Pourquoi je suis « bordélique »?

Un article de Clémence Levasseur paru dans Marie France de mars.2017-03-marie-france

9 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Dans les media, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

9 réponses à “Pourquoi je suis « bordélique »?

  1. Suf

    Je suis un peu bordélique et ne supporte d’ailleurs pas les maisons ‘asceptisées’. Ici il y a de la vie, et beaucoup de choses à faire. La pièce à vivre permet de recevoir tous les week-end, les gens disent se sentir bien car ‘on ne se prend pas la tête’.
    Donc pas de honte à avoir, les choses se font petit à petit, et on le vit très bien !

  2. Anita

    Bonjour Laurence,
    Merci pour tes articles toujours pertinents et souvent plein d’humour. je me questionne sur mon stock de journaux intimes, datant de quand j’avais une vingtaine d’année (j’en ai actuellement 38). Ils sont actuellement dans 2 cartons dans mon bureau, donc encombrants. Jusqu’à il y a encore 4 ou 5 ans (à son départ en maison de retraite), ils étaient conservés chez ma grand-mère, ce qui était idéal, me permettant de les conserver pour avoir accès plus tard à ces recueils de ce que j’ai pu ressentir et vivre dans le passé, chez quelqu’un qui avait la discrétion nécessaire pour ne pas les lire. Il faut préciser que, si je ne me vois pas les jeter étant donné l’importance qu’ils ont eu pour moi, mais je n’ai pas pour autant envie de les relire actuellement car cela me peine de relire des erreurs que j’ai pu faire à l’époque. Que penses-tu de tout cela ? Faudrait-il mieux les faire garder quelque part (loin de chez moi, en clair, mais où, il faut quelqu’un de confiance et avec de la place) ? Ou bien les détruire (mais sans avoir pu faire le tri, cela me fend le cœur) ? Ou continuer comme ça, à attendre d’avoir un jour la force de me repencher sur la personne que j’étais alors, retrouver les sentiments que j’ai éprouvé, mais aussi me rappeler de choix douloureux que j’ai faits.
    Au plaisir de continuer à te suivre sur ton blog.
    Anita

  3. Ah super article ! Je pense me retrouver dans la procrastination décisionnelle (à retenir cette expression !) et le manque d’énergie. Pour le 2eme cas, le retour des beaux jours devrait aider, mais pour la procrastination (situation qui ne me convient pas) que puis-je faire ?
    Merci !

  4. Valérie

    Bonjour Laurence ,
    Merci beaucoup pour vos articles !!!
    Pourquoi je suis bordélique ? Je crois que petite il ne m’a pas été expliquée comment ranger. Ma mère rangeait ma chambre quand j’étais à l’école ou bien se fâchait en mettant tout par la fenêtre (ma chambre était au rez de chaussée) et j’avais l’impression de mettre des heuuuures à ranger !!! Après dans mon appartement j’arrivais à ranger car j’étais seule et pas encombrée. Après ds ma maison, les travaux, en couple, les enfants, le travail, tout cela fait Que parfois je me sens dépassée et ne sais plus rangée.

  5. cappuccinette

    Pour Anita : connaissez-vous l’APA (association pour l’autobiographie : http://autobiographie.sitapa.org) ? Ils collectent et conservent les journaux intimes. On peut même demander à ce qu’ils ne soient pas lus pendant 5 ou 50 ans. C’est une autre possibilité.

    Pour Laurence… que de réflexions qui me parlent dans cet article… Mon bazar, je l’aurai un jour, je l’aurai ou plutôt je ne l’aurai plus !

    Merci pour ce blog dont la lecture fait réfléchir avec le sourire !

  6. Anita, j’avoue que je ne suis pas sûre de pouvoir vous aider. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de détruire des journaux intimes sans au moins les avoir relus. Quant à savoir où les stocker en attendant, vous le dites très bien: si vous avez une personne de confiance qui veut bien s’en charger, c’est une chance. Sinon, même encombrants, il y a peut-être un endroit chez vous où ils pourraient être entreposés sans trop encombrer?

  7. bonjour,
    le post d’Anita m’a remémoré l’existence d’une association qui collecte et conserve les journaux intimes et autres écrits personnels. Il s’agit de l’APA : association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique. Voici le lien :
    http://autobiographie.sitapa.org

    Anne-paule

  8. Marie

    @ Anita : je pense qu’il ne faut pas les jeter, même après lecture car dans le futur tu peux avoir envie de relire tel ou tel épisode de ta vie. Plutôt que de les ranger dans des cartons encombrants j’imagine que tu pourrais les empiler en fond de placard et mettre devant tes vêtements ou ton linge de maison ou alors dans une boite à roulettes sous le lit ou dans un pouf dans le salon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s