Archives de Catégorie: FBI (Fausses Bonnes Idées)

Choisir son aspirateur en 1926

J’ai ressorti mon grimoire favori, le Larousse Ménager de 1926 (quand on a attrapé le COVID, n’est-ce pas, on a besoin de récupérer…). Je voudrais soumettre à votre sagacité les informations suivantes, issues de ce remarquable ouvrage.

J’en profite pour vous rappeler que notre prochain webinaire « Créer et faire vivre son classement » est dans 2 jours.

L’aspiration centralisée

Belle démonstration d’aspiration centralisée

Vous avez remarqué la petite bonne en tenue typique de sa Bretagne natale…?

Les aspirateurs individuels, à main

Ah mais attendez, il y a encore d’autres sortes d’aspirateurs en 1926: les aspirateurs à sac et les aspirateurs à réservoir.

La question se pose alors: lequel choisir? Les auteurs de l’Ouvrage viennent à la rescousse de la ménagère.

Ils nous expliquent que, pour choisir, il faut prendre en compte:

  1. la facilité de manoeuvre. Simple: il faut essayer dans le magasin.
  2. la vidange de la poussière: l’on nous indique que la vidange de l’aspirateur à sac demande « quelques petites précautions pour ne pas faire voltiger la poussière ».
  3. la nature des poussières enlevées: en réalité, figurez-vous, tout dépend de l’emplacement de la turbine par rapport au dispositif qui récupère la poussière (trois paragraphes, tout de même; je vous la fais courte).
  4. la quantité de poussière enlevée: « à première vue, celui à sac donne une meilleure impression, parce qu’il enlève les détritus plus volumineux que l’appareil à réservoir ; mais il ne faut pas s’en tenir à cette seule impression: on doit considérer principalement la quantité de poussière enlevée, pour une même surface de tapis à nettoyer, par exemple. » Bien évidemment.

S’ensuivent 5 paragraphes longuets et hyper techniques sur le vide et le débit. Qui ressemblent à s’y méprendre à un descriptif Shadockien tel que nous les connaîtrons 50 ans plus tard.

Mais, la ménagère de 1926 ne se laisse pas impressionner et lit l’article jusqu’à sa conclusion, que je vous livre telle quelle, les larmes aux yeux.

 » Ni un vide puissant sans débit, ni un débit au courant d’air puissant, sans dépression ou vide, ne peuvent servir un bon rendement; il faut un judicieux mélange de ces deux facteurs, que l’on ne trouve pas dans tous les appareils. Aussi conseillons-nous d’essayer l’aspirateur avant d’acheter« . CQFD.

RAPPEL: Notre prochain webinaire « Créer et faire vivre son classement » a lieu mercredi 11 mai de 12h45 à 13h45. Pour vous inscrire, et participer en live ou en replay, cliquez sur le lien. A mercredi.

2 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), Mon avis, S'organiser à la maison

Il faut que je me bloque du temps pour …

C’est ce que l’on me répond souvent, en formation, lorsque je demande « si vous deviez vous y mettre là, maintenant, à ce projet, que feriez-vous?  » Or, si cela semble logique, « se bloquer du temps pour faire… » est peut-être une erreur.

Je vais tenter de vous en convaincre.

Si vous considérez vos journées comme une succession de « blocs de temps » à remplir, cela signifie que:

1– Vous croyez que votre niveau d’énergie est constant et que vous pourrez caser cette tâche, n’importe quand dans les trous que vous laissent les périodes contraintes (réunions, rendez-vous…).

Or, c’est faux. Si vous êtes « du matin », vous arrivez à vous concentrer vite et bien… le matin. Et, évidemment, c’est le contraire pour les personnes de « l’après-midi/soir ».

Autrement dit, se bloquer du temps l’après-midi pour un travail de réflexion, par exemple, est une mauvaise idée si vous êtes « du matin »: vous traînerez à vous y mettre, vous y passerez plus de temps, le résultat risque d’être moins bon.

2– Vous croyez que rien ni personne ne viendra vous déranger pendant ce créneau bien bloqué. Même pas vous-même. Ah bon?

Nous nous sommes tous faits avoir, au moins une fois, lorsque nos savantes planifications ont volé en éclat à cause d’un client, d’un collègue, d’un manager, d’un enfant… voire de notre propre cerveau récalcitrant. Procrastination, vous dites?

3– Vous croyez que tout devrait être planifié, même les tâches de loisir. Permettez-moi, à ce sujet, de vous raconter l’histoire des cookies de l’Ohio.

Selin Malkoc, professeur de marketing au Fisher College of Business de l’université de l’Ohio l’a mise au point.

Elle installe un stand sur le campus et distribue des bons aux étudiants leur offrant un cookie gratuit.

Aux uns, elle donne un créneau horaire large pour aller récupérer le cookie (entre 18h00 et 20h00) et à d’autres, elle explique que, pour des raisons évidentes de fabrication et de livraison, il faut qu’ils indiquent une heure précise à laquelle ils pensent aller chercher leur cookie.

Puis on leur fait passer un questionnaire évaluant, entre autres, leur satisfaction. Si les étudiants qui ont indiqué une heure précise ont montré une plus grande probabilité de venir, ceux qui n’avaient pas de contrainte de temps auto-imposée ont répondu avoir éprouvé 18% de plaisir en plus à la dégustation de leur cookie.

Qu’en penser, me direz-vous (en dehors du fait que les étudiants restent une matière première dont on ne saurait se passer pour les études psychologiques)?

Eh bien, que la planification des activités de loisirs les prive de leur charme: la spontanéité, par exemple.

Sur le même thème, la recherche montre que planifier de façon excessive notre temps nous donne l’impression… que nous en avons moins! Ce sera le sujet d’un prochain article.

Photo Aron Visuals via Unsplash

10 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Comment s'organiser au travail, FBI (Fausses Bonnes Idées), Se former à l'organisation personnelle

La FBI de la rentrée

Voici une belle FBI (Fausse Bonne Idée).

Dans l’espoir de gagner de l’espace, on choisit un bureau d’angle. Notez que je n’ai rien contre les bureaux d’angle.

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison

Doublé, c’est gagné

Et si on pensait à installer certains objets en double pour gagner en efficacité?

L’astuce pour les petits appartements

Par exemple, vous habitez dans un tout petit appartement, sans séche-linge, et le séchage des draps et housses de couette est une vraie galère. Vous avez essayé à cheval sur les portes/En suspension entre deux chaises/Par dessus le reste du linge sur l’étendoir trop bas et, franchement, ce n’est pas très pratique, tout ça.

Eh bien, on peut faire mieux. Avec DEUX tringles télescopiques. Sans perçage.

Vous les placerez en hauteur, disons à 40 cm du plafond, espacées de 40 cm environ.

Il vous en faut 2 comme ça (photo via CDiscount)

Deux possibilités s’offrent à vous:

  • si, dans votre salle de bains, vous avez déjà un rideau de douche installé sur l’une des barres et si cette pièce est raisonnablement ventilée: il vous suffit alors de placer la deuxième barre à côté de la première, vers l’intérieur de la douche/baignoire. Vous étendrez votre drap à cheval sur les deux barres pour faciliter le passage de l’air et le séchage.
  • votre salle de bain est mal aérée? Qu’à cela ne tienne, placez les deux barres télescopiques dans un couloir et étendez-y votre drap, à cheval entre elles. Sans linge, et en hauteur, elles sont quasiment invisibles, vous pouvez les laisser en place. Ca peut faire un peu « Naples » (quoique on peut toujours prétendre qu’il s’agit d’un rideau en cas de visite à l’improviste…) mais on y gagne en temps de séchage et efficacité.

Des tringles pour ranger ses chaussures

Récupérer ses chaussures au bas du placard n’est pas toujours chose facile.

Là aussi, les tringles télescopiques sans perçage peuvent vous faciliter la tâche: en en installant deux, l’une en dessous de l’autre, légèrement décalée, pour créer un rangement comme sur la photo ci-dessous, vous pourrez y poser vos chaussures.

Comme ces tringles sont repositionnables, toutes les tailles et formes de chaussures, bottines, espadrilles etc. y trouvent leur place.

via Pinterest

Enfin, amis des FBI (acronyme de Fausses Bonnes Idées, pour ceux qui rejoignent ce blog depuis peu), voici un bel exemple ci-dessous. Certes, on double les tringles. Mais pas à bon escient, selon moi. En effet, un cintre nécessite 60 cm de profondeur pour bouger à l’aise et ces barres sont bien plus rapprochées.

Résultat: des cintres qui s’entrechoquent ou qui se mettent en travers en s’emmêlant. FBI, vous dis-je.

via Pinterest

Note: L’idée de cet article revient à Laure, la talentueuse autrice du blog Déco à tous les étages. Son article « Bonne idée déco/pratique N° 18 » a fait tilt.

Vous aimerez peut-être lire aussi:

.

4 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Budget, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Concours: de 1926 à 2020

Vous vous souvenez de notre dernier concours sur l’équipement idéal de la cuisine en 1926? Aujourd’hui, nous voici de retour en 2020 et j’ai un nouveau défi pour vous:

Si vous trouvez l’usage exact de cette petite merveille de technologie et de design (totalement dispensable), vous serez désigné(e) Organisonaute 5*, ce qui vaut le coup, avouez.

 

32 Commentaires

avril 20, 2020 · 09:06

A quoi le confinement peut nous servir (ranger n’en fait pas partie)

Photo par Toa Heftiba

Ce confinement dû au coronavirus donne lieu à de nombreuses inquiétudes et tensions (un exemple? Vos ados scotchés à la maison non-stop. Ou belle-maman hypocondriaque 12 fois par jour au téléphone).

Mais j’y vois aussi quelques belles opportunités… sauf une.

Lire la suite

19 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, FBI (Fausses Bonnes Idées), Mon avis, S'organiser à la maison

J’aimerais savoir mieux organiser…

people coffee meeting team

Photo de Startup Stock Photos sur Pexels.com

Chers lecteurs, ce blog existe depuis 9 ans et contient 825 articles sur l’organisation.

Vous y avez trouvé astuces, méthodes et inspiration pour mieux vous organiser (je le sais parce que vous me l’avez dit. Un grand merci pour vos retours, d’ailleurs).

Aujourd’hui, je voudrais vous mettre à contribution pour le rendre encore plus intéressant pour vous.

Voulez-vous me dire, dans les commentaires, quels sujets d’organisation vous aimeriez qu’on y aborde?

Je suis pressée de lire vos avis.

 

 

 

34 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Désencombrer, Ecologie, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Mon avis, Oser jeter, S'organiser à la maison, Se former à l'organisation personnelle

Le micro scheduling, vous connaissez?

Airport departures timetable showing Delta and Alaska Airlines flights on time and boarding

Voici encore une approche de la gestion du temps qui nous vient des anglo-saxons.

Pour en savoir plus, connaître mon avis sur la question et découvrir si cette méthode vous conviendrait, lisez l‘article d’Hélène Lefrançois dans Ouest France.

 

4 Commentaires

Classé dans Arrêter de procrastiner, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Dans les media, FBI (Fausses Bonnes Idées)

Après les tee-shirts, les poêles

Les japonais forcent l’admiration. Dans la foulée de Marie Kondo, la papesse du tee-shirt plié/roulé/rangé à la verticale, voici un extrait du catalogue Muji. Vous m’en direz des nouvelles. J’attire votre attention sur ce qui pourrait apparaître comme des séparateurs. Que nenni: il s’agit de range-revues posés les uns à côté des autres.

10 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: les coffres

Dans de nombreux articles de revues de décoration, le coffre est souvent présenté comme une solution gain de place. Aujourd’hui, mon point de vue d’organisatrice professionnelle: les coffres, vraie solution gain de place ou FBI (Fausse Bonne Idée)?

Comme toujours, du pratique, du vécu. J’en parle savamment, parce que qu’est-ce que j’ai pu me pincer les doigts dans mon coffre à jouets quand j’étais petite! Il n’est pas exclu que mon analyse d’aujourd’hui soit d’ailleurs légèrement teintée de partialité… Vous ai-je raconté la fois où mon frère s’est fait, lui, pincer les doigts par un cygne et… mais revenons à nos coffres.

L’intérêt du coffre, en général, c’est qu’on peut y fourrer des objets encombrants, hétérogènes, voire franchement moches. Des couettes, des jouets d’enfant, des jeux de société, des outils de jardin, des vêtements d’hiver, des bottes, des… la liste est longue.
Donc, a priori, une solution de dissimulation multi-usage. Ca a l’air bien, hein?

Mais regardons-y de plus près. Pas trop près parce que, vous savez… les doigts?

La table basse/coffre

Un petit côté rustique, limite far-west, pour cet exemple. On y mettrait bien les apéritifs. Enfin pas tous. La bouteille d’eau de vie de prune offerte par Tatie est trop haute. Bon, mettons-y tout de même les biscuits apéritifs. Et les dessous de verre. Ca, c’est cohérent. Et puis, comme il reste de la place, le Pictionary et le Monopoly. Et la housse de coussin en trop. Et les quelques Playmo préférés de Bastien, qui veut toujours jouer dans le salon. Là, c’est rangé (soupir satisfait).
Mais comme c’est la table basse du salon, on pose également des choses DESSUS. Et quand le couvercle est recouvert d’objets, on ne peut plus l’ouvrir. Ou alors il faut tout déplacer (nouveau soupir, mais pas de satisfaction cette fois).

Le coffre à jouets

Je vous le dis tout de suite: c’est bon, pour la plupart, ils ont des freins à la fermeture maintenant. Comme je ne suis pas rancunière, je n’en veux pas au coffre à jouets. A condition que l’on ne mette jamais, mais alors là jamais, rien dessus. Oui, c’est vrai, lorsqu’ils cherchent un jouet dedans, les enfants farfouillent, sortent tout, en mettent partout. Aucun problème! Ca se range aussi comme qui rigole. Facile: on jette tout dedans. Donc, ça me va.

Le coffre dans le jardin

Esthétique, pratique. Je ne lui vois que des avantages.

Le banc coffre

Qu’en pensez-vous de celui-ci? La même chose que moi? Un banc coffre qui fait exposition de plantes en même temps… hm. Vous avez raison. Enlevons les plantes mais gardons l’idée du banc-coffre.
Idéal dans l’entrée pour les bottes, les moufles, les raquettes, les frisbees, que sais-je.

En résumé: n’adoptez un coffre que si vous êtes sûr de ne jamais rien avoir à poser dessus. Sinon, vous ne l’utiliserez pas.

Note :article initialement publié en juillet 2010

5 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison