Archives de Catégorie: FBI (Fausses Bonnes Idées)

La mère de toutes les FBI

Je me demande si je n’aurais pas trouvé la mère de toutes les FBI*: voir trop petit dans ses rangements. Exemple en images.

Il s’agit d’une chambre d’adultes, sans placard intégré; Madame aime les jolies choses (vêtements, bijoux). On emménage dans cet appartement bien sympathique et bien éclairé (et furieusement scandinave. Très très blanc). Voici le système trouvé pour le rangement des vêtements de Madame:

fbi-petite-armoire-1

C’est joli, on est d’accord. Oui, mais, au bout de quelque temps, regardez ce qu’il se passe:

fbi-petite-armoire

Aïe. Bourrée, l’armoire. Fripés, les jolis vêtements. Griffés par les cintres en métal. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est le bazar (photo oblige) mais la recherche de tenues le matin doit être un peu compliquée…

Si Madame avait réalisé qu’elle collectionnait les jolies choses, elle aurait anticipé et acheté une armoire plus haute dans laquelle elle aurait pu loger 2 tringles: celle du haut pour les vêtements courts, celle du bas pour les vêtements plus longs, par exemple.

A retenir: prévoyez toujours 30% d’espace en plus que ce dont vous pensez avoir besoin et, lorsque vous achetez des meubles de rangement, montez le plus haut possible vers le plafond.

* FBI: Fausse Bonne Idée

 

10 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer

Quand les lecteurs traquent les FBI de l’auteure de ce blog

pokemon_go_logoJ’ignore si Agnès est addict à Pokemon GO. Le fait est qu’elle a traqué et trouvé une FBI (Fausse Bonne Idée) dans mon guide « Savoir s’organiser ». Le pire, c’est que je suis 100% d’accord avec elle. Merci Agnès.

« Chère Laurence,
J’ai débusqué une (petite) FBI dans votre livre ;D
Après l’avoir acheté, je commence enfin à lire votre ouvrage de base, « Savoir s’organiser ». Dans cet ouvrage, que je trouve super (vous savez que je suis fan de votre travail !), vous recommandez lorsqu’on part en voyage d’utiliser éventuellement des échantillons. Après de multiples essais et mûres réflexions, je pense qu’au contraire l’échantillon quand on part en voyage est une FBI. Je m’explique.
Il m’est souvent arrivé de me faire la même réflexion que vous : peu encombrant, dans un contenant intact donc pas de risque de débordement, juste nickel ! Mais après quelques essais, j’ai arrêté et j’ai pris mes produits habituels soit en petits pots HEMA soit simplement dans leur contenant normal; pourquoi ? On a presque toutes la peau / des cheveux / un peu comme ci, comme ça, sèche, mixte, etc. Vous je ne sais pas mais moi ça m’a pris des années avant de trouver les bons produits ; parfois la formulation change ou ma peau ou mes cheveux changent et hop, c’est reparti pour la recherche du bon produit (le Graal, à côté c’est facile !).
Or en voyage professionnel, je suis focalisée sur mon travail ; pas question de prendre de risque d’avoir la peau grasse, les cheveux difficiles à coiffer ou une réaction allergique ou autre. Pendant mes loisirs, je suis focalisée sur mon plaisir. Je ne passe pas 2 h dans la salle de bain, le but est d’aller prendre l’apéro le plus vite possible. Donc même raisonnement dans les deux cas : je veux de la PERFORMANCE.
Conclusion 1, je veux du testé et approuvé car le voyage, c’est déjà un décalage par rapport à notre vie ordinaire ; en plus, quand vous ne connaissez pas le produit, vous ne savez quelle quantité est nécessaire pour vous et si vous êtes comme moi, prudente, vous êtes obligée de prendre votre produit habituel au cas où la dose de 2 ml ne suffirait pas.
Conclusion 2 : votre trousse de toilette de voyage est encombrée. Et souvent, on prend par réflexe ses produits habituels et oublie l’échantillon… qui a eu plaisir à voyager avec nous et revient gentiment dans notre salle de bain.
Conclusion 3 : les échantillons (qu’on trouve toujours super notamment parce qu’ils sont gratuits) ne devraient pas encombrer notre salle de bain mais égayer notre routine quotidienne. Cela évite qu’ils stagnent des années et  s’abiment dans notre salle de bain et finalement abiment notre peau. Les produits cosmétiques vieillissent ne sont pas anodins ! Les petits paniers chez salles de bain d’invité chez mes amies sont tout mignons mais ne m’inspirent guère confiance. Il y traînait un dentifrice qui se périmait en 2009 quand même !! 🙂
Conclusion 4 : toujours utiliser les échantillons aussi vite que possible au fil de l’eau et chez soi, dans le confort de notre home sweet home et partir à l’aventure avec seulement et toujours nos valeurs sûres 😀
Bien sûr, je mets de côté le cas du mini mascara Chanel offert par la vendeuse de chez M**d après que vous avez dépensé une coquette somme dans son rayon. Là, c’est évidemment le grand bonheur !
Voilà Laurence pour la FBI que je soumets à votre jugement impitoyable (je ne parle même pas de la tendance écureuil qui peut se nicher dans ces 2 ml fois x….).
Amicalement,
Agnès »

13 Commentaires

Classé dans Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, FBI (Fausses Bonnes Idées), Mon avis

Conférence ou formation? Rencontrons-nous…

2f303300dfaa27fdf247ba565e2df4adJ’ai le plaisir d’intervenir sur mon thème chéri: « S’organiser à la maison, c’est facile! »

samedi 24 septembre de 16 h 30 à 18 h 00

L’entrée est gratuite, sans réservation, et je serai ravie de vous y rencontrer en personne.

Voici l’adresse: 122 rue de la République, 92800 Puteaux

C’est un grand bâtiment vitré avec des arcades qui se trouve juste en face de la mairie de Puteaux.

Les dates de formation inter-entreprise pour le dernier trimestre 2016 et l’année 2017 sont fixées. Retrouvez-les ici.

On se voit bientôt?

 

11 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, S'organiser à la maison

Ranger dans la salle de bains, sans trous

Petite pièce, la salle de bains. Mais de nombreux objets à y ranger. On n’ose pas  n’a pas envie de faire des trous dans le carrelage. C’est décourageant. Mais, avec quelques astuces, on peut tout de même s’en sortir et ne plus se sentir envahi(e).

C’est chaud, je le pose où?

J’ai découvert ceci récemment: le holster à instruments de coiffure chauffants. Rien que le nom, c’est jouissif. Holster? Génial. Personnellement, je n’utilise plus d’ustensile de ce genre (l’intérêt d’avoir une coupe de cheveux super courte). Mais quelque chose me dit que l’idée est bonne, surtout qu’il a l’air de tenir tout seul, sur toute sorte de support.

holster

via Amazon

 C’est sale, je le jette où?

Cette poubelle s’accroche (sans trous à percer) derrière la porte du placard, sous le lavabo:

Les cosmétiques, j’en ai plein;  je les range où?

 

Après un petit désencombrement express des produits de beauté, évidemment.

Les flacons, j’en ai plein, je les range où? Non, surtout pas là!

Je vous présente la meilleure façon de créer dans votre salle de bains des réserves de cette mixture fameuse: eau+moisissures+saleté+produit cosmétique, le tout dans de ravissantes poches individuelles*, exposées à la vue de tous. Superbe. Votée FBI de la semaine.

 

rideau douche poches

via w3sh

Eponge, gants…:  je les accroche au robinet, alors? Mais non, voyons, sur la tringle du rideau de douche ou la barre des serviettes

 

*les poches et moi, de toute façon, hein.

Vous aimerez peut-être lire aussi:

8 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Budget, Comment ranger, Désencombrer, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: autour du bureau

FBI Rangement difficile d'acces

Belle optimisation de l’espace! Bureau cocooning dans lequel on aura plaisir à régler ses impôts, payer la cantine, classer ses photos… stop!

Vous la voyez, la Fausse Bonne Idée, là? Sur la gauche? Mais si, penchez-vous. Eh oui, les tiroirs derrière le tabouret* .

Promettez-moi que vous ne ferez jamais cette erreur: placer les tiroirs de façon à ce qu’ils soient tout bonnement inaccessibles, sauf à pousser le tabouret, génuflexer ** dans la pénombre, vous cogner le crâne sous le bureau…

Bel exemple de FBI, ma foi.

*Il y aurait aussi à redire sur le choix de l’assise, mais bon.

**Ca existe, ce verbe?

21 Commentaires

Classé dans Comment classer des documents, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées)

L’art de la to-do list vraiment utile

couv_bd_G55828_Savoir_s'organiser(1)On sait tous plus ou moins faire ce qu’on appelle une to-do list (liste des choses à faire). Mais pourquoi est-ce que cela ne marche pas mieux que ça? Pourquoi nous fait-elle peur quand elle est conséquente, pourquoi ne parvient-on à en éliminer qu’une partie  et comment faire pour penser aux choses à faire au bon moment, au bon endroit, ni avant ni après?

Parce que, Messieurs-dames, une to-do list est pleine de pièges. Je vous montre?

PIEGE NUMERO 1: il y a to-do et to-do

En anglais, ça veut bien dire « à faire » (en français, ça sonne comme Doudou Liste, mais on n’est pas un peu hors sujet, là?). Or, je vous le demande, qu’est-ce qui est « à faire »?

Des Actions, pardi. En aucun cas « Dossier Cherclient » ou « Anniversaire Bastien » ne sont des actions. Ce sont tout au plus des mots-clefs,  « pour vous faire penser à… » (là! le piège!). Si votre to-do list contient de ces mots-clefs, ne soyez pas surpris(e) d’avoir du mal à passer l’action. C’est trop flou, trop compliqué, trop gros… ingérable. Vous avez sûrement remarqué que les seuls items que vous parvenez à  cocher avec satisfaction sont les actions. Les autres  (les mots-clef) traînent, traînent… Il vaut mieux réfléchir à ce que vous entendez, au juste, par « Dossier Cherclient »:

  • le rappeler?
  • aller voir Brigitte votre collègue pour qu’elle vous fasse un compte-rendu rapide de sa dernière conversation avec lui?
  • reprendre son dossier pour y voir plus clair?

Justement, à propos de clarté, voyez si vous êtes capable d’écrire clairement quelle est l’action que vous feriez si vous deviez vous y mettre maintenant.Et c’est cette action qui devra figurer sur votre Doudou liste, pardon To-do list.

Ca n’a l’air de rien, mais remplacez donc » Dossier Cherclient » par l’action précise que vous avez l’intention de faire en premier. Vous verrez, ce sera bien plus facile de jongler avec votre emploi du temps. Et les actions qui suivent la première? Soit vous pouvez vous en occuper dans la foulée, et c’est très bien. Soit vous ne pouvez pas et il vous faudra alors noter la deuxième action à la suite de votre liste, etc.

PIEGE NUMERO 2: je confonds ma liste avec mon agenda

Honorine nous l’illustrait magnifiquement. Elle nous dit

  • qu’elle fait en effet une liste d’actions (avec une mind map, mais cela n’a pas d’importance pour ce piège)
  • puis qu’elle répartit ces actions sur son agenda, en fonction de ce qu’elle prévoit de sa disponibilité.

Piégée, notre Honorine. Tout se décale, les journées ne se déroulent pas comme prévu. Résultat: sensation de ne rien maîtriser, d’être insatisfaite.

Pourquoi? Parce qu’il y a en réalité deux types d’actions.

  • Celles qui ont une date butoir impérative: zou, à écrire directement sur l’agenda.
  • Celles qui sont à faire dès que possible: sur une liste continue, non limitée dans le temps.

Comme nos journées sont pleines d’imprévus, il nous faut d’abord réaliser les actions à date-limite (prioritaires, par définition), puis remplir le temps qui nous reste avec les actions de la liste continue. Parfois, on a le temps + l’énergie et on « dépote ». Parfois, ce n’est pas le cas et on n’arrivera à faire que quelques unes des actions listées. Pas grave, pourvu qu’on avance tout de même.

PIEGE NUMERO 3: je crois que ma liste suffit

Lesanimauxdumercredi nous en parlait savamment. Elle nous dit

  • que sa liste d’actions est bien pleine
  • qu’elle aimerait savoir comment s’en servir pour penser aux choses quand c’est le moment de les faire.

Il lui manque un système de codage qui lui permette, dans un contexte donné, de repérer super vite tout ce qu’elle a l’intention de faire dans ce contexte. Ainsi,  non seulement elle ne se fera pas polluer par la vue des autres actions (là! le piège!), mais elle est aussi sûre de pouvoir regrouper intelligemment ses actions, et donc de gagner du temps.

Prenons un exemple de codage des actions (il figure entre parenthèses, avec sa signification):

  • vider le premier carton de la chambre d’ami (Δ  = maison)
  • appeler plombier pour réparation (W = au travail)
  • demander à (JB = personne) où il en est du Dossier Cherclient

Je vous ai mis entre parenthèses un exemple de code/pictogramme/signe, que vous devrez inventer pour vous-même, et qui vous indique soit un lieu (maison), soit un moment (travail) soit une personne (JB) dont vous avez besoin pour passer à l’action. Ainsi, une fois à la maison, par exemple, vous n’avez plus qu’à parcourir des yeux votre liste et vous concentrer sur les actions qui portent le logo « maison ». Si votre liste est numérique (gestionnaire de tâches), utilisez donc de la couleur ou placez un caractère spécial devant les actions pour faciliter le tri.

J’attire votre attention sur le cas du plombier: même si elle est d’ordre privé, l’action doit comporter le logo (W) puisque vous appellerez cet homme de l’art aux heures ouvrables.

PIEGE NUMERO 4: je fais des listes… mais ne les relis pas

M’est avis que vous créez des listes un peu partout, sur toute sorte de supports (le piège!). Choisissez un seul et unique support, à votre goût (cahier, gestionnaire de tâches) et tenez-vous y. Multiplier les listes de choses à faire, comme vous l’avez vous-même constaté, ne sert qu’à engendrer davantage de confusion.

Vous n’avez qu’une seule liste et ne la relisez jamais? Demandez-vous pourquoi:

  • vous n’arrivez pas à vous relire? Préférez les listes électroniques aux listes papier.
  • vous ne savez plus à quoi ces actions correspondent? Pensez à mettre un peu plus de détails pour ne plus vous y perdre.
  • vous détestez secrètement ces directives, même si vous en concevez l’intérêt? Tant qu’il n’y a pas trop de choses à faire, ma foi, … continuez à privilégier l’improvisation si c’est votre choix et que votre mémoire vous le permet.

D’autres lectures édifiantes sur le sujet?

 

24 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Coach en organisation, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les 10 façons les plus simples… de se compliquer la vie

1- Dites oui à tout, de la copine qui a un besoin urgent d’une baby-sitter gratuite, à la bibliothèque de l’école qui demande des bonnes volontés pour couvrir les livres tous les mercredis.

2- Hurlez. Car il est bien connu que les enfants obéissent mieux quand leurs parents leur crient dessus. Si ça se trouve, ça marchera aussi sur le ramolli du cerveau qui oublie de démarrer au feu vert, devant vous.

3- Abonnez-vous à plusieurs magazines. Non, je le répète, pas un, plusieurs.

4- Salivez sur les émissions culinaires à la télévision et procurez-vous dans la foulée tous les ustensiles et ingrédients nécessaires pour reproduire tout ça chez vous. Encore mieux si on ne trouve ces derniers qu’à la grande épicerie de luxe à 50 kilomètres de chez vous.

5- Soyez réactif: toutes les notifications doivent absolument vous parvenir et vous devez répondre en temps réel.

6- Décidez au dernier moment de la composition du dîner. Parce que, avec un coup de chance, cela impliquera une petite visite chez l’épicier du coin. Ca fait prendre l’air et, au moins, tout le monde aura faim ce soir.

7- Vérifiez bien le nombre maximum de livres que vos enfants peuvent emprunter à la médiathèque et faites le plein. Puis regardez-les, attendri(e), les emporter chez le médecin, chez Mamie, en voiture… A vous la joyeuse activité familiale pour les retrouver tous à une heure de la fermeture, le jour de la date fatidique de retour.

8- Préparez vos valises la veille au soir avant de partir en vacances. Bien meilleur si vous avez trois machines à faire avant de pouvoir procéder.

9- Mettez en place un rituel quotidien de mise en beauté et n’y dérogez jamais: crème hydratante + sérum + crème anti-ride autour des yeux + fond de teint + illuminateur + fard à paupière + eye-liner + mascara + blush + stylo à sourcil + poudre pour fignoler + rouge à lèvre + gloss. Là, on est prête!*

10- Traitez les petits symptômes par le mépris: cette douleur à la gencive? Oh, ça va passer au paracétamol.

Vous aimerez peut-être lire également:

Comment ne jamais vivre sa vie et, pour mesurer vos progrès, Les 19 indices qui montrent que vous êtes une personne organisée.

* Pour ceux et celles qui ne se maquillent pas, on peut vous expliquer le rôle de tous ces produits magiques. Vous n’avez qu’à demander.

 

13 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Bordélique?, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Organisation et stockage 2.0 (ou 2.1? bref)

On n’arrête pas le progrès. A quelques jours d’intervalle, j’ai été contactée par deux jeunes start-ups, qui proposent un service futé de stockage, assorti de livraison des boîtes, récupération desdites une fois pleines,  et plus si affinité.

Les voici:

La boîte qui cartonne et Wesquare.

Encore plus fort: Julie Desk, l’assistante virtuelle qui organise votre vie par mail. Je vous laisse explorer l’idée à partir de cet article.

Faut-il le préciser? Je ne suis pas rémunérée pour citer des sociétés ou produits qui me semblent intéressants ou amusants. Mais j’avoue un faible (historique) pour les start-ups, qui me donne souvent envie de leur donner un coup de pouce en visibilité.Bien entendu, en parler sur ce blog n’implique pas que je conseille ce qu’elles proposent.

 

8 Commentaires

Classé dans Comment classer des documents, Comment ranger, Désencombrer, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer

Les FBI du rangement: les étagères cruelles

rangement cruelLorsque j’ai vu cette photo, ma première impression a été « mais c’est cruel, comme rangement! »

En effet, comment les enfants qui habitent cette chambre peuvent-ils jouer, et lire? Il leur faut l’aide d’un adulte pour attraper ce qui leur fait envie. Et pour ranger? Idem. C’est donc doublement cruel: pour les enfants et les parents.

Je comprends bien que ces étagères dégagent de l’espace et empêchent le plus petit de mâchouiller les pièces potentiellement dangereuses de certains jeux, mais là mon expérience de mère me fait livrer le verdict: FBI.

Bon, admettons, mais qu’est-ce que vous conseillez, Laurence, pour le rangement des jouets dans les chambres d ‘enfant? vous demandez-vous.

15 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Aménager les pièces de la maison, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, FBI (Fausses Bonnes Idées), S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation: les jolies petites boîtes

boites métalliquesElles sont irrésistibles: en métal, en bois, en carton, en rotin, … vous voyez de quoi je parle? Bien sûr: les jolies petites boîtes. Leur simple vue suffit à évoquer un intérieur rangé, esthétique, pratique… De l’organisation en puissance!

Sauf que… eh non. Enfin, pas pour tout le monde.

Par exemple, votre tante vous offre des biscuits. Et hop, on garde la boîte en haut du placard de la cuisine.

Le thé offert par une amie? Et re-hop, voilà la jolie petite boîte-qui-me-servira-sûrement-à-y-ranger-quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-encore-quoi qui rejoint la précédente. Elle est si jolie; on ne va tout de même pas la jeter! Ah bon? Parce que la garder 7 ans à la poussière, ça porte bonheur? Et la boîte qui contenait le joli bracelet que vous a offert votre cousine, il faut la garder aussi?

 

boites rotin

Entendons-nous bien. Je ne suis pas contre un usage raisonnable de la jolie boîte. Moi-même d’ailleurs…

Mais vous pouvez peut-être garder en tête trois-quatre choses, si vous sentez la collectionite poindre à l’horizon:

  • ce n’est pas parce qu‘elle est jolie qu’il faut la garder
  • ce n’est pas parce que vous l’avez gardée que vous allez forcément penser à vous en servir
  • un emballage, aussi joli soit-il, n’est que ça: un emballage. Ce n’est que très rarement un souvenir
  • non, on ne refile pas la jolie boîte à Petite Dernière pour qu’elle y mette « ses petites affaires ». Vous voulez faire un élevage d’écureuils ou quoi?

Trêve de véhémence joviale.

Complétons cette (potentielle) FBI par les articles ci-dessous:

 

 

 

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées), Oser jeter, S'organiser à la maison