Organisation et plaisir: incompatible?

MoutonSauteMais, Laurence, quel plaisir pouvons-nous bien trouver à nous organiser? Pour nous, Bordéliques de fraîche date ou Bordéliques-nés, l’organisation est une contrainte. Et les contraintes, on n’aime pas ça. Allez, on vous lance un défi: essayez de nous convaincre qu’organisation et plaisir vont de pair.

Le plaisir simple du « ça, c’est fait ».

Tout le monde le connaît celui-là. Il suffit d’avoir, une fois dans sa vie, coché une liste de choses à faire, même toute petite, pour s’envoyer des bouffées de satisfaction qui font drôlement du bien à l’ego. La liste permet de bien visualiser ce qu’on a réussi à faire. Ca marche moins bien si c’est simplement dans notre tête.

Le plaisir du « ça roule tout seul »

Ce plaisir-là, on le trouve par exemple, quand on possède une ckeck-list et qu’on la passe en revue, item après item.

Prenons un exemple: vous êtes à peine revenus de vacances et vous souvenez encore bien de la difficulté que ça a représenté de préparer les affaires de tout le monde avant de partir. Sans parler des actions à effectuer (clefs, plantes vertes, animal, renouvellement de papiers d’identité…). Cela vous a occupé la tête pendant plusieurs jours, vous avez fini par boucler les valises à minuit alors que vous deviez partir le lendemain à 5 h du matin.  Et pour tout dire, vous avez embarqué quelques vêtements encore humides parce que vous aviez réalisé qu’il en restait dans le sèche-linge. Vous avez dû racheter des tongs et des paréos sur place parce que plus personne ne savait où ils étaient rangés.  Bref, vous êtes partis en vacances avec un niveau de stress phénoménal et vous êtes juré « plus jamais ça ». C’est vrai, quoi, il est où le plaisir, dans ces cas-là?

Pour vous éviter ces mauvaises expériences, et donc trouver du plaisir à  préparer vos vacances (pour poursuivre mon exemple),  il s’agit de séparer la phase de réflexion (stimulante, imaginative et donc plaisante) de la phase d’exécution pure.

On va d’abord constituer une check-list. Si les pilotes d’avion et les cuisiniers le font, on peut le faire aussi.

  • On démarre la liste sur un support qu’on aime bien, qu’on pourra retrouver à volonté  et qu’on peut déplacer (notes de votre téléphone portable, Evernote, cahier, voire, à ce stade, une feuille volante mais c’est risqué).
  • On inscrit tout ce à quoi on pense, en passant en revue mentalement une journée-type en vacances, par exemple.
  • Quand on pense qu’on a fait le tour, on laisse reposer.
  • Inévitablement, d’autres idées nous viendront en tête plus tard: il faudra bien sûr les ajouter à la liste. On peut modifier, enrichir, simplifier cette liste. A un moment, on sent qu’elle est aussi complète que possible.

Phase 1, dite de réflexion, terminée. Sans précipitation ni stress. Pas mal.

Phase 2: l’exécution.

Si vous avez déjà essayé de suivre une recette mal écrite, où vous découvrez en cours de route qu’il faut 50 grammes de beurre et de la farine,  alors que vous n’en avez pas, vous comprenez où je veux en venir. Le plaisir de la check-list vient de la possibilité de la suivre fidèlement, aveuglément, sans se poser de question, quel que soit votre état de fatigue ou (d’absence) de concentration.

Les valises vont se remplir presque toutes seules, le chat sera nourri en votre absence puisque vous y aurez pensé au bon moment, rien ne sera oublié, aucun enfant ne sera grondé et personne ne boudera dans la voiture jusqu’au péage de Saint Arnoult.

Le droit de s’accorder… du plaisir

Quand nous parlâmes de procrastination, sur le blog, je vous disais à quel point  les récompenses sont indispensables pour s’encourager à chaque fois qu’on choisit de passer à l’action au lieu de repousser à plus tard.

J’entends souvent « je ne m’autorise pas à faire quelque chose qui me ferait plaisir parce que je n’ai toujours pas rangé mon salon/trié mes vêtements/fait le ménage… ». Là encore, il est où, le plaisir? Non seulement vous avez reporté (encore) une activité que vous n’aimez guère, mais en plus vous vous sentez coupable et en plus vous vous punissez. Halte-là! Mon coeur tendre d’organisatrice supporte très mal ces souffrances morales. Jurez-vous la chose suivante: si, après la lecture de cet article, vous attaquez une « corvée » (attention: attaquer ne veut pas forcément dire « finir »), vous vous accorderez quelque chose qui vous fait plaisir:

  • si vous étiez dans le salon: regarder un film, écouter de la musique que vous aimez, lire un magazine
  • si vous étiez dans la cuisine: fabriquer un plat que vous aimez (mais pas forcément vos proches), inviter quelqu’un à prendre le café
  • si vous étiez dans votre salle de bain: se faire couler un bain moussant, se mettre du vernis sur les pieds
  • si vous étiez dans votre chambre: faire une petite sieste, lire au lit…

Choisissez un truc bien égoïste, régressif, qui signale « paresse, détente, voire gros péché ».

Le plaisir de se sentir progresser

J’ai la chance d’avoir des lecteurs qui me disent qu’ils font des progrès en organisation grâce à ce blog et mes livres. J’imagine que c’est parce que ça leur fait plaisir qu’ils m’en parlent.

Alors? Convaincus?

Pour aller plus loin:

  • Tiens, puisqu’on parle vacances et que, si ça trouve, vos valises ne sont pas encore tout à fait vidées… cet article va vous aider.
  • Ah! la check-list qui sauve le cerveau. C’est ici aussi.
  • Après « organisation et plaisir », pourquoi pas « organisation et confiance« ?
  • Enfin,  il me semble que « du Temps pour moi » et vos commentaires complètent bien  cet article du jour.

14 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, S'organiser à la maison

14 réponses à “Organisation et plaisir: incompatible?

  1. Blaou

    J’ai triché, j’ai lu votre article (mon petit moment de détente… avec un petit thé) avant d’attaquer ma présentation powerpoint (ma corvée…). Bon allez, j’y vais, comme ça je pourrai m’offrir un autre moment de détente 🙂

  2. Sandrine S

    Je commence tout et je ne fini rien

  3. Blaou, j’aime servir de détente, merci bien ;). Et on en est où de son PPT, hm? 😉

  4. Blaou

    PPT fini !!!! J’ai été courageuse et je l’ai fini en une seule fois…

  5. Laurence, mon plaisir c’est quand j’utilise votre méthodes des 3PA (Plus Petite Action Possible). Des fois la 3PA c’est juste de déplacer d’un mètre un objet, en direction de là où il doit être rangé. Et il finit par l’être, comme par magie. Ça me met en joie cette magie !

  6. j’adore! oui je l’avoue je prend du plaisir à ranger, nettoyer ,… C’est mon côté vierge maniaque 😉 Heureusement d’ailleurs car je suis la seule comme ça à la maison!! Surtout mon 9 ans avec lequel j’ai tout essayé : BUJO, punitions,…

  7. Emmanuelle

    Laurence, quel plaisir de vous relire !
    L’organisation me sauve du stress (ou du moins, le fait baisser à un niveau acceptable).
    J’ai opté pour les listes de choses à ne pas oublier pour les vacances le jour où, en arrivant en vacances de Noël avec NuméroUno toute neuve (2 mois), « on » a constaté qu’il manquait la doudoune de l’Homme dans les bagages (« on » s’est fait disputer, puisque « on » avait pris la sienne et ce qu’il fallait pour le bébé)…

    J’ai ensuite étendu au fur-et-à-mesure des naissances (3 enfants en 5 ans), et rendu la liste « publique », pour que la charge soit partagée un minimum.

    De même, j’ai assez rapidement opté pour les menus à la semaine et la liste de courses construite au fur et à mesure. Ce qui n’empêche pas l’impro pour autant.

    Le plaisir là-dedans ? Ne pas perdre trop de temps sur les corvées, pouvoir ménager un temps « sans rien » en anticipant comment gérer les déplacements de tâches… ne pas basculer tout sur le week-end (ou pouvoir se permettre, en tout cas, quelques week-ends « bulle »)

    Avec trois loustics dont l’aîné à tout juste 10 ans, deux parents qui travaillent et des grands-parents à distance, l’organisation est le pilier de la vie de famille, on serait tout le temps en panique sans ça…

  8. ericvaldenaire

    se mettre du vernis sur les pieds, ça s’est fait 😉

  9. Eric, vous exagérez! 🙂

  10. ERIC VALDENAIRE

    je vous rassure Laurence, la météo étant ce qu’elle est, j’ai été amené à renfiler des chaussettes, ceci reste donc secrètement entre nous 😉
    A la lecture de votre article, j’ai été un parfait petit soldat et me suis fait violence pour entamer une corvée procrastinée de longue date, d’où ce petit excès de folie qui m’a fait bien rire en vous imaginant dans mon dos !
    Encore merci pour toute cette énergie que vous nous transmettez.

  11. Leï

    Cela faisait longtemps que je voulais écrire un commentaire mais je n’ai jamais vraiment osé je crois … Et je pense que le moment est venu.

    Cela fait un bon paquet de temps que je vous suis maintenant, et je voulais simplement vous dire merci. Merci pour tous ces conseils que vous dispensez.

    J’ai commencé à vous suivre lorsque j’étais étudiante, incapable de faire quoi que ce soit deux à trois jours par semaine, déprimée, stressée et complètement débordée entre mes cours au rythme intense et mon association qui me prenaient un temps fou. Complètement désorganisée aussi. J’avais besoin d’aide, je ne le savais, mais je ne me voyais pas à qui demander.

    Grâce à vous j’ai appris à retrouver un rythme, une organisation. Finis le stress, les devoirs en retard, les cours à mettre au propre en retard. Fini le bazar un peu partout, chaque chose est à sa place là où je l’utilise. Oh, il reste bien quelques noisettes par-ci par-là précieusement, mais ce n’est rien comparé à avant. Et ça se ressent dans les affaires de mon chéri également même s’il reste encore un sacré écureuil qui entasse lui aussi. Beaucoup de choses restent mais c’est toujours ça de pris ! Car oui j’ai dû vivre avec lui chez ses parents durant un temps, finances obligent.

    Aujourd’hui et depuis un an, mes études sont terminées, j’ai gardé une certaine organisation pour ce qui est de ma recherche d’emploi : Tout est classé, ordonné, je retrouve mes offres en un clin d’oeil ! Mes papiers (mon plus gros point noir à l’époque) ? Même chose ! Les délais ? Toujours respectés ! Moins de stress, et malade bien moins souvent moins souvent ! Comme quoi tout peut arriver !

    Et aujourd’hui encore, vos précieux conseils vont continuer à nous servir, et pour cause : Nous allons emménager dans notre premier petit cocon début octobre ! A nous le déménagement sans stress, les VBI d’organisation, les solutions pour gérer notre budget que j’ai gardés dans un coin de ma tête et que je peux toujours consulter.

    Je me suis jurée en voyant les changements sur mon quotidien d’étudiante que quand j’aurai enfin mon emploi à moi, je veux absolument acheter vos livres. Je suis sûre que j’y retrouverai encore plein d’idées intéressantes pour s’organiser.

    Merci, merci encore !

  12. Merci Leï, d’avoir pris la peine de communiquer votre enthousiasme sur le blog. On voudra des nouvelles, bien sûr! 😉

  13. J’allais écrire quasi le même message qu’Emmanuelle ! C’est fou (enfin, sauf pour la doudoune) (non que je n’oublie rien, mais faut pas pousser, si « on » est pas content, « on » pense à ses affaires…). Je finis un marathon de boulot (entre le vrai travail et l’associatif – un passage de dernière minute en pleine charrette sur France inter, si vous vous interressez à la médicalisation de la naissance, c’est par là : https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-13-septembre-2017 ), pas eu le temps ou presque de voir les 3 loupiots en pleine rentrée, certes organisation facilité par un compagnon qui fait le job (sorties d’école, activités extra-scolaires, courses, etc…) mais surtout niveau de stress acceptable grâce aux 3PA et au carnet unique. Et à la dropbox, aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s