Je suis débordé(e). Vous êtes sûr(e)?

MoutonSauteDevinez ce que répondent 10 000 adultes de 28 pays quand on leur pose la question:  » Est-ce que parfois, vous n’exagérez pas un peu quand vous dites que votre planning est incroyablement surchargé? »?

Près de 40% des personnes sondées par Havas Worldwide ont avoué qu’elles faisaient parfois semblant d’être plus occupées qu’elles ne l’étaient vraiment. Et pour les jeunes de la génération Y, ce mensonge était particulièrement courant: 51% ont avoué en rajouter, contre 36% de la génération X et 26% des baby boomers.

Selon le sondage, la majorité des gens ne sont pas dupes: 60% d’entre eux savent bien que tout le monde n’est pas aussi occupé qu’il le dit. C’est notamment le cas de 65% des jeunes, qui sont d’accord avec l’affirmation: «la plupart des gens font semblant d’être plus débordés qu’ils ne le sont.»

Allez, détendez-vous, vous ne trompez personne (sauf vous, peut-être?).

Source Quartz, via Slate

24 Commentaires

Classé dans Coach en organisation, Comment s'organiser au travail, Dans les media, Mon avis

24 réponses à “Je suis débordé(e). Vous êtes sûr(e)?

  1. g6kpey

    Sans doute le mensonge le plus courant dans le monde dutravail

  2. YY

    Certainement, mais la notion de « débordé » n’est pas relatif aux autres, mais à soit meme, à un temps t ! J’étais capable de dire, étudiante, que j’étais « débordée » quand arrivait la période des examens, alors que j’étais logée nourrie blanchie chez papa et maman et que je n’avais QUE mes cours à gérer! j’étais débordée ponctuellement, au moment des révisions!

    Au jour d’aujourd’hui, avec mon travail + 4 enfants (chacun 2 activités, soit 8 activités au total) je le dis toujours : je suis débordée 😉 Je cours! Et certainement que je suis plus débordée le vendredi soir (3 activités à gérer) que le lundi (aucune activité ce soir là, ouf!) mais ce qui est certain c’est que je suis plus débordée que je ne l’étais étudiante 😉

    Donc je le dis souvent, oui, je suis débordée ! J’ai parfois du mal à caser mes courses dans le planning (et quand je suis lancée du tri (ce qui doit vous plaire chère Laurence ;-)) j’ai du mal à m’arrêter pour préparer un repas digne de ce nom) mais après tout c’est que je le veux bien (je pouvais limiter les activités des enfants) ….

    Ceci étant il y a certainement des gens objectivement plus débordés que moi 😉 Est ce que cela signifie pour autant que je ne le suis pas tant que ça?

  3. Catherine

    Je ne comprends pas très bien ce sondage… On peut certainement toujours être plus débordé qu’on ne l’est… Je ne vois pas quel avantage on peut avoir à dire que l’on est débordé alors qu’on ne l’est pas… Je dois être très naïve! Bon, au travail, je peux imaginer les avantages… En tout cas, moi je me sens souvent débordée, et j’adore ne pas l’être! Et quand on est seul avec ses enfants, que l’on travaille seule à son compte, il n’y a aucun intérêt à mentir à ce sujet…

  4. chère Laurence,

    je lis votre blog et essaie (parfois désespérément) de l’appliquer chez moi.
    avez-vous déjà fait un article sur le paradoxe des acheteuses compulsives qui dans le même temps essaient de faire du vide dans leurs placards? elles vident un tiroir et crient victoire mais la semaine d’après c’est l’équivalent de deux placards qui arrive par la poste….j’attends vos conseils et votre analyse de la chose 😦

  5. Sinon pour en revenir à l’article présent, je pense que la notion de débordement est peut-être liée à notre manière de gérer nos angoisses du moment? on se fera une montagne d’un rien en prétendant être débordée alors qu’à d’autres moments on dira « je gère, c’est bon » alors même qu’on aura des raisons d’être débordée….

  6. Pour rebondir sur la réflexion de YY à propos du sentiment de trop plein, je pratique moi-même une technique très simple et très apaisante : se souvenir d’une situation que l’on a su surmonter alors qu’elle était (presque objectivement) ingérable. Pour moi, un gros déménagement fait seule avec 4 enfants de moins de 5 ans. Ça permet de relativiser les situations de crise… mais ça ne m’empêche pas de me sentir parfois débordée !

  7. Josie 77, vous mettez la barre bien haut, ma foi! Je vais voir ce que je peux faire…;)

  8. Catherine, je pense que les personnes interrogées travaillent en entreprise. Pour ceux qui sont à leur compte, il faudrait déjà qu’ils aient quelqu’un à qui se plaindre! Et que cela nous (j’en fais partie, après tout) procure une image positive. Ce qui n’est évidemment pas le cas. Il faut aussi dire qu’ on peut facilement se retrouver à faire sa comptabilité le dimanche matin, ses devis le mardi à 23 h … et que, en principe, la quantité de travail est proportionnelle aux revenus. Donc, aucune raison de mentir avec profit là-dessus, en effet 😉

  9. g6kpey, je me demande si le mensonge le plus répandu juste derrière celui-ci ne serait pas: « je déteste quand les gens consultent leurs portables en face de moi » alors qu’on est facilement 90% à le faire nous-même (sauf moi, bien sûr, et sûrement vous non plus, :))). Bon, c’est plus un paradoxe qu’un mensonge, mais ça fait partie des comportements d’entreprise, qui, bien que contre-productifs sont super répandus.

  10. Bonjour Laurence,
    Sur le même sujet, je viens de lire cet article de blog : http://lisajakub.net/2015/09/09/questioning-the-cult-of-busy/
    C’est dans l’air du temps !

  11. Bonjour, pour moi cela ressemble à quand les gens me disent « oh t’as de la chance, je suis trop débordé entre le boulot et les gosses pour tricoter/me mettre au piano/dessiner ». Je ne pense pas avoir plus de temps que les autres (mes journées font 24h, j’ai un job et des enfants, et je dors la nuit), ni être plus ou moins débordée que mes copains mais comme dit dans le premier commentaire, cela me semble plus être une question de choix : je fais le choix de tricoter le soir plutôt que lire un bouquin par exemple. Rien à voir avec le fait d’être débordé ou pas donc, mais une perception de « subir » ou « choisir ».

  12. Je vous suis là-dessus, Lesanimauxdumercredi, même si je sais que tout le monde n’a pas l’impression d’avoir le choix, en réalité.

  13. sharra

    je pense qu’il y a les occupations qui nous font courir partout, et celles qui ont tendance à occuper la totalité du temps disponible. Je suis tout aussi occupée que l’année dernière, je fais autant de choses qu’avant dans la maison, et pourtant j’ai un tas d’activités supplémentaires. mais je les fais le matin, ce qui m’oblige à leur réserver du temps.

  14. moi, les personnes qui sont toujours débordées, ça n’énerve ! Mais je suis d’accord avec Jossie77: tout est relatif, et pour une charge de tâches certaines seront hyper zen et d’autres débordées. La seule occasion où je dis – de fort mauvaise foi- que je suis débordée, c’est quand je dois faire des corvées administratives…En fait on est débordée quand on n’aime pas ce qu’on à faire.

  15. Pistouche

    Je suis de celles qui se sentent constamment débordées. Le « problème », c’est que tout m’intéresse et que je n’arrive jamais à faire tout ce que je voudrais ni en un jour, ni en une semaine, ni en un mois. Cela dit, j’arrive à trouver du temps pour surfer sur le net (sur des blogs par exemple!) alors c’est qu’il me reste bien un peu de temps libre. Je réfléchis en ce moment à m’organiser autrement pour vraiment choisir à quoi je consacre ce fameux temps libre.

  16. AudeL

    Bonjour.
    Sur le même sujet mais dans un autre media et avec une vision différente : http://blogs.lexpress.fr/budget-familial/2015/09/24/arretons-de-nous-plaindre-detre-debordees/
    Je vous souhaite une excellent journée !
    Aude L
    PS : une idée d’article … ne pas s’encombrer avec la puériculture : pour de vrai , qu’est-il utile d’avoir à l’arrivée d’un enfant ?

  17. Sharra

    @AudeL
    Je doute qu’il soit vraiment faisable de faire une liste qui conviendra à tout le monde… Quelques exemples : les biberons que j’ai achetés en stock avant la naissance de mon premier, mais qui n’ont jamais servi parce qu’on est passé directement de l’allaitement au lait dans des verres. Mais comment aurais-je pu savoir que je n’allais pas sevrer à 3 mois ? Ou l’écharpe de portage qui servait beaucoup pour Premier Né en ville, mais qui était nettement moins pratique que le sling pour Petit Dernier à la campagne (hop, on glisse le bébé dedans, et on peut aller de la voiture à l’école et retour sans que le portage asymétrique ne fatigue trop le dos, et sans même réveiller le bout de chou endormi).

  18. YY

    Sharra, je pense que si, meme si on allaite il faut au minimum un ou deux biberons (ainsi qu’au moins une mini brique de lait adapté a l’age du bébé) parce qu’on est jamais a l’abri de l’imprévu ! Sans penser au pire du pire, vous pouvez vous retrouver aux urgences pour un simple malaise (ou a accompagner quelqu’un qui en a fait un) et moi perso je préfère que mon bébé soit avec son papa/mes parents/ma cousine/la nounou bref, partout sauf aux urgences et je serai bien contente de savoir qu’il mangera à sa faim ;o)
    On ne sait pas non plus comment l’allaitement se passera .. et se retrouver un dimanche midi avec bébé qui pleure parce qu’il a faim et nous avec ce jour là pas assez de lait (parce que fatiguée, parce que virus , parce que je sais pas quoi ….) et bien le stress monte d’un coup si on a rien pour prendre la relève ! Et puis (pour l’avoir vécu) se retrouver avec des antibiotiques a prendre avec sur la notice inscrit « aucun test n’ayant été effectué pendant l’allaitement, aucune donnée connue » euh… ben je préfère passer mon tour et mettre en off l’allaitement pendant 5j hein ! Tant pis, on tire son lait, on le jette et on patiente ;o) et on est content de savoir qu’on a dans son placard deux biberons et du lait adapté :o)

  19. YY

    Audel, j’adhère totalement a l’article !!! C’est exactement ce que je ressens ! Moi aussi j’ai « la chance » d’avoir un mari qui met la table, vide le lave vaisselle , fait les courses (si et seulement si il y a une liste!) , nettoie l’aquarium des poissons tous les dimanches etc etc …. mais c’est le coté GESTION que j’assume clairement toute seule !! il serait incapable de calculer le salaire de la nounou ou de faire la déclaration a la paje et la TOUTES les mamans avec assistante maternelle comprendront 😉 ! Oui il va chercher la grande a la danse MAIS me demande tous les jeudis soirs a quelle heure elle finit etc….
    Et c’est le coté « faire tourner la maison » qui parfois aussi donne ce sentiment d’etre débordée… car il faut penser a tout, tout le temps ! Comme dit dans l’article, la solution moi non plus je ne l’ai pas et je ne suis pas certaine qu’il y en est une… bon en meme temps il y a plus grave dans la vie non ?
    capitaines de navire, à vos postes ;o)

  20. Certes une liste de ce qui est « vraiment » utile d’avoir à l’arrivée d’un bébé dépend tellement des choix des parents qu’il est impossible d’en faire une valable pour tous (je pensais qu’une table à langer était indispensable : résultat, mal au dos, alors qu’une copine qui a 4 enfants n’en a jamais eu, elle les a toujours changé par terre, sur un lit, le canapé.. et en fait, c’est bien plus simple). Mais ce que propose AudeL me semble différent de la simple liste : c’est se poser la question de ce que l’on pense utile à l’arrivée d’un enfant ; on peut prendre une liste classique, et se poser la question pour chaque article (poussette, biberon, etc…); Et puis rien n’est gravé dans le marbre : une écharpe devenue inutile se revend, et effectivement acheter en avance (par exemple les biberons en vue du sevrage) se révèle souvent inadéquat… Mais nous apprenons de nos erreurs aussi 🙂

  21. YY

    Voici la petite liste indispensable, selon moi 🙂 Mais comme dit par Sharra, chaque liste depend du vécu de chacun !
    Après 4 enfants, voici pour moi la liste idéale …

    – un trio nacelle/cosy/poussette : moi j’ai trouvé ca genial !
    * La nacelle : mes enfants y ont dormi pendant les tous premiers temps de leur vie 🙂 ils y faisaient leurs siestes, leurs nuits… le matin je descendais la nacelle et la gardait dans le salon. Le soir, la nacelle remontait avec moi. Bref mon tout petit bien installé, jamais très loin de moi 🙂 Et puis génial aussi pour partir en promenade (souvent les petits loups s’endorment, bercer), lors des invitations, au restaurant… bref la nacelle n’est générallement pas utilisée plus de 4 mois, mais chez moi c’est l’endroit où ils passaient le plus de temps … avec mes bras bien sur 😉
    * Le cosy : super pratique pour les deplacements en voiture, se clipse sur les roues donc quand bébé s’est endormi dedans sur le trajet maison=>medecin il peut continuer de dormir dans la salle d’attente 😉
    * poussette : pour les balades et decouvrir le monde 🙂

    – biberons / brique de lait : meme pour les mamans qui veulent allaiter 🙂 Perso suite a quelques soucis j’ai du tirer mon lait : les biberons m’ont été très utiles; (n’achetez pas de tire lait!! ils se louent en pharmacie, sur prescription medicale (de la sage femme, du medecin) et la location est prise en charge par la sécurité sociale!!!)
    Les petites briques de lait etait la en cas de secours et m’ont servi quelques fois… J’ai pu ainsi accompagner mon petit loulou de 3 ans aux urgences pediatriques tout en laissant ma petite puce de 4 mois a mes parents sans m’angoisser sur le fait qu’elle mange … ou non ;o)

    – un thermometre auriculaire et un mouche bébé (électronique, hein, pas le truc ou on aspire!!!) : mes deux indispensables 😉 Le thermometre auriculaire est fiable (j’avoue j’ai fait des tests sur mes enfants, très scientifiquement ;o)) et permet de prendre la temperature la nuit sans les reveiller (j’ai testé) et le mouche bébé en cas de rhume m’a je suis sure evité que ca dégénère ! Vraiment ces deux là , je les aime et les recommande :o) (j’ai eu un thermometre sans contact que j’ai lui trouvé très peu satisfaisant et vite abandonné car pas fiable …)

    – une baignoire avec support ! Surtout ne pas mettre la baignoire dans la baignoire sinon on se casse le dos, et deja il a souffert avec la grossesse! on avait un support (qui se repliait et ne prennait pas de place) du coup on lave son bébé a « bonne hauteur » je trouve que ca permet vraiment de mieux profiter :o) Par contre personnellement je ne conseille pas les anneaux de bain : quand bébé tient assis, ben il tient assis, donc inutile de le mettre dans un truc dont on a du mal a le sortir a la fin du bain et qui finalement ne permet pas de bien le laver. Donc a mon avis, inutile d acheter! un simple tapis de bain est top.

    – un parc avec des petits jeux : moi j’aime les parcs. Ce n’est pas pour enfermer bébé, c’est pour lui faire un petit endroit a lui, securisé. Il est isolé du sol (parfois froid) il est a l’abri des freres soeurs qui peuvent courir. Le mien avait deux positions une haute pour bébé petit, une basse pour bébé grand et c’etait super. J’avais egalement la possibilité d’enlever deux barreaux pour que les enfants y entrent et sortent comme ils veulent (plus grands) : ils ont adoré! J’avais mis un tapis d eveil au fond pour qu’il soit moelleux. On peut aussi ajouter des coussins quand bébé commmence a tenir assis (mais qu’il s’écroule encore un peu parfois ;-o))

    – un lit : la nacelle ne dure qu’un temps il faut bien un lit ;o) je l’ai pris simple, inutile de depenser des fortunes.

    – table a langer : il faut quelque chose pour langer bébé MAIS je trouvais les tables a langer hors de prix. perso j’ai pris deux commodes de chez ik** que j’ai mis dos a dos . J’avais donc un grand plan a langer et les tiroirs sur les cotés donc tout a porter de main : couche, pyjama, body, vetements etc etc…. et aujourd’hui (ma derniere a 3 ans) j’ai mis les commodes en mode « normal » (les deux cotes a cotes) et elles servent de plan de jeu pour playmo*** avec les jouets dans les tiroirs ;o)
    Ah oui il y a aussi un enorme business sur les matelas a langer! Euh moi il etait tout simple en plastique (acheté en grande surface) surlequel par contre je mettais une petite serviette de toilette que je lavais régulièrement ! Parfaitement hygienique sans couter une fortune …

    – des vetements bien sur :o) par contre je pense qu’il faut eviter d’acheter trop a l’avance. Exemple : mon loulou est né en juin. j’aurais pu me dire j’achete du 6 mois hiver. Sauf qu’a la naissance il faisait 54cm et 4 kilos donc en hiver il etait en 1 an! Donc attendre de voir la taille (et l’evolution) de son bébé avant de faire des stocks pendant la grossesse ! Et puis les tous premiers mois, ils sont surtout bien en pyjamas… dites vous que les gens vont vous offrir beaucoup des petits habits qui seront suffisants pour l’habiller autrement qu’en pyjama.

    – divers :
    * turbulettes (gigoteuses) : 2 hiver et 2 été. 3 draps housse.
    * 2 capes de bain (+ 2 serviettes pour le matelas a langer)
    * une tetine ! J’étais contre … ben j’ai envoyé mon mari en urgence en acheter une ;o) certains bébés ont besoin de teter bcp ! Mieux vaut l’avoir « pour rien » que de courrir apres 😉
    * des couches… ne rigolez pas, une amie n’en avait pas, un week end prolongé avec jour férié, de retour de la maternité ;o)

    – des surgelés dans le frigo ;o) pas pour bébé non non … pour vous et vos éventuels enfants deja là ;o) les premiers jours de retour de maternité de mon 3eme , j’avoue j’étais out of office sur les repas !
    Alors si vous aimez cuisiner, faites faites pendant le dernier mois de grossesse ! vous serez ravie d’avoir vos plats tout fait deja !

    J’en oublie certainement … c’est une premiere base de refexion ;o)

  22. Pistouche

    Voici ma liste à moi du vraiment indispensable:
    – quelques vêtements: des bodys et pyjamas taille naissance ou 1 mois, 1 bonnet de naissance, autant en effet ne pas acheter trop en avance, on ne pas prévoir la vitesse à laquelle ils grandiront. Et souvent on en reçoit pas mal en cadeaux.
    – un lit et 2 gigoteuses
    – une table et un matelas à langer, idéalement dans la salle-de-bain ou à proximité d’une source d’eau
    – des lingettes lavables ou des gants de toilette
    – un thermomètre digital
    – un transat de bain ou une petite baignoire
    – un maxi-cosy (au moins pour la voiture)
    – un transat
    – une poussette avec protection pluie
    – une écharpe de portage
    – une chaise-haute (vers 6 mois)
    – et oui, comme dit, YY, un congèl bien rempli pour les parents, surtout les premières semaines.

    Pour le reste, certaines trouveront indispensables ce que d’autres trouveront parfaitement inutile.
    Mieux vaut en effet éviter d’acheter en avance.
    Penser au prêt entre amis/famille et au seconde main. Comme on n’est jamais sûre que ce sera utile, autant ne pas se ruiner pour une poussette!
    Ne pas oublier que certaines choses se louent (le tire-lait par exemple) et qu’on peut trouver des biberons dans ‘n’importe quel pharmacie de garde.
    A noter aussi (et désolée pour le hors sujet) que des infos sur l’allaitement et le numéro d’une consultante en lactation valent mieux qu’une boite de lait artificiel dans l’armoire.

  23. En fait ce que je disais, c’est de penser une liste qui pose des questions afin de pouvoir créer la sienne… Exemple :
    – Se déplacer avec bébé : un bébé ne marche pas à la naissance (oui, oui, c’est une évidence). Donc comment je vais me déplacer avec lui ? Quand aurais je besoin de me déplacer avec lui et où ? Et en fonction des réponses, on va affiner si plutôt besoin d’un porte-bébé ou d’une poussette, d’un siège auto, etc…
    Mais même comme cela, on ne pourra (à mon avis) pas échapper aux erreurs/rectifications en cours de route. Sur 3 de mes enfants, un seul a dormi quasi direct dans son lit. Les deux autres n’ont pas voulu, par contre ils dormaient plutôt bien dans… leur poussette dans le couloir. Pendant 12 mois (oui je suis inscrite au parti des parents indignes et je m’en moque)… Dur de prévoir ce qui va « fonctionner » ou pas et donc de s’équiper à l’avance. Idem pour les biberons. J’ai sevré mon premier bébé très vite : heureusement que je n’avais pas acheté pleins de biberons car on a du les tester un par un pour trouver celui qui lui convenait. Après mon raisonnement de n’acheter qu’au fur et à mesure des réels besoins est facile car j’habite en très proche banlieue parisienne et donc je n’ai pas 100km à faire pour trouver au dernier moment ce dont j’ai besoin… Et donc je suis moins sujette à l’organisation de l’arrivée de bébé à l’avance. Pour le troisième, je n’ai pas préparé le lit, et tout tout… Seulement mes indispensables : couches+liniment+cotons, bodys et pyjamas, un moyen de portage, une poussette/berceau (dans le couloir donc). Par contre pour moi j’ai préparé plus de trucs : mes indispensables pour les débuts d’allaitement (numéros de tel en cas de problèmes, coussinets,…), un bon stocks de tisanes et barres de céréales pour les fringales, un congélo rempli et des listes de courses à faire pour le papa…

  24. Emmanuelle

    Hou, c’est marrant, la variabilité de ce qu’on juge nécessaire pour bébé.

    J’ai/ai eu pour mes trois nains :

    – écharpe de portage (pas de poussette du tout, sauf celle de la grand-mère, qui est restée chez la grand-mère, qui a dû servir 5 fois en 8 ans)
    – poncho de portage, qui nous a évité toutes les combis-pilotes
    – surpyjamas en polaire, qui sèchent vite, et qu’on peut aussi mettre pour sortir
    – siège-coque avec embase, qui permet de clipper-déclipper le siège sans réveiller bébé, et qui assure une fixation optimale du siège à la voiture
    – lit cododo ou lit 60×120 dont le côté peut être retiré
    – on a fait sans lit parapluie pour les déplacements, remplacé par des barrières de lit sur des lits normaux et des jeux traversins/oreillers pour réduire la longueur du lit
    – table à langer à la maison (simple serviette ailleurs), dont on a retiré une des barres basses pour la rouler au-dessus des toilettes
    – un seau en caoutchouc doux, qui sert de baignoire shantala… puis de bac à linge.
    – un tire-lait manuel « de voyage », qui permet de désengorger si besoin, et de dépanner en cas d’urgence (peu servi)… et aussi de tirer au boulot car je devais le faire aux toilettes (donc sans électricité)
    – un ou deux bibs en silicone, qu’on peut presser pour faire sortir le liquide, cela permet de faire boire un bébé qui ferait grève de tétée (vécu une fois, et on avait trouvé les 24 heures en question interminables)
    – couches lavables (pas indispensable, mais c’était notre choix)
    – lingettes lavables
    – liniment maison
    – bavettes doublées polaire (pour préserver les vêtements de l’humidité quand bébé commence à baver)
    – langes pour essuyer les trop-pleins
    – peau de mouton pour le dodo (pas indispensable, mais là aussi, ça régule la température et évite d’avoir une turbu si la maison reste à 18° la nuit)
    – pyjamas les premiers mois (on n’a jamais eu plus de deux « tenues de sortie » pour les premiers mois : inutile et inconfortable pour bébé, bien souvent), en 1 mois… nos 3 loustics étaient tous de petit gabarit (max 48 cm et 2,8kg) : ils ont un peu flotté dans les pyj, mais ils grossissent/grandissent très vite quand ils sont allaités. on mettait les chaussettes sur les pieds du pyjama, et zou. bonnets et gilets… choisir des matières qui se lavent et sèchent facilement permet de diminuer le nombre de vêtements.
    – thermomètre frontal

    on n’a jamais acheté de lait artificiel, j’ai tiré un peu pour chaque enfant et mis au congélo… on n’a pas eu de transat ni de parc pour la première… on les a eus ensuite car ils protégeaient la petite de sa « grande » soeur quand on devait tourner le dos 5 minutes et on les a réutilisés pour le petit frère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s