Archives de Catégorie: Comment faire des économies

Ce que nous enseigne le contenu de nos placards

L’entrée de la maison de Claire

Quand vous faites du tri dans vos placards, vous vous focalisez sur la façon la plus appropriée de vous débarrasser de ci ou ça. Bravo.

Mais puis-je vous suggérer un autre point de vue? Se pourrait-il que ces objets, utilisés une ou plusieurs fois, mais oubliés depuis, nous enseignent quelque chose? Pourraient-ils nous servir à réaliser que tous ces objets représentent

  • une dépense d’argent
  • un comportement qu’il vaudrait peut-être mieux ne pas reproduire dans le futur?

Creusons un peu ces idées (que j’espère bien voir enrichies par vos commentaires).

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent de l’argent

Oui, merci Laurence, on n’a pas besoin de vous pour savoir ça. Ne vous fâchez pas, voyons. Disons juste que cet argent aurait pu se retrouver sur un compte d’épargne, pour préparer voyages passionnants ou études des enfants (appartement en grande ville, permis de conduire, école privée…) ou encore votre retraite. Car, comme vous le savez, plus vous économisez sur une longue période, plus ça vous rapporte (la magie des intérêts, tout ça).

Il est bon de se souvenir, la prochaine fois qu’une jolie blouse vous fait de l’oeil en vitrine ou sur internet, que vous venez d’en faire partir trois chez Emmaus. Et qu’il vous en reste encore sept. Ca devrait aller, peut-être?

Les jouets des enfants sont aussi de bons candidats à la réflexion: combien de jeux/tapis d’éveil, de mobiles aux couleurs pastels, de jouets aux couleurs de leur héros favori sont passés entre leurs mains?

Certes, si vous avez tout récupéré de chez votre cousine, moi je ne dis plus rien. Mais si vous, chers parents soucieux de l’épanouissement de votre progéniture, avez acheté tout cela; si vous  constatez maintenant qu’ils en ont plein leurs placards, sous leur lit et un peu aussi dans le salon, et que plus personne n’y joue plus parce que (attention: scoop) ils ont grandi, tâchez de vous en souvenir, la prochaine fois qu’une fête familiale arrivera.

Si je peux me permettre un conseil, passez plutôt du temps avec vos enfants (éventuellement en utilisant les sous que vous n’aurez pas dépensé en objets pour eux): c’est encore ce qu’ils préfèrent. Il arrivera bien assez tôt le moment où une tablette sera leur seule et unique source de divertissement.

Ces objets qui vont partir de chez vous représentent des comportements que l’on peut… discuter

L’exemple qui me vient en tête est le matériel sportif. Pour vous motiver à faire du sport, vous avez acheté un ballon de pilates, des haltères, voire carrément un elliptique.

Moi, je voudrais bien vous féliciter. Mais 95% du temps, ces objets se retrouvent entreposés à la va-comme-je-te-pousse* . Et non utilisés bien sûr.

Pourquoi? Vous avez tout simplement acheté le matériel en pensant qu’il créerait, comme par magie, l’habitude saine que vous cherchez à développer. Eh non. En réalité, il faut prendre le problème dans l’autre sens: d’abord on crée l’habitude recherchée (celle de se bouger régulièrement), puis, quand elle est bien installée, on se lâche sur le matériel.

Chers lecteurs, avez-vous, lors de vos tris, pris conscience de comportements que vous avez, du coup, pensé modifier?

 

 

*Bon sang, ce français, quelle langue! Ca vaut la poudre de perlimpimpin, non?

16 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, Oser jeter

Budget: une question de motivation

moutons2_reveLe début d’année est propice au changement. Si vous avez du mal à maîtriser vos finances, je vous propose d’essayer l’astuce ci-dessous.

Et le plaisir dans tout ça?

Vous savez que je suis une fervente  défenseuse de la to-do list  mixte. J’entends par là qu’une to-do list composée uniquement de corvées est un vrai repoussoir et risque de vous démotiver plus qu’autre chose.

Pour contrer cet effet néfaste, j’insiste souvent sur le fait qu’une to-do list doit aussi contenir des tâches amusantes, récréatives, sympathiques. Ne serait-ce que pour vous rappeler de créer régulièrement un peu de détente et de plaisir dans votre journée. Et pour que vous ayez un peu plus envie d’aller la voir, cette liste, bon sang.

Eh bien, c’est la même chose pour votre budget.

Comment créer la motivation à économiser?

Economiser, oui, on sait bien qu’on devrait le faire. Mais l’argent file si vite quand on n’est pas très à l’aise avec les chiffres! Le 12 du mois, on a déjà oublié qu’on avait dépensé 95% du budget « restau » par exemple, celui pour lequel on s’était pourtant dit « il faut que je fasse plus attention et je vais le fixer drastiquement à XX euros/mois ».

Ce qui nous manque, là aussi, c’est la motivation.

De quoi j’ai envie?

Alors, je vous suggère de prendre une page de cahier, par exemple, et de noter joliment, pour chaque mois de l’année à venir, les activités (mariage d’un ami, week-end de 3 jours en Europe, anniversaire festif…) ou les objets (nouveau sac à main un peu cher, vélo,  nouveau téléphone portable…) qui vous font vraiment plaisir.

De l’envie à la réalité

Puis, pour chaque item, calculez son prix au mieux de vos informations. Divisez-le par le nombre de mois entre maintenant et le jour J. Cela vous donnera le montant par mois à mettre de côté pour être sûr(e) de pouvoir réaliser vos envies.

Il faudra sans doute ajuster ici ou là, repousser probablement quelques unes de ces envies.

Mais là, au moins, avec ce document sous les yeux, vous saurez pourquoi vous économisez.Vous pourrez y retourner pour vous rafraîchir la mémoire, ajouter ou supprimer des souhaits et en tout cas fortifier vos résolutions.

Si votre conjoint est dépensier, c’est peut-être qu’il manque aussi de motivation.Montrez-lui votre cahier, expliquez-lui en l’intérêt et partagez vos envies.

Evidemment, pour rester réaliste, de même qu’ on est bien obligé de l’être pour la to-do list, vous n’oublierez pas de tenir compte des dépenses fixes mensuelles ou régulières que vous devez impérativement payer.

Entre motivation interne et contraintes, voici des pistes pour progresser:

 

4 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle

Appel à contribution: minimalisme certes, mais en cas de baisse de revenus?

moutons2_vieuxPascale me dit:

« Bonjour Laurence

je vous lis avec fidélité et plaisir depuis fort longtemps et j’apprécie votre bon sens pratique.

Je suis néanmoins tracassée par ceci :
j’ai pris conscience que mon intérieur était encombré, j’ai fait du tri avec plaisir mais voilà, je m’approche de l’âge de la retraite et j’ai parfaitement conscience qu’une fois en retraite, mon niveau de vie va fortement chuter – (800€ de moins par mois) donc ma gêne est là : quand j’ai envie de jeter ou de donner quelque chose, en particulier un vêtement (je précise que j’achète d’occasion et que je privilégie la qualité et la solidité) je me projette dans quelques années et je pense que je n’aurai plus les moyens de dépenser le même budget.
Donc est-ce que la sagesse ne serait pas de garder quand même pour les temps difficiles à venir?
Je vis depuis peu suite à un divorce modestement dans un 2 pièces de 66 m2 à la campagne, est ce un « manque de foi » de penser ainsi à l’avenir ?
J’ai un énorme intérêt pour la philosophie du minimalisme, je suis épatée par le mouvement « zéro déchet » et pourtant j’ai cette inquiétude sur fond de contradiction au fond de moi.

J’aimerais vraiment avoir votre point de vue !
D’avance merci
Cordialement
Pascale »

Je trouve que la question de Pascale mérite davantage que mon simple avis. C’est pourquoi elle et moi attendons vos opinions et expériences avec impatience. A vos commentaires.

31 Commentaires

Classé dans Comment faire des économies, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Ecologie, Les autres et moi

Des soldes organisés

Mouton2TonteIl ne s’agirait pas de partir faire les soldes la truffe au vent, en se laissant tenter par tout et n’importe quoi*: ce serait mal me connaître. Je vous ai concocté le guide de la soldeuse organisée qui fait attention à son budget.

Objectifs

  • Acheter ce dont on a besoin, qui se mixera parfaitement avec le reste de notre garde-robe
  • éviter de racheter ce qu’on a déjà en X exemplaires, juste parce qu' »un pull noir, ça va avec tout »
  • éviter de se tromper de taille, de matière…

Méthode

Connais-toi toi-même. Il n’est pas récent, cet adage (Epictète? Socrate?). Bref, il reste très utile. Voici comment le mettre à profit en 2017.

  • Foncez vers votre placard et sortez-en les vêtements que vous aimez et portez tout le temps: ceux qui vous flattent, dans lesquels vous êtes bien (pas trop serrés, pas trop longs, bien quoi…), dont la couleur vous va au teint. Je ne parle pas du gilet piqué à votre chéri, long, incolore et informe dans lequel vous vous lovez tous les soirs devant la télé… vous m’avez comprise. Vous avez fait assez d’erreurs de shopping pour savoir ce que vous ne voulez plus acheter, je parie.
  • Notez par écrit ce que vous aimez en eux: tissu doux, aspect chic, couleur seyante, forme sympa, résiste à tout… Pourquoi par écrit? Parce qu’une fois chez le Suédois ou l’Espagnol, vous vous laisserez emporter par les tentations, ou par votre vie rêvée, comme nous toutes…
  • A l’aide d’un ruban de couturière, mesurez ces vêtements préférés, au niveau des épaules, de la poitrine, de la taille, des hanches. Mesurez aussi la longueur de vos pantalons et de vos hauts préférés. Notez ces dimensions, au même endroit que les caractéristiques observées au point précédent.
  • Tant que vous êtes là, repérez dans votre armoire le(s) vêtement(s) superbe(s) que vous possédez depuis un bout de temps et que vous ne mettez jamais parce qu’il vous manque la couleur de collant ou le haut avec tel décolleté qui vous permettrait enfin de le(s) porter.  Notez (au même endroit) cet accessoire ou ce vêtement qui vous manque.
  • Suivant le conseil de Babim, dans les commentaires de lundi dernier si votre garde robe est bien rangée, prenez en photo les vêtements qu’elle contient. Ainsi, vous les aurez pour ainsi dire sous la main au moment de choisir telle jupe ou tel haut: vous verrez si l’objet de votre convoitise peut s’assortir avec ce que vous possédez déjà. C’est exactement ce que l’on recherche pour optimiser nos finances: combiner nos vêtements pour en faire des tenues.

Résultat

Une LISTE (quelle surprise. Parfois Laurence, on se demande si vous êtes capable de faire quoi que soit sans liste, vous dites-vous en douce, pendant que je me concentre pour me faire comprendre et essayer de vous convaincre. Métier ingrat).

Reprenons, avec sérieux, cette fois.

Cette liste contient des descriptions précises issues des étapes précédentes. Ca donnerait, par exemple:

  • un foulard avec du bleu marine et du rose
  • un top à manches courtes mais pas serrées, de couleur bordeaux, longueur 65 cm
  • un pantalon noir mais pas en coton (parce que le mien s’est décoloré en quelques lavages)
  • un pull à rayures à manches chauve-souris noir mais pas en acrylique (parce que j’ai constaté que ça bouloche)
  • une chemise cintrée (tour de taille: 76 cm) qui irait avec ma jupe noire et ma jupe marron (cf photo de penderie)
  • etc

Avantages

Pendant les soldes (et même tout le long de l’année, car il faut bien que votre smartphone vous serve à autre chose que jouer à Ecrasement de Bonbon), vous avez cette liste sur vous. Votre ruban de couturière aussi, du moins quand vous partez faire du shopping de vêtements.

Faisant preuve d’un peu d’obstination, vous partirez à la recherche de ces vêtements précis. Quel plaisir quand vous les trouverez! Bien sûr, vous pouvez la modifier à tout moment. Avant de partir (pas pendant le shopping, ça serait de la triche).

Cette liste vous tient focalisée sur ce que vous voulez, et non pas sur ce qui est juste sous vos yeux, en magasin.

Parlons gain de temps: vous pouvez, si vous le souhaitez, aller très vite dans les magasins, voire utiliser vraiment les compétences des vendeuses en les abordant directement, dès que vous passez le seuil « je cherche ceci: … »

De même, au lieu de faire la queue pour réaliser une fois dans la cabine d’essayage que la taille 42 ne correspond pas à votre taille 42 à vous, vous mesurez à l’aide de votre ruban les endroits-clé du vêtement que vous convoitez avant d’aller vers la cabine, tant qu’il est encore en rayon. Ca va vite et ce que vous emporterez en cabine correspondra à vos dimensions, indépendamment de la taille marquée sur l’étiquette.

Dès demain, je shopperai avec Fille Aînée, mon Ecureuil Sentimental (qui n’a plus rien à se mettre, vu ce qui lui est arrivé ce week-end, n’est-ce pas?). Nous promènerons fièrement nos listes respectives.

* Mais Laurence, le coup de foudre, ça existe dans votre monde ou pas? Oui, je vous rassure. La liste, c’est un garde-fou, rien de plus. Après, c’est une question de budget…

On continue sur ce thème?

15 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Budget, Comment faire des économies

Voeux, louanges et médias: mon cocktail de début d’année

moutons2_championAllez, on se souhaite une année organisée, zen, et en tout cas moins chaotique que 2016?

Oui, faisons ça.

Côté louanges, je trouve qu’il faut faire connaître les sites web utiles, bien faits et le service client réactif.

Ma poubelle de Hollande

En ce début d’année, je décerne la palme du meilleur service client au site Brabantia.

Je vous raconte, c’est tout bête. Un couvercle de poubelle qui se casse, rien de plus banal. Mais si votre poubelle est de la marque Brabantia, elle est sous garantie longtemps, longtemps… la mienne? 10 ans.  Alors, on ressort le ticket de caisse et, en n’y croyant pas trop, on se connecte sur le site de la marque en se disant « on ne sait jamais, des fois que la partie plastique du couvercle soit aussi sous garantie, hm hm ». Eh bien, oui.

En plus, le site vous aide à repérer la bonne référence, et vous recevez trois jours après (pincez-moi, je rêve) un couvercle tout neuf. Gratuit. Dieu sait que j’aimais déjà les Bataves (car oui, j’ai de très bons amis Bataves) mais là… Chapeau.

Je vide encore mes étagères, vous savez

Vous voulez vendre vos livres, vos CD, vos jeux? Mais un peu vite, s’il vous plaît, sans vous faire suer à prendre des photos, mettre une annonce, affranchir les colis et tutti quanti? Je vous présente mon site préféré du moment (au nom ridicule, mais tant pis): Momox.

Il vous dit tout de suite combien valent vos vieilleries merveilles, vous placez tout ça dans un carton de récup’, vous collez le bon d’affranchissement offert par ce site futé (vous avez bien lu: c’est gratuit) et hop, à la poste. Quelques jours après, votre virement est sur votre compte. Le site vient de l’autre côté du Rhin: j’ai aussi de très bons amis Allemands.

Côté médias

Un article dans la revue M du Monde. L’interview était intéressante parce que l’angle était un poil provocateur. Marlène, c’est quand vous voulez.

On se retrouve sur RTL le 12 janvier, dans l’émission « On est fait pour s’entendre« , animée par Flavie Flament, à 15h00, sauf si le programme est modifié au dernier moment (ça arrive). Le thème? Le rangement, bien sûr! Pour ceux que la publicité agace un peu, pensez au replay (en plus, on voit la video de l’émission).

23 Commentaires

Classé dans Blogs que j'aime, Budget, Comment faire des économies, Dans les media, Désencombrer, Mon avis

Mère au foyer, comment dégager du temps pour moi?

Mouton2GrimpeJe me souviendrai longtemps de mon intervention de jeudi dernier. C’est la première fois que j’ai dû prendre la parole devant un groupe de mères (et grand-mères) au foyer, tout en évitant les bébés qui rampaient sur le sol entre mes jambes. J’ai trouvé ça follement amusant bien qu’un peu déstabilisant, au sens propre!

Parmi les questions que l’on m’a posées:

« Comment dégager du temps pour moi alors que

je dois gérer une famille nombreuse, des activités individuelles et familiales multiples

et « faire tourner » la maison? »

 

Savoir ce qui vous ferait plaisir

Trivial, non? Pas tant que ça: quand on a la « tête dans le guidon », c’est-à-dire bien submergée dans le quotidien, on avance de « il faut que… » (j’aille chercher les enfants/ je réponde à Béatrice/ je n’oublie pas de passer à la banque…) en « il faut que… » (je rappelle à Bastien de donner les sous à son institutrice/je prenne rendez-vous chez l’orthodontiste/j’appelle Belle maman…).

La fatigue aidant, on peut se retrouver à repousser à plus tard une hypothétique activité personnelle à laquelle on n’a même pas l’énergie de réfléchir.

Etre bien persuadée que ce temps pour soi, personne ne va nous l’offrir. Personne… sauf nous-même.

Oh, ce serait peut-être un poil exagéré de traiter notre famille de tribu de vampires, mais parfois, on se demande jusqu’où ils sont capables de sucer notre énergie, nos émotions et notre temps. Réponse: il n’y a pas de limites. Tant vous leur en accordez, tant ils en prennent. Sans aucune malveillance, évidemment. Il faut dire que nous sommes infaillibles. Presque. Alors pourquoi ne pas laisser Maman en faire un maximum?

Pour se reposer sur nous, ils se reposent. Et qui se réveille la nuit pour voler au secours/faire des listes dans sa tête/ repasser (si, si)? En même temps, si l’on considère que c’est notre rôle d’être au service de tout le monde, tout le temps…à qui voulez-vous qu’on se plaigne?  C’est tant pis pour nous.

En revanche, si nous éprouvons l’envie de faire autre chose qu’enchaîner les lessives/le repassage/les trajets/la cuisine/les courses, ce temps, il nous faudra le prendre. Eh oui. Ils survivront. Il se pourrait même qu’ils apprécient de ne plus avoir, allez disons 1h30 par semaine, Maman dans les parages. A vous de ne pas faire votre mater dolorosa et trouver toute sorte de prétexte pour ne pas aller à la zumba/la broderie/l’assoc’.

Créer puis entretenir l’autonomie

C’est là qu’intervient l’organisation familiale.

Si nous voulons prendre du temps pour nous, cela signifie que nous allons faire en sorte qu’ils se débrouillent sans nous. Attention: sans que cela génère plus de travail pour Maman à son retour. Sinon, c’est pas sympa (le grand classique de la cuisine à récurer de fond en comble parce qu’on s’est lancé dans un plat en sauce en notre absence).

Nous allons devenir dispensables (l’inverse d’indispensable. Ca existe certainement).

A partir de maintenant, tout ce que vous pensiez être la seule à savoir faire à la maison, vous allez devoir l’enseigner aux membres de votre famille, selon leurs âges et compétences. Vous leur expliquez qu‘ils en auront besoin plus tard (on ne sait pas encore quand, mais ce n’est pas grave).

Exemples

  • Faire les différentes lessives: de la lecture d’étiquettes au vidage des poches en passant par les températures adéquates. Faites un tableau et affichez-le au-dessus de la machine, après avoir vérifié que tous les concernés peuvent le mettre en application
  • Planifier les menus. Contrairement à ce que croient vos enfants, vous ne faites pas les courses au « feeling », en butinant dans les rayons physiques ou virtuels (ou alors, vous dépassez souvent votre budget et hébergez probablement des salades toutes noires au fond du frigo, or ce n’est pas ce qu’on veut leur enseigner, n’est-ce pas?)
  • Faire les courses en suivant la liste (suite logique du point ci-dessus)
  • Faire des repas équilibrés. De quoi cela se compose, au juste? Pourquoi?
  • Prendre soin de son environnement: ranger, nettoyer; quels outils, quelles méthodes, quelle fréquence?
  • Découvrir les avantages de tenir soi-même son agenda (pour les ados): utile pour planifier, anticiper, prévoir contraintes et obstacles à l’avance
  • Un rangement simplissime, logique. On ne devrait jamais vous demander « Maman, où sont les…? » pour les objets du quotidien.  Sinon, non seulement vous fournissez les objets que l’on vous demande, mais, bien sûr, ce sera à vous de ranger derrière. Mon amour des étiquettes vient de là.

Donc, vous voilà à la tête d’une formidable équipe en cours d’autonomisation qui peut maintenant se passer de vous pour:

  • l’entretien de 80% du linge (le premier qui touche à mon pull en cachemire…)
  • faire les courses, puisqu’il y a une liste qui n’est plus dans votre tête mais en libre accès
  • faire les repas si vous n’êtes pas là, en se basant sur le très beau plan de menu, évidemment
  • l’entretien de 80% de la maison (vous saviez qu’ils sont persuadés que les fours à micro ondes se nettoient tout seuls? Un peu comme les toilettes. Soupir)
  • prendre ses rendez-vous après vous avoir consultée (si transport nécessaire)
  • ranger!

Maintenir le cap

Est-ce que vous commencez à percevoir comment votre organisation va vous permettre de déléguer les corvées du quotidien de façon à ce que vous puissiez prendre plus de temps pour vous?

J’ajoute,  qu’à mon avis, une famille n’est pas une démocratie. Je suis même sûre d’avoir déjà énoncé cette opinion plusieurs fois sur ce blog.

Famille nombreuse = famille heureuse et non famille râleuse. Je vous dis ça parce que si ce concept de délégation est nouveau pour vous, cela ne va pas arriver en deux jours. Ils vont sans doute renâcler, rouspéter, tenter de se défiler, oublier… c’est bien normal. On sourit, on reste ferme et hop, à la piscine!

Si vous êtes mère de famille nombreuse au foyer, vous voulez bien partager les astuces qui vous font gagner du temps, avec nous, en commentaires?

 

 

 

 

 

 

 

 

12 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Budget, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Quand les lecteurs traquent les FBI de l’auteure de ce blog

pokemon_go_logoJ’ignore si Agnès est addict à Pokemon GO. Le fait est qu’elle a traqué et trouvé une FBI (Fausse Bonne Idée) dans mon guide « Savoir s’organiser ». Le pire, c’est que je suis 100% d’accord avec elle. Merci Agnès.

« Chère Laurence,
J’ai débusqué une (petite) FBI dans votre livre ;D
Après l’avoir acheté, je commence enfin à lire votre ouvrage de base, « Savoir s’organiser ». Dans cet ouvrage, que je trouve super (vous savez que je suis fan de votre travail !), vous recommandez lorsqu’on part en voyage d’utiliser éventuellement des échantillons. Après de multiples essais et mûres réflexions, je pense qu’au contraire l’échantillon quand on part en voyage est une FBI. Je m’explique.
Il m’est souvent arrivé de me faire la même réflexion que vous : peu encombrant, dans un contenant intact donc pas de risque de débordement, juste nickel ! Mais après quelques essais, j’ai arrêté et j’ai pris mes produits habituels soit en petits pots HEMA soit simplement dans leur contenant normal; pourquoi ? On a presque toutes la peau / des cheveux / un peu comme ci, comme ça, sèche, mixte, etc. Vous je ne sais pas mais moi ça m’a pris des années avant de trouver les bons produits ; parfois la formulation change ou ma peau ou mes cheveux changent et hop, c’est reparti pour la recherche du bon produit (le Graal, à côté c’est facile !).
Or en voyage professionnel, je suis focalisée sur mon travail ; pas question de prendre de risque d’avoir la peau grasse, les cheveux difficiles à coiffer ou une réaction allergique ou autre. Pendant mes loisirs, je suis focalisée sur mon plaisir. Je ne passe pas 2 h dans la salle de bain, le but est d’aller prendre l’apéro le plus vite possible. Donc même raisonnement dans les deux cas : je veux de la PERFORMANCE.
Conclusion 1, je veux du testé et approuvé car le voyage, c’est déjà un décalage par rapport à notre vie ordinaire ; en plus, quand vous ne connaissez pas le produit, vous ne savez quelle quantité est nécessaire pour vous et si vous êtes comme moi, prudente, vous êtes obligée de prendre votre produit habituel au cas où la dose de 2 ml ne suffirait pas.
Conclusion 2 : votre trousse de toilette de voyage est encombrée. Et souvent, on prend par réflexe ses produits habituels et oublie l’échantillon… qui a eu plaisir à voyager avec nous et revient gentiment dans notre salle de bain.
Conclusion 3 : les échantillons (qu’on trouve toujours super notamment parce qu’ils sont gratuits) ne devraient pas encombrer notre salle de bain mais égayer notre routine quotidienne. Cela évite qu’ils stagnent des années et  s’abiment dans notre salle de bain et finalement abiment notre peau. Les produits cosmétiques vieillissent ne sont pas anodins ! Les petits paniers chez salles de bain d’invité chez mes amies sont tout mignons mais ne m’inspirent guère confiance. Il y traînait un dentifrice qui se périmait en 2009 quand même !! 🙂
Conclusion 4 : toujours utiliser les échantillons aussi vite que possible au fil de l’eau et chez soi, dans le confort de notre home sweet home et partir à l’aventure avec seulement et toujours nos valeurs sûres 😀
Bien sûr, je mets de côté le cas du mini mascara Chanel offert par la vendeuse de chez M**d après que vous avez dépensé une coquette somme dans son rayon. Là, c’est évidemment le grand bonheur !
Voilà Laurence pour la FBI que je soumets à votre jugement impitoyable (je ne parle même pas de la tendance écureuil qui peut se nicher dans ces 2 ml fois x….).
Amicalement,
Agnès »

13 Commentaires

Classé dans Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, FBI (Fausses Bonnes Idées), Mon avis

Conférence ou formation? Rencontrons-nous…

2f303300dfaa27fdf247ba565e2df4adJ’ai le plaisir d’intervenir sur mon thème chéri: « S’organiser à la maison, c’est facile! »

samedi 24 septembre de 16 h 30 à 18 h 00

L’entrée est gratuite, sans réservation, et je serai ravie de vous y rencontrer en personne.

Voici l’adresse: 122 rue de la République, 92800 Puteaux

C’est un grand bâtiment vitré avec des arcades qui se trouve juste en face de la mairie de Puteaux.

Les dates de formation inter-entreprise pour le dernier trimestre 2016 et l’année 2017 sont fixées. Retrouvez-les ici.

On se voit bientôt?

 

11 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, S'organiser à la maison

Allégeons dès maintenant notre rentrée!

Mouton2SauteOh je sais, vous n’êtes sans doute pas pressé(e)s de m’entendre parler de rentrée des classes ni de reprise du travail.*

Mais justement, avec quelques astuces bien testées dans la vraie vie, ça devrait être plus léger.

*sauf Lesanimauxdumercredi, bizarrement…

2 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, S'organiser à la maison

Placard de l’entrée et chaussures d’enfant

Ca se bricole facilement, en fixant des roulettes en dessous. Idéal pour le placard profond de l’entrée.

Plateau à chaussures roulant

7 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Uncategorized