Aider un collégien à s’organiser, dès la rentrée

range revue personnaliséL’idée de cet article revient à Séverine. Son fils entre au collège, en sixième et, bien sûr, les questions de l’organisation de son bureau et de son travail se posent.

Voici quelques conseils:

  1.  Prévoir un emplacement au mur, au-dessus du bureau, pour l’affichage du sacro-saint emploi du temps (probablement le plus grand changement pour nos collégiens tout neufs)
  2. Prévoir d’autres emplacements pour ledit planning (les parents devraient en avoir un exemplaire, et peut-être aussi dans la cuisine? Ou sur l’agenda familial partagé?)
  3. Un éclairage du bureau du bon côté, c’est-à-dire à gauche si l’enfant est droitier et vice versa.
  4. Une chaise confortable, à hauteur réglable (on grandit très vite, au collège)
  5. Penser à des codes couleur par matière (le rouge pour les maths, le vert pour le français…). On assortit alors le code couleur indiqué sur le planning à la couleur du cahier ou du classeur de la matière correspondante. Surtout utile pour les étourdis!
  6. Pour le matériel (classeur, cahiers, livres), penser à des rangements à la verticale  (porte-revues à prévoir: cf photo) plutôt qu’en piles . En tout cas, tout doit être facile d’accès, avec le moins de gestes possible à faire pour prendre ou reposer quoi que ce soit. Une étagère robuste au-dessus du bureau convient bien.
  7. Un stock de fournitures toujours bien garni (pas forcément rangé dans la chambre, d’ailleurs).
  8. Un peu de discipline: le sac de cours se prépare la veille au soir, les leçons s’apprennent tous les jours, le cartable est vidé toutes les semaines et on en profite pour attribuer une place (classeur ou collées au bon endroit dans le bon cahier) aux  feuilles volantes que l’on retrouve au fond. On peut jeter les vieux emballages et les miettes de goûter, tant qu’on y est.
  9. J’ajoute que le téléphone portable et les consoles ou PC devraient être sortis de la chambre, au moment des devoirs puis du coucher, mais çà…

 

Parents de collégiens, enseignants, avez-vous d’autres conseils? Nous sommes tout ouïe.

20 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Comment classer des documents, Comment ranger, S'organiser à la maison

20 réponses à “Aider un collégien à s’organiser, dès la rentrée

  1. Champenoise

    A savoir : est-ce que les enfants utilisent réellement leurs bureaux ?
    Je suis mère (3 fois) et grand-mère (5 fois), et voilà ce que j’ai observé : bien qu’ayant installé de jolis bureaux bien équipés, JAMAIS je ne les ai vus s’y installer. Le bureau devenait un fatras de bazar divers et varié : vêtements, livres, feuilles volantes, maquillage, kleenex … à criser !
    Où s’installaient-ils donc pour les devoirs ?
    Au choix : canapé, table de cuisine (près de Môôôman), sur le sol de leur chambre ou du salon (moquette, tapis …) … Mais toujours à proximité !
    Mais, bon, ce n’est que mon expérience 🙂

    J'aime

  2. Marie

    Je suis l’ainée d’une fratrie de 3. Je faisais toujours mes devoirs dans la salle à manger, au grand désespoir de ma maman. Petit à petit, je suis montée dans ma chambre, laissant la table de la salle à manger et celle de la cuisine à mes deux soeurs qui y faisaient elles aussi leurs devoirs. Je ne me suis réellement servie de mon bureau que bien plus tard.
    Ma plus jeune soeur (née bien plus tard), elle, ne s’est jamais servie de sa chambre pour ses devoirs.
    C’est certes la plus organisée de nous 3, et elle rangeait ses affaires tout de suite, du coup, ça dérangeait moins ma maman
    Ceci dit, son bureau dans sa chambre était toujours immaculé (normal, elle ne s’en servait jamais!)

    J'aime

  3. Emmanuelle

    Je suggèrerais bien d’ajouter des lignes à l’emploi du temps avec les activités extra-scolaires et leurs horaires… et de réserver une place pas loin pour les sacs desdites activités… à préparer la veille au soir également, et à « attacher » au cartable s’il n’y a pas d’étape à la maison entre la sortie du collège et les activités…

    J'aime

  4. En tant que très ancienne collégienne, je confirme les témoignages ci dessus: je faisais mes devoirs par terre (y compris les travaux de groupe: tout le monde par terre) et je n’ai commencé à utiliser un bureau qu’à la fac.

    J'aime

  5. Alanis31

    Tous les conseils donnés plus haut sont bons à prendre…
    Je confirme en particulier que le code couleur marche très bien….
    Il me semble important de les accompagner dans la gestion de leur cartable au moins la première période car c’est une gestion complètement différente de celle qu’ils ont connue au primaire.

    J'aime

  6. Ancien collégien

    Pour ce qui est de l’utilisation des bureaux, c’est aussi une affaire d’éducation. Mes parents ne nous auraient JAMAIS laissé travailler par terre, c’est un coup à s’abîmer le dos, les cervicales, voire les yeux. En revanche, travailler sur la table de la cuisine, si elle est adaptée et qu’on y est au calme, pourquoi pas (je ne suis personnellement pas pour ranger chaque enfant dans sa chambre). Si ça peut leur apprendre en plus à ranger immédiatement après avoir travaillé, c’est un plus !

    J'aime

  7. dafodile

    Petite idée en plus pour les collégiens en garde alternée: pour ma fille nous avons acheté une boîte à dossiers suspendus, avec un dossier par matière: plus facile de transporter livres et cahiers d’une maison à l’autre sans tout déclasser!

    J'aime

  8. Mon fils est toujours par terre (j’ai eu beau me battre rien n’y fait) ou sur la table de la cuisine proche de nous . Pour le dos , rdv ostéo 2 fois par an de toute façon. Moi aussi j’ai beaucoup travaillé sur le sol ou dans mon lit. Je me sentais plus performante ainsi ! En BTS j’ai commencé à utiliser le bureau…

    J'aime

  9. Bénédicte

    Tous ces conseils sont déjà en pratique ici. Forcément avec une fille en première S, une autre en troisième, le petit (de moins en moins petit!) dernier en cinquième et une maman fervente lectrice de « s’organiser c’est facile! ». 😉
    Mais les filles, excellentes élèves, font leurs devoirs par terre dans leur chambre ou sur la table de la salle à manger, le fiston préfère le bureau de sa chambre, heureusement pour son écriture, mais il est vite distrait par tous ses jeux pourtant rangés sur le mur opposé au bureau!
    Grâce au classement bien organisé de ses cours, il lui ne manque jamais de cahier ou livre par contre, sa trousse a beaucoup de mal à le suivre.
    Les emplois du temps des collègiens colorés et complétés des activités extra-scolaires sont placardés dans la cuisine, au dessus du bureau et sur le côté extérieur de la porte des chambres afin que nous sachions s’ils doivent se lever aux aurores ou s’ils ont droit à un petit répit. La lycéenne se gère efficacement toute seule.

    J'aime

  10. Bénédicte, c’est du pur génie le coup du planning à l’extérieur de la porte! Après, le tout est de se souvenir si on est en semaine 1 ou semaine 2…;)

    J'aime

  11. Bonjour Laurence, j’aimerais vous contacter pour une demande de formation personnalisée (en tant que particulier). Impossible de trouver votre email sur le site. Pourriez-vous, svp, m’envoyer un msg pour lancer le fil de discussion ?`Merci beaucoup et bravo pour votre blog et vos livres, je suis fan !!!
    Sophie

    J'aime

  12. Floconnette

    La prof qui a des 6ème applaudit à cet article … Notamment le code couleur très utile !
    Je me retrouve bcp dans les enfants s’installant partout sauf à leur bureau et cela ne m’a pas empêché de réussir mes études … La table de la cuisine au collège, mon lit au lycée et en fac … Encore aujourd’hui, je préfère mon canapé à mon bureau pour travailler (avec un coussin porte ordinateur).
    Pour Bénédicte (et les autres) : pour la trousse souvent oubliée, est-il possible qu’il ait une 2ème trousse à la maison (ou tout le nécessaire dans des pots sur le bureau) comme cela la trousse école reste en permanence dans le sac de cours ?

    J'aime

  13. Sophie, vous trouverez mes coordonnées ici. A bientôt.

    J'aime

  14. Hélène

    Pour ma fille entrée en 6ème l’année dernière j’ai aussi dû ajouter en cours d’année un decriptif de routine matin et soir. Avec la fatigue et le « trop de choses différentes à penser » je passais mon temps à lui rappeler les tâches quotidiennes. On a donc ajouté un tableau (fait par ses soins) avec la liste des tâches quotidiennes et les activités extra scolaires.

    J'aime

  15. Hélène, ça aussi, c’est une très bonne idée: faire participer les enfants à la création de leurs routines. Continuez comme ça et en voilà une que je verrai en stage dans 4 ans!:)

    J'aime

  16. En tant qu’ancien collégien, je faisais mes devoirs sur mon bureau mais il n’était pas toujours très bien organisé. C’est vrai que c’est plus pratique quand tout est facile d’accès comme vous le dites (et surtout quand on se souvient de l’endroit où l’on a déposé ses affaires d’école). En revanche, je partageais ma chambre avec mon petit frère, qui jouait, faisait un peu de bruit, me parlait, donc le bureau n’est pas forcément l’endroit idéal pour travailler. Il faut faire avec ce que l’on a, mais surtout assis sur une chaise, à une table et dans une pièce calme, c’est le principal.

    J'aime

  17. Alex Andre

    Bonjour

    Je suis enseignant dans un cycle 3 ce2 cm1.J’aurais aimé savoir quels outils proposer à mes élèves pour apprendre cahier? classeur ? ….

    J'aime

  18. Floconnette

    De très bonnes idées, Laurence !
    Je rajouterai :
    – le planning des semaines A/B ou autre système à côté de l’emploi du temps
    – faire comprendre que la leçon est toujours à apprendre pour le cours suivant même si ce n’est pas écrit systématiquement dans le cahier de textes …
    Et puis moi aussi je crois que je n’ai investi mon bureau qu’en fac et encore aujourd’hui, même prof, mon canapé se transforme souvent en bureau, au grand dam de mon conjoint (pas envie d’être toute seule 😉 ).

    J'aime

  19. Merci Floconnette pour ces compléments super utiles 😉

    J'aime

  20. Emmanuelle

    Chez nous, il y a un EDT (que je remanie avec un tableur avec une couleur par matière en customisant avec le bon groupe de cours -1 ou 2- et un code par semaine -A ou B-) sur le réfrigérateur, qui est opportunément visible depuis le casier où sont rangés les cartables et donc les porte-revues du matériel de cours/sport.
    J’ai acheté de toutes petites étiquettes qui rentrent sur la tranche des cahiers-classeurs, pour écrire les matières et elles servent aussi sur les intercalaires. Il y a un code-couleur pour les matières (imposé ou pas par les profs), ça permet d’en oublier le moins possible.
    La trousse à crayons de couleurs et celle des feutres sont en fait des trousses de toilette transparentes, pour faciliter le repérage des couleurs et le reste du matériel est dans une trousse classique.

    Chacun des trois enfants (5°, CM2, CE1) a un petit sac à dos par sport (école, judo, hip-hop, piscine etc) : on en a acheté pas mal chez D… (entre 2 et 4€ l’un), avec une couleur par enfant. Chaque sac est rangé garni, dans une zone spécifique (et ils ont des tailles différentes, on sait tout de suite ce qu’on prend). Ainsi, on ne court pas après les différents éléments.

    Le planning « activités extra-scolaires » de la famille au complet est affiché sur le tableau noir de la cuisine (celui qui sert de todo-list), avec les horaires de la ludothèque et ceux de la bibliothèque. La cuisine étant au centre de la pièce à vivre et à 2 mètres de la porte d’entrée, on vérifie en 2 minutes l’heure à laquelle il faut partir pour la capoeira de Numéroter et pour emmener Numérobis et NuméroUno au Hip-Hop… on sait aussi combien de services-dîner il y a le jour en question (jusqu’à 3 selon les sports).
    Un rappel dudit planning est dans le calendrier en ligne que je partage avec le papa, qui a également vue sur mon agenda (pro et perso) et j’ai vue sur le sien : ainsi, il est plus simple de savoir si l’on peut planifier une réunion sur tel ou tel créneau (Chéri.e est dispo ? ok, j’avertis et je programme)… et vérifier les horaires des sports…

    Pour les devoirs au collège, ma grande s’organise très bien toute seule. Nous l’incitons à évaluer le temps nécessaire pour les travaux « de longue haleine » (exposés, lectures de livres, etc) et pour le reste, elle a tendance à spontanément s’avancer, c’est à dire à faire autant que possible les devoirs qu’elle a déjà notés dans son agenda, même s’ils ne sont pas pour le lendemain.
    Je l’incite également à reporter toutes les échéances mentionnées dans le carnet de correspondance dans son agenda, ainsi que les choses liées à la vie courante (rendez-vous médecin et autres), pour pouvoir anticiper les choses.
    Nous utilisons également l’environnement numérique mis en place par le collège, mais c’est rarement nécessaire.

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.