Les morceaux de tissus dont le concept m’échappe

Il y a peut-être chez vous un ou plusieurs de ces morceaux de tissus dont je m’apprête à vous parler et dont l’utilité m’échappe complètement. Ne prenez pas mes remarques moqueuses pour des critiques, d’accord? Je suis peut-être juste hermétique à certaines choses…

Le dessus de lit

Chez mes parents (pas nés d’aujourd’hui, je vous l’accorde), il y en a sur tous les lits. Il faut dire qu’ils n’ont pas de couette ni de housse de couette. Je peux concevoir qu’il faille camoufler élégamment les couvertures… n’empêche que bon, un lit est un lit. Pourquoi diable le dissimuler sous un bout de tissu qu’on y pose le matin pour le retirer le soir? Et si on a deux couvre-lits par lit, dont un qui reste stocké dans l’armoire, c’est… étrange à mes yeux.

couvre-lit-boutis-2-places

via univers-decor.com

La robe de plage

J’ai découvert le concept dans un catalogue de vente par correspondance; je ne savais même pas qu’on pouvait attribuer ce rôle unique « de plage » à une robe. Et donc l’utiliser… quoi? Une semaine par an? Parce que, n’est-ce pas? une fois couverte de produit solaire et de glace framboise… il faut sans doute la laver? Donc, on en a plusieurs, pour faire tourner, j’imagine. Mais, entre nous,  à quoi ça sert, une robe de plage? Un peu longue, là, avec des fentes sur les côtés? On ne peut rien faire d’autre avec qu’aller à la plage et en revenir? On a le droit de la porter pour aller acheter le melon du dîner, ou c’est interdit?  Mystère.

robe de plage

via madeleine.com (de très jolies choses par ailleurs)

Le paréo

Voyons si j’ai bien compris le principe. Je suis à la plage (ou à la piscine, peut-être?). En maillot de bain. Et là, au moment d’aller chercher ma glace à la framboise  au camion qui sent le graillon, je me drape partiellement, puisque ce n’est qu’un petit bout de tissu et j’y vais. OK. Première question: je les mets où mes sous pour la glace? Deuxième question: pourquoi est-ce que je tiens si fort à enrouler mes hanches et mes fesses dans du tissu? Qu’a donc cette partie de mon corps pour que je veuille la dissimuler quand je suis à la verticale (mais pas à l’horizontale)? Troisième question: est-ce que ce bout de tissu est si important pour moi que je le garde 49 semaines par an dans mon placard? Mystère encore.

pareo

Le fixe-manches (?)

Depuis quelques années, les commerçants nous proposent pulls, blouses et chemisiers dont les manches dissimulent des pattes qui permettent – miracle! – de transformer d’un geste nos manches longues en manches… aux alentours du 3/4 (ça dépend tout de même de votre habileté manuelle). Pourquoi? La transformation n’est pas si radicale que l’on ait l’impression d’avoir un vêtement « deux-en-un », pourtant. Ce n’est donc pas un plus, d’après moi. Au lieu d’ajouter des machins inutiles, ils feraient mieux de …. (je vous laisse remplir avec vos propres griefs concernant le prêt à porter). Encore un mystère des bouts de tissus.

manches à brides

via esprit.be

En revanche, le concept de plaid de canapé, dans lequel on s’enroule le soir, me convient fort. Vous voyez que je ne suis pas obtuse.

39 Commentaires

Classé dans Mon avis, Oser jeter

39 réponses à “Les morceaux de tissus dont le concept m’échappe

  1. Anfofi

    Alors me je suis assez d’accord avec toi sauf pour le couvre lit. Oui oui j’en ai un et pas seulement pour faire joli. Nous avons un chat qui a la fâcheuse tendance à dormir sur les lits de la maison lorsque nous ne sommes pas là mais aussi de perdre ses poils et moi dormir dans les poils de chat je n’aime pas (je trouve pas ça trop hygiénique. Alors plutôt que de changer les draps tous les deux jours je préfère avoir un couvre lit que je lave une fois par mois. J’avoue que je ne l’ai pas en double je le met à la machine un soir avant de me coucher et idéalement la veille de changer les draps de mon lit comme ça le lendemain soir quand je refait mon lit le couvre lit est propre et sec. Après sans animaux domestiques je vois pas à part pour la poussière peut être.

  2. Katherine

    😀
    la couverture polaire pliée sur un accoudoir du canapé, c’est top…à condition que tout le monde ne s’enroule pas dans la même…j’ai horreur des odeurs des uns et des autres!!!! :/
    pour le couvre lit, avec les belles housses de couette c’est caduque….sauf si on veut protéger la-dite housse de couette ^^
    tout ce qui concerne la plage…ne me concerne plus depuis que je n’y vais plus, ou en tout cas plus jamais en maillot ou autre
    le concept de robe j’oublie vu ma taille (idem pour la plage, les paréos, les maillots)
    …reste le jeté de canapé parce que j’aime bien et j’aime en changer régulièrement…. ^^
    bonne semaine Laurence et j’espère à samedi si je peux me libérer!!!

  3. verveinelin

    Le paréo est un indispensable des vacances, mais pas comme vêtement :
    – pour s’allonger sur la plage sans ensabler sa serviette,
    – pour remplacer une nappe,
    – pour habiller le canapé-en-skaï-qui-colle-aux-cuisses de la location estivale,
    – en foulard pour les soirées fraîches…
    L’usage multiple suppose évidemment d’en emporter plusieurs, mais l’encombrement est minimal eu égard aux services rendus !
    Le reste de l’année, ils sont rangés dans un panier dans le garage avec les autres indispensables des vacances : produit d’entretien multi-usage en petit format, lessive en feuilles, un couteau-scie et un couteau d’office.
    (Vous avez remarqué que dans les locations saisonnières, il n’y a jamais un couteau correct?)

    Bravo pour votre intervention ce mois-ci dans Biba, et au plaisir de vous lire!

  4. claire

    D’accord pour le plaid, les remonte manche et la robe de plage.

    Mais pour ce qui est du paréo, vous avez oublié l’un de ses principal atout : remplacer la serviette de plage.
    Mes paréos me servent à tout :
    – de robe pour aller de l’appartement à la plage (je ne suis pas adepte de me balader en maillot de bain dans les rues)
    – de serviette pour m’allonger (j’ai horreur des serviettes éponge qui gardent le sable)
    – de serviette pour m’essuyer (et même si c’est pas très absorbant, sur la plage à 40°C pas besoin de plus)

    Quand on sait qu’on doit déjà trimballer les jouets de plage, le gouter, le parasol….. c’est agréable de ne pas avoir en plus les serviettes à porter.

    Merci pour vos articles et votre bonne humeur

  5. dafodile

    Moi aussi, j’adore les paréos (mais longs).
    A la plage, ils sont très pratiques: pour y aller (robe), pour enfiler son maillot de bain discrètement, pour s’allonger. En pique-nique, ils remplacent avantageusement nappe ou couverture. A la maison, ils me servent de robe d’intérieur (je dors toute nue mais je ne me balade pas à pwal dans la maison le WE). L’hiver, de chèche.
    C’est joli, léger et tout doux. Le tissu est fin donc ça se loge aisément dans le placard ou dans la valise (j’en emmène toujours au moins 1 à chaque voyage).
    Alors, Laurence, convaincue? 😉

  6. Je suis tout à fait d’accord avec Verveinelin : le paréo est un indispensable des vacances.
    En plus des fonctions citées, il peut aussi servir :
    – de drap pour les enfants les très chaudes nuits d’été
    – de protège soleil / moustiquaire sur les poussettes des petits
    – de nappe pour les goûters / pique-niques sur le plage, (les biscuits plein de sable, beurk !)
    – de tapis de jeux sur la plage : on joue et hop après, on emballe tous les jouets dans un baluchon
    – de couvre épaules dans les voitures climatisées (sur la trajet pour aller à la plage, donc …)
    – et bien sûr de robe de plage (la fameuse !!)

    J’en ai deux que j’utilise en alternance : un propre quand l’autre est au sale. L’avantage est aussi qu’ils sèchent beaucoup plus rapidement qu’une serviette de plage et qu’ils se plient en tout petits au fond du sac de plage.

    Toujours d’accord avec Verveinelin pour les couteaux en locations saisonnières et que dire des pôeles !!!

  7. Quand j’allais à la mer j’aimais bien prendre un paréo : pour le coup, il sert à tout (voir commentaires précédents), y compris de « robe de plage », notamment parce que je n’aime être en maillot de bain que dans l’eau, et quand je sors je me couvre un peu (rien à voir avec des questions de poids ou pudeur mais j’ai la peau très blanche et cela m’offre une protection supplémentaire)…Et le reste de l’année, il est dans le carton « affaires de plages » avec les bouées, les t-shirt anti UV, les pelles & co. Pour le couvre lit, j’en ai deux, mais ce sont plutôt des plaids géants : ils sont beaux, cela fait joli sur le lit, j’aime le côté cocooning et en plus ils sont fonctionnels (très chaud , donc pour les périodes où on ne chauffe pas mais qu’il commence à faire froid c’est super). Par contre le couvre lit classique,grande question ? Contre la poussière peut-être ??
    Pour répondre à l’interrogation sur le fait qu’en location on ne trouve jamais de couteaux qui coupent, des amis sont propriétaires de 3 gîtes et la constatation est déprimante : ce sont les locataires qui partaient avec… ce qui n’arrivent pas avec des couteaux qui ne coupent pas bien…

  8. Je suis aussi une fan du paréo, pour m’allonger sur la plage ou en picrique

    Pour la plage c’est tout léger et compact à transporter dans la valise ou le « sac de plage », bien plus qu’une serviette de plage. J’y ajoute juste une toute petite serviette (genre serviette « d’invité ») pour me sécher.

    J’ai un pareo en voile très léger pour ne pas m’encombrer les jours ou séjours où je ne suis pas sure d’en avoir besoin. Et d’autres plus épais et confortables. J’en ai acheté plusieurs le jour où j’en ai trouvé des beaux, épais, pas cher (à Bali !).

    L’été je les utilise aussi en jupe vite enfilée pour traîner dans le jardin.
    Le reste du temps je les utilise pour mettre sur mon tapis du cours de yoga.
    Voilà, Laurence, à quoi çà peut servir. J’aurais du mal à faire sans.

    Un couvre lit en coton, c’est agréable l’été quand la couette est devenue trop chaude et un simple drap un peu trop frais. Et pour les anti couette çà me semble indispensable pour avoir un lit un tant soit peu esthétique.

  9. Cécile

    Tout pareil que les précédents commentaires. Le paréo est tellement multi-usage qu’il est indispensable ! Après c’est sûr que si on s’arrête à son usage premier on peut le trouver moins utile, mais bon, visiblement nous sommes toutes assez malines pour savoir le détourner !
    Pareil pour la « robe de plage », pourquoi s’arrêter à la dénomination que vous lui avez trouvé sur internet/catalogue ? S’il s’agit d’une robe d’été elle se met l’été, à la plage ou pas ! Ok certains vêtements sont moins portés que d’autres tout au long de l’année, est-ce une raison pour s’en priver et se retrouver avec des vêtements inadaptés pendant la période (même courte) estivale ??
    Feriez vous l’impasse sur gants et bonnet sous prétexte que vous vivez sous un climat doux et que vous n’allez au ski qu’une semaine par an??!

    Je comprends l’idée de votre article mais je trouve les exemples mal choisis, et à trop vouloir réduire ses possessions on peut facilement se retrouver démuni !

  10. Vroum-Vroum

    Bonjour !

    Je ne serai pas originale avec le paréo : moi aussi je le trouve très utile…à la plage ou ailleurs !
    Par contre, j’ai un couvre-lit car j’aime avoir une chambre bien rangée, et en harmonie coté couleur…le couvre-lit a l’avantage de suivre la déco ! et moi aussi j’ai un chat ( à poils longs ) amoureux de mon lit donc…Pour ma fille, pas de couvre-lit…c’est plus simple 🙂
    Bonne semaine à toutes z’é tous !

  11. Ah ah le paréo fait de la résistance !
    Je confirme aussi mon intérêt pour le paréo pour toutes les raisons énumérées ci-dessus 🙂
    Pour moi, qui dort nue, c’est le tissu dans lequel je m’enroule pour mettre à chauffer l’eau du thé, les yeux encore embrumés de sommeil !

  12. J’oubliais, il me sert aussi de rideau pare-soleil l’été faute de store en toile. Je l’accroche au bas volets roulants (ouverts) avec des pinces à linge costaudes. Cela filtre joliment le soleil, juste ce qu’il faut. Là je sais que c’est l’été.

  13. Emmanuelle

    Hou !! Merci de cette partie de franche rigolade !
    Juste, des paréos, j’en ai quelques uns, de quand j’avais 20 ans (et brusquement le calcul m’effraie)… à ce moment là, je passais du temps à la mer, j’avais appris à les draper comme des robes et non juste comme des pagnes, ils servaient sur le sable pour que la serviette ne gratte pas, voire servaient carrément de serviette… et le reste du temps, ils sont parfaits en jetés de canapé… je suis finalement fière de moi : c’est le seul morceau de tissu « useless » qui me reste… je commence même à me dire que je vais devoir réfléchir à donner mes écharpes de portage (NuméroTer vient d’avoir 3 ans, l’écharpe n’a plus d’usage que très ponctuel)… ou à monter un atelier portage pour ne pas qu’elles meurent d’ennui 😀

  14. CATHY

    J’avoue que j’ai été surprise en ce qui concerne le dessus de lit ; j’en ai toujours eu un, cela ne me viendrait pas à l’idée de ne pas en mettre (il faut dire que je n’utilise pas de couette).
    Pour le paréo, je n’en utilise pas, sur la plage j’ai des chaises pliantes (difficulté pour moi à être par terre), pas de robe spécial plage, mais j’avoue je craque pour des petites robes d’été que j’utilise en vacances et les week-end.
    Quant au fixe manche, j’avoue que je ne connaissais pas.
    C’est intéressant de voir, à travers les différents commentaires, qu’une chose peut être importante pour l’une….et complètement inutile pour une autre.
    Bravo pour vos articles, Laurence, c’est le rayon de soleil du lundi !

  15. Bénédicte

    * Je plussoie pour les grands paréos, très pratiques pour tout ce qui a déjà été cité, les petits ne servent pas à grand chose mis-à-part peut-être à être plus « fille » quand on n’a plus ses hauts talons dans le sable? Mais ça n’est pas mon genre.
    * Je fais partie de celles qui aiment et utilisent le couvre-lit! Les miens sont jolis, en boutis (donc pas un immonde truc rose à vagues pelucheuses comme chez mes beaux-parents), ils décorent le jour, et servent de couverture d’appoint la nuit. Actuellement par exemple il fait trop chaud pour supporter une couette mais la housse de couette vide (ben oui je n’ai même pas besoin de draps plats!) plus le couvre-lit forment un duo parfait. Si on a un coup de chaud durant la nuit, on repousse le couvre-lit. Ou inversement si on s’est endormi avec le couvre-lit repoussé mais que les températures ont fraîchies au petit matin, on le trouve dans un demi-sommeil au bout du lit, on le tire sur soi en dérangeant à peine le cours de sa nuit!
    * La robe de plage? Je ne vois pas l’intérêt d’avoir une robe juste pour ça. Mes robes d’été légères je les porte partout quand c’est la saison, au marché ou à la plage.
    * Les bandes retrousse-manche ça sert à faire des faux plis lors du repassage! Donc je les découds.

  16. très drôle tout ça ! Alors moi, je n’ai rien de ce type de bouts de tissus, sauf le plaid, mais là malheureusement c’est mon chat qui s’y roule dedans (et pas que le soir ;-)) Donc du coup je lui ai abandonné..

  17. LNpb

    Bonjour, pour le dessus de lit, j’en utilise un aussi, avec une couette et une housse de couette en plus! je vis dans un studio et le lit sert aussi de canapé, donc avec le dessus de lit, pas de problème pour nous ou les invités.

  18. calvin

    Rah, le pareo … Ca me sert pour les vacances . Deja dans l’avion comme cache nez. Arrive sur place, en général dans un bateau (je fais de la plongée), je m’en sers comme rideau pour le petit hublot qui semble concentrer toute la lumière, tôt le matin. Je ne suis pas très bronzage et je me balade rarement en maillot de bain sur le bateau , donc des que j’enlève ma combinaison de plongée, je me sèche puis me drape.Il m’est arrive de m’en servir comme sac de secours. Par contre, pas de couvre lit, pas de robe de plage (je vais pas à la plage), et pas de set de tables . tiens et les sets de tables ? et les nappes ? c’est pas de l’inutile ca ?

  19. Calvin, si jamais j’approuve (et Dieu sait que j’approuve votre commentaire sur les sets de table), je vais peut-être me faire lapider, en live sur le blog! 🙂

  20. Odile

    Ça fait un moment que je n’avais pas commenté un de vos articles(même si je continue de vous suivre assidûment)…
    Le paréo… J’en ai justement acheté deux pendant les soldes, très jolis et pas chers, sauf qu’ils sont restés chez moi quand je suis partie en vacances! Pas habituée à en avoir… Mais en lisant les commentaires précédents, ça me donne des idées pour l’an prochain(exemple: quand je sors étendre le linge dans le jardin, pour qu’on ne me voit pas en petite tenue quand il fait très chaud…).
    Pas de dessus de lit chez moi, ni plaid sur le canapé… sauf pour mes chats!

  21. Pepita

    Vous êtes bien fidèle à vous-même Laurence, merci !
    Moi qui pensais que vous alliez mener une croisade contre les napperons de toute sorte, les sets de table décoratifs (même pas fait pour être salis…) et autres fanfreluches… Mais tout bien réfléchi, j’ai plutôt vu cela dans des intérieurs tirés à quatre épingles, ce dont je suis bien incapable. Et les mouchoirs en tissu, FBI ?
    Bonne rentrée !

  22. sharra

    c’est fou cette nuée de pro-paréos 😉 je n’en ai qu’un (qui vient de Bali), et comme il a plus de 15 ans, je commence à l’avoir trop vu ! mais c’est de la soie, c’est pas très encombrant, alors je continue de le garder et je le ressors tous les 2-3 ans 😉

    ma seule écharpe de portage a trop servi pour pouvoir être donnée ou vendue. j’y avais pensé un moment, mais non, c’est impossible, trop de bons souvenirs quand je la vois. d’ailleurs, si quelqu’un a une idée de recyclage…

  23. Sets de tables et nappes : effectivement, je peux comprendre le côté esthétique du truc, mais quand je vois les efforts que cela engendre (laver, plier, secouer les miettes, ranger, bien positionner sur la table, récupérer les tâches de vin/bolognaise), je n’envisage pas une seconde d’en avoir. D’ailleurs j’en ai pas, et je n’ai aucune envie de récupérer celles de ma mère ou ma belle-mère. Ouf.

  24. #Nicekrol, j’avoue que je me tâte pour emporter mon wok l’an prochain!

  25. Emmanuelle

    Pour l’écharpe, j’avais hésité à la nouer entre les montants des lits pour faire un « hamac » à peluches ou un truc du genre… après, je me dis qu’elles doivent servir à leur usage d’origine et que certaines mamans n’ont pas les moyens de les acheter… je compte aussi trouver un « filon » pour mes couches lavables…

    En fait, j’ai été très compulsive avec les moyens de portage, donc je me sépare de certains. Pour les autres, je les prête autour de moi, les récupère, les re-prète, les utilise pour montrer aux mamans de l’école comment bien attacher le petit dernier (le bouche à oreille est amusant, mon ostéo m’envoie du monde, mes collègues me demandent, etc…) donc je ne donnerai pas tout, mais au moins une partie.

    Par ailleurs, je conserverai assez longtemps de quoi porter car mes enfants sont des poids-plumes et que je me dis que dans certaines circonstances, ça peut être bien de pouvoir en porter un plus confortablement que dans les bras.

  26. Pistouche

    #verveinelin: moi j’emmène mon bon couteau de cuisine ET ma poêle dans les locations…. marre des poêles rayées, je ne pars pas en vacances pour gober du téflon!

  27. verveinelin

    #Laurence, la nappe, c’est parce que je préfère secouer les miettes sur l’herbe que les ramasser avec un torchonneau humide dans le creux de ma main… et puis je ne sais pas résister à un joli carré de madras 😉 !

  28. Blaouh

    Ah, c’est drôle, j’ai posé la question sur les couvre-lits la semaine dernière à ma mère. Sa réponse a été simple : les couvre-lits, c’est pour protéger de la poussière… Les couvertures en dessous prennent beaucoup la poussière. Il est difficile de laver des couvertures et c’est facile de laver un couvre-lit…
    Perso, ces sont les chemins de table que je ne comprends pas… 🙂

  29. Stéphanie

    Le paréo, c’est un tout-terrain en effet. La robe de plage aussi est un concept intéressant pour les années de plage, même si elle peut servir pour aller chercher le pain. C’est juste que je n’oserais pas la porter pour aller bosser (elle est souvent transparente et/ou moulante), d’où son « domaine réservé »… il faut évidemment qu’elle soit facile à laver ou difficile à tacher (je ne mange donc que des glaces claires !).

  30. Catherine

    Je n’ai rien de tout ça mais je crois qu’après la lecture de ces commentaires, je vais m’acheter un paréo pour l’été prochain!!!! Merci Laurence! 😉

  31. velvet6981

    Bonsoir
    moi sur le canapé je n’ai pas un plaid mais une couverture avec des manches. C’est mon colocataire qui me l’a offerte, et il a fait exprès de la choisir rose pâle pour que j’aie l’air d’un gros rouleau de PQ… Mais n’empêche que c’est hyper pratique : ras le bol de déranger le plaid et de créer un courant d’air froid quand je veux attraper la télécommande, le mug de thé, le livre… J’ai même une poche pour mes kleenex.
    J’ai des jetés de lit mais je les utilise comme des couettes pas trop chaudes. Des sets de table mais ce sont ceux du colocataire. Pour moi les chemins de table, chemins de lit, coussins sur le lit et le canapé, c’est décoratif et ça sert à jouer les contrastes ou faire un rappel de code couleur. Une pièce avec une harmonie de couleurs et textures, c’est une pièce où il fait bon vivre, non ? Et puis on peut choisir des matières faciles d’entretien.
    Et pour le paréo, il y a des vidéos (p.ex. chez Michelle Phan) montrant plein de manières de porter des foulards… pourquoi pas des paréos ?

  32. Velvet6981, le rouleau de PQ! Oh non, c’est trop drôle.:))

  33. Catherine, j’hésite entre vous faire des gros yeux, rigoler… ou en faire autant! 🙂

  34. Claude

    Bonjour à tous !
    Ok avec toutes pour le pareo et ses multiples usages .
    Pour le couvre-lit, je viens d’en racheter un exprès pour aller avec la nouvelle deco de notre chambre car c est moins cher que d acheter d autres parures de draps et /ou housses de couettes et il sert aussi de couverture en mi-saison. Par contre les « écharpes de lit », je ne comprends pas le concept….
    Concernant la robe de plage, j en ai une car c’ est tres pratique à oter et à remettre, infroissable, pliée vite fait sur le sable, contrairement à mes robes dites d’été que je repasse et qui sont laides froissées. Et les pareos noués autour du cou m’ étranglent ou bien ne tiennent pas au dessus de la poitrine car j’ai un bonnet A …..
    Pour les sets de table, j en ai acheté une serie exprès pour les locations de vacances car j ai horreur de manger sur une table en bois qui, meme lavée et relavée reste collante et poisseuse. Ils sont rangés avec les indispensables des locations : pinces à linge, lessive à la main, accroche torchons, éponge, tourtière en silicone, raclette silicone et couteaux corrects.
    Enfin les chemins de table : je viens également d’ en acheter un pour faire un rappel de couleur car nous ne nous sommes pas encore décidés à peindre notre table en merisier….
    Pour le fixe manches, il y a c’est vrai quantité de vetements qui en ont et ça n ‘est pas pratique ni pour retrousser les manches, ni pour repasser, mais je ne les coupe pas .
    bonne semaine à tous et toutes et également à vous, Laurence .

  35. zoe

    Hé les fixe manches moi j’aime ,parce que sans, je passe mon temps à remonter mes manches,et si j’ai froid,je décroche le bidule! j’achète de préférence avec fixe-manches,ou j’en fais!
    Paréo oui ,pas encombrant même s’il est long,et tous usages.
    Dessus de lit oui,a cause des chats…(je sais devraient pas pouvoir se glisser jusqu’au lit…)
    moi ce que j’aime pas c’est les fausses poches!

  36. magmag

    Le paréo est très utile aussi à la mater (et après) comme châle d’allaitement, pare-soleil de poussette, protège tapis de yoga (déjà dit)
    🙂

  37. JvH

    Pour donner une idée d’utilisation d’écharpe de portage quand les enfants sont plus grands, nous on l’a accrochée à une poutre et les enfants s’en servent très régulièrement comme balançoire ou comme corde à grimper.
    Et pour les paréos, pareil que les autres, quand on va à la plage avec les trois enfants on ne va pas emporter cinq serviettes, surtout que nous n’avons pas de voiture, donc c’est paréo pour tout le monde. En plus ça sert aussi à occuper les enfants qui se déguisent avec, construisent des cabanes etc.

  38. Emmanuelle

    JvH : lourd handicap chez nous : pas de poutres apparentes (sinon, on aurait effectivement fait ça)… du coup, il faudrait changer de maison pour pouvoir recycler les écharpes… un concept, cela dit 😉
    (blague à part, j’ai enfin trouvé une future maman qui n’a pas froncé le nez quand j’ai proposé mes lavables, et qui aimerait que je lui fasse une démo d’écharpe… on tient le bon bout !)

  39. S'bryna

    Bonsoir,

    Le paréo je suis fan aussi !

    Alors par contre j’ai rigolé en lisant « la robe de plage », ça me rappelle justement des conversations avec ma maman, et un délire qu’on s’est pris un jour justement à cause de la « robe de plage ».

    Ma mère ayant pris une robe un peu, comment dire, legere, pas habituelle, mais robe tout de même, elle avait decreté que ce serait une robe pour la plage… qu’elle n’a jamais mise à l’époque 😀

    Elle a fini par s’en servir de chemise de nuit ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s