Archives de Catégorie: Uncategorized

Les astuces de ménage écolo d’une organisatrice professionnelle

Ecologie et zéro déchet obligent, vous avez sûrement lu quelque part: « Utilisez donc le vinaigre et le bicarbonate de soude au lieu de produits d’entretien du commerce, bourrés de cochonneries dangereuses pour la santé! »

Certes. Mais quels produits doit-on utiliser au juste, dans quelles quantités et pour quel usage?

Voici donc toutes mes astuces d’entretien écologiques testées et approuvées pour la maison, le linge, et même le jardin.

Les vertus de l’eau bouillante

La première chose que je fais, une fois par semaine, le jour du ménage, c’est verser 1 litre d’eau dans ma bouilloire et la faire bouillir.

Par exemple, j’en verse sur l’éponge de la vaisselle: adieu odeurs désagréables. Cela la désinfecte et prolonge son usage. On laisse refroidir avant d’essorer les éponges.

Il m’arrive d’en verser dans les canalisations d’un lavabo ou d’un évier.

Savon noir, cristaux de soude, Puryfitout, bicarbonate de soude

L’eau bouillante vinaigrée

Puis, j’ajoute environ 5 cuillers à soupe de vinaigre d’alcool dans ma bouilloire et la remplis d’eau au maximum (1,5 l). Je lance de nouveau la bouilloire.

Cette eau bouillante, maintenant vinaigrée, va me servir à

  • éliminer le calcaire au fond de la bouilloire
  • éliminer les traces de calcaire présentes dans la bouteille en verre qui nous sert de carafe d’eau
  • désinfecter le lave-vaisselle et en supprimer le… calcaire, bien sûr
  • pour finir, s’il en reste, détruire les quelques plantes qui s’incrustent entre les dalles de la terrasse de mon jardin.
Vinaigre, gros sel et huile essentielle d’arbre à thé

Le vinaigre tout court

Tant que j’en suis à vous parler de vinaigre, j’en verse le long des parois de la cuvette des toilettes après avoir les avoir nettoyées avec le Puryfitout.

J’en utilise aussi à la place du liquide de rinçage dans mon lave-vaisselle.

Je m’en sers comme assouplissant/détartrant dans le lave-linge une fois toutes les 5 lessives, environ.

Quelques cuillers à soupe de vinaigre dans une cuvette d’eau chaude, passées à l’éponge puis essuyées avec une microfibre conviennent pour laver mes vitres.

Passons à la suite de la vinaigrette…

Le gros sel

Il remplace avantageusement le « sel régénérant » du commerce destiné aux laves-vaisselle.

Si on le verse dans une bouteille, un vase ou une carafe dont on a du mal à atteindre le fond, qu’on ajoute un peu d’eau et une pression de liquide vaisselle, puis qu’on secoue vigoureusement le tout, on obtient un contenant tout propre.

Le bicarbonate de soude

Achetez-le au rayon « sel et épices » de votre supermarché, c’est là qu’il est le moins cher.

J’utilise cette merveille comme pâte à récurer le four. Quand celui-ci est tiède, je mélange le bicarbonate de soude avec un peu d’eau et une giclette de liquide vaisselle et j’étale le mélange sur les parois et la vitre du four.

Le lendemain, j’éponge le tout. Il faut noter toutefois que je couvre le poulet à cuire d’un papier parchemin pour limiter les projections de gras et que je ne tarde généralement pas à nettoyer le four.

Le bicarbonate de soude me sert à récurer en douceur poëles et casseroles, toutes en inox chez moi.

J’en verse aussi pour détacher les tasses et théières ternies par le tanin.

Et puis, une fois par semaine, un peu sur ma brosse à dent. Pas tous les jours, cependant, car c’est un peu trop abrasif à l’usage.

Les cristaux de soude

A ne pas confondre avec le bicarbonate de soude. Ces cristaux se trouvent au rayon produits d’entretien voire au rayon bricolage.

Ils me servent à nettoyer les meubles de jardin, les surfaces vraiment sales et/ou grasses (sol de garage, balcon). Là encore, l’eau chaude (mais non bouillante) améliore le nettoyage.

J’en verse une poignée 1 fois par mois dans mon lave-linge en guise de lessive avec la température au maximum pour bien nettoyer ladite machine.

Le savon noir

Pour les sols, tout simplement. Là encore, l’eau chaude facilite la dilution de la pâte noirâtre.

Car oui, achetez-le en boîte et non en pulvérisateur (plus cher et déjà dilué).

Le Puryfitout

Il se trouve en magasin bio, sent bon et est relativement cher. C’est mon nettoyant à toilettes, à poubelle, à caisse de chat… bref, tout ce qui a besoin d’être désinfecté et désodorisé. Il remplace l’eau de javel (mais ça ne blanchit pas).

Les huiles essentielles

Menthe poivrée: trois gouttes dans un pulvérisateur avec beaucoup de vinaigre, de l’eau et une dose de liquide vaisselle. Ce pschitt magique me sert pour les plans de travail et la vitrocéramique.

Tea tree (arbre à thé): c’est le seul produit naturel qui désinfecte et désodorise les vêtements de sport. Quatre gouttes ajoutée à la lessive et c’est fait. L’odeur est étrange mais elle s’évapore sans problème une fois le linge sec.

Cèdre: anti-mite, je vous en parlais dans cet article.

Note: parmi mes expériences écolos, j’ai essayé la lessive maison et le savon de Marseille pour la vaisselle mais je n’ai pas été convaincue.

Et maintenant, un peu de méthode pour rendre le ménage moins pénible

Et vous chers lecteurs, avez-vous des produits naturels fétiches?

23 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Cette fin d’année 2018

Chers lecteurs, je ne voudrais pas laisser passer cette fin d’année sans vous souhaiter de joyeuses fêtes, des retrouvailles émouvantes, du papier cadeau partout, des bougies, des rires d’enfants, des ventres bien pleins de plats fabriqués avec soin et amour… et  si ce n’est pas votre cas (ou pas votre tasse de thé), sachez que je vous souhaite tout ce qui peut vous rendre heureux pour 2019.

Vous avez remarqué que je me suis faite rare sur le blog. Rien de grave, rassurez-vous. Simplement, j’explore de nouvelles pistes. Je résous de nouveaux problèmes qui se posent à moi.

Ca prend du temps. Et de la réflexion.

Mais je ne vous oublie pas et me permets de vous embrasser.

Bonne année!

11 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Question des lecteurs: où mettre toutes les informations que je reçois?

Lyvia me dit

« ... J’ai cependant une petite question : j’ai un agenda et un Cahier d’actions.
J’ai trouvé intéressant d’utiliser mon Cahier d’actions de la manière suivante :
– page de GAUCHE la liste en continu pour le PERSO
– page de DROITE la liste en continu pour le PRO
Comme çà j’ai une vue d’ensemble, le pro et le perso, mais aussi je ne peux regarder que le pro ou que le perso !

Ma question est la suivante : J’ai plein d’infos qui arrivent au fur et à mesure de la journée (en général au travail, mais ce peut être pour les 2), si ce sont des choses à faire, je les notes dans ma liste d’action, cependant des fois ce ne sont que des informations, des notes à garder, etc… Que dois-je en faire ?! Où les noter pour les conserver, toujours les avoir à porté de main si besoin ??

Et deuxième question : Ces mêmes informations au fur et à mesure de la journée, elles peuvent se rapporter à différents projets/dossiers que je traite.
Alors jusque là, je les notais sur un carnet, puis un post it, puis là, etc… donc pas efficace du tout ; et je suis un peu perdue sur la manière de fonctionner pour tout çà ! »

 

D’abord, Lyvia, votre découpage de cahier  Gauche/Droite  Perso/Pro me semble une bonne idée.

D’autres solutions sont possibles, mais si celle-là vous convient bien, on garde.

Ensuite, oui, trois fois oui, pour l’écriture des actions à faire à partir d’une information reçue.

Pour votre question concernant les informations qui vont servir (ou pas) à différents projets/dossiers, voici ce que je vous propose:

Quand une information tombe entre vos mains expertes, posez-vous la question magique

A quelle occasion en aurai-je besoin? Pour faire quoi?

Cas N° 1: Pff, aucune idée

Si vous ne savez pas répondre, cette information peut être tranquillement jetée.

En effet, si vous la gardez mais ne savez pas à quoi elle va vous servir, vous allez, au choix:

  1. la laisser traîner sur votre bureau, au risque de créer un bazar inutile ou
  2. la ranger n’importe où, au risque de ne pas la retrouver ou
  3. la dupliquer frénétiquement en vous disant « au cas où… », ce qui créera, n’en doutez pas, la même situation qu’au N°1 ci-dessus.

Cas N° 2: Dossier X uniquement

Si vous savez répondre à ma question magique, par exemple ainsi: « cette information me servira pour le dossier X », elle est évidemment à placer dans le dossier X (que celui-ci soit numérique ou papier, peu importe, même combat).

Cas N° 3: Dossier X et Y et Z et ….

Si vous savez répondre, par exemple ainsi: « cette information me servira pour le dossier X et pourrait aussi me servir pour le dossier Y, voire pour le dossier Z qui démarrera dans 3 mois », cela signifie que vous devez créer un Dossier de Référence dans lequel vous mettrez cette information aussi longtemps que vous pensez qu’elle vous sera utile.

Voici quelques exemples de documents de référence, selon votre métier: votre planning d’opérations, les coordonnées de vos collègues, les conditions générales de vente, votre modèle de diapos PPT ou de lettre-type, des procédures, le calendrier des vacances scolaires, les coordonnées des fournisseurs avec lesquels vous travaillez régulièrement, les dates de congés des uns et des autres si ce n’est pas régulier, vos check-lists d’événements récurrents etc…

Cas N° 4: Juste une fois

Si vous savez répondre à ma fameuse question magique, par exemple ainsi: « cette information me servira juste le temps que je rappelle M. Durant », elle peut être écrite sur votre cahier à la suite de votre action « Appeler M. Durant » ou, si elle est plus conséquente (gros dossier, chemise bien pleine, contrat…), placez-la dans une bannette Action  uniquement destinée à cela, juste sous votre nez, à côté de votre cahier. Elle y restera jusqu’à ce que vous ayez eu M. Durant au téléphone.

En conclusion, pour mémoire, la question magique: A quelle occasion vais-je avoir besoin de cette information?

Pour aller plus loin, vous aimerez peut-être vous (re)plonger dans ces articles:

 

 

 

1 commentaire

Classé dans Apprendre à s'organiser, Coach en organisation, Comment classer des documents, Comment mieux s'organiser, Comment s'organiser au travail, Conseil en organisation personnelle, Uncategorized

Placard de l’entrée et chaussures d’enfant

Ca se bricole facilement, en fixant des roulettes en dessous. Idéal pour le placard profond de l’entrée.

Plateau à chaussures roulant

7 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Budget, Coach en organisation, Comment faire des économies, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, Les autres et moi, Uncategorized

Le blog en mode pause

MoutonSauteBonjour à tous,

une très forte charge de travail et des soucis familiaux m’obligent à mettre le blog en mode pause pour quelque temps. Mais je ne vous oublie pas et remercie chaleureusement tous ceux d’entre vous qui ont délicatement « pris de mes nouvelles ». A très vite. Laurence.

50 Commentaires

Classé dans Uncategorized