par saison car, à Paris, on a toujours besoin d’un débardeur en hiver pour aller danser et d’un pull en été pour pique-niquer.
    Pour les vêtements empruntés, prends des photos numériques avec le visage de la personne qui les reprendra, ça évitera les embrouilles.
    Et les habits que tu dois récupérer ? Attends-toi à des trous, des taches et un aspect défraîchi. Pour moi, un vêtement, ça se donne ou ça se revend, c’est plus simple d’échanger les sacs de vêtements contre des jouets neufs.

  4. Amélie

    Bonjour Pauline !
    Pour ma part, lorsque l’on me prête des vêtements pour mon enfant, je note tout de suite son nom sur l’étiquette. Une fois trop petit, je le mets dans un sac « à rendre » prêt de ma porte d’entrée pour pouvoir le rendre rapidement à la personne concernée. Pour les vêtements de ma fille trop petits que j’ai acheté (je note également son nom sur l’étiquette, pratique pour l’école), je les range dans un bac en plastique avec couvercle par âge tout de suite après lavage. Ensuite, je fais une brocante pour les revendre. Les bacs sont faciles à transporter et gardes les vêtements propres (pas de poussière) et au sec (pas d’humidité).
    Courage Pauline !!!

  5. asco

    J’utilise des grosses boites suédoises transparentes, que j’etiquette par âge. De façon assez surprenante, plus c’est petit, plus ça prend de la place. Je stocke le tout dans le garage, c’est assez encombrant. Enfin, le tout, sauf la boîte en cours, qui est stockee dans le placard de la chambre, et un panier « trop petit ». Bon, c’est pas l’idéal, mais testé avec 4 enfants, ça marche.

  6. Les vêtements bébés prêtés peuvent effectivement devenir un vrai casse-tête.
    Chez nous on a des cartons dans le débarras en fonction de l’âge des vêtements. Quand bébé est dans la bonne tranche d’âge on sort le cartons correspondant et on range tout, les anciens vêtements trop petits qui retournent dans leur carton attitré.
    Les vêtements qui nous sont prêtés sont pris en photos à l’arrivée et rassemblés dans des dossiers par propriétaire et âge d’étiquette, comme ça dès qu’on fait un tri dans les vêtements on vérifie dans les photos qu’on ne range pas dans nos cartons des vêtements des copains. Et on supprime les photos au fur et à mesure que les vêtements retrouvent leur propriétaire légitime.

    Pour les vêtements de madame, comme on a un grand dressing ce qui ne conviens plus est rangé en hauteur.

  7. Les vêtements bébés prêtés peuvent effectivement devenir un vrai casse-tête.
    Chez nous on a des cartons dans le débarras en fonction de l’âge des vêtements. Quand bébé est dans la bonne tranche d’âge on sort le cartons correspondant et on range tout, les anciens vêtements trop petits qui retournent dans leur carton attitré.
    Les vêtements qui nous sont prêtés sont pris en photos à l’arrivée et rassemblés dans des dossiers par propriétaire et âge d’étiquette, comme ça dès qu’on fait un tri dans les vêtements on vérifie dans les photos qu’on ne range pas dans nos cartons des vêtements des copains. Et on supprime les photos au fur et à mesure que les vêtements retrouvent leur propriétaire légitime.

    Pour les vêtements de madame, comme on a un grand dressing ce qui ne conviens plus est rangé en hauteur.

  8. Pour les vêtements prêtés à rendre, la méthode la plus simple que j’ai vu c’est de coudre une croix sur l’étiquette du vêtement. Une couleur de fil pour chaque personne qui prête. Et une feuille dans la trousse de couture avec le code couleur.
    Et au moment du changement de taille, il suffit de regarder les croix pour savoir à qui rendre.
    Je trouve ça moins fastidieux que de faire des listes mais c’est sûrement parce que j’aime bien coudre.

  9. J’ai exactement les mêmes difficultés, 2 enfants, fille garçon, des vêtements à moi, d’autres empruntés… le bazar : il y a toujours des habits trop petit, mis de côté en attendant d’être posé dans le bon carton (le mien ou celui d’emprunt) , et lorsque j’ouvre un carton, par exemple 3 ans, je ne sors que les te-shorts et pull, car les pantalons sont toujours en 2 ans …
    Et tout ça en FILLE et GARCON…
    Bref, je n’ai pas vraiment de solution , sauf :
    1- j’ai écris sur l’étiquette latérale de NOS vêtements, mon initiale de prénom (pour différencier ceux que l’on me prête , et parce que moi aussi je prête !)
    2- dans chaque armoire , j’ai disposé un coin « vêtements trop petits  » et à coté « vêtements trop grands »… et j’ai une feuille de carton qui sépare les miens de ceux empruntés… Pas génial , j’admets !
    3- Et quelques fois, je file au grenier chercher un carton plus grand… et je pioche ce qui m’intéresse…
    J’avoue que mes idées , en terme d’organisation, volent bien bas…Je suis preneuse d’autres idées de génie !!

  10. Sandra Lu

    Bonjour,
    vaste sujet que celui des habits maman-bébé-enfants. Chez nous on a fait comme ça.
    Quelque soit le destinataire, les vêtements qu’on me prêtait était marqués dès leur arrivée (par mes soins si le prêteur ne l’avait pas fait) Y compris pour les vêtements qu’on m’offrait ou que j’achetais moi-même (je les ai prêtés à mon tour, c’était déjà ça de fait). Je les rangeais tout de suite par taille/destinataire dans des caisses en plastiques achetée chez le suédois.
    Le tout stocké dans le placard de celui/celle à qui étaient destinés les vêtements. Ca prend de la place, mais c’était plus pratique le moment venu.
    Comme j’ai la chance d’avoir de grands placards, j’ai toujours sorti toutes les affaires de l’âge considéré en même temps. Je mettais les habits de la « mauvaise » saison derrière en haut ou au fond, mais ils ne restaient pas dans la caisse en plastique. Avec 3 enfants je n’ai qu’à inverser mes piles au changement de saison, et pas à ressortir des caisses, retrier etc.
    Même chose pour moi avec les vêtements de grossesse.
    Une fois les habits trop petits, je trie par destinataire = moi, ou les personnes à qui rendre les vêtements. Je gardais dans le garage des cartons de couche destinés à cet effet. Et les habits trop petits que je gardais sont au grenier en attendant d’être réutilisés chez nous ou ailleurs.
    Ca reste de l’intendance, mais quand il grandissent ça revient moins souvent:-)
    Pour ce qui est des vêtements prêtés, le format de restitution dépend du bon vouloir de ceux à qui on prête … On a parfois des surprises !
    Espérant vous avoir été utile pour la toute première contribution. Bon courage.

  11. Bénédicte

    Je commente pour la première fois, et j’en profite pour dire à Laurence combien son blog m’est utile, et combien ses livres ont aidé mon mari à s’organiser dans son travail.
    Pauline, toutes mes félicitations pour ce petit bébé qui s’annonce !
    J’ai cinq enfants, et j’ai été confrontée au même problème que vous.
    Pour le stockage : j’ai investi dans des sacs transparents à fermeture éclair du suédois. Ils sont carrés, 60 cm de côté environs, et 30 cm de haut. Pleins, ils peuvent s’entasser (en haut d’une étagère, chez moi), vides, ils ne prennent pas de place.
    J’en ai un par taille, et un pour les manteau de toutes tailles. le contenu est indiqué au marqueur rouge sur la tranche. je m’oblige à faire tenir fille/garçon /automne/hivers de la même taille dans un seul sac, ce qui me permet de faire du tri régulièrement, ce qui n’est pas inutile…
    Pour les vêtements que l’on me prête, j’ai un carnet de prêt où je note précisément les objets et le nom du prêteur, et un autre, d’une autre couleur, pour les objets que je prête.
    J’ai une amie qui fait un petit point vert au stylo indélébile sur l’étiquette des vêtements qu’on lui prête pour penser à les rendre au changement de taille ou de saison, mais mieux vaut en parler au propriétaire auparavant !
    J’espère avoir pu vous aider, et très bonne attente à vous.
    Bénédicte.

  12. Lysiane

    Bonjour Pauline. Je comprend votre questionnement. J’ai moi-même 5 enfants… Je suis passez par là. Voici comment je fait :
    – Ranger tout vos vêtements de grossesse, et tout ce que vous n’utilisez plus pour votre premier enfant ( biberon, sterilisateur, tetine, vetement de naissance) dans votre chambre.
    – Ensuite pour les vêtements de différents âge, j’opte plus facilement pour des sac transparents ou l’on peux aspirer l’ai ( donc gain de place). Voici ma façon de faire:
    – Vêtement de 1 mois à 1 ans dans le même sac,
    – Et pour les autres vêtements faites un sac par âge, et mettez aussi bien les vêtements fille et garçon ensemble.
    – Pour ce qui est des vêtements que l’on vous prête, je n’ai jamais acceptez, car on oublie vite à qui les rendre, et surtout ce que l’on doit rendre.
    – J’ai toujours préféré les vêtements que l’on ma donné ou bien acheté en gros lot pour un sommes ridicule…
    – Et avant d’accepter un lot de vêtements réflechissez bien pour être sur, de l’utilité que vous allez avoir besoin ( Refusait des vêtemnts d’hiver, pour un bébé qui naitra en juillet, et vice-versa). Regarder ce que vous avez avant de dire oui, je prends.
    -J’ai toujours fait comme ça, et pour vous dire, j’ai trés peu acheter pour mes enfants, quasiment la totalité des vêtements ( et j’en ai eu : de 1 mois à 16 ans) me sont donner soit par des amies, soit par des sites de dons, soit acheter en gros lots sur des sites de petites annonces.
    Pour les stocker, j’ai fait tout simplement, ayant 5 enfant (12 ans, 11ans, 7 ans, 3 ans et 7 mois) j’ai tout simplement réparti les sac dans les chambres des enfants en fonction des âges: Ma grande à les sac de 14 à 16 ans, mon deuxiéme à les sacs de 12 ans, mon troisiéme à les sac de 8 et 10 ans, mon quatriéme les sacs de 4 , 5 et 6 ans, et mon dernier à le reste dans sa chambre. Soit sous le lit, au dessus de l’armoire…

    Bon courage pour le rangement.

  13. sophie

    Coucou Pauline et félicitations pour ce nouveau bonheur …
    Voici une petite astuce que j’avais trouvé pour rendre les vêtements que l’on m’avait prêté : dès qu’une personne me prêtais des vêtements je prenais une photo de chaque vêtement.
    A côté du vêtement je mettais un petit papier avec la taille, la saison et le nom de la personne « prêteuse » avant de prendre ma photo,
    Je classais par la suite la série de photos dans un fichier de mon ordinateur.
    Comme cela une fois que bébé ne mettais plus les vêtements je n’avais plus qu’a regarder mon fichier ( sous classé par taille et saison: ex : 6 mois garçon été , emprunté à untel)
    je triais les vêtements beaucoup plus facilement et je pouvais rendre à mes amis et famille ce qui m’avait été généreusement prête,
    j’espère que cette petite astuce te sera utile.
    Bonne grossesse à toi
    Amicalement
    Sophie

  14. Sophie

    Bonjour!
    quelques astuces qui fonctionnent chez moi:
    -une armoire (ou commode) pour chaque enfant
    -un carton au bas de l’armoire pour y mettre immédiatement les vêtements trop petit (qu’il faudra tout de même penser à vider!)
    -ce qui n’est pas de saison tout en haut de l’armoire
    – quand on vous prête des vêtements, faire le tri immédiatement et ne « prendre » que ce qui vous plait vraiment
    – des photos de ce qu’on me prête (photos effacées de l’ordi dès que les vêtements sont rendus!)
    – quant à ce qui ne va plus, donnez, vendez, prêtez
    Bon courage!
    Sophie

  15. Mélanie

    Le minimalisme te sauvera !
    Ne rien garder et compter sur la providence (copines, vide-greniers) pour habiller ton petit dernier.
    J’ai 4 enfants et finalement je trouve que c’est moins usant de racheter pour chaque enfant que de laver, repasser, stocker, (re-laver et re-repasser) et ranger. Entre deux naissances, les vêtements ont vieilli (à moins de les habiller chez Bonpoint) sont moches et souvent ne correspondent pas à la saison.
    A la rigueur les petits pyjamas des premiers mois pourront te resservir.
    Mais franchement qui a envie (et le temps) de mettre le nez dans les cartons avec un nouveau-né ?

  16. Bonjour Laurence, je comprend mieux votre demande d’hier !
    Je me souviens avoir déjà écrit un commentaire sur ce sujet précis en effet… Le voilà :
    (il m’aura fallu trois grossesses pour enfin trouver une organisation digne de ce nom pour mon placard) : méthode 2 sacs, 1 bac (merci Laurence).
    – Soit le vêtement est irrémédiablement perdu (usé, troué irréparable, moche = poubelle = sac 1),
    – soit le vêtement est perdu pour nous (la jupe taille 36 de mes 20 ans que de toute façon à 28 je la portais déjà plus = je donne = sac 2),
    – soit le vêtement n’est pas portable actuellement (par exemple le jean taille 40 que j’ai toujours réussi à remettre, la robe que là c’est compliqué parce que j’allaite donc je met jupe + tee-shirt ou le pull qu’on ne peut pas mettre un ventre de 8 mois dedans) mais je le reporterai un jour (= bac « archive »).
    Je fais ce tri en cours de grossesse (pour les robes normales portables en début de grossesse, idem pour les tee-shirts mais que passé le 6ème mois, gloups), puis après le(s) premier(s) mois post accouchement, puis tous les 3 mois environ, histoire de réintégrer les vêtements possibles et d’éliminer ceux qui prennent de la place pour rien (par exemple le jean de grossesse devenu vraiment trop large).
    On n’a donc dans sa penderie que des vêtements mettables, ce qui permet d’y voir clair, de ne pas déprimer devant les vêtements qu’on aime mais on ne rentre pas dedans-snif. Concernant les vêtements dont on a du mal à se séparer définitivement (le coeur du problème chez moi), le fait de les éloigner dans le bac « archive » rend le passage à la poubelle ou au don plus facile (loin des yeux = loin du coeur… si j’ai survécu sans quelques mois après tout c’est que je n’en avais pas tellement besoin). Et si la situation « je-ne-peux-plus-rentrer-dans-mes-jean en 40-que-vais-je-devenir-bouhouhou » dure trop longtemps, cela aide aussi je trouve à prendre la décision que maintenant je fais du 42, j’achète quelque chose qui m’ira et c’est tout !
    (tailles adaptables à chacun bien sûr).

    Pour les vêtements d’enfants (avec 3 dont garçons et fille, je suis au coeur du problème…).
    – Pour commencer, mes enfants n’ont que le strict nécessaire (enfin c’est subjectif, je sais. Mais comparé à leurs cousins-cousines, ils n’ont pas grand chose). Côté volume, cela donne : 1 commode de 3 tiroirs pour le bébé, 2 armoires de 50 cm de large avec tablettes de haut en bas pour les 2 grands. Les robes de ma fille sont dans ma penderie, les manteaux dans l’entrée, et il y a un tiroir « pulls-moufles-bonnets » dans l’entrée aussi.
    – Ensuite je raisonne en partant du plus grand : quand un vêtement devient trop petit pour l’aîné, soit il s’agit d’un vêtement portable par le second et cela va dans le bac « à garder pour suivant » (soit le suivant peu le mettre direct et hop, dans son placard). S’il y a besoin de réparation, je le fais à ce moment là. Ce bac se situe chez moi tout en haut du placards des enfants, pas la peine d’être très accessible, mais pas trop loin non plus (genre pas la cave). Soit le vêtement est foutu, c’est poubelle (ou sac à chiffon). Soit le vêtement est en bon état mais plus portable par les suivants (pb de la robe que les garçon ne porteront pas) : soit je donne tout de suite à quelqu’un, soit le le met à la cave dans le sac « braderie » (il y a une braderie tous les ans à l’école). Et ainsi de suite (grand- moyen, moyen-petit).
    – Rotation hiver/été : pour les vêtements vraiment de saison, j’ai des sacs intitulés « Hiver 3/5 ans », « Eté 2/4 ans » en fonction du contenu. Ils sont tout en haut de mes placards aussi, mais pourraient être un peu plus loin. A gérer tous les 6 mois environ.
    Comme mes sacs « archives » ne sont pas très loin, cela m’encourage à faire le tri. S’ils étaient plus loin, je le ferai moins, c’est sûr.

    Le cas du bébé dont les vêtements tournent plus vite les 2 premières années (ensuite, je me débrouille pour qu’une taille fasse une saison, j’achète ou je récupère assez grand en septembre pour que cela tienne 6 mois et rebelote pour l’été) :
    – Je met le 1 mois (qui chez moi n’a duré que 2 pauvres semaines) pour la naissance. Les sacs « 3 mois » et « 6 mois » ont été sorti de la cave, et se trouvent pas trop loin. A chaque rotation, je remet dans le sac ce qui est trop petit (soit pour garder en vue d’un prochain) ou dans le sac « braderie » (non je ne ferai pas de 4eme).
    J’ai juste gardé quelques vêtements que j’affectionne particulièrement dans un carton « souvenir ».
    C’est un peu lourd à gérer, c’est vrai, mais cela ne dure pas longtemps…

    Je dois ajouter qu’au quotidien la nounou des enfants m’aide beaucoup en mettant de côté tout ce qui ne va plus. Je n’ai plus qu’à le mettre au bon endroit ensuite. Et mes enfants sont habillés très basiquement, je suis toujours impressionné par les ensembles des autres… J’achète de temps en temps une jolie pièce (vente privée, craquage) pour leur/me faire plaisir, mais c’est tout.

    C’est bon Laurence, vous m’embauchez ? 😉

  17. Sophop

    Bonjour,
    Maman de trois enfants, je vois bien de quoi il s’agit, je croule moi-même sous le volume des vêtements !
    Quelques trucs (qui ne sont pas très révolutionnaires, je l’admets !) :
    – j’ai à proximité des commodes des enfants un carton/bac recueillant les vêtements trop petits. A l’habillage le matin, hop, c’est trop petit, direct dans le bac.
    – Je prépare un vide-grenier pour les articles en très bon état dont je ne me sers plus.
    – Pour les vêtements empruntés, je demande à la « prêteuse » si je peux inscrire son initiale sur l’étiquette (à défaut, un point en couture pour ne pas détériorer l’article).
    – Je ne prête que des articles genre coussin d’allaitement / écharpe de portage (dont je vais d’ailleurs me débarrasser bientôt définitivement. Pour les vêtements, soit je prête, mais sans état d’âme sur l’état des vêtements au retour (les enfants sont des enfants, hein !), soit je donne carrément. Je note sur mon smartphone les objets prêtés et à qui (idem pour les livres d’ailleurs).
    Voilà ma petite expérience, cela ne résout pas tout, et je suis preneuse d’autres bons plans !!
    Sophie

  18. Péronelle

    Bonjour Pauline et bravo à toi d’avoir géré tout ceci avec brio. J’ai une astuce pour toi si tu as une penderie , des boites et si j’ai bien compris la question. Voilà: mettre les vêtements hors saison , fin et post-grossesse dans des sacs à comprimer ce qui te prendra moins de place et en étiquetant le contenu tu sauras ce qui se trouve dedans. Dans la penderie range tes vêtement en les séparant par des cercles cartonnés nommé au marqueur « allaitement », « début de grossesse ».comme dans les magasins pendant les soldes. Si tu fais pareil pour les vêtements de bébé avec des séparateurs dans les tiroirs ça marche aussi. Pour les vêtements a rendre fais une petite marque au revers avec un marqueur a vêtement (ça resiste au lavage) pour te rappeler qui te la prêté et hop dans la caisse des vêtements a rendre une fois que bébé n’en a plus l’utilité sinon dans une autre boite pour tes vêtements a conserver qui iront dans les sacs a comprimer étiquetés une fois remplie. Voilà j’ai fonctionné comme ça et j’avoue que l’étiquetage a rendu les choses faciles 😉 bon courage en espérant t’avoir un peu aidé

  19. Ann'So

    Pour ma part les vêtements de grossesse c’est facile : j’en ai acheté très peu, car ça ne dure pas dans le temps (sauf si on programme d’avoir 6 ou 8 enfants) et ça coûte une blinde ! Alors oui c’est tentant de jouer la future maman top modèle comme dans les catalogues Vert B…. ou La Red… mais bon le portefeuille ne suivait pas !
    Dès le début de la grossesse j’ai mis au grenier dans un carton bien identifié les vêtements « normaux » les plus serrés et moulant pour ne garder dans l’armoire que les confortables et spécial grossesse (normalement j’ai toujours tout dans l’armoire, je ne fais pas de roulement été/ hiver).
    Je n’ai pas non plus acheté des vêtements début/fin de grossesse.
    Et 3/4 mois après l’accouchement j’ai mis tous les vêtements de grossesse dans un carton bien identifié au grenier.
    Enfin pour l’après-grossesse j’ai utilisé donc au début ds vêtements de grossesse, mes vêtements les plus souples et 2 jeans 2 tailles au dessus de la mienne habituelle prêtés par une amie. Donc pas dur à retenir pour rendre.
    A noter que le carton de fringues bien moulantes est redescendu 2 ans après…..

    Pour les vêtements bébé : dans les placards des chambres d’enfants ce qui est prévu d’avance (en haut, dans des sacs notés par taille), et au grenier dans des cartons bien identifiés ce qui est trop petit.
    Le tri du trop petit au début se fait tout les deux, trois, quatre mois, mais dès la taille 18 mois – 2 ans deux tris annuels suffisent. Comme je range mon linge par piles par catégories (manches longues, courtes, pulls….) je vois vite ce qui est en bas de la pile et n’a pas servi depuis longtemps, et en effet dès que je saisis un vêtement je me souviens qu’il ne va plus. Là j’ai directement au pied du placard le carton qui montera au grenier + autant de sacs qu’il y a de destinataires de vêtements à rendre avec bien entendu le nom de la famille dessus + mention du type de vêtement dessus (genre « 18 mois garçon ») pour pas leur rendre comme des sauvages ! Comme tout sort de l’armoire, c’est déjà propre, repassé et plié donc rien à faire de ce côté là.
    Comme des vêtements taillent différent selon la marque, je complète aprfois le carton précédent au tri suivant. Ou juste parceque la carton n’était pas plein. je transforme alors l’étiquette « 2 ans fille » en « 2-3 ans fille ».

    Astuce pour les vêtements prêtés : je trie le soir même le sac et laisse dedans ce qui ne me servira pas. Je lave (repasse, plie) et PREND EN PHOTO puis range tout de suite ce qui servira, le reste du sac va au grenier avec le nom de la famille qui a prêté. La photo est renommée avec le nom de la famille et va dans mon dossier photos de l’année sur le PC (2-3 photos pour un gros sac suffisent, je ne prend pas les vêtements un par un !). Mais comme j’ai bonne mémoire je m’en ressert rarement. Si quelqu’un me propose des vêtements et que j’en ai assez je dis « non merci c’est très gentils j’ai déjà la chance d’avoir ce qu’il me faut grâce à… bla, bla, bla ».

    Si tu as l’impression que tout cela est énorme, je pense que tu en achète / t’en fais prêter trop !
    Il y a besoin de change pour les petits oui, mais quand je vois ce que certains possèdent… Pourtant vivant à la campagne les enfants on deux blousons chacun (un pour l’école / la ville, l’autre pour jardin, poulailler, forêt…) mais il ne faut pas être fashions victim par transposition sur nos enfants !

    Je prête aussi beaucoup de vêtements, mais comme le tri est fait, je prête la caisse telle quelle puis quelques mois après on me la rend, je la range sans vérifier, je fais confiance, point, quasiment zéro travail sauf deux aller-retour au grenier.

    Maintenant (enfin non en août quand les enfants ne seront pas à la maison) je vais ressortir toutes les caisses et décider d’en DONNER 80% et ne garder que quelques vêtement « souvenir » dans chaque taille. Car j’ai beau en avoir eu beaucoup de prêtés et rendu, prôner de ne pas trop acheter, il faut voir ce qu’on a avec deux enfants (de sexe différent) de seulement 3 et 5 ans.
    Bon si dans 10 ans (max !) on fait le petit dernier (mais ce n’est pas prévu) bah…on rachètera ! De toute façon on a déjà donné les biberons, vendu les chambrées de bébé, poussette, transat…..

    Ah oui, et on trie les jouets aussi ^^

  20. J’oubliais la partie « vêtements prêtés à rendre » : il faut effectivement prévoir un sac pour cela (avec nom de la personne). A stocker où on peut… et se mettre un mémo pour ne pas oublier de le prendre quand on va voir la personne en question.
    Pour les vêtements que l’on a prêté : déjà, ne prêter que ce qu’on est sûr de ne pas regretter (un bébé, ça régurgite, ça se tâche, et les tâches de caca jaune des premiers mois, ça ne part jamais). Ensuite, ne prêter qu’à une personne dont on est sûr qu’elle nous les rendra. Sinon, ça s’appelle donner (ce qui n’est pas un mal, mais il faut le garder en tête). Et je ne suis pas allée jusque là, mais mon père (pourtant écureuil ++++) a mis au point un fichier « fiche suiveuse ». C’est très très simple. Quand quelqu’un lui emprunte quelque chose, il note « date-objet-emprunteur ». Valable pour les affaires de bébés, mais on peut l’appliquer à tout (livres, DVD, etc…). Et ça marche aussi dans l’autre sens (ce que j’ai emprunté, à qui, et quand).
    J’imagine que maintenant, je fais flipper pas mal de monde…

  21. Pour les prêts et emprunts de vêtements d’enfant et/ou de grossesse (un bon truc pour rentabiliser à plusieurs des habits qu’on utilise bien peu de temps), j’avais un carnet spécial divisé en 2 = les prêts/les emprunts avec à chaque fois 4 colonnes = descriptif/nom de la personne/date du prêt ou de l’emprunt/date du rendu ; j’ai trouvé ça très efficace. On peut faire la même chose pour les livres, les vidéos, le matériel de puériculture, les jouets…

  22. July

    Bonjour!
    je vais mettre mes petites astuces à moi par points. C’est moins convivial, mais c’est plus clair…
    1 – pour les vêtements prêtés, je faisais des marques discrètes sur les étiquettes au feutre indélébile (par exemple : 1 point pour les vêtements prêtés par la frangine, 2 points pour ceux de la meilleure amie… et on garde une liste « légende » quelque part, de préférence imprimée et collée dans la porte de la garde-robe de bébé). à faire avant la naissance.
    2 – je garde un carton sous la table à langer. Dès que bébé ne rentre plus dans un body, hop, dans le carton. Quand le carton est plein, on le ferme et on écrit les « tailles » dessus.
    3 – j’ai acheté votre livre, Laurence, quand j’étais en congé de maternité et il m’a (quasi) sauvé la vie 😉 Merci donc.

    Et des bises pour tout le monde!

  23. caroline

    Félicitations !!
    Chez nous avec 6 enfants filles et garçons, les vêtements passent de l’un a l’autre sans stockage !! Mais si nécessaire c’est dans une boite étiquetée avec âge et saison. Et qd c’est le placard de la dernière, je trie en gardant tjrs qq trucs sympas pour donner à mes enfants le moment venu (doudou, cape perso de bain, leur pyjama de naissance, robe fétiche, etc…) et je donne le reste ou le depose dans la rue devant la maison avec la pancarte « à donner » !!!. Bon pour la dernière le tri est plus difficile 😉 mais la roue tourne.

  24. virginie D

    félicitations.
    Pr les vêtements de grossesse, je peux pas vous aider car les 3 fois , je suis partie accoucher plus légère que je suis tombé enceinte (comment j’ai fait? 9 mois de nausées intenses).
    Pr la gestion des vêtements voici mes conseils
    – vêtements prêtes mettre un point cousu ou de feutre indelibile sur l’étiquette.
    – Mettre une boite vide, proche de la ou vous habiller bébé. Si un matin vous mettez quelque chose de trop petit, enlevez le direct et mettez le dans la boite. trier la boite qd elle est pleine.
    – Trier par taille (toutes saisons confondus) dans sac aspirable si pas beaucoup de place, dans boite de couche si pus de place.
    – Étiqueter, étiqueter.
    – Les manteaux d’hiver et accessoires (tuque, gants, écharpes, pantalon de neiges), ranger les autre part. tous dans la même boite. Qd l’hiver approche, faites une séance d’essayage avec les enfants. si vous ne souhaiter pas de 3e, se débarrasser de ceux qui font pas au dernier. Même principe pr manteau automne-printemps.

  25. Alice

    Je suis dans le meme cas
    Deja pour eviter le gachis je prends desque je peux des choses mixtes qui resserviront sans probleme a la petite soeur (bodys blancs , joggings gris , bottes en caoutchouc marine, ciré breton , pyjamas etc)

    Je ne veux plus d’autres enfants donc je donne des que les vetements sont petits et j’essaie de ne pas acheter trop , un bebe a t il besoin de 20 tee shirts ?

  26. Magmag

    Quand mes enfants étaient petits, des ballots de vêtements passaient à chaque changement de saison d’une maison amie à la mienne et réciproquement. Mon amie me passait les vêtements de son fils pour les miens, moi je lui passais les vêtements de sa fille pour la sienne, et les vêtements de mes fils repartaient pour son petit dernier. Au passage bien sûr, les vêtements trop abîmes passaient à la poubelle, et on « réinjectait » quelques pièces neuves, ou venues d’un autre circuit. Je n’ai jamais beaucoup dépensé pour les vêtements d’enfants, et je trouvais que dans certaines familles, les enfants avaient vraiment beaucoup d’affaires, trop à mon goût ! De +, les enfants sont très fiers de porter les vêtements de leurs grands copains, et se fichent de la mode pendant de nombreuses années, alors autant en profiter !

  27. Pauline

    Laurence, avec les hormones, j’ai failli mal le prendre d’être traitée de baleine ! Non je plaisante, merci beaucoup d’avoir relayé ma question car j’ai mis du temps à me décider à vous la poser.
    J’ai lu avec beaucoup d’attention toutes vos réponses les filles (oui c’est un sujet féminin même si ça pourrait se discuter…), merci infiniment il faut que je lise plus attentivement et établisse un plan d’action. Là je me rends compte que j’ai fait des tentatives qui ressemblent à ce que vous décrivez mais ça n’a pas marché car :
    – pour le moment mon premier a 11 mois, il grandit à la vitesse de la lumière, et la fréquence de tri est forcément élevée. Ça me rassure de voir qu’avec le temps ça devrait s’améliorer (quoique si le 3e arrive aussi rapproché je n’ai pas fini ;-). De mon côté j’ai fait le yoyo, je venais tout juste de ressortir mes anciens jeans moulants et paf ! Il faut retourner à la cave chercher les vêtements de grossesse.
    – J’ai mal étiqueté les bacs, j’ai voulu les remplir à ras-bord et du coup j’ai mélangé les tailles, et au final c’est le bazar.
    – J’ai un problème de régulation des flux entrant (parenthèse je travaille dans la logistique) : le premier est aussi le premier petit-fils de ses 4 grands-parents, il est inondé de vêtements à chaque visite et j’ai du mal à dire non.
    – Manque de bol, mes 2 grossesses sont à des saisons exactement opposées ce qui fait que la plupart de ce que j’ai stocké de la précédente sera inutilisable cet été…

    Ma conclusion pour le moment, c’est que j’ai peut-être voulu trop stocker et le mieux aurait peut-être été de donner plus avant de remplir mes bacs. Bon ce week end je m’y remets et je vous tiendrai au courant !

    Merci encore à toutes.

  28. Emmanuelle

    Félicitations, Pauline !
    Dans notre cas : deux enfants rapprochés (17 mois) et un 3° ensuite… soit 3 enfants des deux sexes en 5 ans.

    Pour les vêtements de grossesse : j’ai porté des vêtements normaux quasiment jusqu’au bout, en privilégiant ce qui est très élastique et en jouant la superposition, qui permet de mettre des pièces d’été en mi-saison et hiver…
    En fin de grossesse, j’ai pris une taille au-dessus… et pu porter juste après l’accouchement des vêtements « normaux », du coup…
    Idéalement, prendre des robes-pull, des robes-tee-shirt… en été on les porte seules ou avec un « cycliste » dessous (le bidon les raccourcit), qu’on prend au rayon normal, avec une à deux tailles de marge (au pire, on coupe la ceinture élastiquée). Les matières comme le jersey, le tricot s’y prêtent bien…
    Pour l’allaitement, j’ai pris des cols en V et des cache-coeurs, pas besoin de tee-shirts « exprès » et je les porte encore.
    Pour l’hiver, j’ai opté pour une cape en laine, qui m’a permis de couvrir les bébés à la naissance et lors du portage en écharpe les premiers mois (en fermant les deux pans par-dessus son dos)… cette cape est une cape classique, que je peux encore porter.
    Idem pour les grandes étoles qui ont le même usage…
    J’ai réutilisé le seul gilet de grossesse que j’avais acheté pour couvrir de même mes enfants portés jusque vers 6 mois.
    J’ai cartonné les vêtements de grossesse dès l’accouchement, je les ai donnés dès la naissance de NuméroTer.

    Pour les cartons de vêtements bébé :

    – le 1 mois, le 3 mois et le 6 mois ont un carton dédié, marqué avec l’âge… j’ai également joué la superposition collant sous pantalon, ajout de chaussons, de gilets en laine… pour permettre de porter les petites combis en toute saison… le portage a aussi l’avantage de limiter les besoins en termes de doudounes et autres combis pilote pour les petits jusqu’à 6 mois : on porte l’enfant sur le ventre, et on le couvre avec son propre manteau ou encore avec un grand châle ou une cape

    – au delà du 6 mois, je cartonne en fonction des saisons « 12 mois été » et « 12 mois hiver »… sachant que quelques pièces été peuvent s’utiliser l’hiver en superposition et que je mets les « mi-saison » dans l’un des cartons en l’indiquant.

    – le linge type turbulette, combi-pilote, salopettes imperméables, gants, bonnets est mis dans un carton spécifique avec les pièces écrites sur le carton, ainsi que leur taille

    – j’ai privilégié les pièces unisexe jusque vers 3 ans, et du coup, quand ça ne va plus, je mets de côté ce qui peut resservir dans la fratrie, et je donne le reste (je fais au fil de l’eau grâce à Laurence).

    Pour ce qui m’a été prêté, quand ce n’était pas trié, j’ai trié par taille et mis dans mes cartons MAIS j’ai fait une marque sur l’étiquette des vêtements, spécifique au prêteur… j’ai gardé une fiche avec la marque de chacun de mes amis et le pictogramme associé (croix, point, etc) et quand c’est trop petit, je mets dans un sac avec leur nom… je rends quand le sac est plein…

    Pour les tenues, j’ai pas mal limité le nombre jusqu’au 6 mois : un enfant en dessous de cet âge ne rampe pas, il est mieux en pyjama ou en combinaison… j’ai par contre pas mal de bodies, qui sont vite salis.

    De 6 mois à 18 mois au moins, je mets essentiellement des combinaisons sans pieds, pressionnées aux épaules : ça s’enfile vite, et on peut la mettre seule en été, pour protéger du soleil, ou jouer la combinaison en ajoutant body, collants, sous-pull, gilets et autres… c’est très souple, donc top.
    Au-delà, je commence à mettre des pantalons élastiqués… avec ou sans collant dessous…
    Comme mes enfants sont « écharportés », j’ai abusé des « surpyjamas » en polaire, qui ont l’avantage de servir pour la nuit ET pour sortir en écharpe (largement suffisant en écharpe)… comme ça sèche vite, avec 2 on s’en sort très bien pour la nuit et les sorties… avec pieds quand ils sont petits, sans pieds dès qu’ils marchent…

    Là où je suis boulimique, c’est sur les « moyens de portage »… je pourrais ouvrir un atelier… mais je me soigne 😀

  29. Panel

    Astuce, mais qui n’est pas parfaite… Je mets les vêtements dans des sacs plastiques en écrivant dessus la taille, le sexe (ou je précise mixte) et la saison ; ensuite je fais un carton dans lequel je mets les sacs plastiques en choisissant une référence (taille, sexe, saison) et en m’y tenant pour tous mes cartons. Ainsi, dès que je sais si j’attends un garçon ou une fille, et vers quelle saison, hop ! je sais quel carton ouvrir ! Pas parfait, mais c’est déjà ça !

  30. Almée

    Pour la gestion des vêtements de la 2e grossesse, je vous renvoie ici :
    http://almee-sorganise.blogspot.fr/2014_05_01_archive.html ;).
    Pour la gestion des vêtements d’enfant, comme d’autres je n’emprunte jamais, mais rachète à bas prix ou bien échange avec ma belle-sœur des vêtements qui font des allers-retours (nous avons 2 garçons chacune, dont les âges se suivent – 6 ans, 4 ans 1/2, 2 ans 1/2, 9 mois). Pendant la 1re année j’ai un peu l’impression de vivre dans les cartons : un carton « trop petit » dans la chambre de l’enfant ou la mienne, où je range à mesure, et des cartons trop petit/trop grand au grenier (1 carton par taille, 1 carton et 1 sac avec les objets de puériculture, les jouets…). J’utilise les cartons de livraison du supermarché, qui sont très pratiques avec un couvercle et des poignées.
    Je n’ai pas encore réfléchi à ce que je ferai de ces vêtements si nous avons un 3e enfant et que c’est une fille :). Je réutiliserai au maximum, les vêtements de bébé ne s’usent guère, et on peut habiller une petite fille en bleu, en blanc ou en vert.
    Pour après, le service social de la maternité est toujours en recherche de matériel de puériculture et de vêtements pour les tout-petits qui n’ont pas autant de chance au démarrage que les nôtres.

  31. Bonjour Pauline !
    Votre question a déchaîné les foules ^^
    (@ Lili : je te rassure, ici, l’ainé est habillé en bleu des pieds à la tête et on entend souvent « oh la jolie petite fille ! »… Allez savoir…)
    Une astuce très simple pour les vêtements empruntés : Ici on n’emprunte pas. Pourquoi ? Parce que les vêtements bébés sont lavés très souvent et peuvent donc s’user, tout simplement. Parce qu’un accident (couche qui déborde, renvoi, purée etc.) est si vite arrivé (oops, l’auréole inenlevable sur la jolie vareuse Bon Point). Parce que dans une machine de blanc, une jeune accouché peut laisser par inadvertance une chaussette bleue marine (oops la jolie robe petit bateau blanche immaculée est maintenant bleu layette). Et parce que quand je vois les trésors d’imagination déployés ci-dessus pour gérer ce linge emprunté, je me dis… Hors de question. A moins d’être vraiment financièrement très ric rac, ça me semble une fatigue inutile.
    Pour le reste… Les dons… Faites un tri sans pitié. Attention par exemple aux bodies à encolure américaines tellement distendu que votre bout de chou aura le buste à l’air ; ne pas garder ce qui est défraîchi, auréolé (j’ai eu). Attention aux matière synthétiques qui font beaucoup transpirer bébé. Aux imprimés lorsque vous vous dites « bon c’est moche mais c’est pratique ».
    J’ai deux petits garçons de 21 mois d’écart. J’attends une petite fille qui aura 18 mois d’écart avec son frère… Donc je suis comme vous en plein dedans. Je n’ai gardé que le mixte et en bon état pour le moins de 18 mois et comme ici on « n’habille » pas les bébés avant plusieurs mois (ils sont en pyjama c’est plus pratique et plus confort) j’ai donné/vendu/jeté tout les vêtements en taille 1 mois, 3 mois, 6 mois.
    Pour les vêtements de grossesse… Je ne peux rien pour vous aider, ici aussi c’est la pagaille… Numéro 3 est le dernier alors je n’ai qu’une hâte… Me débarrasser de toutes ces fringues que je ne peux plus voir en peinture et faire de la place dans les placards !! (idem pour le tire-lait, le cocoon, les coussins d’allaitement et tout un tas de trucs…)
    Sur ce… FELICITATIONS A vous pour ce bébé !

  32. Eh bien, je suis impressionnée: que de réponses! Que de bonnes astuces! Merci à toutes pour vos contributions.

  33. Cecile

    Bon voici ma méthode avec 4 enfants agés de 17,12, 6 et 3 ans.
    3 filles (les deux grandes + la petite) et au milieu un garçon (6 ans) !

    1) Vetements de grossesse : je n’en ai pas acheté beaucoup car je me suis vite rendue compte que j’avais deux pantalons fetiches (ceux dans lesquels on est VRAIMENT bien) et quelques tee shirts. Finalement on ne les porte que grand max 6 mois (les 3 premiers mois de la grossesse on met ses vetements habituels). J’avais deux petites caisses en carton , sur une demie etagere en haut de mon armoire , etiquettées « Grossesse »).

    2) les prets : pas de prets (trop compliqué a gerer!) uniquement une amie qui me prete des combis de ski et des apres ski (pour les fois ou meme en region parisienne il neige et qu’on va jouer sur la petite colline ;)) donc ca c’est facile de me souvenir que c’est a elle et je ne me vois pas acheter des affaires de ski juste pour le cas ou il neigerait une apres midi !

    3) les stocks : bon evidemment j’ai des stocks d habits … fille 😉 2 fois par an (=changement de saison) on fait le point de chaque armoire. On enleve ce qui est trop petit ou ne plait plus (pour les grandes) et je stocke dans des cartons etiquettés avec l’age (ex : j’ai un carton 14 ans, un carton 10 ans etc..) car je garde de ma 1ere pour ma 2eme et de ma 2eme pour ma 4eme. Je fais un tri drastique au passage. Ce qui est un peu defraichi part au recyclage et je ne garde que ce qui est vraiment en parfait etat, je ne veux pas non plus me retrouver envahie par les cartons d habits ! Mais retrouver un carton avec l’équipement de base quand une des filles grandit, c’est super sympa ! ex : ma 2eme est passé en septembre au 12 ans, c etait sympa d’ouvrir le carton et d y trouver 5 pantalons, 4 pulls, 2 pyjamas et plusieurs tee shirts pour demarrer la rentrée!

    4) l’inutile : il n’y aura pas de 5eme (si si je suis sure ;)) donc j’ai « en trop » les habits de ma petite + les habits de mon garçon. Eh bien pour tous les habits en parfait état je les vends! sur un site de petites annonces, pas chers du tout (1 ou 2 euros) ainsi que les articles de puericulture devenus inutiles ainsi que les jouets premier age (avec 4 enfants si je ne trie pas regulierement, je n’ai plus de salon ;)) . Eh bien vous me croirez ou non mais depuis que je fait cela, 2 euros par ci, 5 euros par la, j’ai deja vendu pour …. 1500 euros !! Ca me permet d’acheter des nouveaux habits, a chaque solde , j’achete quelques articles pour chaque enfant, les gouts evoluent, les morphologies ne sont pas toutes les memes, chaque enfant a le droit a une part d habits neufs 😉 … Mais il est extrement rare que j’achete en dehors de periode de solde!! Je fais aussi quelques vides greniers (en tant qu’acheteuse ;)) et je trouve de très jolies choses a petits prix qui complètent et permettent de changer un peu la garde robe ….

    En résumé, il faut :
    ———————–
    -> des cartons
    -> des etiquettes
    -> un peu de place (vive les demis etageres en haut des placards!)
    -> ne pas hesitez a trier et surtout ne pas TOUT stocker! Inutile de garder un body totalement defraichi pour bébé2 ou bébé3 qu’on evitera soigneusement apres de prendre dans la pile de ses bodys 😉 ne garder QUE le beau le c’est-sur-on-aura-plaisir-a-remettre !

  34. Laure

    Le plus simple est de trier dès maintenant, placer les vêtements du premier utilisables par le second dans une commode par tailles sur les 3 ou 4 premiers mois, vous aurez bien le temps d’acheter ce qui manque par la suite…Tant que l’enfant ne marche pas, il sera bien plus confortable en pyjama qu’avec autre chose…
    Ne pas oublier qu’avec peu de choses on peut « transformer » un vêtement, coudre un petit papillon ou fleur sur un gilet ou pull de garçon va égayer le vêtement et lui donner un côté fifille pour quasi rien….
    L’important est de garder la tête froide, inutile d’avoir 25 bodies ou 12 robes ou 10 pantalons…

    Pour moi cela avait été « simple »…J’ai eu mes enfants a moins de 3 ans d’intervalle, sachant qu’il n’y en aurait pas d’autres après…Je travaillais a plein temps donc il me fallait des « tenues » adaptées pour travailler, être a l’aise…Je me suis constituée une garde robe pour le premier, que j’ai ressorti pour la seconde (un garçon né en janvier, et une fille née en mai), principalement des caleçons que j’ai pu porter pratiquement du début a la fin, et que j’ai pu reporter par la suite, et quelques robes faites « sur mesure » par ma tante couturière (oui je sais chance !), ou carrément piquer dans la garde robe de mon mari (chemises amples etc…).
    Pour les vêtements, j’ai pris peu mais de très bonne qualité, et classiques, ce qui fait que j’ai pu beaucoup utiliser pour ma fille ce que j’avais acheté pour mon fils (vêtements neutres), notamment les « grosses pièces » comme manteaux , les bodies, pyjama, shorts,t shirts, pantalons,pulls…
    J’ai effectué un tri dans les affaires de mon fils pour préparer l’arrivée de ma fille, sauf qu’a l’arrivée elle nageait dans du 0 lol…Donc nous avons du aller faire quelques emplettes a son arrivée, notamment dans un magasin de poupées pour sa tenue de sortie (prématurée…) car a l’époque en dessous du 1 mois on ne trouvait rien.
    Je n’ai jamais emprunté ni prêté de vêtements, trop compliqué a gérer, soit je donne, soit on me donne.
    Avec une commode par enfant il y avait largement de quoi stocker les vêtements pour 3 ou 4 mois, quand on a machine a laver et a sécher surtout on n’a pas besoin d’avoir un énorme stock, en gros calculer une tenue par jour si l’enfant est en crèche ou nounou +1 rechange en cas de catastrophe en lavant 2 fois par semaine cela doit suffire.
    Et quand on est certaine qu’il y en aura plus d’autres, on donne ou on revend régulièrement, on ne stocke pas, en achetant de la qualité on peut laver et relaver des tonnes de fois sans que le vêtement parte en miettes…Juste pour exemple, des choses que j’avais achetées il y a 25 ans (si si….) sont encore en circulation lol

  35. Audrey

    La gestion des placards et cartons de vêtements d’enfants est en effet une sacrée logistique que beaucoup ne soupçonnent pas! Pour ma part, mes 2 filles ont chacune leur partie de placard pour les vêtements en cours. Quand on me prête un vêtement, j’écris sur l’étiquette l’initiale de l’enfant à qui il appartient. Quand c’est moi qui prête, je fais une liste que je garde précieusement. Pour tous les autres vêtements qu’il faut stocker (c’est ça le point délicat), j’ai en effet opté pour les cartons de couches vides. J’ai juste écris dessus la taille (puisque à la maison tout est « fille » mixte) et pour certains » été » ou « hiver » mais par chez nous les saisons sont relativement peu marquées et la plupart des vêtements peuvent se porter toute l’année. Nous avons encore une partie des combles non aménagée alors j’ai mis un grand drap par terre et réparti tous les cartons dessus en les recouvrant d’une bâche légère. Comme ça, ils sont faciles d’accès car je dois gérer l’archivage des vêtements de ma fille ainée, le piochage puis re-rangement des vêtements pour ma deuxième + le prêt et le retour de ceux que je prête pour ma nièce et occasionnellement à d’autres! Je manipule ces cartons très souvent et je voulais qu’ils soient facilement accessibles. Par contre, vu que je ne suis pas du tout du genre écureuil, je ne garde jamais un vêtement que je n’aime pas ou avec des tâches qui ne partent plus, ou que j’avais bien aimé pour ma 1ère mais qui ne me plaisait plus pour ma 2e, etc, ça allège déjà un peu les cartons, je revends ou je donne au Relais selon l’état. Enfin, j’ai à portée de main une caisse où je mets au fur et à mesure les vêtements trop petits ou que l’on me rend et quand elle est pleine, je programme une petite session rangement dans les cartons. Attention c’est quand elle est pleine qu’il faut ranger, pas quand on a ajouté 4 sacs à côté! C’est comme tout, c’est plus simple de faire au fur et à mesure que de se retrouver à trier des vêtements pendant une demi-journée (j’ai déjà testé, on a vraiment mieux à faire) Voilà, il n’en reste pas moins qu’il faut pas mal de place pour stocker tout ça! Bon courage!

  36. Emmanuelle

    Bonjour

    Je suis tombée fortuitement sur une publicité pour une entreprise qui propose de louer des vêtements d’enfant de 0 à 4 ans… il me semble que cela règlerait sérieusement certains problèmes de place. En regardant de plus près le site belge (celui de France n’est pas encore finalisé apparemment), on voit qu’ils ont aussi des vêtements de grossesse à louer…
    Pour moi, il est trop tard… mais pour d’autres, peut-être pas ?
    L’entreprise s’appelle « Tale Me »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s