C’est comment chez vous? La vaisselle, en guise de contre-butin, sur fond de chanson des sixties

IMG_0959

Laurence, qu’est-ce que c’est que ce titre abscons? vous demandez-vous, perplexe.  Je vous explique?

J’aime beaucoup les blogs de mode. Je me délecte de ces photos bien prises, soignées, de vêtements neufs… Et ce qui me plaît par dessus tout, ce sont les « hauls » (butins): ces articles dans lesquels les blogueuses nous montrent leurs nouveaux vêtements et accessoires. Elles nous expliquent comment elles ont craqué pourquoi leurs achats sont rationnels, comment elles vont s’en servir, avec quoi elles vont les assortir… Elles semblent tellement ravies que, par contagion, j’admire et me réjouis avec elles.  Et après tout, on s’en moque que l’achat soit rationnel ou pas, ou même que ce soit un cadeau promotionnel. Cela dit, j’avoue que je rêverais de mettre mon nez dans leur penderie (et d’y faire un brin de tri). Mais chut.

De mon côté, en tant qu’organisatrice professionnelle, pas question de montrer l’intérieur des placards de mes clients. Alors, les seules choses que je peux montrer, ce sont mes propres contre-butins: autrement dit, ce qui sort de chez moi, et non ce qui y entre. Et pour faire comme mes modèles, les blogueuses de mode, je vais vous expliquer mes choix.

Tout d’abord, reconnaissons que ma photo ci-dessus n’est pas à la hauteur d’un blog de mode. Cependant, on voit tout de même des plats et assiettes ébréchés, aux couleurs passées ou très années 90 (ce jaune/orangé, là, c’est vintage en diable). Pour chacun de ces plats, des petits frères sont déjà en ma possession. Comprendre: si ceux qui figurent sur la photo partaient de chez moi,  une autre pièce de vaisselle, en bon état et à mon goût, remplirait parfaitement leur fonction. Je n’ai donc rien à racheter et ne me sentirai pas démunie. Ces plats sont abîmés, leur contact est devenu désagréable à la main et je me retrouve à les placer au fond des placards, les laisser « moisir » sous les piles,  pour ne pas devoir les manipuler, … c’est triste. Je les ai trouvé jolis, les ai beaucoup aimés, je m’en suis servie quotidiennement, mais maintenant, ils peuvent partir.

Je dirais: tenue des chanteuses féminine et flatteuse, jeu de scène discutable.

Mais revenons à notre vaisselle.

Je ne dis pas que ce tri a été facile, surtout que l’un de ces plats est un cadeau. Mais à quoi peut bien servir un cadeau de ce genre si je ne l’utilise plus, voire je le planque et tente de l’ignorer?

Oui, comme je suis humaine, j’éprouve de la nostalgie en les regardant. J’avoue aussi que je ne fais pas traîner trop longtemps leur départ, un peu comme quand on se dépêche d’arracher un pansement. Mais je sais qu’une fois sortis de mes placards puis de chez moi, je ne les regretterai pas.

A vous maintenant, chers lecteurs: vous avez bien un petit contre-butin à partager avec nous, non?

Ce n’est pas la première fois que je vous dévoile mon intérieur de coach en rangement (même pas peur):

11 Commentaires

Classé dans Blogs que j'aime, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

11 réponses à “C’est comment chez vous? La vaisselle, en guise de contre-butin, sur fond de chanson des sixties

  1. Bonjour Laurence,
    Une benne de 35 mètres cubes, plus des dizaines de coffres pleins à Emmaüs, Secours Populaire et autres…. et restent quelques 200 cartons à tenter de caser dans un appartement… Côté défi « butin », ça passe ?
    Bonne journée, chers Ecureuils !
    Merci Laurence

  2. Librairian

    Bonjour,
    ça tombe bien car j’ai pas mal contre-butiné ce weekend et la récolte fut bonne. A tel point que je me demande toujours d’où sortent tous ces objets qui encombrent régulièrement mon palier, en attente d’un départ définitif…
    Alors au menu : un sac de médicaments/produits cosmétiques à retrier entre ce qui part au pharmacien et à la poubelle. Un carton de livres/dvd/cd à donner dans la bannette du troc de ma médiathèque et un autre vendu. Et le gros morceau du weekend, c’est les vêtements d’hiver : 17 pièces adulte et enfant à donner, 5 pièces déjà jetées en décheterie. Parmi les pièces à donner, il y a deux pantalons neufs, avec l’étiquette et tout ! Après plusieurs années de garde, il devient ridicule de persister à penser qu’un jour je retrouverai ma silhouette de 17 ans.. Quand on est dans une démarche de simplification de sa vie, à tous points de vue, il faut éviter de se mentir, sinon on n’avance pas. Mais j’avoue que ça me fait un petit peu mal de m’en séparer, un tout tout petit deuil. C’est + ou moins dur de jeter, mais quel bonheur d’évoluer dans un lieu désencombré et allégé. Ca recentre bien sur l’essentiel. C’est l’une des prises de conscience les plus importantes de ma vie, merci Laurence !

  3. Mon dernier contre-butin c’était en mai, j’ai vidé la maison par envie de désencombrement et aussi parce qu’une amie m’avait proposé de faire un vide-grenier avec elle.
    Résultat : les 3/4 de ma penderie débarrassée de ce que je ne portais pas/ne me sentais pas bien dedans/en avait marre de voir, ma bibliothèque vidée de quasiment tous ses livres (j’ai juste conservé les guides pratiques que je relisais avec plaisir, et j’ai décidé de passer définitivement à l’ebook pour les romans), les placards de la cuisine allégés… J’ai rempli notre Meriva (catégorie Mini-space, banquettes arrières enlevées) et rien n’est revenu à la maison après le vide-grenier. Ce qui n’a pas été vendu a été donné.
    Mais un mois après.. je ressens le besoin quasi physique de recommencer mon désencombrement et grand ménage. C’est grave ?

  4. chantou

    oh comme j’aimerai pouvoir en faire autant…chez moi c’est le bazar partout, j’entasse, je ne m’en sors pas, ça me déprime…j’ai acheté votre livre mais je n’arrive pas à mettre en pratique..;faut dire que j’ai quitté une maison de 6 pièces pour un petit appartement face à la mer…il y a 15 ans et que j’ai toujours des cartons non ouverts depuis, mais j’ai tellement pleurer en me séparant de tant de choses …….je sais que si mon environnement était mieux organisé, tout irait mieux dans ma tête……….

  5. Marina, mais non, ce n’est pas grave! Le désencombrement, ça se fait par vagues. Ce qu’on n’a pas le courage d’attaquer aujourd’hui peut s’avérer être plus facile dans 6 mois.

  6. Librairian, c’est le bon moment pour réévaluer les vêtements d’hiver, en effet. Gardez tout de même, si vous êtes dans les régions humides (comme c’est mon cas), bottes et cirés en nombre suffisant 😉

  7. Elisabeth, c’est impressionnant! Quand on dit qu’on ne se rend pas compte de tout ce qu’on entrepose à la maison… 😉

  8. Emmanuelle

    un faux contre-butin : transformé deux soupières en faïence de la grand-mère de l’Homme en pots de fleurs… et donné les couvercles cassés à l’école pour transformation en oeuvre d’art 😀

  9. J’adore l’idée du contre butin !!!!!!

  10. Bonjour Laurence,
    Moi aussi je me demande où ces blogueuses peuvent bien ranger tous les vêtements et accessoires qu’elles achètent fréquemment. Leur penderie doit être un véritable capharnaüm !
    Pour ce qui est de donner ou jeter des objets ou vêtements inutiles, j’emploie moi aussi la méthode du vieux pansement. Ca fait mal sur le coup, et après on oublie 🙂
    Bonne journée

  11. lili

    Je contre-butine à chaque saison, au moment de changer la garde robe été et hiver…les placards de mes garçons, surtout. Et je passe à ma copine qui a elle aussi des jumeaux garçons, 2 ans de moins que les miens, et donc, ça arrange tout le monde! Mon placard à moi, c’est prévu au passage à l’hiver prochain, parce que garder pour  » le jour où j’aurai perdu du poids », ben c’est définitivement stop, en octobre prochain. Quand j’aurai maigri, j’achèterai du neuf!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s