Archives de Catégorie: Home organiser ou home organizer

Question des lecteurs: comment trier et ranger les jouets?

C’est Aurore qui a attiré mon attention sur le sujet. Comment trier, ranger et jeter les jouets des enfants , demande-t-elle? Les siens ont 4 et 6 ans.

Procédons avec méthode (procédons au hasard, à l’inspiration? Tss, tss, allons, c’est mal me connaître…).

Je vous propose une réponse sous forme d’une série d’ évidences – mais vous savez tous qu' »Une porte ouverte enfoncée, c’est du temps de gagné » (vous ne saviez pas ? C’est normal, je viens de l’inventer).

Evidence N°1: vos enfants ne redeviendront jamais petits

Laurence, vous vous moquez? vous entends-je grommeler. Non, je suis très sérieuse.

Bien des mamans conservent des objets (dont les jouets) comme des souvenirs, des aucazous, des symboles d’une époque…

Ou bien elles ne « s’autorisent » pas à donner des jouets parce qu’il faudrait que la décision vienne des enfants… Ca n’arrivera pas.

En vérité, si vos enfants ne jouent plus avec depuis plusieurs mois, ils n’y rejoueront jamais plus.

Je pense ici aux jouets « interactifs » qui font du bruit quand on appuie ici ou là, aux mobiles si jolis au dessus du berceau (soupir nostalgique, je vous ai entendue, Madame, derrière votre clavier), aux Lego de grande taille (alors qu’ils viennent de découvrir les vrais Lego). Vous voyez le genre.

Donc là, inutile de leur demander leur avis, on donne, on vend, on jette (suivant l’état).

Evidence N°2:  Concentrée sur l’objectif, on a dit

S’il y en a trop et que vous n’avez pas le temps de vous occuper de chaque sortie possible (« je donne? Mais à qui? Allez, hop, je vais faire trois tas. Non, quatre, plutôt. Dans des sacs. Mais où les mettre? J’avais mis quoi, dedans, déjà? Quand est-ce qu’on voit Béatrice pour que je lui donne? Etc, etc »), faites simple: donnez tout à une association humanitaire.

Vous ne voulez pas ça, n’est-ce pas?

Sinon, vous n’en finirez pas à chercher toujours LA meilleure destinée de chaque jouet. Il n’y a pas de meilleure destinée. Il faut juste que ça sorte de chez vous. C’est ça, l’objectif, vous vous souvenez?

Evidence N°3: Perfection? Qui parle de perfection?

Les puzzles ont des pièces manquantes (ou mâchouillées). Les boîtes de jeu sont cassées aux angles. Les petits poneys et autres Barbie ont les poils emmêlés d’une façon quasi répulsive. Les animaux ont perdu des pattes dans la bataille. Les peluches sont crasseuses au-delà du récupérable…

Inutile de faire un tas des « il faudra que je m’en occupe ». Je ne crois pas que vous aurez le temps de rendre tout cela complet, propret et pimpant pour oser les donner la tête haute. Jetez. Voilà tout.

Evidence N°4: plus c’est simple, mieux ça marche

Soit votre système de rangement est simple et ils arriveront grosso modo à ranger eux-mêmes avec vos encouragements et votre enthousiasme (si, si, forcez-vous un brin, ça vaut le coup. Il y a plein de techniques dans le guide « J’aide mon enfant à s’organiser« ).

Soit votre système est si sophistiqué que vous seule pouvez le maintenir en état. Mais seulement de temps en temps parce que cela demande tant d’énergie!

Un peu trop sophistiqué, ce rangement!

Qu’est-ce qu’un rangement simple?

  • des caisses ouvertes. Le moins de couvercles, tiroirs et boîtes possible
  • des thèmes faciles à comprendre (peluches/voitures/Barbie/Lego…)
  • une routine de rangement régulière (on va au lit tous les soirs? Les jouets aussi ont besoin de repos, en même temps que nous, dites donc)
  • on range là où on joue, dans la mesure du possible. Ou alors, les caisses ont des roulettes ou des poignées.

Regardez donc par ici: des solutions de rangement pour les chambres d’enfant.

Et une incitation à ranger comme vous le sentez, pas forcément comme tout le monde.

Une technique infaillible pour choisir les bons contenants.

Evidence N°5: comme on connaît ses saints on les honore

Autrement dit, composez avec la personnalité de vos enfants.

Certains sont de vrais écureuils en herbe et refusent de lâcher le moindre galet ramassé à la plage, alors une petite voiture, même cassée… Mais ça peut changer avec l’âge. On ne force pas. Et on ne jette pas derrière leur dos pour ces sensibles.

D’autres sont d’accord pour accepter que s’ils grandissent, cela va avec des jouets plus intéressants, et que donc, les jouets de « bébé » peuvent servir à un autre bébé.

En tout cas, gardez en tête c’est votre attitude qui leur indique quoi faire.

Combien de mamans s’exclame mezzo voce « je ne vais quand même pas donner cela (déjà) » lorsque l’un de leurs enfants leur tend fièrement un jouet qu’il considère, lui, comme obsolète, et qu’on pourrait donner. Méfiez-vous de votre ambivalence: vous prétendez vouloir faire le tri mais vous retenez tout encore un peu, encore un peu. L’encombrement vient de là…

Montrez-leur comment vous, vous faites le tri (médicaments, vêtements, objets devenus inutiles… voir ma série « Désencombrement Express » à partir du moteur de recherche en haut à droite) et expliquez pourquoi vous le faites: on gagne de la place, on retrouve mieux ce qu’on cherche, on peut avoir d’autres objets qui conviennent mieux, ça peut servir à d’autres personnes qui n’ont pas autant d’argent que nous etc.

Evidence N° 6: un « léger » chaos encourage la créativité

Ce n’est pas très grave si les jeux de construction sont rangés dans la même caisse que les animaux en plastique et que les petites voitures. Franchement, on s’en moque. De toute façon, ils mélangent tout en jouant, créent des histoires, des circuits… Cet espace de créativité est nécessaire pour leur croissance. Lâchons-nous.

Une aide enthousiaste est toujours bienvenue

Evidence N°7: vos enfants savent ranger

Mais si. A l’école, ils rangent. Demandez à l’instituteur. Le rangement n’est donc pas une tâche dévolue à l’adulte de référence, lequel fournit déjà bien assez d’effort pour s’occuper des ses propres affaires, donner le bain, nourrir, et divertir la progéniture. N’est-ce pas?

Je ne voudrais pas faire ma pénible mais le tri des jouets, ça se fait une à deux fois par an. Maintenant vous savez.

Comme d’habitude, vos idées et conseils sont bienvenus pour compléter cet article, publié initialement en 2012, comme le temps passe…

33 Commentaires

Classé dans Aider mon enfant à s'organiser, Comment ranger, Désencombrer, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Comment ranger le matériel de loisirs créatifs

Travaux manuels avec les enfants, petit bricolage, créations occasionnelles ou semi-professionnelles… que de matériel à ranger! Comment organiser ses fournitures de loisirs créatifs de façon rationnelle et, si possible, agréable à l’oeil? Je vous dis tout dans cet article.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Questions des lecteurs: comment ranger les affaires de sport de toute la famille

Estelle me dit: « Bonjour Laurence , je n’arrive pas à m’organiser sur le rangement des affaires de sport. Ici on a les affaires de piscine avec les lunettes, bonnets, maillots et serviettes qui prennent pas mal de place dans la commodes des parents, et qu’il faut penser remettre après chaque usage et lavage, les raquettes de badminton avec les boîtes de volants qui sont sur une étagère dans un placard de l’appartement, les chaussures de sport, 3 à 4 paires pour la famille qui sont réparties entre le placard et le meuble des chaussures de l’entrée. Avez vous des astuces ? Conseillez vous de centraliser par sport ou dans l’armoire de chaque membre de la famille ? Merci. »

Estelle ne me donne pas de détails sur les âges des membres de la famille; je vais donc faire des hypothèses.

Hypothèse N°1: les adultes gèrent tout

Ici, mettons que ce sont les parents qui préparent les affaires, donnent le signal du départ, accompagnent puis ramènent les enfants, récupèrent le contenu des sacs et en assurent l’entretien et le rangement.

Dans ce cas, je conseillerais, si la place le permet, de regrouper au maximum toutes les affaires de sport. Vous n’êtes pas obligés de mettre les baskets de sport avec les chaussures, les maillots de bain avec les vêtements et les raquettes avec d’autres types de trucs à manches longs (euh, je ne sais pas: des épuisettes, par exemple).

Il peut être plus intéressant pour vous que tout soit sous vos yeux, pour mieux vous rendre compte s’il manque quelque chose et pouvoir partir sur les chapeaux de roue.

Hypothèse N°2: on voudrait que chacun devienne plus autonome

Dans ce cas, les affaires de chacun devraient être à l’endroit où il/elle a le plus de chance d’aller les chercher. Son propre placard, par exemple.

On devra alors enseigner aux plus jeunes que « revenir de la piscine » inclut le vidage du sac et le séchage des maillots et serviette. De même, « partir à la piscine » signifie que, la veille, chacun a vérifié qu’il avait bien récupéré tout ce qu’il lui faut pour aller nager.

Conseils supplémentaires

Tenir compte de l’âge de chacun des membres de la famille. Ainsi, les adultes accepteront plus volontiers un rangement « éparpillé », pour des raisons de place notamment, alors que ce serait trop compliqué pour un enfant.

Parfois, des critères comme l’odeur (des baskets) ou la fréquence des lessives sont à considérer pour obtenir un rangement vraiment efficace.

On peut aussi demander leur avis aux uns et aux autres: vous seriez surprise du bon sens dont peut faire preuve un apparent apprenti bordélique…

Vous aimeriez peut-être (re)lire cet article sur l’optimisation de l’espace quand on veut bien ranger.

Photo by Vince Fleming on Unsplash

14 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Pourquoi je suis bordélique?

Vivre dans un capharnaüm, c’est accumuler des choses. Mais aussi faire preuve de créativité et de sensibilité. Comment rester dans une limite… acceptable? se demande (et m’interroge) Valérie Rodrigue pour Marie France de juillet.

Je vous invite à lire son article ici.

Pense-bête

C’est la dernière ligne droite pour vous inscrire au webinaire « Comment faire une to-do list efficace », vendredi 17 juin, de 12h45 à 13h45. Détails.

Photo Annie Spratt via Unsplash


2 Commentaires

Classé dans Bordélique?, Dans les media, Home organiser ou home organizer, Webinaires

Savoir s’organiser en podcast

Sylvie Honoré, l’animatrice du podcast La Vie du bon côté (de la RTBF) nous a invitées, Stéphanie Bujon et moi, pour une heure d’échanges souriants autour de la nouvelle édition de Savoir s’organiser (éditions Eyrolles).

A écouter en faisant un brin de rangement à la maison, pourquoi pas?

2 Commentaires

Classé dans Conseil en organisation personnelle, Dans les media, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Savoir s’organiser: les outils pour tout concilier

Si vous deviez faire un cadeau utile à une jeune famille (la vôtre, peut-être?), ça pourrait être cette nouvelle édition de Savoir s’organiser.

Avec Stéphanie, ma co-autrice, nous avons travaillé d’arrache-pied cet été et avons complètement mis à jour (et augmenté) ce « best-seller » de l’organisation familiale.

Publié chez Eyrolles, il sera disponible en librairie numérique et physique le 28 octobre.

Vous vous rendez compte? Sa première édition date de 2005. Un collector, à mon avis …

2 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Budget, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Que faire des livres que je ne garde pas?

Chez Einfalt House, nous avons des livres. Beaucoup. En plusieurs langues. Hérités (les oeuvres complètes de Voltaire de 1785), achetés d’occasion (mon Larousse Ménager Illustré de 1926, que vous connaissez), échangés…

Et quand il s’agit de faire du tri, se pose toujours la même question: qu’est-ce qu’on fait des livres dont on ne veut plus (pas mon Voltaire ni mon Précieux, n’insistez pas)?

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Bordélique?, Budget, Comment ranger, Conseil en organisation personnelle, Home organiser ou home organizer

La FBI de la rentrée

Voici une belle FBI (Fausse Bonne Idée).

Dans l’espoir de gagner de l’espace, on choisit un bureau d’angle. Notez que je n’ai rien contre les bureaux d’angle.

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment classer des documents, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, Mon avis, S'organiser à la maison

Le porno japonais (il ne s’agit pas de ce à quoi vous pensez, voyons)

OK, c’est extrême. OK, c’est tout blanc. OK, tout a l’air neuf. Pas comme chez nous, évidemment. Mais quand même…

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

On travaille tous les deux, pourquoi c’est moi qui fais toutes les corvées?

Note: cet article date de 2012. Autrement dit, avant que la notion de charge mentale n’émerge publiquement. Je vous le soumets tel quel. Les conseils qu’il contient sont toujours valables, selon moi. Le confinement a évidemment ajouté sa dose de complication. Mais, qu’en-est-il de la répartition des tâches ménagères en 2022? Dites-nous en commentaire si la situation est différente de celle de 2012.

Mesdames, si vous vivez en couple hétérosexuel, ceci est un article pour vous. Parce que c’est vous, le plus souvent, qui amenez le sujet sur le tapis quand on parle de votre organisation à la maison.

Bizarrement, alors que vous travaillez tous les deux, c’est vous qui faites les lessives, nettoyez les toilettes, planifiez les activités des enfants, faites la vaisselle (ou pensez à vider le lave-vaisselle), pensez à inscrire les enfants… Pourquoi? me demandez-vous, vous sentant impuissantes à inverser la tendance (et pestant parce que vous éprouvez un grand sentiment d’injustice).

Mettons de côté l’éducation qu’a reçue Chéri (qui a de l’importance, certes, mais contre laquelle nous ne pouvons rien).

Vous au travail

Je parie qu’au travail, vous êtes professionnelle et réactive. On peut compter sur vous pour travailler en équipe. Vous suivez méthodes et procédures, voire en inventez au besoin.

Vous sauriez décrire votre job et les tâches à faire pour le mener à bien, pas vrai? Vous sauriez en déléguer une partie s’il le fallait (en admettant que vous ayez le temps d’expliquer, … ce qui n’est pas gagné, je vous l’accorde).

Vous à la maison

Je vous propose de vous comporter de la même façon chez vous.

Imaginons que vous soyez responsable du métier qui s’appelle « rendre notre foyer agréable ». Responsable, j’ai dit. Pas juste exécutante.

Maintenant, il s’agit que vous preniez ce job tout autant au sérieux que l’autre, celui qui s’exerce à l’extérieur.

Ma suggestion pour les tâches ménagères

1- Prenez une vieille page d’agenda papier et noircissez toutes les zones où vous dormez, vous lavez, mangez, êtes dans les transports, véhiculez les enfants et travaillez. Faites cela pour les deux membres de votre couple. Ajoutez les moments d’activités non professionnelles récurrentes et planifiées (yoga, foot, piscine,…).

A l’évidence, ces zones sont inutilisables pour votre home sweet home.
Vous vous concentrerez donc sur les zones non noircies pour la suite.

Vous remarquerez que « jeu video » ou « surf sur internet »  même si cela occupe pas mal de votre temps, n’est pas considéré comme une activité récurrente et planifiée.

2- Faites la liste précise, bien écrite (cela la rend plus crédible) des tâches que vous pensez qu’il faut faire chaque jour, 7 jour sur 7.

Exemples: débarrasser la table, faire les lits (bon, les recouvrir, ça ira), sortir le chien, faire la cuisine, préparer le petit déjeuner et les affaires des enfants la veille au soir, … comme vous voulez.

3- Faites la liste précise des tâches à faire plusieurs fois par semaine et hebdomadairement: faire les courses, passer l’aspirateur, nettoyer telle ou telle pièce, repasser, arroser les plantes, nettoyer la caisse du chat, vider les poubelles,  traiter les papiers, faire des sauvegardes du PC, tris divers…

Toujours sur une liste très « pro ». Je vous assure, c’est important.

Ne notez pas « lessive », alors que ce que vous voulez dire, c’est

  • ramasser le linge des différents bacs dans les chambres
  • vider les poches des vêtements
  • les trier par type et par couleur
  • lancer une machine (selon vos critères)
  • récupérer et faire sécher (selon votre méthode à vous)
  • plier et/ou repasser et/ou assembler les chaussettes…

Précis, chère Responsable. Votre compagnon n’a peut-être pas une vue complète de tout ça…

4- Soumettez ces listes à Chéri en lui proposant de répartir ces … hm… corvées entre vous. Précisez qu’il s’agit de réussir ensemble la mission « rendre notre foyer agréable » et pas « satisfaire la maniaquerie héritée de ma mère » ni « faire juste ce qu’il faut pour que j’arrête de râler ».

Réfléchissez ensemble au temps nécessaire pour chaque corvée et au moment le plus opportun de les réaliser dans la journée/semaine. Veut-on travailler en équipe ou pas? Veut-on conserver certains jours de la semaine sans aucune corvée ou pas?

Il se peut que, devant votre sérieux, Chéri vous trouve bien trop solennelle et se risque à se gausser (« dis donc, ma Douce, pour la poubelle, tu ne veux pas faire un rétroplanning avec des réunions de suivi trimestrielles, des fois? »).

Vous pouvez lui rappeler en souriant l’importance d’une caverne paisible, propre et chaleureuse pour les deux chasseurs de mammouth que vous êtes. Oui, vous aussi vous voulez vous détendre après une longue journée de travail. Justement.

5- Vérifiez que Chéri est à l’aise avec le maniement des outils impliqués. Si ce n’est pas le cas, prévoyez quelques sessions de formation (changer l’embout de l’aspirateur pour certains coins? cela ne l’a peut-être jamais effleuré).

6- Les engagements étant pris, il n’y a plus qu’à les respecter, n’est-ce pas? Tout petit, dans la cour de récréation, déjà, Chéri respectait les règles du foot, puis plus tard, les règles des études, puis celles de son travail. Pourquoi en irait-il autrement dans sa vie familiale?

7- Il arrive qu’on aboutisse à la conclusion que personne ne veut/peut faire telle ou telle tâche. Eh bien, soit vous l’abandonnez, soit vous la déléguez à une personne extérieure à votre couple.

Je m’attends à quelques témoignages qui viendront enrichir ma suggestion. Lâchez-vous Mesdames. Messieurs, on veut bien votre point de vue aussi, évidemment.

35 Commentaires

Classé dans Apprendre à s'organiser, Arrêter de procrastiner, Astuces pour s'organiser, Bordélique?, Comment mieux s'organiser, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, S'organiser à la maison