Archives de Tag: armoire

Idée originale: la planche à repasser et les chaussures

La place est limitée; on n’a jamais assez de rangements. Et puis, parfois, on manque d’imagination, tout simplement.

Tiens, par exemple, les chaussures.

Qui a dit qu’il fallait absolument les ranger en bas des placards?

Au contraire, on peut décider d’abaisser la tringle et poser toutes les chaussures depuis le niveau de vos épaules jusqu’à celui de votre bras tendu. Comme sur la photo ci-dessous, en somme.

101833686.jpg.rendition.largest

Et la planche à repasser, faut-il la laisser appuyée contre un mur, dans un endroit peu visible (mais peu pratique) ou bien peut-on lui dédier une place dans le placard? Oui, on peut. Yes we can (ah bon? c’est déjà pris?). Comme sur ladite photo.

Oui, je sais, c’est un placard à l’américaine, gigantesque et tout. Mais c’est pour l’inspiration, chers lecteurs, comme d’habitude.

13 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Les FBI du rangement: tel quel de chez le teinturier

Lorsque j’organise les penderies de mes clients, je trouve invariablement des vêtements de retour du teinturier, entourés de leur film plastique et sur le cintre en métal fourni.

On croit que les garder sous plastique les protège et que, puisque c’est un professionnel qui nous les rend sur cintre, c’est que ces cintres sont parfaitement adaptés. En plus, les cintres sont gratuits, alors…

Bon. Alerte à la FBI (Fausse Bonne Idée).

Pourquoi faut-il, contrairement à ce qu’on croit, enlever nos vêtements de la housse et du cintre dès qu’on les rapporte du teinturier? Parce que:

  • les cintres en métal, trop fins, ne sont pas adaptés aux épaules des vêtements, surtout s’il s’agit de vestes ou de manteaux. Peu solides, ils les déforment.
  • la housse conserve autour du vêtement un peu des solvants utilisés pour le détachage. A terme, cela peut décolorer le vêtement. Vos fibres naturelles (soie, lin) ont besoin de « respirer ».
  • l’utilisation de différentes tailles de cintre, surtout lorsqu’ils sont mélangés, prend finalement plus de place sur la tringle que des cintres homogènes.
  • A votre avis, pourquoi les cintres métalliques sont-ils gratuits?

14 Commentaires

Classé dans FBI (Fausses Bonnes Idées)

La chasse aux irritants

Tous les jours, j’ouvre ce tiroir dans ma cuisine: c’est mon tiroir à « machins ».
Il contient toute sorte d’objets: trombones, élastiques, ciseaux, pinces à linge, petits bouts de papiers (pour faire des listes), pinces à escargots, cuillers en plastique… Tous les jours, je farfouille dedans. Je ne trouve jamais ce que je cherche du premier coup.

Tiens, c’est comme ma commode.
Il y a une poignée qui « brandouille ». J’ose à peine l’attraper, j’ai peur qu’elle ne tombe. Alors, je force sur la deuxième poignée en me disant que ça va sûrement la faire brandouiller aussi un jour.

Et ce tuyau d’aspirateur gigantesque, qui se prend dans les manteaux lorsque je tente de le ranger dans le placard de l’entrée! Ca m’énerve tellement que je ne range plus l’aspirateur.

Et la porte du placard de Bastien qui grince.
Ca me fait presque mal aux dents, ce grincement. Du reste, je pose ses vêtements repassés sur son lit, ça m’évite de manipuler cette fichue porte.

Parlant de porte, justement, il y a aussi celle de la jolie armoire de Mamie Germaine.
J’aime les meubles anciens qui ont une histoire. Sauf que là, histoire ou pas, cette porte ne se ferme plus, le bois a joué: je pense que c’est parce que, chez moi, l’air est plutôt sec; pas comme dans le Berry, d’où vient l’armoire!

Je me suis aussi rendue compte que j’ai tendance à jeter mes vêtements au fond de mon dressing. Et que je perds des tee-shirts. Bizarre, non? En fait, ils sont au fond et sur les bords de ma penderie. Pourquoi? Parce que je n’y vois rien dans ce placard!

Faire la chasse aux irritants

Tout ça, ce sont des irritants. C’est infime, pas très grave, mais ça nous énerve TOUS LES JOURS un petit peu. Prenez-en conscience. Repérez les bruits désagréables, les mouvements peu fluides, la lumière insuffisante, les fourre-tout compliqués et remédiez-y progressivement.

Cherchez une solution pour chacun et mettez-la en oeuvre. Cela peut être aussi simple que de l’huile 3-en-1, une allumette et de la colle à bois, des éclairages sans fil électrique,  des organiseurs de tiroirs, l’intervention d’un menuisier,…

Ne vous laissez plus énerver par des objets (qui a dit, « avec les êtres humains, on a déjà bien assez à faire »?).

5 Commentaires

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Astuces pour s'organiser, Comment faire des économies, Comment mieux s'organiser, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison

Penderie : nos erreurs

Nos penderies débordent, mesdames! Si elles ne débordaient que de tenues ravissantes, qui nous mettent en valeur et que nous portons régulièrement, il n’y aurait pas de quoi faire un article sur le sujet sur ce blog. Mais non. Nos penderies débordent d’erreurs de shopping.

  • La tenue de soirée achetée à prix d’or… portée une fois et plus jamais depuis 2001
  • La paire (bon, LES) paire(s) de chaussures superbes, aux talons vertigineux/lanières coupe-pied/cambrure improbable/trop petites mais il n’y avait pas ma taille et si je ne les porte que pour aller dîner je pourrai les retirer sous la table, non ?
  • La jupe qui ne va avec rien, mais rien
  • Le pull (très très bouloché et très très déformé, bref  importable) mais qui ira bien pour la campagne
  • Les débardeurs qui dénudent bras et décolleté, qu’on ne peut porter qu’avec une chemise par dessus mais ce n’est pas mon style, de toute façon
  • La veste informe qui nous transforme en tonneau mais qui est bien chaude, tout de même
  • Le haut en polyester qui moule impitoyablement nos bourrelets et dans lequel on transpire dès qu’on l’enfile
  • La veste en jean que notre premier petit ami a laissé derrière lui après notre rupture… en quelle année, déjà?
  • Le tailleur de working girl au look tellement démodé que même en l’appelant vintage … non, vraiment, pas moyen de le remettre
  • Les paires de jean slim, moulant, collant, pattes d’eph, boot-cut, délavé, foncé, gris … mais devenus trop petits ou trop grands
  • La robe que je porterai quand j’aurai perdu … 6 kilos, si j’y arrive
  • Les soldes achetés à l’heure du déjeuner, sans même avoir eu le temps de les essayer, parce que ce n’était pas cher.
  • Le cinquième chemisier blanc, parce que c’est un basique et que ça va avec tout
  • Le top vert kaki, jaune moutarde, orange flamboyant, vert pomme … qui me donne le teint de Dracula
  • Les vêtements que mes soeurs, mes cousines, ma mère (!) m’ont donné pour ne pas avoir à les jeter elles-mêmes
  • Les pantalons tachés, à l’ourlet irrécupérable, à la fermeture éclair qui ne fonctionne plus
  • La jupe qui gratte mais qui vient de chez un créateur
  • Les soutiens-gorge qui baillent, boudinent, blessent, nous font le sein triste, ou pire, nous en créent une deuxième paire dans le dos, sous l’élastique!
  • Les culottes tachées, décolorées, à l’élastique mou, qui marquent sous les vêtements
  • Les collants filés, les chaussettes à la couleur inidentifiable
  • Le manteau qui engonce dans lequel on ne peut pas lever les bras à plus de 30°
  • Les gants mités, les chapeaux alors qu’on n’en porte jamais, les écharpes et foulards effilochés

Et pourtant, nous n’avons rien à nous mettre. N’est-ce pas ?

6 Commentaires

Classé dans Astuces pour s'organiser, Coach en organisation, Comment ranger, Home organiser ou home organizer, Oser jeter, S'organiser à la maison

Les FBI de l’organisation : les chaussures

On nous vendrait bien tout plein d’accessoires pour équiper notre armoire, notre penderie, notre dressing. Et je ne parle pas que des Suédois-distributeurs-de-meubles-en-mélaminés-auxquels-on-ne-peut-avoir-accès-que-si-on-habite-en-grande-banlieue-et-qu’on-a-un-monospace.

Oui, mais voilà : à l’usage, il y a des équipements qui fonctionnent et d’autres non.

Aussi, pour vous éviter des erreurs de shopping – lesdites erreurs n’étant pas réservées qu’aux soldes de chez H&M (tiens, encore des Suédois,vous avez remarqué ? Ca fait sens, ces choses-là, comme dirait Michel Onfray)- bref, pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que les autres, voici les FBI de l’organisation dans votre dressing.

Ce premier article est dédié au rangement des chaussures.

FBI N°1 : les popoches à la verticale

En théorie, ça a l’air drôlement bien : pas de trous à percer, un aspect compartimenté qui excite notre côté « ça rangera à ma place ». En vrai, ça donne :

Mouais. En tout cas, pas pour les chaussures à talon. Dommage si vous êtes une femme. Notez que si vous êtes un homme, ce n’est pas mieux : vos lourds croquenots taille 45 feront écrouler la merveille.

Moi j’aime mieux ca :

Je vous accorde que ce n’est pas original. Mais en la matière, pensons pratique d’abord.
Personne n’a envie de fourrager des heures le matin en tentant de dégager la paire d’escarpins coincée dans le machin en plastique, si vous voyez ce que je veux dire …

Note : Toutes les photos de cet article proviennent du blog de l’adorable Sally de Already pretty

Poster un commentaire

Classé dans Aménager les pièces de la maison, Comment ranger, FBI (Fausses Bonnes Idées), Home organiser ou home organizer, S'organiser à la maison