Le (vrai) poids des objets dans notre vie

En tant qu’organisatrice professionnelle, je considère en général le volume que les objets occupent dans une maison.

Mais je n’envisage le poids des objets que lorsque que je dois les déplacer, évidemment. Et j’avoue n’avoir jamais pensé à additionner leur poids.

Or, je suis bien placée pour le savoir, notre tendance aveugle à accumuler les objets augmente*.

Ce qui signifie, certes, qu’on possède toujours plus d ‘objets et qu’ils prennent de la place (et que, par conséquent, on a parfois besoin de conseils de rangement, hm hm).

Mais en termes de poids, ça donne quoi?

C’est simple: 2,5 tonnes d’objets en moyenne dans un foyer français.

Soit, notamment, 603 kilos d’objets dans le salon et 509 kilos dans la cuisine.

Et pour les vêtements? 51 kilos, Messieurs-dames.

On parlait de déménagement l’autre jour. Vous vous imaginez déplacer 2,5 tonnes de trucs et machins accumulés au cours du temps? Sans être particulièrement de type Ecureuil, remarquez. Juste si vous êtes dans la moyenne.

Ces données proviennent du site de l’ADEME qui calcule, en plus, le poids carbone inhérent à la fabrication et le transport de ces objets.

Je serais curieuse d’avoir votre avis dans les commentaires: que vous inspirent ces chiffres?

Pour mieux comprendre notre tendance à conserver toute sorte de choses, vous aurez peut-être envie de lire aussi:

J’ai tendance à accumuler les objets de type « Sapeuservir »? Se pourrait-il que je souffre de collectionnite utilitaire?

Ou alors, serais-je masochiste? Ou propriétaire déçu(e) par mes achats? Ou simplement de nature indécise

Photo: Irina Babina via Pexels

7 Commentaires

Classé dans Budget, Coach en organisation, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Ecologie, Mon avis, Oser jeter

7 réponses à “Le (vrai) poids des objets dans notre vie

  1. Très impressionnant, Julie! 😉

    J'aime

  2. Julie

    Je pèse tout ce dont je me débarrasse 🙂 c’est hyper satisfaisant ! « Toujours ça de moins à déménager ». Dernier exemple : 30kg de papier jeté au printemps dernier, 20kg de dons divers.

    J'aime

  3. Valérie

    Cette réflexion est très intéressante, je ne me l’étais pas posée comme cela encore. Du moins pas par rapport au poids physique. Quand j’habitais en appartement, je ne me posais pas de questions, je gérais bien. Je n’étais pas encombrée. J’avais un placard pour les vêtements et donc pas besoin d’armoire par exemple. Ce fabuleux dressing qui fait tant rêver !! Et puis maintenant je suis dans une maison depuis 2004 et je me suis retrouvée encombrée car il y avait des travaux à faire, donc les pièces pas toujours affectées comme il fallait ainsi que les objets. Entre manque de temps et chômage il y a des choix à faire. Et puis comme on a une maison, et bien on récupère des trucs : le matériel de bricolage des grands pères, de mon père. Matériel pour la cuisine. Tout se remplit… La documentation pour les travaux. Pour désencombrer, votre site m’aide maintenant depuis plusieurs années. Et puis nous avons du déménager ma mère d’une petite maison à un appartement. Donc vider le restant de la maison. Tout de suite nous venons ce week-end de finir de vider l’appartement de ma belle-mère qui de part sa maladie doit rester à l’hôpital. Et forcément il y a des cartons qui atterrissent chez nous en prévision des foires à tout ou bien Emmaüs. Le poids des meubles, c’est impressionnant !! Et il faut trouver quelqu’un qui peut être intéressé ! Une armoire fabriquée au début du 20ème siècle par un meilleur ouvrier de France, ça ne se jette pas ? On fait quoi si on trouve personne pour les reprendre, les vendre ou donner ? Et là je me suis posée également la question du poids des successions, de l’héritage. Oui parce que les verres de la grand-mère, en cristal qui sont jolis et qui seraient jolis sur la table, mais on en a déjà des verres ? la vaisselle de mariage de mes parents que j’ai toujours vue, et en vrai est jolie mais je ne sais pas si j’aurais envie de la garder comme service à vaisselle mais mes parents étaient heureux de l’avoir et y faisaient attention ? Et l’armoire normande que j’ai toujours voulu parce que j’étais en admiration devant, et que dans notre maison c’est compliqué ? Oui le poids des meubles et objets en matière de tri et de déchets m’interpelle. Tous ces objets, c’est l’histoire de toute une vie. Car ce que l’on a dans notre logement, que nos enfants trieront, jetteront pour nous quand nous ne serons plus là, je pense que ce ne sera qu’une part de ce que l’on aura possédé durant toute notre vie. Comment on en arrive à accumuler et posséder tout cela ?
    Désolée pour cette réflexion un peu longue…

    J'aime

  4. Alice

    Je trouve ce chiffre impressionnant. J’ai commencé à réduire le nombre d’objets suite à des déménagements rapprochés. J’en avais marre de déplacer autant de cartons.
    Ca fait 4 ans que je n’ai pas déménagé (un record !) mais je n’ai jamais eu aussi peu d’objets et je continue à me donner ou vendre ce que je n’utilise pas.

    J'aime

  5. NicK le vilain

    oui tout de suite … Mes 3 tonnes de BD/mangas additionnés aux 5 tonnes de mes romans de SF/policier/littérature asiatique, ça pèse que dalle. Le poids de la culture disait l’autre… Hein ? Déménager ?
    C’est pour les jeunes ça. Sinon je fais appel à des pros. Voilà. 😉 😀
    (ceci est un intermède humoristique offert par les déménageurs lorrains)

    J'aime

  6. Emmanuelle D

    Bonjour,
    cet été nous avons aidé des cousins à vider une maison secondaire. Résultat une benne de 4 tonnes remplie façon Tetris, de « on ne sait jamais ça peut servir » . Je précise qd même qu’il y avait bcp de matériau car maison en perpétuels travaux.

    J'aime

  7. Emmanuelle

    Il est aussi très intéressant de voir quelle quantité de déchets nous produisons chaque année par personne (ici, et ailleurs).
    Nous sommes dans une société de l’Avoir, et pire… une société du « Si c’est pas neuf, c’est mal », où l’on renouvelle très (trop) souvent ses biens…
    Pour avoir une idée du poids environnemental « complet » de nos objets, il y a un livre très chouette, très abordable, avec des illustrations très claires : « Notre Empreinte Cachée », de Babette Porcelijn… édifiant.

    J'aime

Commentez, ca nous fait plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.