Archives de Catégorie: Budget

Mon après-midi sur Europe 1

Merci Elisabeth et Marjorie, pour cette heure passée avec vous: ça passe trop vite! Réécoutez l’émission ici:

La vie devant soi le 24 août.

1 commentaire

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Budget, Coach en organisation, Comment s'organiser au travail, Dans les media

La bonne profondeur

Oh, vous pensiez que j’allais vous parler de plongée sous-marine (été oblige)? Ou de taille de soutien-gorge (bonnets de votre maillot de bain)? C’est mal me connaître.

Quand je parle de profondeur, c’est évidemment d’étagère qu’il s’agit. Regardez comment une faible profondeur peut s’avérer bien plus utile, finalement, qu’un placard de cuisine « standard ». De là à vous procurer des meubles de salle de bain pour équiper votre cuisine dans les endroits où la place est comptée…

Via Apartment Therapy

6 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Bordélique?, Budget, Comment ranger, Désencombrer, S'organiser à la maison

Organiser les vêtements d’enfants récupérés

via the Organized Home

Voix N°1 (amie): tiens, Céline, je te donne les vêtements taille 1 an dans lesquels ma grande ne rentre plus. Merci qui?

Voix N°2 (mamie): regarde, Céline ce que j’ai trouvé. C’est mignon, non? J’ai pris plus grand, comme ça elle le portera longtemps…

Voix de Céline: Oui, merci beaucoup, c’est très gentil d’avoir pensé à mon bébé à naître. Mais, je n’ose pas vous dire: comment vais-je faire pour m’y retrouver dans toutes ces tailles en attendant que ma descendante ait l’âge adéquat?

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Nouvelle page Facebook pour « S’organiser, c’est facile »

Quelques soucis techniques  sur Facebook (dont certains ont été témoins, ce me semble) + l’envie de mieux communiquer avec vous, chers lecteurs = une nouvelle page Facebook pour « S’organiser, c’est facile ».

  • Si vous êtes déjà abonnés à la page « historique », il vous faudra vous abonner à la nouvelle (ce qui serait très sympa, merci beaucoup). Pour cela, vous avez juste à cliquer sur le lien FB dans la colonne de gauche de ce blog.
  • Si vous avez un doute « suis-je sur la vieille ou la nouvelle page? », une astuce: la nouvelle page s’appelle « S’organiser (virgule) c’est facile. L’ancienne n’avait pas cette virgule.
  • Et puis, si nous sommes déjà amis, vous recevrez évidemment une invitation. Vous connaissez le principe.

A bientôt.

 

1 commentaire

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Blogs que j'aime, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Dans les media, Désencombrer, Ecologie, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison, Se former à l'organisation personnelle

Allez, c’est ta dernière chance avant la sortie

Je manifeste parfois mon indulgence d’une façon étrange. J’ai tendance à vouloir donner une dernière chance aux choses avant de cesser notre relation, si je peux dire.

Dans ma penderie

Ainsi, comme beaucoup de femmes, j’ai plus de vêtements qu’il n’est absolument nécessaire (parce que ça compte, la variété, non?). Mais, à côté de ça, je déteste posséder des habits que je ne porte pas.

En effet, quel serait l’intérêt à garder des tenues non utilisées?

  • Occuper de la place sur une tringle?
  • Me flageller parce que cette robe m’a coûté cher?
  • M’entraîner au pliage à la japonaise?
  • Me donner une (illusoire) sensation d’abondance?
  • Représenter (sans pour autant me permettre de la vivre) ma vie rêvée?

Par conséquent, j’ai un coin de ma penderie qui est réservé aux « Dernière chance avant la sortie ». J’y dépose les vêtements que je n’ai pas portés depuis longtemps et m’oblige à trouver une façon de les utiliser.

Si, au bout de quelque temps (c’est variable, je ne suis pas pour les contraintes excessives, tout de même), je n’ai pas réussi à les combiner, les retoucher moi-même, bref, ils n’ont pas saisi cette dernière chance, tant pis. Ils sortent de chez moi (Ebay ou Relais, dans mon cas). Bien entendu, je suis de bonne foi: si je parviens à trouver un usage à ces vêtements, je me réjouis de les faire revenir avec leurs congénères portés.

Sur ma table de nuit

J’agis de même pour les livres. Les accumuler, comme ça, sans même y toucher, me semble du gâchis (et, en tout cas, de l’encombrement poussiéreux).

J’ai donc un tas des « A lire, sinon… ». Sinon, je vous rassure, rien de grave.

Simplement, je me rappelle qu’il s’agit là de leur dernière chance d’être lus et que si je la laisse passer, ça peut signifier qu’ils n’étaient peut-être pas si importants que ça, finalement. Alors, je les aiderai à partir (délicat euphémisme pour désigner un recyclage).

Ce tas me sert aussi à me discipliner: pas de nouveau livre tant que je n’ai pas donné d’abord leur chance à ceux qui sont empilés.

Ailleurs aussi?

Il me semble qu’on peut faire de même avec les livres de recette par exemple, les équipements de cuisine, le matériel de travaux manuels…

Qu’en pensez-vous, chers lecteurs? Utilisez-vous aussi une technique de ce genre pour maximiser vos possessions ou freiner vos acquisitions?

 

27 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Ce que nous enseigne le contenu de nos placards

L’entrée de la maison de Claire

Quand vous faites du tri dans vos placards, vous vous focalisez sur la façon la plus appropriée de vous débarrasser de ci ou ça. Bravo.

Mais puis-je vous suggérer un autre point de vue? Se pourrait-il que ces objets, utilisés une ou plusieurs fois, mais oubliés depuis, nous enseignent quelque chose? Pourraient-ils nous servir à réaliser que tous ces objets représentent

  • une dépense d’argent
  • un comportement qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas reproduire dans le futur?

Creusons un peu ces idées (que j’espère bien voir enrichies par vos commentaires).

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent de l’argent

Oui, merci Laurence, on n’a pas besoin de vous pour savoir ça. Ne vous fâchez pas, voyons. Disons juste que cet argent aurait pu se retrouver sur un compte d’épargne, pour préparer voyages passionnants ou études des enfants (appartement en grande ville, permis de conduire, école privée…) ou encore votre retraite. Car, comme vous le savez, plus vous économisez sur une longue période, plus ça vous rapporte (la magie des intérêts, tout ça).

Il est bon de se souvenir, la prochaine fois qu’une jolie blouse vous fait de l’oeil en vitrine ou sur internet, que vous venez d’en faire partir trois chez Emmaus. Et qu’il vous en reste encore sept. Ca devrait aller, peut-être?

Les jouets des enfants sont aussi de bons candidats à la réflexion: combien de jeux/tapis d’éveil, de mobiles aux couleurs pastels, de jouets aux couleurs de leur héros favori sont passés entre leurs mains?

Certes, si vous avez tout récupéré de chez votre cousine, moi je ne dis plus rien. Mais si vous, chers parents soucieux de l’épanouissement de votre progéniture, avez acheté tout cela; si vous  constatez maintenant qu’ils en ont plein leurs placards, sous leur lit et un peu aussi dans le salon, et que plus personne n’y joue plus parce que (attention: scoop) ils ont grandi, tâchez de vous en souvenir, la prochaine fois qu’une fête familiale arrivera.

Si je peux me permettre un conseil, passez plutôt du temps avec vos enfants (éventuellement en utilisant les sous que vous n’aurez pas dépensé en objets pour eux): c’est encore ce qu’ils préfèrent. Il arrivera bien assez tôt le moment où une tablette sera leur seule et unique source de divertissement.

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent des comportements que l’on peut… discuter

L’exemple qui me vient en tête est le matériel sportif. Pour vous motiver à faire du sport, vous avez acheté un ballon de pilates, des haltères, voire carrément un elliptique.

Moi, je voudrais bien vous féliciter. Mais 95% du temps, ces objets se retrouvent entreposés à la va-comme-je-te-pousse* . Et non utilisés bien sûr.

Pourquoi? Vous avez tout simplement acheté le matériel en pensant qu’il créerait, comme par magie, l’habitude saine que vous cherchez à développer. Eh non. En réalité, il faut prendre le problème dans l’autre sens: d’abord on crée l’habitude recherchée (celle de se bouger régulièrement), puis, quand elle est bien installée, on se lâche sur le matériel.

Chers lecteurs, avez-vous, lors de vos tris, pris conscience de comportements que vous avez, du coup, pensé modifier?

 

 

*Bon sang, ce français, quelle langue! Ca vaut la poudre de perlimpimpin, non?

16 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter

L’art du décor fonctionnel

Si le concept de décoration fonctionnelle existe, j’en suis une fervente adepte. J’aime m’entourer d’objets qui me plaisent mais c’est encore mieux s’ils sont utiles. Voici quelques exemples, en provenance directe de la maison de la dame qui écrit sur le blog.

Jolis portes-plante  (j’adore les plantes) ou tables basses légères à placer face au canapé quand je reçois amis et famille?

Avantage: mes plantes sont bien placées par rapport à l’ensoleillement et moi, au quotidien, je n’ai qu’une toute petite table basse devant le canapé, facile à déplacer pour faire le ménage et qu’il est impossible d’encombrer.

 

Décorations de mon mur de cuisine ou grands plats que j’utilise quand on est nombreux?

Avantage: je les ai sous les yeux tous les jours (ce sont des souvenirs) mais je n’ai pas à me préoccuper de les ranger. Et qui fait des salades géantes quand elle reçoit?

Touches de couleur bienvenues dans ma cuisine aux tons neutres ou incitation à manger des fruits?

Avantage: en cas de petite faim, c’est la première chose qui nous saute aux yeux (avant les gâteaux, qui eux, sont placardisés). Et c’est joli à l’oeil, non?

10 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Budget, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison

Coup de coeur du jeudi: le mariage (et son organisation) comme vous ne l’avez jamais imaginé

Moutons2_AmoureuxIl se trouve que nous allons bientôt assister à un mariage, dans ma famille.

Or, j’ai réalisé que je n’avais jamais planché sur le sujet de l’organisation du mariage (hormis mon cas personnel, je veux dire).

Heureusement, quelqu’un l’a fait pour nous. Et très bien, encore.

Je vous présente  le blog: la mariée en colère. Elle est peut-être en colère, mais on rit beaucoup. Et on en apprend, des choses!

7 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Blogs que j'aime, Budget, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Mon avis

Ce que je fais des vieux tee-shirts

En récupérant les vieux tee-shirts de Fille AÎnée, j’ai fabriqué des sacs en tissu qui me sont bien utiles pour faire mes courses à l’épicerie bio où je vais toutes les semaines. Moins de déchets, une récup’ à la portée de tout le monde, super facile à faire.

Par pure flemme, j’utilise l’ourlet du bas des tee-shirts pour y glisser de vieux lacets provenant de baskets usagées. Cela me permet de fermer les sacs.

Auparavant, j’ai coupé droit, au niveau des aisselles des tee-shirts et me suis contentée de faire une couture solide (fond du sac).  Voici mes trois premiers sacs:img_1232

Le résultat a fait rire Ecureuil 1er: il paraît que mes bricolages lui évoquent les culottes de sa grand-mère…

 

13 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Budget, Désencombrer, Ecologie, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Budget: une question de motivation

moutons2_reveLe début d’année est propice au changement. Si vous avez du mal à maîtriser vos finances, je vous propose d’essayer l’astuce ci-dessous.

Et le plaisir dans tout ça?

Vous savez que je suis une fervente  défenseuse de la to-do list  mixte. J’entends par là qu’une to-do list composée uniquement de corvées est un vrai repoussoir et risque de vous démotiver plus qu’autre chose.

Pour contrer cet effet néfaste, j’insiste souvent sur le fait qu’une to-do list doit aussi contenir des tâches amusantes, récréatives, sympathiques. Ne serait-ce que pour vous rappeler de créer régulièrement un peu de détente et de plaisir dans votre journée. Et pour que vous ayez un peu plus envie d’aller la voir, cette liste, bon sang.

Eh bien, c’est la même chose pour votre budget.

Comment créer la motivation à économiser?

Economiser, oui, on sait bien qu’on devrait le faire. Mais l’argent file si vite quand on n’est pas très à l’aise avec les chiffres! Le 12 du mois, on a déjà oublié qu’on avait dépensé 95% du budget « restau » par exemple, celui pour lequel on s’était pourtant dit « il faut que je fasse plus attention et je vais le fixer drastiquement à XX euros/mois ».

Ce qui nous manque, là aussi, c’est la motivation.

De quoi j’ai envie?

Alors, je vous suggère de prendre une page de cahier, par exemple, et de noter joliment, pour chaque mois de l’année à venir, les activités (mariage d’un ami, week-end de 3 jours en Europe, anniversaire festif…) ou les objets (nouveau sac à main un peu cher, vélo,  nouveau téléphone portable…) qui vous font vraiment plaisir.

De l’envie à la réalité

Puis, pour chaque item, calculez son prix au mieux de vos informations. Divisez-le par le nombre de mois entre maintenant et le jour J. Cela vous donnera le montant par mois à mettre de côté pour être sûr(e) de pouvoir réaliser vos envies.

Il faudra sans doute ajuster ici ou là, repousser probablement quelques unes de ces envies.

Mais là, au moins, avec ce document sous les yeux, vous saurez pourquoi vous économisez.Vous pourrez y retourner pour vous rafraîchir la mémoire, ajouter ou supprimer des souhaits et en tout cas fortifier vos résolutions.

Si votre conjoint est dépensier, c’est peut-être qu’il manque aussi de motivation.Montrez-lui votre cahier, expliquez-lui en l’intérêt et partagez vos envies.

Evidemment, pour rester réaliste, de même qu’ on est bien obligé de l’être pour la to-do list, vous n’oublierez pas de tenir compte des dépenses fixes mensuelles ou régulières que vous devez impérativement payer.

Entre motivation interne et contraintes, voici des pistes pour progresser:

 

4 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle