8 choses que vous pouvez jeter (avec le sourire) en revenant de vacances

Mouton2SurLeDos

  • Les produits solaires; ils seront périmés d’ici vos prochaines vacances. Ah? Vous repartez au soleil dans deux mois? Oubliez ça, alors.
  • les serviettes trouées (faites-en des chiffons, si vous voulez)
  • les jouets gonflables crevés (oui, même le crocodile qui a fait vos délices en famille sur le lac. En tout cas, les miens: quelques photos bien compromettantes l’attestent)
  • les tongs trop élimées, baskets ruinées et sandales à moitié détruites (de toute façon, bientôt les bottes. Soupir)
  • les maillots de bain décolorés, à l’élastique détendu (ils ne s’amélioreront pas dans le courant de l’année. Les personnes qui vous ont dit que le chlore de la piscine municipale de votre ville arrangerait ça sont des menteurs)
  • les livres de poche (certainement tachés de lait solaire et de glace à la framboise) que vous ne relirez pas. Et ne me forcez pas à vous refaire le couplet sur les souvenirs.
  • les cahiers de vacances des enfants (j’en profite pour  demander officiellement pardon à mes filles)
  • les pommes de pin/galets/sachets de sable/ fleurs séchées que vous ou les enfants avez ramassés en imaginant en faire des oeuvres d’art (vous n’aurez pas le temps à la rentrée, sauf si vous vous y prenez comme ceci).

Tout ça, parce que, bien sûr, vous n’êtes pas du genre à laisser vos valises encore pleines traîner pendant des jours, n’est-ce pas?

Bonne rentrée!

 

 

11 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Coach en organisation, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

11 réponses à “8 choses que vous pouvez jeter (avec le sourire) en revenant de vacances

  1. Diane

    Bon retour Laurence ! Ravie de vous lire à nouveau.
    En bon écureuil 😉 je ne jette pas mes produits solaires dès mon retour mais je les finis en septembre à Paris. Un bon moyen de me protéger le midi lorsque je vais déjeuner au parc pour garder ma peau dorée et de prolonger l’effet vacances. Il faut seulement que le soleil soit de la partie… c’est souvent là que le bât blesse
    A bientôt

  2. j

    oui à tout sauf aux livres, à ne pas jeter mais à donner : il y a de plus en plus de bibliothèques de quartier à ciel ouvert où en déposer et en trouver (évidemment ne mettez pas ceux que vous avez trouvé vraiment nuls, jetez les au recyclage…)

  3. Emmanuelle

    J’aime l’idée des souvenirs en bocaux.
    Dans mon cas, les machins qui seront inutilisables l’an prochain ne remontent pas dans la voiture direction la maison, ils restent dans la poubelle de villégiature 😉
    Mes solaires bio sont en flacons « airless » et donc je les utilise deux étés de suite (en faisant attention à ne pas les exposer à la chaleur).
    Ma liseuse m’a servi de « livres de poche »… et pour le reste, j’ai lu ceux de mes hôtes (roh !) en faisant attention de ne pas abîmer.

  4. Jessica Pey

    Les brochures d’excursion, les documents pédagogiques des visites. A moins de les compiler dans les albums photos avec les photos de la visite.

  5. Ravie de vous retrouver après cette période estivale.
    Oui, pour moi aussi, les premières à profiter de la poubelle sont les crèmes solaires, le maillot de bain de mademoiselle qui de toute façon sera trop petit l’an prochain, les brochures de visite ou d’expéditions, les billets d’entrée de celles-ci et tout ce qui peut traîner au fond du sac et dont on aura plus l’utilité. Allez oups, DEHORS.
    Bonne rentrée.
    Bien à vous
    Lysie

  6. agnès

    Oup’s !… vous avez les yeux derrière l’écran on dirai … je crois que je vais terminer de vider et ranger ma valise restée sur le canapé…

  7. Sophop

    Pour ma part, j’utilise les crèmes solaires d’une année sur l’autre sans souci !
    Pour les autres conseils, j’approuve, comme toujours !
    En effet, les livres seraient plutôt à laisser à la boîte à lire en ville.

  8. YopiYopa

    Pour les cremes solaires, elles peuvent servir aussi au ski !
    Et puis meme, elles sont bonnes 12 mois , je pense que nous pouvons facilement pousser a 13 mois donc parfaites pour l’an prochain !
    Halte au gaspillage, si les laboratoires mettent 12 mois, ca peut facilement se garder 15 mois en realité, il y a tjs une marge de securité (comme pour l’alimentaire).
    Astuce personnelle : je mets une petite etiquette sur ma creme solaire quand je l’entame (ex : 07/16) ce qui me permet de m’y retrouver un an apres, sans me demander si ca fait un an ou deux que je l’ai ouverte 😉
    Je fais la meme chose avec les sticks pour les levres (avec en plus le prenom de l’enfant a qui appartient le stick, histoire de m’y retrouver aussi entre mes 4 loulous)
    Bonne continuation 🙂

  9. YopiYopa, je n’avais pas pensé au ski! Cela dit, c’est sûr que les bactéries ne vont pas se précipiter à J + 12 mois + 1 minute pour attaquer le contenu de nos produits solaires :). Après, ça dépend 1/ des conditions dans lesquelles on conserve les produits en question et 2/ de la sensibilité de la peau des membres de notre famille.

  10. Lysie, Jessica, oui, exact! Les brochures et les billets! 🙂

  11. Au moins quelque chose pour lequel je n’ai pas d’état d’âme : comme nous ramenons des souvenirs (comestibles, je vous rassure), il faut faire de la place dans les bagages au retour. Autant dire que les chaussures et autres vêtements/accessoires/trucs non réparables vont direct à la poubelle ! (pour les prospectus : je les consulte mais ne les prends plus, ça fait toujours ça de déchets en moins).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s