Pourquoi nos listes de tâches n’avancent-elles pas à la même vitesse?

Aurélie me faisait remarquer que ses listes de tâches au travail avancent (descendent? se font cocher?) plutôt vite et bien mais qu’il n’en va pas de même pour sa liste de tâches à faire à la maison. Mais pourquoi diable? Comment se fait-ce?

Plusieurs pistes possibles:

De l’art de s’accommoder des contraintes

En général, au travail, on évolue avec davantage de contraintes: date-limite, réunion, demande des clients, impératifs provenant d’autres services… Du coup, nous sommes en quelque sorte obligés d’avancer, de faire les choses. Ce qui maintient un rythme soutenu et régulier de « tiens, et encore une tâche cochée, YES! ». En revanche, moins de contraintes dans la vie privée = moins de tâches cochées. Après tout, qui va venir vous tirer les oreilles si vous n’êtes pas allée courir mardi soir ou si la serpillère n’est pas passée dimanche? Personne, j’espère.

Je trouve donc tout à fait normal que la liste « travail » soit cochée avec plus de diligence que la liste « maison ».

De cette manie qu’on a d’avoir les yeux plus gros que le ventre

Il se peut que, pleine de bonnes intentions (ah là là, vous aussi?), vous soyez un poil trop ambitieuse.

Autrement dit, vous notez plein de choses sur votre cahier, en étant persuadée que le simple fait de les écrire va les rendre plus probables. Bien sûr, puisque c’est écrit, c’est censé être motivant, non?

Eh non. Il faut un ingrédient supplémentaire, plus subtil: la notion d’engagement.

C’est-à-dire qu’au moment d’écrire une tâche, il faut être convaincu qu’elle est importante, qu’elle mérite d’être faite. Tiens, par exemple: jamais au grand jamais je ne noterais « perdre 3 kilos » sur ma liste. D’abord, c’est vrai que ce n’est pas tout à fait une « tâche ». C’est plus une intention. Et un peu vague en plus. Et à laquelle je ne crois guère, tout bien pesé (c’est le cas de le dire), vu qu’en plus, on approche des fêtes.

Donc, faites maigrir (mais qu’est-ce que j’ai avec ça, moi?) votre liste. N’y notez que des tâches sur lesquelles vous vous engagez vraiment.

De la technique des petits pois pas

Peut-être aussi, pour aller vite, notez-vous des tâches trop « dodues » (allez, encore un petit truc comme ça et j’arrête les métaphores nourricières). J’entends par là que « Acheter les cadeaux de Noël » ressemble à une tâche, c’est vrai. Mais pour pouvoir la réaliser, encore faut-il savoir ce qu’on va acheter. Et du coup, « Acheter les cadeaux de Noël » met du temps à être cochée. Parce qu’en réalité votre tâche devrait plutôt être « Appeler Pascale pour lui demander ce qui ferait plaisir à Bastien ».

Décortiquez, chers lecteurs (tiens, comme le homard ou les crevettes. Ok, je sors).

A propos de décortiquage, vous aimerez sans doute lire cet article sur les to-do lists vraiment utiles. Et celui-ci devrait vous aider également: on y parle de l’intérêt de décloisonner vie privée et vie pro.

 

 

5 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, S'organiser à la maison

5 réponses à “Pourquoi nos listes de tâches n’avancent-elles pas à la même vitesse?

  1. Sosobio

    Article bref et efficace ! J’ajoute qu’on a aussi des tentations à la maison (enfants qui veulent passer du temps avec nous, internet,…) C’est pour ça que je suis convaincue qu’une femme de ménage fera une tache donnée bien plus vite que vous (car elle ne répondra pas au téléphone, n’ira pas grignoter un truc dans le frigo…) Bonne continuation.

  2. Marie-Pierre

    Oh, quelle bonne idée cet article, quand justement on le lit un matin où on se dit : « bon, c’est bientôt Noël, ça, c’est pas un scoop ! :), cette année, il faut vraiment que je m’organise, et que me fasse une to do-list efficace !
    Merci Laurence

  3. Nils Halbedel

    Bonjour Laurence,

    Merci pour ton article. Bien qu’il soit court, il reste néanmoins efficace 🙂

    J’aime beaucoup le petit rappel que tu fait sur les petits pas et sur l’importance de « décortiquez »nos tâches. Je crois que c’est Henri Ford qui disait : « Rien n’est difficile, si vous le divisez en petites tâches ».

    Concernant la to do list, je pense que c’est important de quand même noter toute les choses que l’on aimerait faire, mais on ne les notes pas toutes sur la liste de la journée.Comme tu dit, inutile d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Sinon, on va vite se retrouver envahi de choses à faire et c’est pas l’idéal.

    Moi je fait ma liste directement sur mon téléphone (plus facile pour y apporter des modification car il n’y a pas de rature et en plus je l’ai toujours sur moi). Puis j’ai plusieurs rubriques qui me permet de mieux les classer mes tâches : Aujourd’hui, Demain, Jours à venir, Plus tard, et À l’horizon.

    Voila, en tout cas je suis heureux d’avoir découvert ton blog aujourd’hui.

    À bientôt,

    Nils

  4. Merci de cet article essentiel ! La méthode des petits pas est vraiment celle qui permet d’avancer le plus vite et le plus loin, j’en fais l’expérience chaque jour !

  5. Magali

    Merci pour cet article vivifiant (j’aime beaucoup votre humour) et toujours tellement efficace.
    Je compléterais avec la méthode GTD (Getting Things Done) que je viens de croiser et qui préconise de noter, une fois notre mission cochée, l’action suivante à faire pour toujours garder son cap…
    Bon, avec tout ça, faut que j’aille réécrire ma liste tiens ! 😄

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s