Le micro scheduling, vous connaissez?

Airport departures timetable showing Delta and Alaska Airlines flights on time and boarding

Voici encore une approche de la gestion du temps qui nous vient des anglo-saxons.

Pour en savoir plus, connaître mon avis sur la question et découvrir si cette méthode vous conviendrait, lisez l‘article d’Hélène Lefrançois dans Ouest France.

 

4 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Dans les media, FBI (Fausses Bonnes Idées)

4 réponses à “Le micro scheduling, vous connaissez?

  1. Nicolas

    Mince, mon micro scheduling du jour ne prévoit pas de créneau pour réagir à cet article 🙂 !

    Mon Dieu, mais quelle horreur ! Planifier jusqu’à sa pause pipi ! C’est nier notre condition d’être vivant ! Je serais curieux de savoir ce qui se passe quand :
    – C’est l’heure de faire pipi mais je n’ai pas envie. Chic ! 3 minutes gagnées pour travailler un peu plus !
    – J’ai bu une grande tasse de thé, j’ai une furieuse envie d’aller aux toilettes, mais la prochaine pause pipi est planifiée dans 1h22 minutes. Je vais me trémousser sur ma chaise pendant 1h22, ou alors j’apprends le stoïcisme et j’arrive à être productif jusqu’à l’heure de la pause !

    Pour avoir travaillé dans une usine automobile et chez un fabricant de composants automobiles, milieu réputé pour traquer jusqu’au dixième de seconde, j’ai rencontré des êtres qui faisaient du micro scheduling. Ils s’appellent des robots. Avec l’avantage de ne pas avoir besoin d’aller aux toilettes 🙂 ! Les opérateurs sur les lignes de montage ont des horaires stricts, c’est certain, car c’est indispensable à la réalisation du travail, mais c’est la seule raison…

    Pour des personnes ayant la possibilité de gérer librement leur emploi du temps, pourquoi rigidifier les choses à ce point ? Personnellement, j’appelle cela de la maltraitance. Pourtant, j’ai une tendance forte à vouloir gérer mon temps et être productif ! J’ai eu une organisation qui s’approchait un peu du microscheduling (m’imposer de travailler sur ci ou ça sur une plage de temps donnée, par exemple), mais je m’en suis éloigné, et… mon efficacité a décuplé ! Je me suis inspiré de vos méthodes, Laurence, puisées dans le livre « S’organiser, c’est facile ». Voici ce que j’ai mis en place pour gagner en efficacité :
    – Une routine quotidienne pour les tâches répétitives = une check-list avec des horaires INDICATIFS pour certaines tâches qui le nécessitent
    – Une gestion des tâches très proche de votre méthode (car je pourrais l’appliquer plus rigoureusement :-), qui tient notamment compte de ma capacité à accomplir une tâche à un moment donné (forme suffisante, motivation…)
    – Pour certaines tâches longues, j’utilise la méthode pomodoro, non pas pour m’obliger à travailler 25 minutes d’affilée, mais… pour vérifier à intervalles réguliers que ce que je fais correspond bien à mon objectif, et pour faire une petite pause « saucissonnage » : 5 minutes pour souffler, pour faire quelques étirements, pour faire un court exercice de relaxation, etc.
    J’y ai gagné non seulement en efficacité, mais aussi en sérénité !
    Un des « bonus » offerts par le saucissonnage : la créativité !!! Souvent, les idées astucieuses viennent alors qu’on vient de se lever, qu’on a fait quelques pas et qu’on a mis son cerveau quelques instants en roue libre. Je ne sais pas pour vous, mais les idées qui me sont venues à l’esprit pendant mes petites pauses m’ont très souvent réaligné avec mon objectif ou permis de l’atteindre plus efficacement, et au final… j’ai gagné un temps fou !

    Je profite de ce long commentaire pour citer un de mes professeurs d’une matière scientifique qui nous incitait à prendre le temps d’écrire toutes les étapes des calculs qu’il nous faisait faire, pour être sûrs de ne pas faire d’erreur. Sa devise était : « Doucement, on est pressé ».

    J’espère que ce commentaire sera utile à quelques-uns d’entre vous !

    Et sur ce, je pars faire une pause, car mon pomodoro vient de sonner 🙂 !

    Nicolas

    J'aime

  2. Astrid

    Cette « méthode » (qui n’a rien d’original) est absconse, tant sa rigidité et son mépris des réalités sont grands ! Bref, d’accord avec vous.

    J'aime

  3. Solange

    Sauve qui peut ! mais c’est une horreur cette méthode…..moi, entre deux phases d’action, je préfère méditer et souvent les solutions arrivent pendant cette période de vacuité. Se donner la possibilité de se détendre fait souvent gagner en productivité et permet l’émergence d’idées.

    J'aime

  4. Nicolas

    Mon Dieu, Solange, méditer et faire du vide !!! Les ennemis du micro scheduling !!! Quelle oisiveté !!! Tout ce temps perdu à ne rien faire !

    Plaisanterie mise à part, vous avez su dire en très peu de mots ce que je cherchais à exprimer 🙂 ! Je suis aussi adepte des courtes méditations, et je fais le même constat que vous !

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.