Un Noël tout simple (au moins le repas, disons)

Toujours d’actualité, cet article:

« Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, j’ai l’impression que:

1- les hommes se contenteraient volontiers d’une bonne portion de viande (légumes tout à fait optionnels, charcuterie bienvenue) et de dessert (plutôt chocolaté que fruité).
Oh, et de fromage aussi. Et du bon vin, si possible.

2- En revanche, même si ce n’est pas vraiment explicite, on dirait que les femmes s’attendent à bien plus à Noël.
Non pas que l’on se mette la pression les unes aux autres, mais on veille à essayer de nouvelles recettes pour ne pas lasser, à faire plaisir aux grands et petits, aux amateurs de barbaque et aux végétariens, à contenter petits et grands.
Ce qui nous pourrait facilement nous amener à:

  • préparer deux (trois?) menus: adultes/enfants ou/et carnivores/végétaliens
  • mettre le paquet sur la viande mais aussi sur les jolies ‘tites n’entrées en verrine et les délicieux desserts et le pain maison et le plateau de fromage pantagruélique et… (qu’est-ce que j’oublie?)
  • montrer à la fois notre créativité et notre sens de la tradition
  • impressionner, certes, mais pas de façon ostentatoire
  • et pour finir, se prendre la tête sur le repas (ça, c’est fait) mais aussi sur la décoration et les cadeaux.

Et tout ça alors que l’on ne nous a rien demandé, remarquez. On le sait, que nous sommes bonnes cuisinières. Et si ce n’est pas le cas, tant mieux: la barre est moins haut. Comme dit ma soeur avec sa diplomatie habituelle « au moins, chez toi, on sait que ce sera original. » Et moi d’ajouter en rigolant:  » Pas forcément comestible, mais original ».

Et si on faisait simple, pour une fois?

  1. Un seul menu
    Il y en a deux qui n’aiment pas le foie gras? Tant pis, ils se rattraperont sur la suite.
    Bibiche ne mange plus de viande? Tant pis, elle aura double dose de fromage.
  2. Un menu facile à faire pour vous
    • Pas d’essai culinaire à raison de 3 heures passées en cuisine.
    • Un maximum de choses faites à l’avance.
    • Des plats que VOUS aimez. Après tout, c’est Noël pour vous aussi.
  3. Un choix à faire
    Je parle de nos finances, un sujet qui peut fâcher. Si les finances ne sont pas au beau fixe, soit on gâte tout le monde, soit on se régale avec des produits chers. Soit aucun des deux parce que Noël, c’est surtout pour être ensemble.
    Peut-être qu’au départ, cette fête n’était pas prévue pour entraîner autant de dépenses.
  4. Faire un test de mémoire
    Qui, chez vous se souvient de votre menu sophistiqué de l’an dernier (à moins que vous fassiez de l’oie tous les ans)? Ah vous voyez?
  5. On ne change pas sa famille
    Chez moi, c’est facile. Même si je faisais un simple jambon/purée, tout le monde trouverait ça parfait. Et ma famille s’entend bien. Donc, on passera forcément un bon moment.
    J’ai ouï dire que ce n’est pas forcément aussi bienveillant ailleurs: donc, ceux-là, ils râleront, parleront politique, argent ou vieille rancoeur et se re-brouilleront encore pour un an autour de votre (hélas) superbe repas.

A vous maintenant:

  • Noël est-il une source de stress, chez vous?
  • Ou une façon bien agréable d’exercer votre inventivité?
  • Vous arrive-t-il de vous surprendre en flagrant délit de vouloir épater les uns ou les autres? »

Comment ça, c’est un peu tôt pour penser à Noël? Et faire un retro-planning? Puis vérifier tout ça? Et finir les préparatifs tranquillement? Vous êtes sûrs?

30 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Budget, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Les autres et moi, S'organiser à la maison

30 réponses à “Un Noël tout simple (au moins le repas, disons)

  1. Marie

    Aaah, comme j’aime ces familles où « on passera forcément un bon moment », même autour d’un « simple jambon/purée, que tout le monde trouverait parfait » !! J’ai connu ça pendant plein d’années. Et puis tout s’est étiolé…
    Passez donc un Joyeux Noël, Laurence…

  2. Noël sera à l’extérieur, donc j’apporterai les cadeaux et un foie gras maison…
    Pour le 31/12, ce sera en famille réduite:
    Plateau de fruits de mer pour les deux adultes et nuggets ou un truc similaire à la demande des deux gnômes.
    Je n’ai pas encore décidé de l’entrée (sans doute avocat guacamole en apéro), ni du dessert. Je verrai un peu au dernier moment.

    Pour le 1er, ce sera foie gras maison (fait à l(avance et décongelé)
    chapon pour tout le monde, parce que je veux essayer,
    fromage parce qu’on aime tous
    et une buche glacée ou un gâteau de chez le pâtissier.

    Quand j’ai reçu pour le 31, ce fut quelques verrines, plateaux de fruits de mer pour tout le monde, puis boules de glaces et salade de fruits exotiques.

  3. Oh la la oui, c’est toujours d’actualité ! Je ne serai pas la maitresse de maison pour le réveillon, mais comme je vais bien sûr aller l’aider aux fourneaux, j’aimerais beaucoup qu’on simplifie le menu ! (et mon entourage masculin pendant ce temps là, trouve toujours un truc à faire « dans le jardin », histoire d’avoir la paix…). Bonnes fêtes Laurence !

  4. Seule avec deux ados, j’ai choisi la simplicité d’un repas au restaurant pour le 24. C’est un cadeau que je m’offre à moi, pas question de passer des heures en cuisine, déjà qu’au quotidien je ne les vois qu’un quart d’heure, puis ils repartent dans leur chambre… Et à leur âge, ils ne rêvent que de pâtes et pizza, à quoi bon m’inviter une vie que je n’ai pas ? on ira à un buffet à volonté, ils pourront dévorer et moi je n’aurai pas de vaisselle à faire. Les fêtes de famille, c’est bien…quand on a de la famille.

  5. Laure

    Cette année ce sera, a la demande générale, une choucroute….Pas d’entrée(s), je proposerai un tas de petites choses a grignoter a l’apéro histoire que tout le monde arrive, un plateau de fromages pour ceux qui ont encore de la place, les desserts, certains s’en chargent, j’ai fait des petits gateaux, acheté des glaces et sorbets chez un bon glacier du coin, il y aura des corbeilles de fruits…Pour la déco, quelques fleurs en minis bouquets sur la table, le sapin et quelques branchages, quelques bougies et voilà.
    Je dresse la table la veille, la choucroute également, le jour J zen!

  6. Sylvie

    Nous avons trouvé la parade : peut importe que cela se passe chez nous, chez les beaux-parents, chez le beau-frère, etc c’est invariablement la même chose chaque année : une fondue chinoise le 24, une bonne dinde le lendemain avec en dessert gâteau et bougies pour mon chéri. Rebelote le 31 : tournedos ou fondue parisienne, et filet mignon en croûte le lendemain avec des bougies pour l’aîné !

  7. Étienne H

    Quand je serai Président je supprimerai le mois de Décembre, comme c’est aussi le mois de mon anniversaire je ne pourrai plus vieillir… Na !

  8. Sharra

    mais non ce n’est pas trop tôt ! nous serons 12 pour Noël, et c’est la première #ois qu’on le fête chez nous ! j’ai acheté et congelé ma dinde il y a plus d’un mois (avant Thanksgiving ; je suis expatriée), et j’ai mon menu prêt d’aujourd’hui jusqu’au 31. j’ai encore un peu de temps décider des repas du 31 au 4. les paquets cadeaux sont faits, sauf ceux qui arriveront dans les val=ses. Reste à aménager les chambres et à passer un dernier coup d’aspirateur avant l’arrivée de tout le monde.

  9. Blaouh

    Il y a 20 ans, ma mère nous a demandé ce qu’on préférait manger à Noël. Sondage pour toute la famille. Si on hésitait entre 2 plats, mes parents choisissaient.. Et depuis, même repas tous les ans. Foie gras, homard, salade (fromage à part pour les allergiques et pour les végétaliens), gâteaux (1 chocolat, 1 fruit). C’est le repas de base, fixe qui contente tout le monde. Si une personne veut tester autre chose, elle peut le faire, mais c’est en plus. Depuis 20 ans, plus de stress de menu, plus d’essais qui risquent de râter, plus de cuisson de volaille qui prend 3 heures. Les gâteaux sont faits la veille avec les petits-enfants. C’est ce qui salit le plus la cuisine, mais comme c’est la veille, on a le temps de nettoyer. Le jour même, on prépare la salade, les crustacés et la mayonnaise qui va avec. Simple facile, sans stress. La belle vie…Ça a changé la vie de ma mère en période de fêtes, et tout le monde est content…
    Je ne peux pas dire que tout le monde s’entende bien dans la famille, mais le fait qu’on soit tous d’accord sur ce menu permet d’en profiter pleinement.

    Joyeuses fêtes à vous Laurence, vous nous simplifiez la vie. Joyeuses fêtes à tous les participants au blog. C’est un réservoir d’idées infini (et bien rangées 🙂

  10. caroline

    Chez nous aussi « comme Marie » 😉 donc départ au ski pour la famille directe : papa, maman, 6enfants… et re que du bonheur. Nous voyons qui veut avant ou après ! avec des menus simples mais un peu « fêtes » ce qui demande tout de même bcp d’organisation pour 3/4 menus (grands parentsX2, Noël et St Sylvestre) et un départ à la montagne à 8 (menus+valises). Une fin d’année pas très reposante, je l’avoue.

  11. caroline

    J’en profite pour vous remercier pour tous vos articles qui me plaisent toujours beaucoup et m’aident à faire mieux, plus simple et plus vite. Joyeuses fêtes !

  12. Vroum-Vroum

    Bonjour

    Ici, Noël à 3…et ce depuis quelques années : la famille est très lointaine que ce soit physiquement pour certains ou mentalement pour d’autres…donc c’est bien plus simple comme cela !
    Du coup, j’avais l’habitude de faire le plat préféré de chacun, facile à 3 😀 mais cette année nous avons opté à l’unanimité pour un repas indien…je vais donc commander dans notre resto indien préféré tout le repas, que j’irai chercher le midi, réchauffage le soir et hop ! Pas de stress, tout le monde est content et même moi je ne passerai pas la soirée derrière mon fourneau…la belle vie, non ? si !
    Très belles fêtes à toutes et tous, profitez-en bien 🙂

  13. CorAliNe

    Le 24, c’est dans la belle-famille donc je ne m’occupe de rien, à part amener les cadeaux !
    Le 25 c’est chez nous et comme tout le monde a trop mangé la veille, c’est un gros apéro dînatoire plein de choses à grignoter : plateau de crudités, petits fours à réchauffer, zakouskis… Rien ne prend du temps, c’est facile et pratique 🙂

    Bonnes fêtes à tous !

  14. Rosalie

    Bonjour,
    Chez nous, on fait au plus simple : chacun apporte quelque chose à manger (repas canadien). Comme ça, la maîtresse de maison n’a pas trop à faire. Nous ne mangeons pas traditionnellement de dinde à Noël, mais il arrive qu’on fasse qqch avec une cuisson lente pour que la personne en cuisine puisse être avec les autres jusqu’au service ou juste une soupe chaude et le reste en buffet. Cette année, nous semblons partis pour une raclette, à décider encore.
    Je ne comprends pas pourquoi certains se mettent martel en tête pour Noël. Même si j’avoue que j’adore faire des cadeaux, j’en fait des personnalisés à ma famille proche et quand nous fêtons Noël avec la famille plus large, je fais le même cadeau à tout le monde (des biscuits, des bougies ou autre que je peux fabriquer moi-même).
    Le principal est d’être ensemble, pas besoin de repas gastronomique ni de cadeaux exorbitants.

  15. Noël à 3 et on prévoit de s’approvisionner au Comptoir du Surgelé. Pas de longues heures aux fourneaux à part pour le pain d’épices pour le foie gras. Idem pour le 31 normalement.

  16. Pendant quelques années, avec uniquement les enfants et moi, nous avions choisi l’option « multiplication des choses à grignoter salées » puis « sucrées » semées tout au long de la soirée, agrémentées de quelques pauses « chansons » et d’autres « danses » à imiter sur le téléviseur… fous rires garantis chez nous…
    Maintenant que les enfants ont des ami(e)s qui viennent aussi, il va peut-être falloir revenir à des menus plus traditionnels mais je crois que nous allons garder les à-côtés, pour nous amuser.
    Il y a à la maison tellement de goûts et dégoûts différents que je ne veux plus réaliser quatre menus différents, on mange, ou on ne mange pas… et à dire vrai, j’en fais partie puisque je ne mange pas de viande, mais ça m’arrangeait carrément qu’on ne me fasse rien « à la place »… ça me permettait d’avoir plus de place pour le dessert, je préférais même… 🙂
    bons préparatifs simples et festifs à tous

  17. Librarian

    Ici Noel, c’est chez ma soeur ainée, depuis des décennies. Toujours le même repas qu’elle et son mari nous prépare la veille. C’est immuable donc rassurant. Le jour J, tout le monde aide à découper la volaille, à lancer le café etc. Chez nous, on est 4 enfants, on a encore nos parents et nous avons nous memes des conjoints et des enfants. Tout ce petit monde se retrouve une fois par an, on est très différents les uns des autres, dans nos façons de vivre et nos façons d’être, on ne pourrait pas être amis si on n’était pas de la même famille. Le jour où les parents ne seront plus là pour assurer l’équilibre …
    Pour en revenir à Noel, le point d’orgue, c’est la bûche. Recette familiale que ma soeur tient de notre grand-mère italienne aujourd’hui disparue. Il y a qq années, elle a bien voulu me transmettre la recette et maintenant, ma belle famille, mes amies et mes collègues me réclament des buches à noel ! C’est du boulot, parce que c’est long et périlleux à préparer. Mais moi qui privilégie les recettes ultra rapides tout au long de l’année, j’aime bien ce moment où je joue à la pâtissière.
    Perso, je fais pas les réveillons. Le 1er de l’an, je reçois mes beaux parents et parents. Je fais hyper simple avec des recettes qui en jettent mais donnent peu de travail et économiques (merci marmiton).
    Coté kdo, c’est que du périssable; depuis que je lis ce blog, j’ai la terreur des objets !
    Bonnes fêtes à tous.

  18. Marie

    Voilà, en lisant Librarian, je m’aperçois que c’est ça : quand j’écrivais dans mon commentaire « et puis tout s’est étiolé… », ça tenait au fait que, pendant des années, mes parents étaient le maillon central, le ciment de la famille… Ils sont encore là, mais hélas tellement âgés et dépendants qu’ils sont en établissement spécialisé, et rien n’est plus pareil…

  19. odile37

    Bonjour,
    Pour ma part, je fête Noël seule avec mes 3 enfants, comme tous les ans depuis que ma maman et mon frère sont décédés. Le menu varie peu d’une année à l’autre: quelques biscuits apéritif, du foie gras, un bon poulet rôti, salade verte, purée ou pommes noisettes, fromages, et une délicieuse bûche de mon pâtissier préféré!
    Mes deux ainés sont majeurs et ont des petit(e)s ami(e)s, mais ils sont adorables et viennent encore passer cette soirée, nuit et journée avec moi!
    Nous nous retrouvons tous les 4, c’est simple et plein d’amour!
    Joyeux Noël à vous Laurence, et à tous vos lecteurs.

  20. Jeannelle

    Ici, on tourne, une année sur 3 avec les beaux fr./ belles soeurs. Avec les enfants, ça nous fait environ 20 et ça va augmenter car les petits copains commencent à arriver.
    Vos conseils sont précieux Laurence, car c’est vrai qu’on se met souvent la pression toutes seules à vouloir que tout soit parfait.
    Bon Noël !

  21. A la maison c’est 20 personnes environ, tous les 2 ans, je fais comme Caro, je ne me prends pas la tête avec les menus « Plateau de fruits de mer pour les deux adultes et nuggets ou un truc similaire à la demande des deux gnômes.Je n’ai pas encore décidé de l’entrée (sans doute avocat guacamole en apéro), ni du dessert. Je verrai un peu au dernier moment. »

    Je fais aussi deux menus, frites jambon (blanc ou montagne) pour les schtroumphs et cette année plateau de fruits de mer, pour les adultes le 25, apéro dînatoire gourmand, le 24 au soir pour tous (avec plein de feuilletés maison saucisson chips pour les enfants et aussi du foie gras, du guacamole tapenade et autres dips, rapide à faire et que je délègue…

    Fromage, salade, buffet de dessert, je vous assure, ça le fait.

    Bon, en fait on est 20 pendant une semaine, je mets au congel plein de trucs (mais j’ai la rolls des congèlateurs, personne ne peut faire la différence entre frais et congelé) et après vogue la galère…

  22. Laetitia

    Tout d’abord : Bonne année à vous et à votre famille Laurence ! Que 2016 soit plein de bons conseils 🙂

    Chez nous, c’est comme chez Jeannelle : à tour de rôle, mes parents, mon oncle et ma tante. on est 20 aussi. Cette année, c’était chez mes parents.
    Apéro : certaines verrines, bouchées préparées par les invités, le reste par ma mère (des plats qui se préparent à l’avance) et le dessert par mon cousin (pâtissier). Pas de menu enfants, ils mangent ce qu’ils aiment parmi ce qu’il y a.
    Devant l’amas de cadeaux autour du sapin, nous nous sommes dit que l’année prochaine nous devrions nous consulter et nous grouper pour chacun ou faire, comme dans une famille que je connais, un tirage au sort : « un seul cadeau à offrir sauf pour les enfants ». Encore que, vu le nombre de jouets qu’ils ont eus, je me dis que je vais plutôt mettre des sous sur le compte de mes petits neveux à Noël prochain…

  23. Callie, ah, enfin, des gens qui dansent et qui chantent! Ca doit être joyeux chez vous!

  24. Rosalie, vous nous dites « repas canadien ». De quoi s’agit-il? Vous voulez bien nous mettre l’eau à la bouche, à nous français, belges, marocains ou suisses qui ne savons pas?

  25. Librarian, j’espère que je ne vous traumatise pas trop avec ça (dit l’auteure de ce blog qui vient de faire un tri drastique dans… horreur… ses livres de poche)?:))

  26. Marie, je vois bien de quoi vous parlez. Je connais de nombreuses familles qui n’auraient aucune relation régulière si les parents ne provoquaient pas d’occasions de se retrouver. Alors, quand ceux-ci ne peuvent plus, les relations s’étiolent, en effet…

  27. Jeannelle, vous ne trouvez pas que c’est sympa, ces copains et copines qui se joignent à nous? Ici, on les « adopte » super vite (il faut dire qu’ils sont adorables, ceux qu’on nous « ramène »):)).

  28. Ladywaterloo, vous continuez à me bluffer avec votre famille nombreuse! :))

  29. Emmanuelle

    Pour les cadeaux, chez nous :

    – une grande liste par enfant, partagée avec les 4 grands-parents et l’oncle… ils ont le droit de piocher un seul jeu/jouet par couple et autant de livres qu’ils veulent… à condition de signaler immédiatement leurs achats aux autres
    – nous gardons le contrôle des listes car les enfants sont encore petits et les chambres de région parisienne sont petites… mais nous leur laissons faire leurs listes et piochons nous-même dedans ce qui nous semble compatible
    – nous demandons de plus en plus des cadeaux dématérialisés pour les enfants aussi (entrées au musée, etc) et des « gros » cadeaux collectifs pour nous (vêtements éthiques, casseroles manquantes, aide pour les prochaines vacances, etc…)

    Evidemment, ce ne sont que des souhaits, et cela n’empêche pas que certains improvisent et achètent des cadeaux improbables… mais au moins, ils comprennent pourquoi nous faisons une drôle de tête en ouvrant les paquets 😀

  30. Rosalie

    Bonjour Laurence (je suis en Suisse, en fait, pas au Canada). Chez nous (ou dans notre région en tout cas) nous appelons un repas canadien quand on décide de se retrouver et que chacun apporte quelque chose à manger. En général, on s’organise à l’avance sur qui fait quoi (pour pas se retrouver avec 12 desserts et aucune entrée). C’est la personne qui reçoit qui gère ce que les gens apportent et elle fait un plat ou deux chauds ou à faire sur le moment et qu’on ne peut pas apporter. C’est un peu comme un pique-nique, mais chez quelqu’un. On dispose les plats sur la table ou un buffet. Pour manger, on fait comme on veut : chez nous, on sépare juste entrée/plat/dessert, mais il y en a qui mettent tout sur un buffet et chacun se sert dans l’ordre qu’il veut, quitte à commencer par le dessert ! ^^
    C’est surtout pratique quand on est beaucoup à manger ou que la personne qui accueille n’est pas très bonne en cuisine. On l’a même eu fait pour un mariage. L’intérêt dans cette façon de faire, c’est qu’on peut se retrouver à manger des choses qu’on aurait jamais imaginé et mélanger des styles différents de cuisine. Ou, tout au contraire, l’hôte demande à chacun de faire une recette bien précise pour que le repas soit cohérent. C’est aussi l’occasion d’échanger des recettes. Le but est surtout de décharger la personne qui reçoit et que chacun mette la main à la pâte. Vous l’aurez compris, on fait comme on veut pour l’organisation, c’est ce qui est génial.
    Je suis sûre que vous avez fait ce genre de repas, mais peut-être que vous l’appeler autrement.
    Bien à vous,
    Rosalie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s