Archives de Catégorie: Comment faire des économies

C’est comment chez vous? Préparatifs de vacances

Voici à quoi ressemblent les préparatifs d’un départ en vacances chez Einfalt Home.

En location, nous aurons besoin de produits d’entretien et de différents ustensiles. Visite guidée:

  • Pour limiter les produits jetables, pas d’essuie-tout, mais des serviettes de table en tissu (en haut à gauche) et une serviette à main + un torchon (en haut à droite).
  • Le liquide vaisselle et le détergent tout usage sont versés dans de petites bouteilles de récupération.
  • La lessive en poudre tient dans la boîte métallique de café soluble (récup’ encore).
  • Une éponge pour la vaisselle et une pour les sanitaires.
  • Une microfibre verte.
  • Le sac plastique en bas à gauche aura plusieurs usages durant les vacances puis servira à remporter les éponges humides au retour.
  • Rouleau de papier toilette et rouleau de sacs poubelle.
  • Une boîte de mouchoirs (on n’a pas encore réussi à s’en passer).
  • Une boîte en plastique qui servira pour emporter les goûters.

Pour gagner de la place dans la voiture,  je place un maximum des produits dans la boîte en plastique:

Et vous, chers lecteurs, les vacances déclenchent-elles vos talents d’organisateurs-trices?

Si ce n’est pas encore tout à fait le cas, malgré votre lecture assidue de ce blog voici un article qui vous propose 3 techniques pour organiser votre départ en vacances.

Et comme les vacances nous fournissent l’occasion rêvée de dépenser notre argent, parfois un peu trop (coucou, prime de vacances!), l’article « Budget: nous et… les autres » vous permettra de garder en tête  quelques principes simples avant de vous conformer aux attentes (supposées) des personnes autour de vous.

Je réalise qu’un gros plan sur un rouleau de papier toilette rose peut sembler incongru sur un blog destiné à l’organisation personnelle, mais bon, ce blog parle de la vraie vie et on n’est pas sur Instagram, pas vrai?

12 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Ecologie, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi

Vos 7 sujets favoris sur l’organisation

J’étais curieuse de savoir quels articles vous avaient le plus plu depuis qu’on se connaît par web interposé, c’est-à-dire depuis 2010 chers lecteurs, eh oui.

Voici votre hit-parade:

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Quand la séparation a du bon

En général, être séparé de quelque chose ou de quelqu’un, ça ne fait pas plaisir. Mais dans le cas qui m’occupe, nous allons séparer pour mieux retrouver nos affaires. Je chante donc aujourd’hui les louanges des séparateurs. On divise le contenu… et on règne sur le désordre.

Séparateurs dans un Tiroir « voyage » (chez LesAnimauxduMercredi): des boîtes

Tiroir_SdB_Voyage

 

Séparateurs pour ranger les sacs à main: des serre-livres

separateur de sacs

 

Ranger des tiroirs au garage: des plaques à dimensionner à volonté

separateurs

Dans mon tiroir de cuisine: des séparateurs Curver qui s’accrochent les uns aux autres

separateur de tiroir

 

Ranger les jouets sous le lit (chez Blandine): des boîtes

blandine-lego.jpg

 

Séparer les produits ménagers (chez Elsa): des flacons d’assouplissant ou d’eau déminéralisée découpés

les tiroirs d'Elsa

 

Séparer les livres sur mes étagères: des serre-livres

IMG_0243

15 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Organiser les vêtements d’enfants récupérés

via the Organized Home

Voix N°1 (amie): tiens, Céline, je te donne les vêtements taille 1 an dans lesquels ma grande ne rentre plus. Merci qui?

Voix N°2 (mamie): regarde, Céline ce que j’ai trouvé. C’est mignon, non? J’ai pris plus grand, comme ça elle le portera longtemps…

Voix de Céline: Oui, merci beaucoup, c’est très gentil d’avoir pensé à mon bébé à naître. Mais, je n’ose pas vous dire: comment vais-je faire pour m’y retrouver dans toutes ces tailles en attendant que ma descendante ait l’âge adéquat?

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Nouvelle page Facebook pour « S’organiser, c’est facile »

Quelques soucis techniques  sur Facebook (dont certains ont été témoins, ce me semble) + l’envie de mieux communiquer avec vous, chers lecteurs = une nouvelle page Facebook pour « S’organiser, c’est facile ».

  • Si vous êtes déjà abonnés à la page « historique », il vous faudra vous abonner à la nouvelle (ce qui serait très sympa, merci beaucoup). Pour cela, vous avez juste à cliquer sur le lien FB dans la colonne de gauche de ce blog.
  • Si vous avez un doute « suis-je sur la vieille ou la nouvelle page? », une astuce: la nouvelle page s’appelle « S’organiser (virgule) c’est facile. L’ancienne n’avait pas cette virgule.
  • Et puis, si nous sommes déjà amis, vous recevrez évidemment une invitation. Vous connaissez le principe.

A bientôt.

 

1 commentaire

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Blogs que j'aime, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Dans les media, Désencombrer, Ecologie, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison, Se former à l'organisation personnelle

Allez, c’est ta dernière chance avant la sortie

Je manifeste parfois mon indulgence d’une façon étrange. J’ai tendance à vouloir donner une dernière chance aux choses avant de cesser notre relation, si je peux dire.

Dans ma penderie

Ainsi, comme beaucoup de femmes, j’ai plus de vêtements qu’il n’est absolument nécessaire (parce que ça compte, la variété, non?). Mais, à côté de ça, je déteste posséder des habits que je ne porte pas.

En effet, quel serait l’intérêt à garder des tenues non utilisées?

  • Occuper de la place sur une tringle?
  • Me flageller parce que cette robe m’a coûté cher?
  • M’entraîner au pliage à la japonaise?
  • Me donner une (illusoire) sensation d’abondance?
  • Représenter (sans pour autant me permettre de la vivre) ma vie rêvée?

Par conséquent, j’ai un coin de ma penderie qui est réservé aux « Dernière chance avant la sortie ». J’y dépose les vêtements que je n’ai pas portés depuis longtemps et m’oblige à trouver une façon de les utiliser.

Si, au bout de quelque temps (c’est variable, je ne suis pas pour les contraintes excessives, tout de même), je n’ai pas réussi à les combiner, les retoucher moi-même, bref, ils n’ont pas saisi cette dernière chance, tant pis. Ils sortent de chez moi (Ebay ou Relais, dans mon cas). Bien entendu, je suis de bonne foi: si je parviens à trouver un usage à ces vêtements, je me réjouis de les faire revenir avec leurs congénères portés.

Sur ma table de nuit

J’agis de même pour les livres. Les accumuler, comme ça, sans même y toucher, me semble du gâchis (et, en tout cas, de l’encombrement poussiéreux).

J’ai donc un tas des « A lire, sinon… ». Sinon, je vous rassure, rien de grave.

Simplement, je me rappelle qu’il s’agit là de leur dernière chance d’être lus et que si je la laisse passer, ça peut signifier qu’ils n’étaient peut-être pas si importants que ça, finalement. Alors, je les aiderai à partir (délicat euphémisme pour désigner un recyclage).

Ce tas me sert aussi à me discipliner: pas de nouveau livre tant que je n’ai pas donné d’abord leur chance à ceux qui sont empilés.

Ailleurs aussi?

Il me semble qu’on peut faire de même avec les livres de recette par exemple, les équipements de cuisine, le matériel de travaux manuels…

Qu’en pensez-vous, chers lecteurs? Utilisez-vous aussi une technique de ce genre pour maximiser vos possessions ou freiner vos acquisitions?

 

27 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Ce que nous enseigne le contenu de nos placards

L’entrée de la maison de Claire

Quand vous faites du tri dans vos placards, vous vous focalisez sur la façon la plus appropriée de vous débarrasser de ci ou ça. Bravo.

Mais puis-je vous suggérer un autre point de vue? Se pourrait-il que ces objets, utilisés une ou plusieurs fois, mais oubliés depuis, nous enseignent quelque chose? Pourraient-ils nous servir à réaliser que tous ces objets représentent

  • une dépense d’argent
  • un comportement qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas reproduire dans le futur?

Creusons un peu ces idées (que j’espère bien voir enrichies par vos commentaires).

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent de l’argent

Oui, merci Laurence, on n’a pas besoin de vous pour savoir ça. Ne vous fâchez pas, voyons. Disons juste que cet argent aurait pu se retrouver sur un compte d’épargne, pour préparer voyages passionnants ou études des enfants (appartement en grande ville, permis de conduire, école privée…) ou encore votre retraite. Car, comme vous le savez, plus vous économisez sur une longue période, plus ça vous rapporte (la magie des intérêts, tout ça).

Il est bon de se souvenir, la prochaine fois qu’une jolie blouse vous fait de l’oeil en vitrine ou sur internet, que vous venez d’en faire partir trois chez Emmaus. Et qu’il vous en reste encore sept. Ca devrait aller, peut-être?

Les jouets des enfants sont aussi de bons candidats à la réflexion: combien de jeux/tapis d’éveil, de mobiles aux couleurs pastels, de jouets aux couleurs de leur héros favori sont passés entre leurs mains?

Certes, si vous avez tout récupéré de chez votre cousine, moi je ne dis plus rien. Mais si vous, chers parents soucieux de l’épanouissement de votre progéniture, avez acheté tout cela; si vous  constatez maintenant qu’ils en ont plein leurs placards, sous leur lit et un peu aussi dans le salon, et que plus personne n’y joue plus parce que (attention: scoop) ils ont grandi, tâchez de vous en souvenir, la prochaine fois qu’une fête familiale arrivera.

Si je peux me permettre un conseil, passez plutôt du temps avec vos enfants (éventuellement en utilisant les sous que vous n’aurez pas dépensé en objets pour eux): c’est encore ce qu’ils préfèrent. Il arrivera bien assez tôt le moment où une tablette sera leur seule et unique source de divertissement.

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent des comportements que l’on peut… discuter

L’exemple qui me vient en tête est le matériel sportif. Pour vous motiver à faire du sport, vous avez acheté un ballon de pilates, des haltères, voire carrément un elliptique.

Moi, je voudrais bien vous féliciter. Mais 95% du temps, ces objets se retrouvent entreposés à la va-comme-je-te-pousse* . Et non utilisés bien sûr.

Pourquoi? Vous avez tout simplement acheté le matériel en pensant qu’il créerait, comme par magie, l’habitude saine que vous cherchez à développer. Eh non. En réalité, il faut prendre le problème dans l’autre sens: d’abord on crée l’habitude recherchée (celle de se bouger régulièrement), puis, quand elle est bien installée, on se lâche sur le matériel.

Chers lecteurs, avez-vous, lors de vos tris, pris conscience de comportements que vous avez, du coup, pensé modifier?

 

 

*Bon sang, ce français, quelle langue! Ca vaut la poudre de perlimpimpin, non?

16 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter

Budget: une question de motivation

moutons2_reveLe début d’année est propice au changement. Si vous avez du mal à maîtriser vos finances, je vous propose d’essayer l’astuce ci-dessous.

Et le plaisir dans tout ça?

Vous savez que je suis une fervente  défenseuse de la to-do list  mixte. J’entends par là qu’une to-do list composée uniquement de corvées est un vrai repoussoir et risque de vous démotiver plus qu’autre chose.

Pour contrer cet effet néfaste, j’insiste souvent sur le fait qu’une to-do list doit aussi contenir des tâches amusantes, récréatives, sympathiques. Ne serait-ce que pour vous rappeler de créer régulièrement un peu de détente et de plaisir dans votre journée. Et pour que vous ayez un peu plus envie d’aller la voir, cette liste, bon sang.

Eh bien, c’est la même chose pour votre budget.

Comment créer la motivation à économiser?

Economiser, oui, on sait bien qu’on devrait le faire. Mais l’argent file si vite quand on n’est pas très à l’aise avec les chiffres! Le 12 du mois, on a déjà oublié qu’on avait dépensé 95% du budget « restau » par exemple, celui pour lequel on s’était pourtant dit « il faut que je fasse plus attention et je vais le fixer drastiquement à XX euros/mois ».

Ce qui nous manque, là aussi, c’est la motivation.

De quoi j’ai envie?

Alors, je vous suggère de prendre une page de cahier, par exemple, et de noter joliment, pour chaque mois de l’année à venir, les activités (mariage d’un ami, week-end de 3 jours en Europe, anniversaire festif…) ou les objets (nouveau sac à main un peu cher, vélo,  nouveau téléphone portable…) qui vous font vraiment plaisir.

De l’envie à la réalité

Puis, pour chaque item, calculez son prix au mieux de vos informations. Divisez-le par le nombre de mois entre maintenant et le jour J. Cela vous donnera le montant par mois à mettre de côté pour être sûr(e) de pouvoir réaliser vos envies.

Il faudra sans doute ajuster ici ou là, repousser probablement quelques unes de ces envies.

Mais là, au moins, avec ce document sous les yeux, vous saurez pourquoi vous économisez.Vous pourrez y retourner pour vous rafraîchir la mémoire, ajouter ou supprimer des souhaits et en tout cas fortifier vos résolutions.

Si votre conjoint est dépensier, c’est peut-être qu’il manque aussi de motivation.Montrez-lui votre cahier, expliquez-lui en l’intérêt et partagez vos envies.

Evidemment, pour rester réaliste, de même qu’ on est bien obligé de l’être pour la to-do list, vous n’oublierez pas de tenir compte des dépenses fixes mensuelles ou régulières que vous devez impérativement payer.

Entre motivation interne et contraintes, voici des pistes pour progresser:

 

4 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle

Appel à contribution: minimalisme certes, mais en cas de baisse de revenus?

moutons2_vieuxPascale me dit:

« Bonjour Laurence

je vous lis avec fidélité et plaisir depuis fort longtemps et j’apprécie votre bon sens pratique.

Je suis néanmoins tracassée par ceci :
j’ai pris conscience que mon intérieur était encombré, j’ai fait du tri avec plaisir mais voilà, je m’approche de l’âge de la retraite et j’ai parfaitement conscience qu’une fois en retraite, mon niveau de vie va fortement chuter – (800€ de moins par mois) donc ma gêne est là : quand j’ai envie de jeter ou de donner quelque chose, en particulier un vêtement (je précise que j’achète d’occasion et que je privilégie la qualité et la solidité) je me projette dans quelques années et je pense que je n’aurai plus les moyens de dépenser le même budget.
Donc est-ce que la sagesse ne serait pas de garder quand même pour les temps difficiles à venir?
Je vis depuis peu suite à un divorce modestement dans un 2 pièces de 66 m2 à la campagne, est ce un « manque de foi » de penser ainsi à l’avenir ?
J’ai un énorme intérêt pour la philosophie du minimalisme, je suis épatée par le mouvement « zéro déchet » et pourtant j’ai cette inquiétude sur fond de contradiction au fond de moi.

J’aimerais vraiment avoir votre point de vue !
D’avance merci
Cordialement
Pascale »

Je trouve que la question de Pascale mérite davantage que mon simple avis. C’est pourquoi elle et moi attendons vos opinions et expériences avec impatience. A vos commentaires.

31 Commentaires

Classé dans Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Ecologie, Les autres et moi

Des soldes organisés

Mouton2TonteIl ne s’agirait pas de partir faire les soldes la truffe au vent, en se laissant tenter par tout et n’importe quoi*: ce serait mal me connaître. Je vous ai concocté le guide de la soldeuse organisée qui fait attention à son budget.

Objectifs

  • Acheter ce dont on a besoin, qui se mixera parfaitement avec le reste de notre garde-robe
  • éviter de racheter ce qu’on a déjà en X exemplaires, juste parce qu' »un pull noir, ça va avec tout »
  • éviter de se tromper de taille, de matière…

Méthode

Connais-toi toi-même. Il n’est pas récent, cet adage (Epictète? Socrate?). Bref, il reste très utile. Voici comment le mettre à profit en 2017.

  • Foncez vers votre placard et sortez-en les vêtements que vous aimez et portez tout le temps: ceux qui vous flattent, dans lesquels vous êtes bien (pas trop serrés, pas trop longs, bien quoi…), dont la couleur vous va au teint. Je ne parle pas du gilet piqué à votre chéri, long, incolore et informe dans lequel vous vous lovez tous les soirs devant la télé… vous m’avez comprise. Vous avez fait assez d’erreurs de shopping pour savoir ce que vous ne voulez plus acheter, je parie.
  • Notez par écrit ce que vous aimez en eux: tissu doux, aspect chic, couleur seyante, forme sympa, résiste à tout… Pourquoi par écrit? Parce qu’une fois chez le Suédois ou l’Espagnol, vous vous laisserez emporter par les tentations, ou par votre vie rêvée, comme nous toutes…
  • A l’aide d’un ruban de couturière, mesurez ces vêtements préférés, au niveau des épaules, de la poitrine, de la taille, des hanches. Mesurez aussi la longueur de vos pantalons et de vos hauts préférés. Notez ces dimensions, au même endroit que les caractéristiques observées au point précédent.
  • Tant que vous êtes là, repérez dans votre armoire le(s) vêtement(s) superbe(s) que vous possédez depuis un bout de temps et que vous ne mettez jamais parce qu’il vous manque la couleur de collant ou le haut avec tel décolleté qui vous permettrait enfin de le(s) porter.  Notez (au même endroit) cet accessoire ou ce vêtement qui vous manque.
  • Suivant le conseil de Babim, dans les commentaires de lundi dernier si votre garde robe est bien rangée, prenez en photo les vêtements qu’elle contient. Ainsi, vous les aurez pour ainsi dire sous la main au moment de choisir telle jupe ou tel haut: vous verrez si l’objet de votre convoitise peut s’assortir avec ce que vous possédez déjà. C’est exactement ce que l’on recherche pour optimiser nos finances: combiner nos vêtements pour en faire des tenues.

Résultat

Une LISTE (quelle surprise. Parfois Laurence, on se demande si vous êtes capable de faire quoi que soit sans liste, vous dites-vous en douce, pendant que je me concentre pour me faire comprendre et essayer de vous convaincre. Métier ingrat).

Reprenons, avec sérieux, cette fois.

Cette liste contient des descriptions précises issues des étapes précédentes. Ca donnerait, par exemple:

  • un foulard avec du bleu marine et du rose
  • un top à manches courtes mais pas serrées, de couleur bordeaux, longueur 65 cm
  • un pantalon noir mais pas en coton (parce que le mien s’est décoloré en quelques lavages)
  • un pull à rayures à manches chauve-souris noir mais pas en acrylique (parce que j’ai constaté que ça bouloche)
  • une chemise cintrée (tour de taille: 76 cm) qui irait avec ma jupe noire et ma jupe marron (cf photo de penderie)
  • etc

Avantages

Pendant les soldes (et même tout le long de l’année, car il faut bien que votre smartphone vous serve à autre chose que jouer à Ecrasement de Bonbon), vous avez cette liste sur vous. Votre ruban de couturière aussi, du moins quand vous partez faire du shopping de vêtements.

Faisant preuve d’un peu d’obstination, vous partirez à la recherche de ces vêtements précis. Quel plaisir quand vous les trouverez! Bien sûr, vous pouvez la modifier à tout moment. Avant de partir (pas pendant le shopping, ça serait de la triche).

Cette liste vous tient focalisée sur ce que vous voulez, et non pas sur ce qui est juste sous vos yeux, en magasin.

Parlons gain de temps: vous pouvez, si vous le souhaitez, aller très vite dans les magasins, voire utiliser vraiment les compétences des vendeuses en les abordant directement, dès que vous passez le seuil « je cherche ceci: … »

De même, au lieu de faire la queue pour réaliser une fois dans la cabine d’essayage que la taille 42 ne correspond pas à votre taille 42 à vous, vous mesurez à l’aide de votre ruban les endroits-clé du vêtement que vous convoitez avant d’aller vers la cabine, tant qu’il est encore en rayon. Ca va vite et ce que vous emporterez en cabine correspondra à vos dimensions, indépendamment de la taille marquée sur l’étiquette.

Dès demain, je shopperai avec Fille Aînée, mon Ecureuil Sentimental (qui n’a plus rien à se mettre, vu ce qui lui est arrivé ce week-end, n’est-ce pas?). Nous promènerons fièrement nos listes respectives.

* Mais Laurence, le coup de foudre, ça existe dans votre monde ou pas? Oui, je vous rassure. La liste, c’est un garde-fou, rien de plus. Après, c’est une question de budget…

On continue sur ce thème?

15 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Budget, Comment faire des économies